Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Femen, Pussy Riot, la tradition anarchiste | Page d'accueil | Limiter les paiements en espèces ? Débile ! »

dimanche, 10 février 2013

Rythmes scolaires, bis, ter, et cetera

Cela me fatigue de réaborder la question des rythmes scolaires encore une fois sur ce blogue, mais, en temps que Parisien, je vais y aller tout de même de mon ultime commentaire.

Peillon est nul, sa réforme est nulle et Hidalgo et Delanoë sont nuls et démagos. 

Il n'y a qu'une seule chose qui me paraîtrait pas idiote si on voulait vraiment faire cette réforme correctement : revenir à la situation antérieure à 2008, c'est à dire classe un samedi sur deux le samedi suivant étant réservé aux animations pédagogiques des enseignants ou aux rencontres avec les parents.

Hidalgo et Delanoë veulent imposer la classe le mercredi pour ne pas indisposer leur clientèle bobo.

La solution envisagée actuellement est la pire de toutes : faire rester les enfants à la pause méridienne 2h45 cela montre à quel point les promoteurs de cette réforme sont guidés exclusivement par l'idéologie.

La plus drôle de toutes les réactions, ça a tout de même été celle de Bruno Julliard : l'entendre dénoncer le corporatisme enseignant, lui, le syndicaliste de l'UNEF, l'apparatchick par excellence au point de devoir sa place à son  parcours syndical exclusivement, lui dont le syndicat bloque de longue date toute évolution à l'université, franchement, c'est l'hôpital qui se fout de la charité...

23:37 Publié dans Education | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : école, rythmes scolaires | |  Facebook | | | |

Commentaires

2h45 !!! Ils sont tous à la ramasse.

Écrit par : Vlad | dimanche, 10 février 2013

La remarque sur Bruno Julliard me convient tout à fait .Ce personnage se veut révolutionnaire : malheureusement , il ne connaît rien à l'Education Nationale , lui qui avait la prétention de dicter aux enseignants ce qu'ils devaient faire , alors qu'il ne sait pas ce que c'est que d'être devant une classe .
C'est quand même une très bonne chose qu'il ne fasse plus partie de l'équipe Peillon .

Quand à la soi-disant rénovation de l'école qui est enclenchée , que faut-il en attendre ? Rien......une réforme de plus!

Écrit par : Daniel54 | dimanche, 10 février 2013

En ce qui me concerne, je suis opposé à la semaine de 4 jours, pour un retour à la semaine de 4,5 jours.
http://philippegibault.wordpress.com/2013/02/06/je-suis-contre-la-semaine-de-4-jours/

Écrit par : Phil | lundi, 11 février 2013

Au moins un quart des enfants a des parents divorcés.

Dans ces conditions, la scolarisation des enfants le samedi est criminelle (mais justifierait que les partisans de la mesure se voient retirer la gade de leurs enfants, histoire de profiter pleinement des délices de cette mesure qu'ils ont la prétention d'imposer aux autres).

Écrit par : Emmanuel M | lundi, 11 février 2013

Salut Phil
J'ai lu ton billet mais pas encore répondu. Objectivement, tu trouves que c'est bien, toit, la réforme telle qu'elle se présente à Paris ?
@Emmanuel
Je trouve que cette réforme ne sert à rien, mais quitte à la faire, autant revenir à la situation antérieure, c'est à dire un samedi sur deux.
C'est clair que les divorcés ne sont pas servis par les réformes de Mister Peillon et que ses projets de réduction de vacances vont aggraver encore davantage les choses pour eux.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 11 février 2013

Tout ce qui va contre l'enfant tyran est une bonne chose.
La semaine de 4,5 jours marchait très bien.
La semaine de 4 jours va dans le sens de l'enfant tyran, à savoir que tout est acquis, puisse qu'une demi journée est en trop.

Écrit par : Phil | lundi, 11 février 2013

J'estime que 4,5 jours de classe c'est très bien et mettre les cours le mercredi matin c'est encore mieux . La plupart des enfants se réveillent à la même heure le mercredi matin car ils vont chez une nounou ou en garderie alors je ne vois pas le problème de mettre des heures de cours cette matinée là. J'aimerais vous rappeler que la majorité des parents travaillent le mercredi et non le samedi...
Il faut effectivement prendre en compte le fait qu'il y a de plus en plus de parents divorcés et que cela va effectivement aggraver leur répartition des gardes mais qui s'en soucie ?

Écrit par : cath | lundi, 11 février 2013

Je me souviens qu'à l'époque où j'étais au collège l'équipe éducative avait fait voter tous les élèves pour savoir s'ils préféraient avoir cours le mercredi ou le samedi matin : c'est le samedi qui a été retenu.

@ Phil :

Dans la mesure où on ne leur demande pas leurs avis je vois mal comment une réforme quel qu’elle soit pourrait aller dans le sens des enfants autrement que par un prodigieux hasard.

C'est quand même dingue d'aller chercher des experts en pédogogolitude qui racontent tout et son contraire suivant les besoins politiques du moment quand on pourrait savoir ce qu'en pensent les intéressés en leur posant simplement la question ...

Écrit par : skunker | lundi, 11 février 2013

@ Cath :

Ouai rien à foutre des gosses ! L'important c'est l'emploi du temps parental !

Écrit par : skunker | lundi, 11 février 2013

A propos, un billet très très instructif écrit par une prof :
http://froufroudanslesfeuilles.blogspot.fr/2013/02/la-reforme-peillon-vue-de-linterieur.html

Écrit par : Vlad | lundi, 11 février 2013

Les 4 jours et demi n'avaient pas, que je sache, des résultats époustouflants. Les 4 jours, par suppression du Samedi, sont trop récents pour en évaluer l'effet sur le principal problème, la non acquisition des fondamentaux à la fin du primaire.
Pour la principale raison du coût pour les communes rurales et les départements, je ne suis pas partisan du retour à 4 jours et demi. Par contre, les programmes pourraient être allégés d'une partie de l'extra-scolaire, dont les acquis s'effacent...à la puberté. Il vaudrait mieux qu'on les reporte aux années de collège.
Un peu d'autonomie, d'ajustement aux demandes locales, ne seraient pas un désastre.

Écrit par : Sceptique | mercredi, 13 février 2013

@Sceptique
Hélas, ce n'est pas trop dans l'air du temps ce que vous dites...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 13 février 2013

Écrire un commentaire