Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Et la racaille recommencera... | Page d'accueil | Duflot et l'Église : la démago... »

vendredi, 30 novembre 2012

Sac de noeuds à Florange

Tout en ayant peu apprécié la sortie tribunicienne de Montebourg, je n'en reconnais pas moins qu'il y a un vrai problème à Florange. 

Si j'ai bien compris l'enjeu, il y a deux unités à Florange : l'une dont l'activité est rentable et l'autre pas. Mittal veut se débarasser de la seconde. Il y a bien des repreneurs mais pour les deux unités seulement, pas uniquement pour celle qui n'est pas rentable. Mittal veut bien revendre la pas rentable mais il veut garder l'autre.

Si la pas rentable ferme, c'est un branche industrielle qui s'éteint définitivement en France alors qu'elle est surtout victime de la conjoncture.

Que faire alors ? Cahuzac a juré que le gouvernement trouverait l'argent nécessaire à l'indemnisation en cas de nationalisation mais là, je suis très sceptique : ce gouvernement devrait cesser avec ce type d'annonces. Soit il a les moyens de dégager des fonds par des réductions de dépenses publiques, et dans ce cas, il l'annonce carte sur table en précisant d'où il tire l'argent, soit il vaut mieux qu'il se taise.

Si ce n'est qu'un coup de bluff, la manoeuvre est particulièrement inepte et ne trompe personne.

Je n'aime pas vraiment le principe d'une nationalisation a fortiori contrainte. Bayrou a bien résumé la problématique en faisant observer que cela ne se faisait pas comme cela et qu'il fallait une indemnisation juste, primo, et que secundo, il fallait tout de même interroger les perspectives du marché de l'acier avant de se lancer dans un projet aussi hasardeux.

Comme le dit Bayrou « La nationalisation, n'est pas un but mais un moyen ! La vraie question est : industriellement, que peut-on faire ? Nous sommes dans une situation où tout le monde sait que la consommation d'acier s'effondre en Europe et que ce que nous exportons va être produits sur place dans un certain nombre d'autres marchés : Chine, Inde, etc. Nous avons un problème de surcapacité. Est-ce que ce que nous allons produire à Florange va trouver des clients ? Si cette production ne trouve pas son marché, nous allons nous retrouver avec ce site sur les bras. Dans les circonstances où nous sommes, alors qu'il n'y a pas d'argent, ce serait une situation extrêmement risquée »

Je ne connais pas assez les technologies associées à l'acier pour pouvoir exprimer une idée pertinente, mais je pense en revanche que nous n'avons pas intérêt à entretenir une production du XXème siècle. Si Florange est sauvée par l'État, il faut alors songer à une reconversion vers un acier de haute technologie et viser des applications et utilisations ad hoc. En somme, il faut avoir un projet technologique et industriel. Je ne crois pas que le gouvernement en ait un en tête à l'heure actuelle.

00:09 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : florange, acier, bayrou, montebourg | |  Facebook | | | |

Commentaires

L'analyse "surtout victime de la conjoncture" est justement le débat.
L'industriel pense que les gains de productivité sont ténus. Et s'il n'y en a plus à réaliser, cela veut dire que tôt ou tard la concurrence internationale rendra caduque l'activité non-rentable.

D'autre part, il est incohérent de pousser tant et plus vers la locomotion collective et/ou le vélo, puis de s'étonner a posteriori que cela entraîne une demande en acier bien inférieure...

Écrit par : Fabrice_BM | vendredi, 30 novembre 2012

Nationaliser pour quoi faire ? Un gouffre à pognon de plus ? Si l'unité n'est déjà plus rentable qu'elle ferme et vite.

On reconvertit autant que possible les emplois et les moyens de production vers l'unité qui fonctionne bien et c'est marre.
Qu'est-ce que l'état pourrait bien faire que l'entreprise n'a pas déjà tenté ?
Au moins de cette façon on garde les outils à disposition, on sera peut-être content de les trouver si la conjoncture s'améliore.

Écrit par : skunker | vendredi, 30 novembre 2012

Et la police trop grande ça pique les mirettes, si certains voient mal ils peuvent zoomer en faisant ctrl + molette de leurs souris.

Écrit par : skunker | vendredi, 30 novembre 2012

"Si Florange est sauvée par l'État, il faut alors songer à une reconversion vers un acier de haute technologie et viser des applications et utilisations ad hoc. En somme, il faut avoir un projet technologique et industriel. Je ne crois pas que le gouvernement en ait un en tête à l'heure actuelle."
Oui et pourtant certains inventeurs ont des idées bien précises. Encore ne faut-il pas les ignorer : à droite comme à gauche... et comme au centre d'ailleurs.

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 30 novembre 2012

cette usine était promise à la fermeture dès 2001.

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 30 novembre 2012

@L' héré,
Vous n'avez pas du visiter un "sieur", vous auriez vu que sa police était identique à la votre.
En ce qui concerne Florange, dossier un peu complexe sachant que M.Mittal a qusi la main mise sur l'acier en Europe.
Fallait pas laisser à une époque, la main mise sur ce secteur à un seul groupe (quid des textes européens à l'époque?), la marche en arrière est délicate car il y a des chances qu'après soluce Florange d'autres sites liés soient menacés, ceci dit, peut etre très intéressant financièrement pour les éventuels repreneurs (et pour M.Mittal au passage) qui n'arrivent pas à faire une OPA, ou qui préfèrent accéder à l'objet de leur désir à moindre frais pour les uns, et pour l'autre sans rien perdre monétairement parlant.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | vendredi, 30 novembre 2012

Vous êtes sûr pour le "pas rentable" ? Tous les articles que j'ai lu disent seulement que l'une des deux activités n'est pas compétitive, ce qui n'est pas la même chose que pas rentable.

Écrit par : melianos | vendredi, 30 novembre 2012

@L'héré,
Pour moi, solution temporaire et cet engrenage me parait malsain quelque part et croyez bien bien que ce com me fend le coeur pour les salariés de Florange, et pour les futurs d'autres sites. Et puis, l'Inde est un pays que j'aime.
Les Hindous peuvent etre de fins financiers, hommes d'affaires, diplomates et informaticiens, pour résumer: faut pas les prendre pour des cons, pas plus que nous citoyens francais.

Écrit par : Martine | vendredi, 30 novembre 2012

Oups, sinon l'héré, 'm.sieur Pangloss est passé de facon plus ou moins agréable ici, à seule fin de faire intervenir chez lui, je pense...Il peut se gratter désormais en ce qui me concerne.
Ceci dit, je comprends votre position et ne vous en tiens aucunement rigueur (la preuve, suis passée commenter) vous avez eu raison de tendre la main, à titre de conseil vous en ferez ce que bon vous semble, au-delà de trois mains tendues, le mieux est de suivre son chemin, pasque les "baffes ca va bien deux/trois sminutes".

Écrit par : Martine | vendredi, 30 novembre 2012

@La fée Carabosse,
Dslée, t'ai aidée autrefois, qu'ai-je recu en retour? Des insultes et horreurs...
"On" se contrefout de ta pub perso détournée désormais.

Écrit par : Martine | vendredi, 30 novembre 2012

@L'héré,
Mon dernier com réponse à la fée Carabosse pas passé...Il faut que vous sachiez, que le passé à son poids, certes, néanmoins meme si vous ai aidé sur certains thèmes, je sais que vous n'etes aucunement responsable des sottises qui ont pu suivre.
Alors, sioux plait, laissez moi vivre comme il me semble juste.
Ensuite, Claudio m'a prévenue qu'ils n'avaient et n'auront aucun regret...Alors^^^Comme ca, la vie.

Écrit par : Martine | vendredi, 30 novembre 2012

Merci d'avoir compris. :)

Écrit par : Martine | vendredi, 30 novembre 2012

Allez hop! Repasse ici, après tentatives de diversion sur un autre fil qui date, qui dat-t-e? :o)))

Écrit par : Martine | samedi, 01 décembre 2012

Un gros dossier chaud en ce moment et qui semble dans l'impasse tout comme l'aéroport de Notre Dames des Landes...

Le gouvernement en place à de la chance que la droite perde du temps dans leur lutte interne, car c'est pas franchement inspirant ce qui ce passe.

Écrit par : Dirt3-fr.eu | samedi, 01 décembre 2012

Une branche industrielle qui s'éteint, encore une !
"Vous êtes sûr pour le "pas rentable" ? Tous les articles que j'ai lu disent seulement que l'une des deux activités n'est pas compétitive, ce qui n'est pas la même chose que pas rentable"
Du coup, je réponds avec les mots de mélianos, merci à lui ;-).
C'est ce que j'ai cru comprendre également, alors, que l'état investisse pour sauver des emplois, pour que nous gardions en France cette activité, je suis pour. On aurait plus besoin d'acier en Europe ? Certes il est moins cher ailleurs ! Mais alors encore une fois on importe ?
L'ennui c'est que comme souvent on est dans le court terme, dans l'urgence. Si enfin, la France pouvait anticiper l'évolution de son industrie : prévoir, faire de la recherche, former ses ouvriers ?!
Bon, au dernières nouvelles Mittal fait une proposition acceptée par le gouvernement ... peut être que les exagérations, les gesticulations, de Montebourg auront servi à ça.
A suivre ...

Écrit par : signora | samedi, 01 décembre 2012

@signora,
Ah vouai, Montebourg qui a repris les thèmes de M. Todd :o))) qui est intervenu en avant garde d'élections européennes, non pas pour soutenir qui que ce soit, mais pour contre balancer d'autres pistes...Un forum avant l'heure!
C'est triste de constater comment certains "militants" peuvent interpréter, les débats formatifs dont l'objectif était d'ouvrir la pensée et la réflexion personnelle...

Écrit par : Martine | samedi, 01 décembre 2012

@martine
Mais elle dit quoi la dame ??? :-)))

Écrit par : signora | dimanche, 02 décembre 2012

@signora,(un tel pseudo me parait plus que révélateur d'une personnalité)...
"La Dame" dit ce qui fut, et est intervenue à bon escient sur ce billet, de plus il s'est avéré avec le recul nécessaire, "qu'elle" a très souvent, su raison garder et poser un regard juste.
Me demande pourquoi, je réponds à un commentaire aussi insignifiant que misérable^^^, ma part d'humanité je suppose...
Salut!

Écrit par : Martine | dimanche, 02 décembre 2012

@signora,
"intervenue à bon escient" pas votre cas, vous laisse à votre langue de bois...
Et certaines récups de propos à tous vents^^^.

Écrit par : Martine | dimanche, 02 décembre 2012

Oups, ai oublié Polluxe dans mon listing, donc repasse corriger.

Écrit par : Martine | dimanche, 02 décembre 2012

a quoi sert l'industrie ? enrichir une personne ou faire vivre une nation. Pour moi, si monsieur mittal veut affamer le peuple français voir europeen et detruire leur vie. Des lois de bonnes gestions s imposent et une ethique des patrons s impose. A quoi ça sert de faire des millons de benefices si il ne profite pas au plus grand nombre ? loi anti multinationale, anti trust, anti cogomerat, anti capital, anti fond de pension,... et cela devrait s'appliquer a de nombreux secteurs. Surtout changer les mentalités dans les ecoles de commerces, revenir a d autres philosophies et courants economiques. Pour mon experience personnelle, je suis plutot capitaliste, mais si je me prive un peu et je peux beaucoup aider les autres. Je ne me prive pas pour le faire, c est une maniere de rendre aux gens ce qu'ils m'apportent, car sans ceux je ne serais rien.

Écrit par : fab | lundi, 03 décembre 2012

Intéressante l'intervention de Guaino ce matin sur RMC ...
C'est bien la première fois que je me trouve entièrement en accord avec lui !
L'état sur ce type de dossier se doit d'intervenir. Et une participation temporaire au capital d'une entreprise n'est pas une nationalisation.

Écrit par : signora | mardi, 04 décembre 2012

Dslée signora,
Pas l'intervention que j'ai retenue mais plutot celle d'Angela M.
Mais, l'héré doit etre un cachotier à croire qu'il est lu à la fois par M.G qui devrait songer sérieusement de muse^^^, et par AM? :o)))
Salut!

Écrit par : Martine | mardi, 04 décembre 2012

Oups, à changer de muse^^^. :o)))

Écrit par : Martine | mardi, 04 décembre 2012

Écrire un commentaire