« E-books : Virgile fait un carton ! | Page d'accueil | Le Japon devrait modifier sa doctrine de défense »

dimanche, 20 janvier 2013

L'Europe ? Une sorte de SDN, quoi...

On ne peut comprendre le titre de mon billet si l'on ignore ce qu'a été la SDN. La Société des Nations, c'est une sorte de l'ONU de l'entre-deux guerres. Elle avait pour objet d'assurer une paix universelle entre toutes les nations à la suite du carnage de la première guerre mondiale et, dans les faits, par sa faiblesse, en raison de l'égoïsme et de la lâcheté des États, elle a avalisé toutes les annexions, toutes les compromissions et tous les coups de force des régimes totalitaires.

Marielle de Sarnez s'avouait consternée mardi dernier à l'issue du débat sur l'intervention française au Mali. Un président de la Commission absent, idem pour celui du Conseil Européen, un hémicycle clairsemé et trois euro-députés français seulement pour s'exprimer dont le coup de gueule de Cohn-Bendit et l'intervention de Marielle herself au nom de l'ADLE.

Difficile de ne pas partager la tonalité désabusée d'Olivier Kempf d'EGEA. Finalement, l'Europe de la Défense, c'est une vaste fumisterie. Les seuls pays qui nous apportent de 'laide c'est la Belgique, le Danmark et l'Angleterre. Les deux derniers, comme le note Olivier Kempf sont ceux qui sont le plus hostiles à la fameuse PSDC (Politique de Sécurité et de Défense Commune).

Comme Européen, j'en ai un peu assez de passer pour une couille molle. Les autres pays européens ne sont bons qu'à émettre des protestations, financer des programmes humanitaires et passer des accords économiques.

A la limite, comme le dit le blogueur d'EGEA, on se débrouille encore mieux tout seul que mal accompagné. Avec toutes leurs difficultés, les pays africains ont tout de même été plus prompts à réagir que l'Europe, attendant sans doute qu'on prenne ses ressortissants en otage.

Bien sûr, les critiques vont sans doute pleuvoir sur l'Algérie en raison de la brutalité de sa réaction, mais que pouvait-on négocier avec des fanatiques qui avaient garni plusieurs otages de colliers d'explosifs (Ça n'a d'ailleurs pas manqué, ces salopards les ont fait exploser) ? Et de toutes façons, la doctrine algérienne (et les Algériens ont de très bonnes raisons de savoir comment fonctionnent les djihadistes pour les avoir pratiqués pendant 20 ans) c'est de ne pas céder. Pas de négociations et de la frappe directe. Et comme ils savaient que les Occidentaux allaient palabrer ils n'ont pas perdu de temps à les informer de leurs intentions. Les NINJA (équivalent algérien du GIGN) ont certes été dissous mais l'expérience est restée et plusieurs des hommes qui avaient animé ces unités d'élite sont désormais dans l'armée algérienne.

En fait, dans cette histoire, tous ceux qui sont les premiers à lever haut l'étendard du droit ont été aussi les premiers à se défiler, Afrique du Sud comprise car il ne faut pas croire que seule l'Europe est concernée.

J'avoue que je suis de plus en plus désabusé avec l'Europe. Au fond, les États européens, c'est comme les individus que l'on croise tous les jours au coin de la rue : chacun pour sa pomme. On agite quelques petits drapeaux, on beugle les slogans qu'il faut pour faire bonne figure et se donner bonne conscience, et après, chacun chez soi, un pour tous et tous pour Dieu...

00:52 Publié dans Europe, International | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mali, algérie, psdc, défense | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le problème de l'Europe, c'est qu'on ne peut pas avancer à 27 avec les institutions actuelles. Il suffit qu'un ou deux jouent leurs intérêts (au hasard la Grande-Bretagne, la Pologne ou la Tchéquie) pour que tous les autres cessent de faire des efforts.
La seule manière d'avancer efficacement désormais c'est de créer un noyau dur de pays prêts s'engager sur une convergence fiscale, sociale, judiciaire etc.
Si ça marche, d'autres finiront par s'y associer (cf l'euro).

Sinon, on peut toujours attendre qu'une grave crise transforme la SDN en ONU... encore 3 ou 4 crises et on aura peut-être des institutions viables.

Écrit par : hrotulf | dimanche, 20 janvier 2013

@l'héré,
http://www.letempsdz.com/content/view/83655/1/
Pour info...
J'aurai quelques questions à poser:
Notre président a-t-il tenu informé ses homologues européens de l'imminence de l'intervention? Hummm^^^.
Bonne journée,
Oups, devriez expliquer à certains de vos commentateurs "brillants et experts" qu'ils perdent leur temps...

Écrit par : Martine | dimanche, 20 janvier 2013

@Panglos,
M'en fous, inutile de m'abreuver de mails commentaires, trois en moins d'une journée sur un fil, sachant que cela fait quelques semaines que je ne commente plus chez vous, et ne le ferai plus du tout...Si vous ne me croyez pas demandez donc à vo't cop géo.
En bref, z'etes prié de cesser de me polluer.

Écrit par : Martine | jeudi, 24 janvier 2013

Écrire un commentaire