« Que Marielle de Sarnez peut-elle proposer pour les femmes à Paris ? | Page d'accueil | Europe/USA : Marielle de Sarnez invite la commission à ne pas lâcher n'importe quoi »

dimanche, 09 juin 2013

On célèbre le terrorisme au jeu de paume ?

J'ai dû me pincer pour le croire : il y a une exposition au musée du Jeu de Paume à Paris actuellement qui présente l'oeuvre d'une artiste palestinienne.

Cette dernière a voulu présenter la manière dont les Palestiniens ordinaires, mais aussi parfois les autorités palestiniennes, ont voulu préserver la mémoire de leurs martyrs ces dix dernières années. Tout du moins, c'est ainsi que les appelle Ahlam Shibli.

Le principe pourrait être acceptable s'il ne se trouvait pas que parmi les dits martyrs, on comptait un nombre non négligeable d'individus qui ont tenté de canarder des civils généralement dans des opérations kamikazes.

Par exemple une des photographies représete Osama Buchkar, un membre du FDLP qui a tué 3 personnes et en a blessé 59 autres le 19 mai 2002 sur un marché le 19 mai 2002 à Netanya. La légende de la photo indique seulement : «il accomplit une mission de martyr à Netanya» ... Tu parles d'une mission...

Associer des crimes contre des civils à de la résistance ne me paraît pas acceptable. Ahlam Shibli se montre curieusement beaucoup plus soucieuse de la distinction entre les diverses causes lorsqu'elle dénonce l'assimilation dans la commémoration française en une même célébration la mémoire des résistants et celle des soldats coloniaux. 

En ce qui concerne les résistants français, ils ne s'en sont jamais pris aux civils mais toujours à l'armée d'occupation exclusivement. Les "martyrs" palestiniens d'Ahlam Shibli ne peuvent en dire autant.

Finira-t-on un jour par exposer un reportage photo sur les martyrs du 11 septembre aux USA ? Sur ceux d'In Anemas en Algérie avec son cortège d'innocents froidement assassinés ?

Accepter de telles expositions, sans aucune contextualisation, est un parti-pris idéologique tout à fait significatif de tout ce petit monde interlope associant la gauche bien-pensante, les alternatifs et anti-capitalistes de tout poil, une partie de la droite souverainiste et, bien sûr, les extémistes des deux camps, droite et gauche. Il faudrait ajouter à cela un présuppose arabophile et islamophile symptomatique de tout ce petit monde là...

23:39 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : musée du jeu de paume, terrorisme | |  Facebook | | | |

Commentaires

"En ce qui concerne les résistants français, ils ne s'en sont jamais pris aux civils mais toujours à l'armée d'occupation exclusivement."

LOL !

Je garde un souvenir assez mémorable du témoignage d'un résistant dans mon lycée qui parlait de ce que faisaient certains résistants à certains présumés collabos...


Pour le reste, plutôt d'accord mais tu compares des choses incomparables.

Écrit par : KaG | dimanche, 09 juin 2013

@ Kag et l' héré,
Dslée pas pasque le premier affiche des orchidées sur son blog...Dont, je me suis carapatée^^^Il y a bien longtemps. ni vous le second? que je sais provocateur à ses heures.
Il y a soirée d'ados chez moi ce soir (certains-es, je les ai suivi depuis la maternelle), et en toute franchise, ils m'ont toujours apporté bien davantage que n'importe quel billet web.

Écrit par : Martine | lundi, 10 juin 2013

Ca va peut-être te surprendre vu mes réactions sur d'autres billets sur le sujet, mais ce coup-ci je suis d'accord avec toi.

Écrit par : melianos | lundi, 10 juin 2013

Salut KaG
Ben des collabos, ce ne sont pas exactement des civils. Il y a eu quelques exactions, certes, mais rien de comparable avec l'occupation nazie.
Salut melianos
Oui, je te confirme que cela me surprend :-)

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 14 juin 2013

"Il y a eu quelques exactions, certes, mais rien de comparable avec l'occupation nazie."

C'est une question qui reste débattue. D'après les historiens les plus sérieux, l'épuration de 1945 aurait fait de l'ordre de 11 600 morts : environ 800 exécutions suite à jugement légal, et un peu plus de 10 800 assassinats (ou "exécutions extrajudiciaires") perpétrés soit sur des collabos avérés par des résistants, soit via des règlements de compte ou des accusations plus ou moins fallacieuses. Il n'est pas du tout évident que l'occupation allemande, entre juin 1940 et août 1944, ait fait 11 500 victimes (compte non-tenu, évidemment, des victimes de bombardements allemands puis alliés, ou de déportations dont la plupart furent, rappelons-le, le fait des autorités françaises de l'époque).

Attention : merci d'avance de ne pas m'accuser de vouloir réhabiliter les troupes d'occupation nazies ! ;-)


http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89puration_%C3%A0_la_Lib%C3%A9ration_en_France

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 15 juin 2013

Dites, Christian, vous comptez les déportés en camps dans vos chiffres ?

Écrit par : l'hérétique | samedi, 15 juin 2013

@ L'Héré

Beaucoup de déportés l'ont été suite à des rafles effectuées par les autorités françaises de Vichy. Mais vous avez raison, il y a eu aussi un nombre important de déportés pour faits de résistance. En fait, je comptais (si l'on peut dire, car la chose a un côté macabre), les victimes "purement civiles".

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 15 juin 2013

"En ce qui concerne les résistants français, ils ne s'en sont jamais pris aux civils mais toujours à l'armée d'occupation exclusivement."
FAUX les résistants francais devaient accepter que leurs actions fusillent des otages

Écrit par : lecrosnier | dimanche, 16 juin 2013

J'ai dû me pincer pour le croire : il y a une exposition au musée du Jeu de Paume à Paris actuellement qui présente l'oeuvre d'une artiste palestinienne.

Cette dernière a voulu présenter la manière dont les Palestiniens ordinaires, mais aussi parfois les autorités palestiniennes, ont voulu préserver la mémoire de leurs martyrs ces dix dernières années. Tout du moins, c'est ainsi que les appelle Ahlam Shibli.

TE PINCE PAS TROP FORT TU RISQUERAIS D'ETRE PRIS POUR UN MARTIR pauvre républicain que tu es.

Écrit par : lecrosnier | dimanche, 16 juin 2013

Finira-t-on un jour par exposer un reportage photo sur les martyrs du 11 septembre aux USA ? Sur ceux d'In Anemas en Algérie avec son cortège d'innocents froidement assassinés ?

OUI et puis aprés nous ferons une expo sur les civils Irakiens qui détenaient "des armes de destruction massive"
T'as le bonjour d'Alfred

Écrit par : lecrosnier | dimanche, 16 juin 2013

Accepter de telles expositions, sans aucune contextualisation, est un parti-pris idéologique tout à fait significatif de tout ce petit monde interlope associant la gauche bien-pensante, les alternatifs et anti-capitalistes de tout poil, une partie de la droite souverainiste et, bien sûr, les extémistes des deux camps, droite et gauche. Il faudrait ajouter à cela un présuppose arabophile et islamophile symptomatique de tout ce petit monde là...

T'as raison Alfred, nous devrions aussi demander une contextualisation de l'eouvre de Picasso, Mozart, gainsbourg et tant d'autre. Et si ces photos étaient parues dans Paris Match comment aurions nous parlé de la liberté de la presse.
T'as le bonjour d'Alfred.

Écrit par : lecrosnier | dimanche, 16 juin 2013

@lecrosnier
Ben dis donc, t'es en forme, toi :-)

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 16 juin 2013

Écrire un commentaire