Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Justice : la gauche et les juges de gauche passent les bornes | Page d'accueil | Barjot, mais pas pour son fric... »

jeudi, 20 juin 2013

Ce sont toujours les femmes qui paient les pots cassés

Si je n'ai aucune sympathie d'aucune sorte pour l'islamisme radical et particulièrement pour l'une de ses formes les plus dégradantes envers les femmes, le voile, je déplore, en revanche, qu'à la fin, ce sont toujours les femmes qui sont frappées.

Les fachos révèlent leur fond de fachos lâches et minables : plutôt que d'aller affronter la racaille qui oscille entre grande délinquance, agressions de toutes sortes et pseudo-engagement dans la religion, ils préfèrent aller taper sur des filles. Comme chez les islamistes radicaux, la lapidation, l'acide et plus généralement cogner sur la femme sont des choses normales (n'est-elle pas la servante de l'homme ?), les pauvres, elles se font frapper de partout.

Une gamine de 17 ans qui porte le voile, il faut l'aider à s'en séparer, pas venir taper dessus à deux sous-merdes de grosses brutes qu'ils sont, les deux enculés. 

Dans la tradition identitaire française, il y a pour moi, un grand respect envers les femmes, l'amour courtois, la galanterie en toutes circonstances. Un truc qui a dû échapper aux  gras de la cervelle qui se croient courageux d'attaquer une jeune fille ou une très jeune femme.

Connards.

23:12 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voile, islamisme, facho |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.