Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La Charia dans tous ses états | Page d'accueil | J'ai voté pour NKM »

mercredi, 29 mai 2013

Insécurité : comme 90% des Français je suis facho.

C'est toujours un réconfort pour moi de prendre connaissance de ce que pensent les Français de l'insécurité. Le Figaro rendait compte hier d'un récent sondage réalise pour le compte de l'Institut pour la Justice par le CSA.

Quand j'écris des billets ici pour dénoncer le laxisme et l'idéologie des juges et d'une large partie de la sphère politique, pour réclamer des sanctions exemplaires, des condamnations réelles et de la tolérance zéro y compris contre des mineurs délinquants, il suffit de lire les commentaires outrés des blogueurs, lecteurs, twittos ou tout autre individu de même nature pour avoir le sentiment que la Toile est un autre monde. Sur la Toile, quand on réclame justice, sécurité et répression, on est forcément un facho. On vous renvoie Victor Hugo qui réclamait moins de prisons et plus d'écoles. Et, à réaliser des statistiques, on a le sentiment d'être renvoyé aux marges du Front National.

On est immonde, odieux, fasciste, nauséabond, toute cette phraséologie que la gauche, une partie du centre parfois, aiment bien manipuler pour tenter de discréditer l'adversaire. Dans le meilleur des cas, on est un dangereux réactionnaire.

On se désabonne de votre blogue, de votre compte twitter, on vous retire d'une blogroll, d'une liste facebook : vous voilà banni, exilé, comme le vil fasciste que vous êtes.

Tous ces gens-là, bien repus dans leur petit monde, déforment la réalité et vous font prendre des vessies pour des lanternes en tachant de vous faire accroire que votre avis isolé au milieu de leurs commentaires dégoûlinants révèle votre nature pathologique. Le ban et l'arrière-ban de leurs fans et supporters rappliquent et vous voilà catalogué. A vrai dire, les seules approbations viennent généralement de quelques esprits forts isolés, ou alors de commentateurs ou de blogueurs authentiquement réactionnaires.

Et alors ? La gauche, les dégoûlinants de toute sorte croient qu'ils représentent l'opinion commune. La réalité est toute autre : dans la vraie vie, les gens ordinaires sont comme les réactionnaires, comme moi. L'insécurité grandissante, le laxisme croissant les hérissent littéralement.

Que dit le sondage que je cite ? Près de 95% des gens de gauche et de droite veulent que la victime puisse faire appel quand elle juge la condamnation de l'agression  insuffisante. Près de 90% des gens de gauche et encore plus à droite réclament que les condamnés fassent au moins les 3/4 de leur peine.

88% des gens de gauche et 96% de ceux de droite veulent la perpétuité réelle pour les crimes les plus graves. 76% des sondés réclament des peines plus sévères (ils sont 60% à gauche) et 77% le maintien ou le renforcement des peines-plancher. Ils sont encore une très large majorité (les deux tiers) à souhaiter une justice plus ferme avec les mineurs avec davantage de répression et de centres fermés.

Sur la Toile, je suis seul ou presque face à la bien-pensance, mais dans la vie réelle, tout le monde est d'accord avec moi ou presque. C'est un grand réconfort.

Ce sondage est un très violent désaveu pour Taubira. Elle devrait démissionner. Hollande pourrait la remplacer par le sénateur PS Vallini qui me semble tenir des propos plus réalistes et qui serait certainement plus compatible avec Valls.

Je conclus en crachant à la gueule de tous ceux qui me jugent immonde parce que je souhaite une justice plus ferme pour mon pays.

18:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : justice, sécurité, taubira |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour et merci pour cet article très intéressant.

Écrit par : kamagra | mercredi, 29 mai 2013

Le jeune honne qui a agressé le militaire qui "vigipiratais" à La Défense a été retrouvé grâce à son ADN: il était connu des services de police pour, dixit le procureur lors de sa conférence de presse de ce matin, "port d'armes, violences, cambriolage, intrusion(?)".
Il n'a pas encore vingt-deux ans. Combien d'années de prison, d'après le code pénal, mérite-t-on pour ces délits? Et s'il les avaient faites, ces années, aurait-il eu le loisir de s'attaquer au militaire.
Le voici passible d'une inculpation de tentative de meurtre. Dans combien de temps sortira-t-il de prison?

Écrit par : Pangloss | mercredi, 29 mai 2013

@Pangloss
C'est ça qui me frappe. Et à chaque fois, lisez bien la presse, on vous explique qu'il n'était connu que pour des "broutilles" comme ils disent...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 29 mai 2013

Une très bonne analyse ........que je partage. C'est ce qu'on appelle du réalisme et si on n'y prend pas garde il ne faudra pas s'étonner de la montée du FN.

Écrit par : Daniel54 | mercredi, 29 mai 2013

Bonsoir Daniel,
Merci. Oh, pour le FN, hélas, c'est déjà trop tard...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 29 mai 2013

@ l'hérétique :

C'est encore une question de philosophie.
Ceux qui disent que c'est contreproductif de leur donner des peines lourdes, qu'ils sortent pire qu'en arrivant, que ça les marginalise etc ... ont raison, le raisonnement est valable.

Le tout c'est de savoir quel genre de justice on veut. Soit on prend soin des petites frappes en espérant qu'il se rende compte que c'est une chance qu'on leur donne (lol), soit on satisfait les victimes.

Quel est le but de la justice ?

Écrit par : skunker | mercredi, 29 mai 2013

@skunker
Le raisonnement est valable si tu mélanges les délinquants et les criminels.
On n'est pas obligé de les mettre dans les mêmes prisons. Je pense même que ce serait salutaire de prévoir les prisons en fonction des délits.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 29 mai 2013

Oh ben... Voilà un billet qui va sûrement faire réagir !

Sur le fond, je crois que le débat ne peut pas être posé de façon aussi tranchée. Du reste, il me semble que le commanditaire du sondage, cet "Institut pour la Justice", s'est déjà fait remarquer l'an dernier par la diffusion sur Internet d'une présentation Powerpoint contenant le témoignage (légèrement biaisé) de M. Joël Censier, le père d'un jeune homme assassiné par une bande de voyous. A l'époque, la vidéo avait fait l'objet d'une analyse très rigoureuse de Maître Eolas, qui semble les connaître et qui montrait les excès et les omissions de cette présentation. C'est là :

http://www.maitre-eolas.fr/post/2011/11/12/Attention-manip-%3A-le-pacte-2012-de-l-Institut-pour-la-Justice

Pour revenir au billet, et surtout au sondage, il me semble que les questions posées sont relativement simplistes. Qui ne trouverait pas normal qu'un condamné effectue a minima les 3/4 de sa peine ? Qui ne souhaite pas que les malfaiteurs aillent en prison ? Sauf qu'il faudrait commencer par voir de quels malfaiteurs, de quelles peines et de quelles prisons on parle. Faut-il mélanger multirécidivistes et primodélinquants ? La prison est-elle là pour faire disparaître de la circulation (auquel cas Cayenne était nettement plus efficace et plus économique), pour punir ou (ce "ou" n'étant pas exclusif) pour réformer ? La prison n'est-elle pas aujourd'hui un gigantesque bac à fermentation dont les condamnés ressortent pire qu'ils ne sont rentrés ? A-t-elle réellement un effet dissuasif ? Un effet correctif ? La justice a-t-elle pour vocation de punir ou de venger ? L'un empêche-t-il forcément l'autre ?

Voilà, me semble-t-il, le genre de questions qu'il convient de se poser si on veut débattre efficacement de ce problème. Lequel ne se confond qu'en partie avec celui de l'insécurité - car l'insécurité a aussi à voir avec la prévention (les forces de police et de surveillance) et avec l'éducation (la fameuse morale qui apprend ne serait-ce que la politesse la plus élémentaire). Or les questions du sondage de l'IPJ font l'impasse dessus, en admettant implicitement un certain nombre de présupposés.

Je crois que c'est une des raisons du fossé qui sépare le Français moyen des spécialistes du sujet : les seconds ont conscience de la complexité des questions (sans même évoquer l'aspect budgétaire des choses) quand les premiers n'y voient que des évidences toutes simples.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 29 mai 2013

@ l'hérétique :

Des séparations il en existent déjà si on veut les voir. Avant d'arriver en prison (parce qu'il faut quand même être un acharné) ils passent par les TIG, les centres fermés, le bracelet électronique, la semi liberté etc ...

Ils ressortent pire qu'en arrivant dans le sens où ils apprennent les uns des autres. En "triant" les détenus on risque juste de leur permettre de se spécialiser dans leur domaine.
Le seul intérêt que je vois là dedans c'est leur "confort" si on peut l'exprimer comme ça.

Après on peut aussi discuter de la nullité des délits et crimes sans victimes.

Je me répète mais le tout est de savoir quel genre de justice on veut. Pour le moment j'ai du mal à comprendre où on va ...
La tolérance à la Taubira est un échec retentissant. Je ne pense pas que la "tolérance 0" soit tellement plus dissuasive, mais au moins les victimes seront considérées comme des victimes.
La justice n'a pas à s'apitoyer sur le sort de quelqu'un qu'elle vient de juger coupable.

Écrit par : skunker | mercredi, 29 mai 2013

@Christian
Les spécialistes veulent toujours que rien ne soit simple. Mais au final, quand on voit des violeurs condamnés à trois années de prison puis libérés au bout de 18 mois, la haine explose, en effet.
Il va de soi qu'une vraie politique répressive doit s'accompagner d'une réorganisation complète des prisons.
En ce qui concerne vos questions, partout où l'on pratique la tolérance zéro, on obtient des résultats remarquables. Voyez New York, par exemple...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 29 mai 2013

@skunker
Non les séparations n'existent pas. Pire, même, les seuls qu'on met à l'abri, ce sont les pédophiles en raison du sort que leur réservent les autres détenus.
Le monde à l'envers, quoi...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 29 mai 2013

@ L'Hérétique

La "tolérance zéro" suppose - outre une justice efficace et sans trop d'états d'âme - une politique carcérale digne de ce nom. Au risque de me répéter (et sans vouloir pour autant excuser ou faire libérer qui que ce soit), j'affirme qu'il faut se poser la question du rôle de la prison. Veut-on "éliminer" le délinquant puni, ou le punir de façon tellement terrible qu'il n'a plus envie de recommencer (ou qu'il préfère crever plutôt que de retourner en taule, ce qui serait limite contreproductif pour lui mais exemplaire pour ceux tentés par la délinquance), ou le réformer pour qu'il soit capable de s'intégrer à sa sortie (ce qui supposerait qu'on cesse de stigmatiser ceux à qui, dans les faits, on fait éternellement payer la "dette à la société" qu'ils ont prétendument payée par leur incarcération...). Bref, il ne suffit pas de dire "Qu'on les colle en prison", il faut encore se demander à quoi sert la prison. Cela dit, il est évident qu'il faut des peines pour les délinquants, et des peines qui soient d'une part proportionnées à leurs crimes ou délits (à la fois pour les punir et pour permettre le soulagement de leurs victimes) et d'autre part effectivement effectuées. Peut-être y a-t-il des choses à inventer dans ce domaine : des peines qui soient vraiment des peines mais qui ne soient pas de la prison ?

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 30 mai 2013

Billet plus que consternant.
Ne vous visite plus guère, n'etes pas le seul je vous rassure, vous savez pour la majorité pourquoi...
Que n'ai-je subi chez vous? Ne pourrai jamais vraiment revenir comme autrefois...Faudrait que je sois vraiment folle ou insane! Alors quel intéret pour vous comme pour moi? Aucun.
Vous laisse bien volontiers à vos choix.

Écrit par : Martine | jeudi, 30 mai 2013

Pour résumer, vous laisse à vos morpions bien connus de certains blogs modem d'autrefois, je vous avais dit qu'ils débarqueraient ici un jour, voila c'est chose faite! Ils sont priés d'aller chercher à sucer leur ratio de sang ailleurs que chez moi...N'ai jamais fricoté avec eux !Beurk. Si cela vous convient, très franchement grand bien vous fasse! :o)) Mais faut pas se plaindre après, comme ca la vraie vie! :DDD

Écrit par : Martine | jeudi, 30 mai 2013

Très franchement,
Rien à cirer du gros naze Christian Romain avec sa langue de bois, ne m'étonne pas qu'il ait su faire des miracles lors de la dernière campagne de sa "star" :o))) Meme pas capable de...Qui va chercher à se placé ou placer? Mouarf, vous savez koa? Notre démocratie se meurt de la politique de manipulation, ils sont de moins en moins nombreux à se rendre dans les urnes, je ne devrais pas dire, peut-être, car je sais bien que l'on va chercher à nous démontrer que l'exemple belge est super! C'est c'la meme@@@!
Voyez? Mieux d'en rester là, l'héré.

Écrit par : Martine | jeudi, 30 mai 2013

Sinon l'héré,
J'aimerai bien savoir pour quelles obscures raisons un certain canard figure dans la rubrique fidèles et catéchumènes...
Cela me parait quelque part, absolument étrange, et absolument pas le reflet de la réalité.

Écrit par : Martine | jeudi, 30 mai 2013

http://www.youtube.com/watch?v=RijB8wnJCN0

Écrit par : skunker | jeudi, 30 mai 2013

Tiens, revoilà Foldinguette, et toujours égale à elle-même, apparemment : trois commentaires successifs pour dire qu'elle ne commentera plus... La pauvre démente espère qu'on va la supplier de rester. Comme dirait Baudelaire :

"La démente se croit toute pleine d'appas ;
Elle dort. Voyageur, ne la réveille pas !"

Mais bon, c'est vrai qu'elle nous manquerait un peu, en fait. Cette pauvre folle est un peu la Ravie de notre crèche, la simplette de notre village virtuel : parfois gênante, agressive ou simplement lassante, mais tellement pittoresque. Et puis, comme dit Arthur dans "Kaamelott" : "C'est toujours con, mais c'est toujours inattendu".

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 30 mai 2013

a lire : La France, orange mécanique.
http://www.amazon.fr/France-orange-m%C3%A9canique-Laurent-Obertone/dp/B009S2LKLY

Écrit par : GOLLEM | jeudi, 30 mai 2013

Quelques lacunes en vrac que je constate toujours dans la traitement de ce sujet:
La justice doit-elle punir ou venger? Et si elle avait aussi pour mission de mettre la société à l'abri des malfaiteurs et criminels les plus dangereux? Devrait-on en rougir?
Et la famille, et l'éducation, et l'école? N'ont-ils pas leurs part dans la multiplication des délinquants? Et l'exemple donné par les élites? Et l'enseignement suppérieur tout entier tourné vers la compétition sans plus aucune barrière morale?
Je veux dire par là que la justice n'est que le refflet de la société actuelle, et soigner les effets sans s'attaquer aux causes me semble entièrement vain!

Écrit par : michel | vendredi, 31 mai 2013

Mouaif. Entre les questions et qui les pose, les réponses étaient dans la question. Un sondage pour rien en fait.

"Etes vous favorables au renforcement ou au maintient des peines planchers pour les récidivistes ?"
Honnêtement, combien des personnes ayant répondu connaissent les durées des peines planchers ?

Écrit par : melianos | vendredi, 31 mai 2013

@melianos
Quand tu vois des violeurs qui ne font même pas deux ans de prison, la justice se fout de la gueule de qui ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 31 mai 2013

Impression que tu as écrit ce billet avec tes tripes et avec ton coeur.

Sur bien des points je partage.

Après les étiquettes que certains aiment à donner ici et là... Nous sommes gauchistes un jour, facho le lendemain, et soixantehuitard attardé le surlendemain... Alors franchement...

Perso, j'aimerais juste que l'on protège la société de ces délinquants qui nous font chier tout le monde et créent des climats de terreur dans certains endroits. Quartiers ou villages, c'est pareil.

D'ailleurs tiens... On a vu le cas très visible du Trocadéro. Quelles ont été les condamnations, et combien ? Pour l'instant, j'ai l'impression que c'est ridicule...
Et le Trocadéro n'est que peu de choses par rapport à ce que vivent bien des gens...

Non, ta colère est très saine...

Écrit par : falconhill | dimanche, 02 juin 2013

Salut Faucon
ça n'arrête pas et cela s'aggrave.
Aujourd'hui, ce sont les clients d'un restaurant chinois à Ormoy (Essone) qui se sont fait agresser et dépouiller par 4 racailles armés.
Ils avaient jeté une mère et son enfant de sa voiture pour commettre leur délit.
Ensuite, quand les Flics sont arrivés dans la cité, ils ont été accueillis à coups de pierre et la racaille a foncé sur les flics.
Quand une voiture fonce sur des flics, il faut les autoriser à tirer à balles réelles dans le tas.
Pas moi qui irai pleurer sur ceux qui prendront un pruneau mortel.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 02 juin 2013

Je ne vais pas te donner l'actualité de la délinquance quotidienne chez moi en ce moment, dans mon coin. C'est écœurant...

Écrit par : falconhill | lundi, 03 juin 2013

"Quand tu vois des violeurs qui ne font même pas deux ans de prison, la justice se fout de la gueule de qui ?"

Tu vas penser que j'évite le sujet, mais je dirais que je connais pas ce dossier précis, et qu'on a pas eu toutes les pièces en main. Et que sur le viol en particulier, il est toujours très difficile de conclure, car c'est souvent parole contre parole, sans preuves.

Écrit par : melianos | jeudi, 06 juin 2013

Salut Melianos
Je connais des cas avérés où des mineurs poursuivis pour viol ne font même pas deux ans de prison ferme.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 06 juin 2013

Merci beaucoup pour l'article tres interessant!

Écrit par : kamagra generique | lundi, 05 août 2013

Les commentaires sont fermés.