Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Décès de Philippe Cohen : une immense tristesse | Page d'accueil | Oh happy men, oh happy day ! »

mardi, 22 octobre 2013

100 000 logements à Paris ! Merci qui ? Merci Marielle (de Sarnez) !

Sur le moment, je me suis inquiété de ne voir que le Parisien évoquer le plan Marshall pour le logement de Marielle de Sarnez. Je me suis dit : m... ou quoi ? Dès qu'une personnalité politique aborde un sujet sérieux avec des propositions très concrètes, la presse ne relaie plus. Il n'y a que histoires à deux balles et le sensationnalisme ou quoi qui l'intéresse ? Et puis aujourd'hui et dans les moteurs de recherche, le Parisien se contente de titrer sur sa page de garde qu'elle se rapproche de NKM sans le dire. Information (spéculation ?) passionnante, n'est-ce pas ?

Heureusement, ce matin, plusieurs organes de presse se sont tout de même rattrapés : Le Point, 20Minutes, Metronews, il y en a tout de même quelques uns qui réagissent. C'est fou, tout de même, ce que l'on a du mal à intéresser la sphère médiatique avec des sujets sérieux. Au fil du temps, elle se confond de plus en plus avec le monde du spectacle.

Quant à votre serviteur eh bien il suffisait de l'avoir lu en juin puis en août pour avoir déjà un certain nombre d'informations en avant-première :-)

Marielle récapitule ses principales mesures sur son site de campagne mais le projet complet figure sinon sur le site du Mouvement Démocrate.

Le principal défi c'est évidemment de libérer du terrain pour construire du foncier. Marielle a donc mis en avant trois mesure phare pour tenter de le relever :

- récupérer des hectares qui ne sont pas exploités : couverture du périphérique, couverture des gares là où c'est possible, en particulier. L'idée de couvrir le périphérique pour bâtir est à mon avis apparu à la suite des propositions des libéraux puis du MoDem pour éviter un sort funeste aux Serres d'Auteuil : étendre les courts de tennis sur l'A13 au lieu de saccager les serres. On comprend que les Socialistes n'aient pu avoir une telle idée puisqu'ils ont depuis le début refusé catégoriquement son application pour simplement des terrains dédiés au sport (leur acharnement semble hélas porter ses fruits). Une couverture du périphérique offrirait quelques autres avantages : là où elle réalisera les riverains gagneront en confort de vie (plus de bruit, moins de pollution) et une barrière artificielle entre Paris et la petite couronne tombera (préfigurant de facto le Grand Paris à venir).

- optimiser le foncier : c'est toujours amusant de comparer les méthodes. Côté Hidalgo-Delanoë, on essaie de passer en force depuis plusieurs années pour imposer de gigantesques tours aux portes de Paris. Même si à titre personnel, je ne trouvais pas moche le projet architectural, le principe immobilier et foncier est lui mauvais. Il est évident que l'on crée un ogre énergétique amenant de surcroît du froid, des rafales de vent et de l'ombre à tout son environnement immédiat. Marielle a elle une idée bien plus simple : autoriser les co-propriétés partout où c'est possible à se surélever (immeubles de petite hauteur seulement) et bâtir au-dessus des bâtiments logistiques (entrepôts entre autres, administrations publiques).

- transformer l'existant : il existe par exemple 700 000m2 de bureaux vacants qui ne trouvent pas preneurs en raison de leur vétusté. Peu le savent et pourtant il y a là une mine d'accession au logement pour les classes moyennes. Il y aura en outre des préemptions pour mieux répartir le logement social.

Il existe d'autres mesures dans le projet de Marielle de Sarnez, mais je note la place particulière qu'elle accorde aux familles et aux classes moyennes puisque d'une part, elle entend privilégier les trois pièces et plus pour les nouvelles constructions et favoriser les investisseurs institutionnels, bailleurs offrant généralement plus de garanties de stabilité que les particuliers.

Les commissions du MoDem ont bien travaillé, au moins sur ce sujet, en tout cas. J'invite les lecteurs intéressés à prendre connaissance de la totalité du projet.

10:15 Publié dans Economie, Paris | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : logement, sarnez, modem | |  Facebook | | | |

Commentaires

Question si on couvre le périf, comment on gère les gazs d'échappement ?

Écrit par : melianos | mardi, 22 octobre 2013

@Melianos
C'est précisément la question que je me suis posé. Comme dans n'importe quel tunnel, je présume. De toutes façons, le périph ne sera pas couvert en continu.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 octobre 2013

Cette idée n'est pas neuve, je me souviens avoir lu quelque chose là-dessus dans les années 1975/80, et les problèmes soulevés étaient importants, sécurité, solidité et stabilité, nuisances sonores, vibrations, etc. Bon, on peut imaginer que la technique a progressée? j'aimerais bien lire des avis d'architectes et ingénieurs du génie civil mais il semblerait que MDS ne soit pas allée au-dela de l'idée... Et en plus cette idée ne lui appartient pas, qu'attendent les autres pour s'en emparer et la creuser?

Écrit par : michel | mercredi, 23 octobre 2013

@michel
Si cette idée lui appartient. C'est d'autres qui la lui ont reprise et pas l'inverse. Ce n'est pas la première fois qu'elle l'évoque.
Mais je suis d'accord sur la nécessité de consulter des spécialistes du bâtiment et des architectes. Toutefois, là où cela a déjà été réalisé, côté bruit, cela semble passer comme lettre à la poste.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 23 octobre 2013

Est-ce une vision libérale que de considérer que l'on peut etre propriétaire d'une idée? avec ce principe, il ne reste rien de nouveau à écrire, à créer, à peindre... Reste à verser des droits d'auteur. Pour info MdS avait 25 ans en 1975...

Écrit par : michel | jeudi, 24 octobre 2013

Écrire un commentaire