« La méthode Peillon : diviser et opposer les enseignants | Page d'accueil | MoDem-UDI-UMP à Paris, c'est acté. »

mercredi, 04 décembre 2013

Grand Paris, Delanoë bien plus habile que sa dauphine

Il y a un point sur lequel je donnerais un satisfecit à Bertrand Delanoë : sa manière de constituer le Grand Paris. Sur l'opinion exacte qu'il s'en faisait, je ne pourrais me prononcer avec exactitude, mais sur la méthode sur le terrain, en revanche, il s'est montré presque toujours habile.

Plutôt que de chercher à absorber sa petite couronne, comme rêvent de le faire pas mal d'esprits technocratiques et brutaux (ça va souvent de paire) il a préféré constituer toute une série de petites intercommunalités. En règle générale, je pense le plus grand mal des intercommunalités, mais en ce qui concerne Delanoë, il en a plutôt bien usé car il a cherché à prolonger une série de services existant à Paris. Je pense par exemple au Velib et à autolib : pas que je pense vraiment du bien en soi de ces services, mais le fait de les prolonger en petite couronne fait sens et leur donne une légitimité, bien loin d'une capitale repliée sur elle-même. Pour vraiment bien faire les choses, il faudrait envisager une extension des autolib bien au-delà de la petite couronne, mais on se doute aussi qu'un tel système n'est pas pérenne : il supporte 5000 usagers maximum et il y a des dizaines de milliers d'habitants de la grande couronne (sans compter ceux de la province proche) qui ont besoin de se rendre à Paris tous les jours. C'est bien pour cela qu'à titre personnel, je pense que la capitale devrait préparer la révolution des mobilités individuelles en envisageant l'avènement de véhicules personnels tels que des google car (voitures intelligentes capables de rouler seules, calculer en temps réel les temps parcours et dénicher la place de stationnement disponible, tout cela en adaptant sa vitesse aux conditions de circulation), si possibles propres.

Cette digression mise à part, je pense que le principe même d'associer en amont chaque commune sur la base de la libre adhésion à des projets de ce type est astucieux et fait bien plus pour le grand Paris que les passage en force à l'Assemblée Nationale. 

Anne Hidalgo se rêve en tyran à la main de fer dans un gant de velours. Elle est favorable à l'actuelle mouture du futur grand Paris dont l'objet principal est de retirer le plus de pouvoirs possibles aux élus de la petite couronne et au-delà. Sans doute parce que c'est fatigant de négocier...

Il est difficile de déterminer exactement la vision de NKM du Grand Paris. Je sais qu'elle dénonce une métropole qui serait éloigné de ses citoyens, mais je ne l'ai pas entendue en remettre en question le principe. Toutefois, si je considère les projets de végétalisation de la ville, je vois que NKM met l'accent sur les Portes afin de redonner du lien entre Paris et sa ceinture. Hidalgo, elle se concentre sur Paris intra-muros : c'est une vision plus égoïste et centralisatrice.

Marielle de Sarnez, que l'on sait favorable au principe du Grand Paris, mise, quant à elle, avec son habituel respect pour les corps intermédiaires, à peu près tout sur l'intercommunalité dans son projet, un peu, finalement, dans la ligne de ce que Delanoë a déjà fait. Pas de mise devant le fait accompli mais des projets négociés en commun (alors que Delanoë a eu tendance à faire SES projets d'abord puis en proposer l'extension à la petite couronne). Elle pense aussi que les friches qui sont en bordure de Paris devraient être une priorité et leur réaménagement concerté avec les mairies frontalières. Elle prévoit notamment dans son projet de végétalisation de la ville (qui possède un certain nombre de points communs avec celui d'Hidalgo) une grande ceinture verte.

18:22 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grand paris, hidalgo, nkm, sarnez | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous savez l'héré, les comptes rendus de réunions ailleurs et comment résoudre...Ca, c'était autrefois!
Salut!

Écrit par : Martine | mercredi, 04 décembre 2013

"Pas de mise devant le fait accompli" ben pas d'accord du tout! Dans certains cas il sera obligatoire pour éviter déséquilibres et copinages.
Ensuite, ce projet de loi fait suite à bien d'autres^^^N'est-ce-pas?
Voyez? Mieux actuellement que je me tienne en retrait.
Bon courage!

Écrit par : Martine | mercredi, 04 décembre 2013

Le truc qui me chiffonne dans le projet de cette loi est le regroupement en terme de nombres d'habitants: qui appellera forcément à démanteler une forme d'unité "chèrement" acquise pour certaines municipalités.Et puis, qui peut prédire l'évolution en termes d'habitants?
Suis dans le "wait & see".

Écrit par : Martine | mercredi, 04 décembre 2013

Je repasse pour dire qu'en termes de groupement de communes aucune précision apportée quand à l'aspect géographique qui a pourtant son importance...
Bon sur ce, je retourne "dormir".

Écrit par : Martine | mercredi, 04 décembre 2013

Écrire un commentaire