Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« MoDem/UDI fer de lance de l'opposition au FN | Page d'accueil | MoDem/UDI, fusion difficile mais intéressante »

dimanche, 15 septembre 2013

1.3 millions de like pour le bijoutier de Nice en trois jours ? Foutage de gueule

Dans l'affaire du bijoutier de Nice, il y a tout de même un petit point qui ne laisse de m'étonner : si je ne doute pas que les Français soient exaspérés par la multiplication des agressions violentes (rappelons que ce bijoutier a fait l'objet de plusieurs attaques et que la victime de son tir venait de le braquer avec des armes à feu) j'ai du mal à croire que la page qui a été créée pour le soutenir cumule en aussi peu de temps autant de "like". 

Je ne trouvais pas d'éléments pour confirmer mon intuition jusqu'à ce que je parcoure un site de gauche spécialisé dans le débusquage d'hoax particulièrement quand ils viennent de la sphère d'extrême-droite. Et, sur ce coup, ils ont fait un travail de recherche particulièrement astucieux : ils se sont rendus sur la page d'une application en ligne spécialisée en réseaux sociaux qui permet de déterminer d'où sont originaires les like d'une page facebook. 

Le croiriez-vous ? Sur 1.3 millions de like, 245 000 seulement viennent de France ! Suivent 45 autres pays pour les 100 000 suivants, et après...et après ? Un peu plus d'un million en provenance de pays "mineurs". Trop drôle. J'imagine bien la population d'Andorre cliquant frénétiquement sur la page...

Bref, bien essayé mais raté : c'est du flan, et j'invite mes lecteurs à relayer sur cette information est un enfumage de première.

La presse s'est tout de même méfiée, mais, mauvaise pioche, n'est souvent pas parvenue à repérer le trucage tout de suite (moi non plus d'un point de vue technique, au demeurant, les hackers et grugeurs sont très forts). Ainsi, le Figaro, après avoir douté, conclut que c'est un effet de la viralité parce que la page a été énormément partagée. D'ailleurs, le flash publié initialement par ce journal ne comprend aucune remise en cause de ces chiffres. Nice-matin a la même source que moi et aboutit aux mêmes conclusions (ils sont souvent bien informés dans ce journal). Aucun traitement de l'info sur BFM qui ne cillait pas d'un pouce en dépit de la croissance exponentielle constatée. Rue 89 n'est pas tombé dans le panneau, s'appuyant entre autres sur les propres recherches de Seb Musset (qui n'a pu se retenir de tomber dans l'outrance en comparant ce bijoutier et Émile Louis. Bravo...on n'arrête pas le progrès, à gauche...). Roger-Petit pour le Nouvel Obs a écrit trop tôt (il n'y avait qu'un peu plus de 250 000 fans au moment où il rédige son billet) et du coup, est tombé dans le panneau. Aucune remise en cause à 20Minutes où on ne se pose aucune question. Idem à Ouest-France.

Pour ceux qui douteraient encore de l'arnaque, même si france-petitions est nettement moins connue que facebook, il faudra m'expliquer la disproportion des soutiens qu'observe le Parisien sur ce site avec ceux de facebook, sans conclure, toutefois. Il n'y en avait que 447 il y a deux jours, mais aujourd'hui, le nombre a tout de même grimpé à un peu plus de 8000. 

Pour ma part, il est hors de question d'aller signer les pages que je lis actuellement à propos de ce bijoutier, même si en revanche, j'ai bien l'intention de le soutenir s'il fait l'objet de la moindre peine judiciaire.

Tel qu'est formulé ce texte, il apporte un soutien entier au fait d'avoir abattu un braqueur. Je ne condamne pas ce bijoutier, mais il est différent de demander du discernement à la justice et à la police compte-tenu de l'insécurité ambiante et des circonstances et de purement et simplement valider en général la possibilité d'user d'armes à feu pour se défendre. Il va de soi que nous irions au devant d'un véritable chaos.

Je ne souhaite pas que chacun puisse s'armer et faire feu au gré des circonstances sur des intrus (nous finirons par abattre nos propres enfants si nous versons là-dedans) mais que la justice fasse enfin son travail dans ce pays (le braqueur était 14 fois récidiviste !). Je demande une vraie politique de répression en construisant les prisons et en engageant le personnel nécessaire pour qu'elles fonctionnent. Je demande que les lois changent pour pouvoir assommer les caïds devant comme derrière les barreaux. Clairement, sur ce sujet, Taubira va à rebours de ce qui serait nécessaire. Ce n'est pas la seule : elle a bon dos. La droite, tout en faisant de grands moulinets de bras, a mené en douce une politique tout à fait similaire se contenant de déclarations et de quelques cas pour servir d'exemples. A vrai dire, dans ce domaine, j'ai même trouvé la droite parfaitement hypocrite. Elle a régulièrement attaqué la justice alors qu'il ne tenait qu'à elle de changer les choses. La gauche, au moins, est cohérente : elle est laxiste et sociologique (je ne supporte plus mon profil facebook tant j'ai lu force dégoûlinades  -pardon pour le néologisme - d'appels à la raison et de propos outrés) mais elle l'annonce et on sait à quoi s'en tenir. La droite est clairement malhonnête et hypocrite, tout du moins, la droite sarkozyste.

09:44 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : nice, braqueur, bijoutier |  Facebook | | |

Commentaires

et bien moi je fait parti de ceux qui ont cliqué pour le soutenir sur cette fameuse page facebook !!!!!!!!!!! comme quoi ce n'est pas que du vent.

Écrit par : lemaitre | dimanche, 15 septembre 2013

@lemaitre
Il y a évidemment beaucoup de signatures mais pas 1.3 millions.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 15 septembre 2013

Il y a quelque chose qui ne va pas ! Si on estime au mieux 207 pays dans le monde moins les 46 listés , cela signifie que les 161 "autres " se partagent plus de 1 million de like soit plus de 6500 par pays alors que le dernier cité la Pologne est à 20 voix ! Belle tentative de discréditer un réel élan populaire , d'ailleurs nos media en parlent très peu ...

Écrit par : Vert | dimanche, 15 septembre 2013

Il faudrait m'expliquer ou sorte ces statistiques sur ceux qui ont cliqué sachant que seul l'administrateur de la page peut avoir ces statistiques.
Soit les gens de gauche lance de fausses rumeurs pour réduire l'importance de ces likes. Soit ils ont accès a ces statistiques (je veux des screenshots).

Écrit par : DuVent | dimanche, 15 septembre 2013

Faites le test.
Prenez une page française au hasard, regardez le nombre de likes par pays (France et other countries).
Ensuite, mettez toutes vos données (surtout lieu de résidence) en confidentialité 'uniquement mes amis', allez cliquer sur cette dite page et trouvez-moi dans quelle catégorie a été rajouté votre like.
Un indice : il ne sera pas repris dans "France".

N'oubliez pas qu'une large proportion des users FB ont ce type de confidentialité et que ceux qui ont liké cette page ne sont pas forcément ceux qui ont liké les pages de journaux qui ont été prises comme référence de comparaison.

Ensuite, si vous avez liké une page il y a 3 mois en ayant vos paramètres en public, même si aujourd'hui, vous les avez en privé, votre like sera toujours comptabilisé en France. Il n'y a pas de rétroactivité pour ce genre de stats (sauf si vous unlikez, pus relikez avec vos paramètres actuels).

Vu les campagnes de protection des comptes FB des derniers mois, beaucoup sont devenus plus prudents. Il faudrait donc comparer des pages qui ont été créées récemment avec un nombre de likes significatifs sur un sujet similaire (oui, pour que le public cible soit également significatif pour une comparaison).

Bref, il n'y a aucune incohérence: 1.3M en 3 jours est réaliste. D'autant plus que les likes sur les commentaires et le nombre de commentaires sont cohérents.

Ensuite, payer pour avoir plus de likes sur une page comme celle-là n'a aucun sens. Ce n'est pas une Marque qui a besoin d'un positionnement positif !

Écrit par : choukke | dimanche, 15 septembre 2013

Il n'y a pas tellement de gens qui protègent correctement leur compte sur facebook, c'est plus l'exception que la règle. Alors oui, il y a tout un tas de messages avec des recommandations bidons qui circulent sur facebook, mais ça ne protège pas votre compte pour autant.

Et est-il nécessaire de rappeller que cet imbécile de bijoutier a tiré au pistolet dans la rue, risquant de blesser ou tuer des passants (innocents) ?

Écrit par : melianos | dimanche, 15 septembre 2013

Je ne discute pas ici de la morale de cette page, je discute de la véracité des likes.

Très bien, alors ! Admettons que l'immense majorité ne protège pas ses données (ce qui est faux chez les 24-35 ans mais admettons).

Le dernier pays recensé comporte 20likes.
Minor countries, plus d'1M. Cela voudrait donc dire que 50.000 pays se partagent les votes non repris dans les 45 premiers cités.

Combien la terre comporte-t-elle de pays différents ?

Écrit par : choukke | dimanche, 15 septembre 2013

Je pense qu'il existe bien des manières de traffiquer les "like".
Certes, l'appel a été relayé, mais un million trois en si peu de temps, je n'y crois pas.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 15 septembre 2013

bon billet m'sieur l'hérétique. Et oui je visualise mal pourquoi autant de gens du Bangladesh likeraient la page.

La question désormais c'est QUI a payé?

Écrit par : romain blachier | dimanche, 15 septembre 2013

Salut Romain,
Je n'ai pas l'impression qu'il y ait forcément quelqu'un qui a payé. Je suis loin d'être expert en informatique, mais je tends à penser que c'est un jeu d'enfant pour un vrai pirate que de flooder une page avec des like à tire-larigot.
Dans tous les cas de figure, il y a eu des événements bien plus tragiques que celui-là et aucun n'a jamais recueilli une telle quantité de "like" d'un coup. 1.3 millions en deux jours, ça ne tient pas la route.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 15 septembre 2013

Alors, pour le lien utilisé par les médias pour douter de la véracité des likes, c'est le suivant :

http://www.socialbakers.com/facebook-pages/510248039060920-soutien-au-bijoutier-de-nice/in-france

Minor countries a perdu 500.000 likes ? Le créateur de la page a vraiment des super pouvoirs pour pervertir à ce point une boîte indépendante qui n'a aucun lien avec la France ou l'API utilisé était légèrement buggué pour la géolocalisation.

Écrit par : choukke | dimanche, 15 septembre 2013

tiens, subitement, depuis les premières critiques, les clics originaires de France sont subitement passés à 57%.
Ils nous prennent pour des andouilles ou quoi ?

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 15 septembre 2013

L'hérétique, tu es tombé dans le panneau en reprenant cette page socialbakers véhiculés... par des blogs de gauche.
Je t'invite à écouter cette émission et ce spécialiste des métriques sociales:

http://www.itele.fr/france/video/le-doute-plane-sur-la-page-facebook-de-soutien-au-bijoutier-de-nice-55318

Socialbakers n'est pas à même de fournir des stats fiables rapidement.
Points à avoir en tête: les calculs sur autant de données peuvent mettre longtemps à converger et, le caractère privé ou non du profil peut entraîner des difficultés à Socialbakers pour géolocaliser.

Écrit par : FBLR | dimanche, 15 septembre 2013

Non L'hérétique, analyser plus d'1 millions de profils, sans avoir accès aux informations de FB, ça prend beaucoup de temps...

Écrit par : FBLR | dimanche, 15 septembre 2013

Il ne s'agit pas d'approuver le bijoutier mais de comprendre l'exaspération d'un homme menacé d'une arme et qui voit s'enfuir son voleur. Dans l'ambiance actuelle où l'état érige le laxisme en principe de gouvernement, il y a de quoi prendre un coup de sang.
Reporter le dédommagement sur les assurances est de la lâcheté. Et d'ailleurs les assurances ne remboursent pas le traumatisme et le sentiment d'être abandonné par ceux qui devraient vous protéger.
Ce qui est préoccupant, c'est le message officiel de sévérité envers le bijoutier et d'indulgence envers le braqueur qui (le pauvre!) avait des excuses (il avait besoin d'argent pour son enfant à naître!).

Écrit par : Pangloss | dimanche, 15 septembre 2013

@Fabrice
Je pense que tous ceux qui ont fait ce raisonnement l'ont fait de bonne foi. On ne peut pas deviner que l'application reporte sur des pays inconnus tout ce qu'il n'a pas encore analysé.
Il n'en reste pas moins que je demeure un peu sceptique sur un tel score pour un réseau social.
@Pangloss
Je vous suis tout à fait là-dessus, mais la pétition qui circule me semble bien plus trouble, elle.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 15 septembre 2013

Un autre site, KRDS Feed, est quand a lui plus affirmatif sur l'origine des like : 96% viennent de France (http://feed.krds.fr/post/61295117159/la-realite-sur-les-likes-de-la-page-soutien-au) . moi aussi cette page, je l'ai Liké, juste pour dire mon ras le bol devant l'impéritie judiciaire croissante en France, et 30% de mes "amis" l'ont aussi fait, sans que l'on se soit passé le mot...

Écrit par : alpharuper | dimanche, 15 septembre 2013

Je n'approuve pas le contenu de la page "Soutien au bijoutier", mais quand j'ai lu la dénonciation de "Socialbaker", le côté branneux de leur démonstration, le ton triomphal et affirmatif de la "révélation"... tout ça m'a paru extrêmement foireux et suspect. Je parle bien de la "dénonciation" et non de la page. Depuis, j'ai entendu plusieurs spécialistes des médias sociaux (le dernier, il y a encore une minute à peine sur France-Info) expliquer que, par rapport aux 7 ou 8 millions de Français qui se rendent chaque jour sur Facebook, le chiffre de 1,3 million est énorme mais crédible. Perso, c'est "Socialbakers" qui me fait l'effet d'être un tas de guignolos de première.

Ce qui, évidemment, ne rend pas la page plus sympathique. Mais ce n'est pas en cherchant maladroitement à discréditer ce type de phénomène - ce qui revient à le minimiser - qu'on arrangera les choses. "Socialbaker" a juste essayé de casser le thermomètre ; vieux réflexe d'intellos de gauche "dure" qui croient que dire, c'est faire

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 15 septembre 2013

Je pense que l'on peut d'ailleurs aisément se rendre compte du phénomène : ici, sur cinq ou six contributeurs, un reconnaît avoir "liké" la page. L'une de mes "amies" FB, qui a elle-même 1138 "amis", a vu 40 d'entre eux "liker" la page, soit un peu moins de 4%. Or, nous sommes dans une blogosphère/FBsphère centriste, relativement peu perméable à ce genre de démarche. Il doit donc y avoir des milieux où le pourcentage de "Like" a été proche de 50 ou 60% (sympathisants FN, petits patrons, commerçants, etc.). et il n'y a pas de raison de penser que ces gens ou leurs enfants soient moins sur Facebook que la moyenne. Bref, 15% à 20% des Facebookeurs français, c'est énorme, mais pas invraisemblable.

J'y vois pour ma part un assez bel exemple de ce que j'ai appelé "l'agglutination" : une mobilisation forte, ponctuelle, à faible implication concrète et fondée sur l'émotionnel et le sentiment collectif.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 16 septembre 2013

@Christian

Socialbakers n'a rien fait, c'est juste leur mode de calcul qui converge lentement (de l'ordre de 48 à 72h). Et qu'en attente de traitement une personne est mise dans "minor country" plutôt que "non-traité".

Le problème c'est comme d'habitude ceux qui parlent sans savoir et ont rebondi comme des cabris sur cette "non-information".

Comme je le répète inlassablement, je constate cette aspiration forte aux idées lepénistes dès que je retourne dans mon sud-est familial (Marseille/Toulon/Hyères). Suffit de causer avec les commerçants et prendre le pouls du coin.

Écrit par : FBLR | lundi, 16 septembre 2013

Et tiens, encore une réflexion qui me vient sur ce sujet, décidément inépuisable : si la page qui a obtenu 1,3 million de "Like" en trois jours avait concerné, par exemple, le soutien aux victimes d'un tsunami, est-ce que cela vous aurait paru aussi incroyable ? Et je ne parle évidemment pas des journalistes qui s'intéressent aujourd'hui à la question, ni du site de gauche extrême qui s'est empressé, à tort ou à raison, d'en rechercher le trucage.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 16 septembre 2013

@ FBLR

Vous avez raison, j'ai confondu "Socialbakers" avec le site de gauche extrême qui a prétendu "dénoncer" le "fake" en s'appuyant sur des chiffres que ses rédacteurs ne compremaient pas et ne savaient pas interpréter. Ce sont eux les guignolos, bien sûr.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 16 septembre 2013

Il s'appelle "Debunkers", le site de guignolos en question.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 16 septembre 2013

Bonjour,

Je tiens juste à préciser que j'ai entendu ce matin une chronique sur France Info (il me semble) qui expliquait qu'en réalité, le nombre de soutiens provenant de "pays mineurs" était artificiellement gonflé par Facebook, dont les moteurs de recherche n'étaient pas assez puissants pour actualiser la provenance exacte des soutiens.

En bref, il y a en fait beaucoup moins de clics en provenance de "pays mineurs" qu'en réalité.

Pour répondre à Christophe Romain, je ne crois pas que les centristes soient moins pérméables que d'autres à ce type de soutiens: l'exaspération contre l'insécurité est un sentiment très largement partagé. J'irais même plus loin: le sentiment que la justice manque de sévérité, s'il est plus fort à droite qu'à gauche, devient une évidence dans toutes les couches de la société.

Sinon, je crois qu'il ne faut pas dramatiser non plus ce phénomène : la plupart des gens qui ont liker la page n'ont pas forcément approuvé le fait de tuer un braqueur, mais voulu dénoncer l'insécurité.

Écrit par : Tythan | lundi, 16 septembre 2013

En fait les chiffres ne sont pas gonflés parce que l'API de facebook actualise le nombre de like en tant quasi réels mais les provenances beaucoup plus tard. Même Rue 89 le reconnaît (peu suspecte de sympathie droitisante). Vous devriez corriger votre post.

Écrit par : adrien | lundi, 16 septembre 2013

Oui, il va falloir que je le corrige maintenant que j'ai tous les éléments techniques.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 16 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.