Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'Allemagne pourrait se lasser de l'euro | Page d'accueil | Quel va être l'usage de la BPI ? »

samedi, 20 avril 2013

Austérité ? Cambadélis déconne...

Ce pays et sa classe politique sont vraiment délirants. On entend tous les jours parler d'austérité alors que la dépense publique ne cesse d'augmenter et que finalement, la seule chose que sait faire la France pour la contrôler est d'augmenter les impôts. Entre ceux que Sarkozy a fait passer avant de partir et ceux que les Socialistes nous préparent, les François vont avoir droit à l'effet kisscool.

Je ne puis qu'inviter les Socialistes, comme le suggère mon ami Olivier, à imiter le simple bon sens cher à Bayrou.

Christophe Cambadélis ne comprend pas : Bayrou se fiche bien du PS. Ce qui l'obnubile, c'est de sauver la France.

L'accuser de promouvoir l'austérité parce qu'il réclame l'équilibrage des comptes et brandir l'Allemagne comme un épouvantail, c'est vraiment une forfaiture indigne.

Ce gouvernement qui a trouvé le moyen de générer de nouvelles dépenses (jour de carence supprimé pour les fonctionnaires, multiplication de postes à l'Éducation Nationale comme des petits pains, ministères pléthoriques) me paraît, avec sa majorité, très mal placé pour hurler au loup austère.

Ce qui aggrave la crise dans tous les pays ce sont les coups de boutoir fiscaux que les gouvernements assènent. Associés à une baisse des services de l'État, en effet, ils sont contre-productifs.

Et les exemples que cite Monsieur Cambadélis illustrent tout à fait cette politique qui ne sert en rien à libérer les énergies. Quant à Mario Monti et à l'Italie que Cambadélis se plaît à critiquer, on pourrait lui objecter que l'Italie n'est plus en déficit primaire, contrairement à la France.

Mais moi, je donne un conseil à Monsieur Cambadélis et à ses amis, et c'est le même que Bayrou : la France emprute bas pour financer ses dépenses, mais si elle continue à montrer qu'elle n'est pas capable de réduire sa dépense, ses prêteurs vont un jour la lâcher.

J'ajoute autre chose : tenter de saupoudrer des réductions dans tous les services de l'État, c'est inefficace. A l'heure actuelle, ce sont des services entiers qu'il faut purement et simplement supprimer, surtout à considérer leur très faible efficience.

Faut-il attendre d'être dos au mur pour le comprendre ?

Commentaires

@L'héré,
Laissez le s'énerver, il s'imagine tout savoir via le "web", en vérité il ne sait rien.
Notre pays sera peut-être bientôt l'objet de coups^^^Mais effectivement économiquement parlant sa situation ne sera en rien comparable avec l'Italie qui produit et exporte.
Certains poltiques jouent de trop sur l'affect^^^En ce qui me concerne, cela ne m'a jamais influencée ou très peu, voire pas du tout!
Sinon, bon courage au Paradem! :o)))

Écrit par : Martine | dimanche, 21 avril 2013

L'économie au travers des mathématiques ne vaut que si les agents économiques ont des comportements rationnels et s'ils ne modifient pas leurs comportements. Ce qui est rarement le cas.

Mais la simple observation des faits suffit : Cela fait 40 ans que notre pays, chaque année, est en déficit et doit emprunter plus.
Si le déficit budgétaire (et donc l'endettement qui en est la conséquence) était un moyen suffisant pour relancer l'économie, nous devrions être dans l'opulence.
Mais cela n'est vrai que si :
- la consommation supplémentaire qu'entraine le déficit est face à une offre de production disponible (si l'offre n'est pas disponible, il faut importer donc créer de la richesse ailleurs et l'on entre dans une chaine de déficits)
- la croissance qui peut être générée (si les conditions sont favorables) est d'abord utilisée pour rembourser la dette créée. Si cela n'est pas le cas, l'outil que peut constituer un deficit, devient inefficace.
La croissance générée ne servant qu'à payer les intérêts de la dette.

Écrit par : Gilou | lundi, 22 avril 2013

S'il n'y avait que Cambadélis pour déconner... : http://desmotsgrattent.blogspot.be/2013/04/circulez-il-ny-rien-pour-vous-silence_22.html

Écrit par : luciolebrune | lundi, 22 avril 2013

"On ne joue pas avec le couple franco-allemand"...^^^N'est-ce pas, Monsieur Badré^^? :p

Écrit par : Martine | lundi, 29 avril 2013

Je compatis" Mossieur":o))On ne badine pas avec "l'am(o)uuur" pdlol! Dslée pouir ce simple rafraichissement de mémoire, n'est-ce-pas? Ainsi va la vie...

Écrit par : Martine | mardi, 30 avril 2013

Les commentaires sont fermés.