« Logements sociaux et insécurité dans le 15ème | Page d'accueil | Dieudonné : convergence racaille-islamisme-FN »

jeudi, 26 décembre 2013

Nabila, Zahia, images irrémédiablement endommagées

S'il y a bien une règle à respecter en société, c'est qu'il ne faut jamais trop en faire. Comme l'écrit si bien Pascal dans ses Pensées, et l'idée est évidemment transposable, l'homme n'est ni ange ni bête et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête.

Nabila a tenté toutes les provocations possibles et imaginables pour tenter de percer médiatiquement. Les Français ne sont pas dupes. Son livre a été un bide monumental et, en réalité, ce que je vois, c'est qu'elle est méprisée universellement parce qu'elle agace profondément les Français.

J'imagine que cela lui est égal parce que la percée médiatique est la chose qui compte le plus à ses yeux.

Il ne faut pourtant pas croire qu'il n'existe pas de conséquences à long terme d'une mauvaise image. Zahia Dehar en sait quelque chose : elle a sagement tenté de se ranger et de créer une ligne de lingerie. Elle a même tenté de s'en sortir par le haut, par exemple en proposant aux Atelières (ex-Lejaby) de travailler pour celle, ce qui l'honore. Il n'en reste pas moins que ses créations peinent à percer, vraisemblablement parce qu'elle demeure victime de son image de call-girl prostituée par laquelle le scandale arrive. Il est difficile de gagner ensuite en respectabilité.

Toutes proportions gardées, les provocations incessantes de Lady Gaga finissent par avoir raison de la curiosité et de l'intérêt qu'elle avait suscité à ses débuts. Il ne faut pas se leurrer : fans et commentateurs ne demeurent pas dupes indéfiniment.

Ce qui vaut dans le star-système vaut aussi dans la sphère politique. Après l'élection de Sarkozy en 2007, Bayrou et Royal ont voulu à tout prix exister, se positionner en opposant numéro un. Le résultat des courses, c'est qu'ils ont fini par lasser l'un et l'autre, et, pour Ségolène Royal, dégrader définitivement son image. Fillon a fait exactement la même erreur en 2012. A vouloir apparaître comme le successeur de Sarkozy à tout prix, il a endommagé l'image qu'il s'était constitué. Le très malin Sarkozy attendait pendant ce temps son heure et a su se retirer avec élégance, des choses que les Français apprécient.

C'est une erreur grave de confondre la notoriété et la popularité, deux choses bien distinctes. Tout le monde connaît Copé, mais personne n'en veut, par exemple.

Bref, choisir le bon timing, profiter des fenêtres médiatiques, cela ne s'invente pas. Nabila, comme une certaine Loana avant elle, en a trop fait. Son image ne se redressera pas et elle ne vaut, désormais, que par les audiences qu'elle suscite. Pour tout le reste, elle est contre-productive et ne risque pas de devenir l'égérie d'une quelconque marque...

19:37 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : nabila, star-système, notoriété, popularité | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je ne pense pas que cette désaffection tienne au mode de vie des intéressés.
Je pense qu'ils n'ont simplement rien à vendre, que du vent...
Que demain, avec le même mode de vie, la même personnalité, ils reviennent avec quelque chose d'intéressant à proposer et là ça changera.

Au fait, as-tu lu l'article de Luc Ferry aujourd'hui sur l'euthanasie ? Voilà quelque chose d'intéressant

http://desmotsgrattent.blogspot.be/2013/12/entierement-daccord-avec-luc-ferry.html

Écrit par : luciolebrune | jeudi, 26 décembre 2013

Oui j'ai lu ce qu'a écrit Ferry, mais je ne suis qu'à demi d'accord avec lui.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 27 décembre 2013

Ayant vécu cela, j'ai changé d'avis et là je suis OK avec lui (je ne l'aurais pas été avant).

Pour info, toutes les familles que je connais en Belgique qui ont vécu l'euthanasie ont le même sentiment que moi. Avant, elles étaient pour...

J'ai un ami qui avait échappé de peu à la mort (accident) et dont la question s'était posée d'abréger ses souffrances (en off, c'était en France). Il a vécu et a vraiment remercié sa femme d'avoir refusé... il était contre l'euthanasie et disait qu'après tout, si la personne veut en finir, qu'elle le fasse par elle-même (évidemment il y a des personnes qui sont dans l'impossibilité physique de le faire, donc il y a des exceptions).

Ici avec l'extension de la loi aux enfants et aux malades mentaux on peut penser que Pandore est Belge... Dire que c'est le psychiatre qui va décider du désir de mourir de l'enfant ! Quand je pense comment nos chers psychanalystes interprètent l'autisme de nos enfants ! "le choix du sujet" à cause de sa relation avec sa mère malfaisante...

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 27 décembre 2013

Article lucide sur le "star-system" et la déchéance programmée des naïades contemporaines qu'on appelle élégamment "Call girl de luxe" pour ne pas froisser.

Rappelons effectivement que Nabilla est issue du vivier prolifique de la prostitution Genevoise...Et qu'elle n'a rien à vendre en dehors de sa bêtise et de ses fautes de Français.

Il serait temps que les médias arrêtent leur cirque grotesque qui consiste à nous vendre des sous produits avariés à l'instant même ou ils sortent sur l'étalage...Que dis je comme bêtise, ça leur rapporte tellement...Ca n'est pas prêt de s'arrêter...

Écrit par : Maxwell | vendredi, 27 décembre 2013

@ Maxwell

Ben, si ça leur rapporte, c'est que le public en est friand...

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 27 décembre 2013

Il n'est qu'a remarquer que Gala, Voici ou Closer semblent bien moins en difficulté que le Figaro, libération et le Monde... Et aussi la tentation de ces derniers à tendre vers un contenu de plus en plus "people"

Écrit par : Michel | vendredi, 27 décembre 2013

@Michel,
Certains magasines sont déposés gracieusement dans les salles d'attente du milieu médical...Allez donc y chercher un seul journal du jour^^^.

Écrit par : Martine | vendredi, 27 décembre 2013

Les invendus sont recyclés ainsi^^^.
Assez consternant, je vous l'accorde, l'étant moi-même, consternée!
Sinon, vous avez été entendu par nkm sur les logements sociaux^^^, nous verrons quel usage elle en fera à l'avenir.

Écrit par : Martine | vendredi, 27 décembre 2013

@ l'hérétique :

On a pourtant déjà vu l'exemple inverse où une fille perce en mettant sa plastique en avant et profite de sa notoriété pour se lancer dans tout un tas d'activités.
D'ailleurs à bien y penser elles sont même plutôt rare parmi les très célèbres (Madonna, Britney, rihanna, shakira etc etc ...) à ne jamais s'être dénudée.

Le problème de Nabilla en particulier (jamais tellement vu Zahia pour être honnête) est qu'elle n'a rien d'autre à offrir, même pas une conversation intéressante : elle est bête, intéressée, dépourvue du moindre talent et finalement pas si jolie que ça.

Regarde comment s'en sort une Katsumi en comparaison : sulfureuse ET intelligente c'est le combo infaillible.

Écrit par : skunker | samedi, 28 décembre 2013

Il est souvent difficile de transformer une certaine popularité médiatique bien mal acquise en notoriété. Certaines stars ont une très grande notoriété, sans trop faire parler d'eux médiatiquement (ou tout au moins, pas directement).

Écrit par : Tizel | dimanche, 29 décembre 2013

Tout à fait juste
http://desmotsgrattent.blogspot.be/2013/12/les-chouchous-des-francais.html

Écrit par : luciolebrune | lundi, 30 décembre 2013

Écrire un commentaire