Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Entre MoDem et UDI | Page d'accueil | L'étude sur les rats et les OGM est-elle faisandée ? »

vendredi, 21 septembre 2012

La Corrida une tradition ? Quelle blague !

Les amateurs de corrida essaient de défendre sa pratique en faisant valoir que c'est une tradition ancienne. Rien n'est plus faux. La mise à mort de l'animal est très récente.

Affronter un taureau dans une arène est un jeu qui remonte à la plus haute antiquité. Pour s'en persuader il suffit de faire un petit tour à Cnossos, l'ancienne capitale de la Crète au temps du légendaire roi Minos, et de regarder les fresques qui ont survécu dans les ruines du palais minoen qui se trouve là-bas.

On voit des jeunes gens qui se livrent à de périlleuses acrobaties par-dessus des taureaux mais aucune représentation de mise à mort.

Les héritiers du roi Minos, ce sont désormais les Landais avec leurs courses fameuses. Divertissement aux origines ancetrales la course landaise met en scène des jeunes gens qui essaient eux aussi d'éviter des vaches voire des taureaux dressés à faire joujou avec leurs cibles :-)

Les vaches landaises n'ont d'ailleurs rien à voir avec les vaches de ferme : elles ne produisent pas de lait, ne se consomment pas et acquièrent de l'expérience à force de jouer puisqu'on ne les met pas à mort, elles...Elles descendent d'une variété de vaches sauvages d'origine hispanique.

Au moins, on sait rigoler chez les Gascons d'autant que les petites bêtes pèsent en général aux environs de 300 kilos...

C'est une chose qui m'étonne chez les défenseurs de la corrida, leur goût immodéré pour le sang. On pourrait très bien laisser en place le principe de la corrida mais sans mise à mort ni blessures à l'animal.

Où serait le problème ?

11:15 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : corrida |  Facebook | | |

Commentaires

Vraiment triste...

Écrit par : Sentimancho | vendredi, 21 septembre 2012

ce qui est triste c'est notre société politiquement correcte.

Les mêmes qui veulent interdire la corrida pour protéger les droits des taureaux acceptent sans réfléchir mariage et adoption homo, sans penser un instant à la protection des droits des enfants et sous couvert d'égalité des droits...

Écrit par : centriste | vendredi, 21 septembre 2012

Souvent sur ce thème est aussi mis en avant la tauromachie portugaise qui a légiféré en 1929? Je crois...
Un lien qui vous aidera à mieux comprendre certains fondements:
http://www.pro.orange.fr/sinformer/social_et_ressources_humaines/management/management/christophe-lambert-matador-dans-l-ame.html
Se défier de certains propos à double-sens, dans certaines lèvres, jamais tout à fait innocent. Je suposse qu'un changement de mains dans certaines gestions serait souhaité^^^.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 21 septembre 2012

Pour compléter l'héré:
http://www.sudouest.fr/2011/12/01/madeleine-marie-sara-est-deja-au-boulot-568181-716.php
Voui, d'accord avec: "Les héritiers du roi Minos, ce sont désormais les Landais avec leurs courses fameuses. Divertissement aux origines ancetrales la course landaise met en scène des jeunes gens qui essaient eux aussi d'éviter des vaches voire des taureaux dressés à faire joujou avec leurs cibles :-)"
Mais elles ne suffisaient plus soit-disant à remplir les arènes, et puis en réalité pour l'avoir vécu enfant, le "lacher" avait aussi souvent lieu dans la rue. ;)

Écrit par : Martine | vendredi, 21 septembre 2012

@Martine
C'est marrant parce que le terme "matador" a pris au fil du temps une connotation péjorative en français, comme quoi...
C'est pas en Gascogne de toutes façons, le deuxième lien que vous citez...
@centriste
Ahem...vous plaisantez, j'espère en associant les deux questions ?
Quant aux enfants, écoutez, c'est très simple : soit on impose des familles "normées" en France et dans ce cas, on enlève les enfants des femmes ou hommes seuls et de manière générale à tout foyer ne rentrant pas dans une norme soit on tient compte de la diversité des familles et on cesse de tout ramener au modèle traditionnel.
Ce ne sont pas des parents homo qui rendront des enfants tarés mais bien des parents tarés, c'est tout, et on en a suffisamment d'exemples tous les jours autour de nous.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 21 septembre 2012

@L'héré,
"C'est pas en Gascogne de toutes façons, le deuxième lien que vous citez..."
N'est-ce pas? Sympa d'avoir su le noter. :)

Écrit par : Martine | vendredi, 21 septembre 2012

Je tenais à souligner par ce commentaire que je suis réjoui de la modération de ce blog. C'est rare mais les commentaires évitent d'être dégradés par du spam on peut ainsi tenir un vrai débat. Merci, c'est réconfortant.

Écrit par : spoutnik1.com | samedi, 22 septembre 2012

Bon ben la messe est dite apparemment, la corrida avec banderilles et mise à mort peut continuer.

On peut également être rassuré, ces pratiques ne pourront pas gagner d'autres régions que celles d'origine.

Écrit par : Didier | samedi, 22 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.