« Il va y avoir des déconvenues à l'UDI... | Page d'accueil | L'incroyable tolérance dont bénéficient les violeurs »

dimanche, 25 novembre 2012

PS, UMP et scores serrés

La presse et même l'opinion tombe sur le râble de l'UMP de la même manière qu'elle l'a fait pour le PS en 2008. C'est ça qui est drôle : quand un parti élit son principal représentant avec des scores très élevés, on évoque un score soviétique et quand on se rapproche du standard démocratique, c'est à dire 50/50 on entend que c'est l'anarchie.

Il est évident que dans un score très serré, personne n'a envie de jeter l'éponge tant la moindre voix compte. Souvenons-nous de la 1ère élection de Bush en 2000 contre Al Gore qui s'est faite sur le fil et avec des doutes persistants.

Fillon et Copé ne sont pas pires que Royal et Aubry quatre années avant.

En revanche, ce que l'on peut déduire de ces deux élections c'est qu'un parti n'est pas capable de gérer à 100% un processus de vote entièrement transparent et démocratique.

Je sais que cela coûte autrement plus cher mais je crois que la seule solution viable, à l'avenir, c'est de se payer un huissier par bureau de vote ou, au moins dans les départements "chauds". C'est ce qu'avait proposé le motodidacte dans les Alpes Maritimes avant le scrutin, et, à mon avis, l'UMP aurait mieux fait de l'écouter. 

Je pense, malheureusement, que Fillon va payer cash ce score serrré. Les sondages le donnaient très propulaire au sein de l'électorat UMP et donc, beaucoup de journalistes, très inconsidérément, ou alors peut-être à dessein,  ont fait comme si le corps électoral de l'UMP et sa base militante étaient deux choses semblables. Le décalage le dessert, et, tout auréolé de sa popularité et de sa stature d'homme d'État, il a hélas surtout montré qu'il ne pouvait rassembler tout l'UMP derrière lui. Je crois que 2017, c'est cuit pour lui, et j'en suis navré.

00:38 | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : fillon, ps, ump | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il y avait même un autre précédent : celui des Verts (qui ne s'appelaient pas encore EELV) en 2006, pour décider de qui serait leur candidat à la présidentielle de 2007, Cochet ou Voynet. Après une empoignade homérique et des recomptages baroques, ils avaient finalement fait revoter tout le monde. Voynet a été sélectionnée ; elle a fait l'un des pires scores présidentiels de toute l'histoire du parti (1,57%). Elle s'est consolée l'année suivante en piquant la mairie de Montreuil au communiste Jean-Pierre Brard.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 25 novembre 2012

Royal a eu l'élégance de ne pas s'entêter.

Écrit par : Gabale | dimanche, 25 novembre 2012

@Gabale
Certes, mais cela a été tout de même dans la douleur. Curieux ces scores très serrés au sein des partis.
La différence aussi, c'est que ni Martine Aubry ni Ségolène Royal ne dirigeaient le PS à ce moment. Là, Copé a placé des pions partout...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 25 novembre 2012

@L'héré,
Voui, c'est drole: avoir un don de prémonition et ne rien faire pour remédier ou éviter les "erreurs", c'est rigoletto^^^:o)))

Écrit par : Martine | dimanche, 25 novembre 2012

@L'héré,
Bureau de G Carrez...Pouvait pas etre pire comme lieu de rencontre! Je crois qu'A Juppé avait idée de se défausser ou désengager via un tel choix...
Salut!

Écrit par : Martine | dimanche, 25 novembre 2012

Dimanche 25 novembre 2012 :

19h48 :

Échec de la médiation, Alain Juppé jette l'éponge.

La réunion entre Alain Juppé, Jean-François Copé et François Fillon a échoué. "Les conditions de ma médiation n'étant pas réunies, ma mission est achevée" a déclaré l'ancien premier ministre.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/25/97001-20121125FILWWW00185-echec-de-la-mediation-alain-juppe-jette-l-eponge.php

Écrit par : BA | dimanche, 25 novembre 2012

Terrain neutre qu'il disait^^^l'Juppé. Rhooo...
Tant pis pour eux si FF fait le choix de recours en justice, et p'tre meme que je l'aiderai, chai pas trop encore mais après tout sait-on jamais^^^Certains hyppodromes se sont bien vus déboutés...

Écrit par : Martine | dimanche, 25 novembre 2012

Au Modem made in Bx, Jean avait dit lors des régionales: Alain J me voila! En bon entendeur, j'espère cette fois...

Écrit par : Martine | dimanche, 25 novembre 2012

Lundi 26 novembre 2012 :

UMP : l'équipe de François Fillon fait saisir à titre conservatoire les données du scrutin.

L'équipe de François Fillon a annoncé lundi qu'elle demandait la "saisie à titre conservatoire" des données de l'élection du président de l'UMP le 18 novembre, et fait savoir que des huissiers avaient été mandés pour "assurer la bonne conservation et l'égal accès de ces documents".

"Dans le cadre de la procédure en justice qui sera intentée pour rétablir la vérité sur les résultats, François Fillon demande un accès équitable aux données électorales (listes d'émargement, procès verbaux, procurations...)", fait savoir son équipe dans un communiqué.

"Toutes ces raisons conduisent l'équipe de campagne de François Fillon à demander, en vertu de l'article 145 du nouveau code de procédure civile, la saisie à titre conservatoire des données électorales pour garantir ses droits de défense", ajoute le communiqué.

"L'ordonnance rendue par le vice-Président du tribunal de Paris mandate en conséquence des huissiers pour assurer la bonne conservation et l'égal accès de ces documents, soit au siège de l'UMP, soit, au cas ou cela s'avèrerait impossible, dans les locaux de la chambre nationale des huissiers".

http://www.romandie.com/news/n/_UMP_l039equipe_de_Francois_Fillon_fait_saisir_a_titre_conservatoire_les_donnees_du_scrutin261120121047.asp

Écrit par : BA | lundi, 26 novembre 2012

Lundi 26 novembre 2012 :

17h23 :

Copé élu avec 952 voix d'avance.

La Commission nationale des recours (CNR) de l'UMP a rendu son verdict et confirmé la victoire de Jean-François Copé, selon un communiqué de presse distribué aux journalistes présents au siège du parti et relayé par l'AFP.

Selon elle, le secrétaire général sortant a été élu avec 952 voix d'avance - il en avait seulement 98 d'avance, lundi dernier. La CNR a décidé d'écarter les scrutins dans les deux bureaux des Alpes-Maritimes, situés à Nice, et de Nouvelle-Calédonie, entâchés, selon la commission, d'irrégularités.

Résultats officiels :

Copé : 86 911 voix.

Fillon : 85 959 voix.

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/EN-DIRECT-Jean-Francois-Cope-elu-avec-952-voix-d-avance-selon-la-Commission-nationale-des-recours-577309

Écrit par : BA | lundi, 26 novembre 2012

Mardi 27 novembre 2012 :

10:15

Fillon fonde le groupe parlementaire "Rassemblement-UMP".

François Fillon vient d'annoncer la création d'un groupe parlementaire, nommé "Rassemblement-UMP". Ce dernier sera dissous "dès qu'un nouveau vote aura lieu" promet François Fillon.

L'ancien premier ministre demande que ce scrutin ait lieu d'ici trois mois et soit organisé par une commission "totalement indépendante".

D'après BFMTV, 120 parlementaires UMP rejoindraient le groupe "Rassemblement-UMP". 74 députés resteraient dans le groupe "UMP" à l'Assemblée Nationale.

Écrit par : BA | mardi, 27 novembre 2012

@BA,
Vous avez bien dit qu'ils ne partiraient pas à l'UDI, n'avez pas cru en mes prémonitions? ;) Rhoo, je reconnais que je m'effraie moi-meme parfois... :o)))

Écrit par : Martine | mardi, 27 novembre 2012

Mardi 27 novembre 2012 :

19h48 : le groupe "Rassemblement-UMP" officiellement créé.

Le groupe "Rassemblement-UMP", présidé par François Fillon, a officiellement déposé sa déclaration politique et la liste de ses 68 membres à la présidence du Palais Bourbon, selon une source parlementaire.

"Nous constituons ce groupe à titre conservatoire", avait expliqué dans l'après-midi l'ex-ministre Patrick Ollier, pro-Fillon. Toutefois, ce groupe doit être validé lors de la Conférence des présidents de l'Assemblée nationale dont la prochaine réunion se déroule... mardi prochain.

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/EN-DIRECT-le-groupe-parlementaire-de-Fillon-officiellement-cree-577309

A l'Assemblée Nationale, il y a donc deux groupes parlementaires pour la droite :

1- Le "Rassemblement-UMP" compte 68 députés. Leur président est François Fillon.

2- L'UMP compte 126 députés. Leur président est Jean-François Copé.

Écrit par : BA | mardi, 27 novembre 2012

Les gens de droite se sentent trahis par cet effondrement de l'intérieur de l'UMP.
On avait prédit cet effondrement au lendemain des Législatives 2012 (en cas de mauvais résultat) mais l'uUMP a semblé tenir le choc davantage grace aux déclarations bourrées de certitudes de ses cadres, qu'à la réelle bonne santé du parti.
Ce parti est malade et pas à cause de sa direction mais de l'ensemble de ses adhérents.
Les gens apparentés UMP ou qui votent réguliérement pour l'UMP (sans trop savoir pourquoi souvent) n'ont pas réagi aux changements de ces dix dernières années et se sont endormis sur leurs certitudes.
Le reveil sera brutal.

Écrit par : turnover | samedi, 01 décembre 2012

Dimanche 2 décembre 2012 :

Fillon rejette la proposition Copé, le blocage se poursuit à l'UMP.

François Fillon a rejeté la proposition d'un nouveau vote à l'UMP en 2014, proposition que venait de lui faire Jean-François Copé dimanche soir lors d'une réunion publique à Nancy.

20h15 :

Copé regrette la réaction de Fillon.

La réunion publique de Nancy n'était pas achevée que les fillonistes annonçaient une fin de non recevoir aux propositions de référendum de Jean-François Copé et d'une nouvelle élection en 2014, après les municipales.

"En tout cas il ne sera pas dit que je n'ai pas fait preuve d'un grand esprit d'ouverture", a réagi Copé, la mine dépitée. "Je regrette de ne pas avoir été entendu. Ma porte a toujours été ouverte, ma main a toujours été tendue et elle continuera de l'être", a-t-il poursuivi en précisant qu'il ne voyait "pas le lien" avec la réunion du comité des sages que les fillonistes demandent.

Interrogé sur le possibilité d'autres propositions, Copé a expliqué : "je ne vois pas très bien lesquelles".

"Je ne connais pas beaucoup de gens qui, ayant été proclamé deux fois de suite, injurié comme j'ai été injurié, non seulement accepte de tendre la main mais propose que les militants votent par référendum pour la modification des statuts et accepte de remettre leur mandat en jeu à mi-mandat", conclut-il.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/02/97001-20121202FILWWW00207-cope-regrette-la-reaction-de-fillon.php

Écrit par : BA | dimanche, 02 décembre 2012

@BA,
JFC, cherche à tuer son père?
Le père qui l'a soutenu lors des élections internes "foirées" et qui persévère pourtant à jouer les "sauveurs" médiatiquement, après avoir jouer les dynamiteurs.
En vérité, lorsque JLBoileau a constitué son groupe, aucune rébellion que je sache et quand JFC rassemble à l'extrème droite avec ses pains au chocolat, nan plus...
Donc, pour sauver la construction de son scénario de grand retour l'agité aime: Copé à pécher à l'extrème droite et JLB au centre (et in between no land!) L'image de sa moitié, image en quète d'humilité accidulée à gauche comme elle fut autrefois meme si je sais, pour l'avoir croisée, que sa démarche à elle, peut etre honnete et sincère parfois, en ce qui concerne celle de son conjoint, je n'y crois absolument pas!

Écrit par : Martine | dimanche, 02 décembre 2012

@BA,
Oups, ai oublié la pov' rousse made in normandie et poland qui posait sur les plages, la chouchoute de florent ataramachinbidule trucmauche,qui flirtait avec JBovidé, il y a quelques années, elle m'a bien fait rire ces derniers jours...Elle n'a pas du manger suffisamment de cerises quand c'était la saison (ne mangerais plus de cerises en hiver...) Mouarf !o)))
PS: de toutes facons je sais qu'elle est à la fois à la sauce Jupémachin mais aussi profondémment Sarkobidule, pour résumer elle m'a toujours donné envie de vomir...

Écrit par : Martine | lundi, 03 décembre 2012

Écrire un commentaire