Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Benghazi n'est pas forcément salafiste | Page d'accueil | La Corrida une tradition ? Quelle blague ! »

mardi, 18 septembre 2012

Entre MoDem et UDI

Ce serait un secret de polichinelle de la cacher, une quantité non-négligeable des cadres du MoDem a pris le chemin de l'UDI, la formation de Borloo.

Il y a pour ma part un certain nombre de points qui me retiennent et pas forcément des moindres.

J'ai parfois critiqué le MoDem pour la superficialité de son programme mais au sein des autres chapelles centristes c'est quasiment le néant. Au Parti Radical, il y a le rapport d'Yves Jégo, mais sinon...De belles déclarations de principe à l'Alliance centriste mais c'est à peu près tout et une accumulation de platitudes parfois stupides au Nouveau Centre à la suite des conventions organisées par Morin à l'occasion de la présidentielle.

Par ailleurs, je n'ai pas l'intention de voter UMP jusqu'à nouvel ordre et l'UDI s'engage dans une alliance sans condition avec cette formation.

Enfin, même si je trouve que le Parti Socialiste n'offre pas de perspectives économiques faute d'idées (à force d'avoir privilégié des discours complètement démagogiques) je ne suis pas choqué plus que cela par la politique menée par Ayrault.

Bons arbitrages budgétaires (justice, sécurité et éducation), très bon boulot de Valls, vote de la règle d'or européenne, politique active pour réduire les déficits. Sur les dépenses, ce n'est pas encore ça, mais bon, s'ils commencent à revenir sur toutes les agences à la noix qui pompent nos budgets, on peut espérer commencer à faire des économies.

Après, Mister Vincent et Docteur Peillon m'agacent profondément, évidemment, de même que la Taubira et ses messages laxistes, mais enfin, au final, il y a avec Hollande un honnête gouvernement social-démocrate. Pas ma tasse de thé, mais pas rédhibitoire non plus.

Sur les emplois d'avenir, le gouvernement ferait mieux d'écouter la bonne suggestion de J-C Lagarde qui suggère de les associer aux entreprises.

Non, je l'ai dit, le seul domaine qui pèche vraiment, c'est l'économie et le matraquage fiscal qui va toucher les entreprises et réduire encore davantage leur marge d'investissement ne risque pas d'améliorer les choses...Il n'y a aucune action sérieuse des Socialistes dans ce domaine, mais je l'ai dit, c'est un problème d'idées...

Pour revenir à l'UDI, wait and see, comme on dit. Il se murmure que le MoDem pourrait autoriser la double-appartenance. Prélude à l'absorption ?

Personnellement, je veux bien m'allier avec des centristes, mais hors de question de voter un jour pour un représentant du CNI sous prétexte qu'il aurait rejoint l'UDI. Je préfère nettement les Socialistes voire même les Verts en cas de duel.

Bref. Attendons...

19:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : modem, udi, ps |  Facebook | | |

Commentaires

Comme quoi finalement, le choix se résume à UMP ou PS...

Écrit par : Pierre Héno | mardi, 18 septembre 2012

@ L'Héré

Apparemment, quelques cadres ou ex-cadres du MoDem se seraient nettement affichés au côté de Borloo dans cette affaire : Vanlerenberghe, Eric Azière, Alain Dolium et Olivier Henno. Cela veut-il dire qu'ils quittent le MoDem ou qu'ils représentent le MoDem au sein de l'UDI ? Quelqu'un a-t-il des infos précises là-dessus ?

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 18 septembre 2012

Il y a un bruit parlant d'une dérogation possible pour appartenir à la fois au Modem et l'UDI.
L'UDI, ce sera sans moi. Peux pas sentir les magouilles. Tant pis si c'est la notion que certains ont de la politique, mais ce n'est pas la mienne.
Borloo a trop appris de son pote Tapie, question bonimenteur médiatique.
Et si on rappelait ce qui a fait le succès de son cabinet d'avocats d'affaires? "spécialisé dans le droit des entreprises en difficulté puis dans la transmission, l'implantation d'entreprises, le marché financier, les fusions et acquisitions.Il est ainsi l'avocat d'affaires de Bernard Tapie."(wikipedia). En d'autres termes, il a associé ses connaissances en gestion avec ses compétences juridiques, pour mettre en place un système d'essorage des entreprises en difficultés, au bénéfice des repreneurs et aux dépens des salariés et contribuables.
"Les salariés des différentes entreprises, eux, découvriront le goût amer des plans de reprise présentés par Bernard Tapie et concoctés par Jean-Louis Borloo." (Médiapart).
Rejoindre le parti de Borloo ? Jamais.

Écrit par : Mia | mardi, 18 septembre 2012

A mon humble avis, pour anticiper l'avenir, il ne faut pas oublier la composante personnelle de Bayrou.

Bayrou, aujourd'hui, il a pris un gadin, il s'est relevé et il est remonté sur son cheval (que d'aucuns nommeraient Rossinante et d'autres une chimère, mais bref) : il est reparti pour gagner en 2017 ou même avant si, comme il l'espère en secret, une crise grave, grave amène les Français à venir le chercher dans sa retraite béarnaise. Bref, ce fantasme de toujours chez lui : être en 2013 ou 2014 ce que de Gaulle fut en 1958.

Pour ça, il lui suffit d'être tout seul - c'est à dire avec Marielle - et d'avoir du pognon. Donc, il ne faut surtout pas se fâcher avec ces pourvoyeurs de pognon au MoDem que sont les sénateurs centristes arroseurs du MoDem. Donc, il faut les laisser faire tout ce qui les amuse, du moment qu'ils ne ferment pas le robinet à pognon. Vanlerenberghe se fait réélire grâce à l'UMP ? Très bien ! About se fait élire sur la liste UMP de Pécresse ? Merveilleux. Mercier entre dans le gouvernement de Sarko ? Splendide ! Tant que l'argent arrive, tout va bien.

Donc, de deux choses l'une : soit les "partants " ne sont pas des pourvoyeurs de fonds (exemple : Dolium) et dans ce cas leur départ n'a pas d'importance aux yeux de Bayrou qui les méprise. Soit les "partants" sont des pourvoyeurs de fonds et dans ce cas Bayrou les laissera faire tant qu'il peut continuer à bénéficier des sous.

Moralité : non, il n'y aura pas de fusion ni de ralliement du MoDem à l'UDI mais oui, il y aura possibilité de double appartenance.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 19 septembre 2012

@ Christian

Viendrais-tu de découvrir que sans pognon on ne peut pas faire de politique? L'argent a toujours été le nerf de la guerre en politique. Te souviens-tu des grands shows de Hollande et Sarkozy au Bourget et à Villepinte? Dès ces shows, il n'y avait plus que deux candidats en lice pour la présidentielle de 2012.

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 19 septembre 2012

@Christian
Non, il ne se représentera pas en 2017 et ne viendra pas en sauveur et pour cause, il agrée un certain nombre de mesures socialistes.
Votre haine pour lui vous déforme le raisonnement.
@JF
Bah, de toutes façons, il n'en est plus là, je crois.
@Mia
Pour ma part, je ne sais pas encore ce que je vais faire. Je suis très attaché aux idées exprimées donc j'attends le programme de l'UDI. Et pour le reste, une alliance sans condition avec l'UMP me paraît un très mauvais signal.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 19 septembre 2012

Pour moi, "c'est au pied du mur que l'on voit le maçon". Et quand j'entends "valeurs, valeurs" et que j'observe "magouilles et petits arrangements", j'ai du mal à adhérer.
Bayrou suit peut-être une chimère, mais il est au moins cohérent (vu de la scène publique au moins, en "interne", il se débrouille, il reste un "animal politique").

Écrit par : Mia | mercredi, 19 septembre 2012

En ce qui me concerne, c'est "niet".
@L'héré,
Ne vous inquiétez pas ils vont se servir au modem.
Sinon, un peu lasse du: M.Jego par-ci, M.Jego par-là, alors un lien:
http://www.yvesjego.com/le-rapport-sur-la-marque-france.html
Que vous croiserez avec les thèmes antérieurs développés ici-meme pour les européennes 2008.
Vous comme moi, savons à présent qui vous lisait à l'époque, suite à l'initiative citoyenne "abeille", n'est-ce pas?
Bonne journée de la part du "troll".

Écrit par : Martine | mercredi, 19 septembre 2012

@ JF
Je ne viens de découvrir rien du tout. Je ne porte pas de jugement, j'essaie de faire de l'analyse prospective. J'énonce ce que je crois être des faits et j'essaie d'en tirer des conclusions. C'est une démarche assez classique, tu sais.

@ L"Héré
"Votre haine" ? Peste, rien que ça ! Le mot me semble un tantinet excessif, non ? J'ai été déçu par Bayrou et je crois m'être fait une idée assez juste du bonhomme. Pas de haine là-dedans, au contraire. "Qui bene amat bene castigat", ça vous dit quelque chose ?

Quant à savoir si mon raisonnement est déformé... Commencez par ne pas déformer mes propos : je n'ai pas écrit que Bayrou "viendra en sauveur", j'ai écrit "qu'il espère en secret qu'une crise grave amènera les Français à venir le chercher". Donc, j'ai écrit qu'il espère cela et non que ça va arriver. Etes-vous en désaccord avec cette analyse des espoirs et des motivations de Bayrou ?

Quant à ce qu'il fera ou non en 2017, nous avons le temps de voir si l'avenir vous donnera raison plutôt qu'à moi. A mon avis, il fera tout son possible pour être en mesure de candidater en 2017. Là encore, je n'ai pas écrit que ça arrivera, mais j'ai écrit que c'est à mon avis son objectif. Vous vous inscrivez en faux contre cette affirmation ?

Ma seule "prédiction" tient dans les deux dernières lignes de mon commentaire. Je prédis que le MoDem ne rejoindra pas l'UDI, mais autorisera ses membres et ses cadres à avoir une double appartenance. Et ça, on va pouvoir le vérifier assez vite.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 19 septembre 2012

Leurs primaires ont des chances d'etre "épiques" mouarf! :oD
YJego, votre chouchou, en charge de former un shadow cabinet^^^Suis pdlol!
Tiens c'est étrange, pas DdVillepin et son "revenu universel" rhooo m'étonne...Quoique, il a le temps^^^le chevalier blanc! :o))
Rhalala, elle est pas belle la vie?
"Indépendants" ils ne doutent de rien, plus c'est gros plus ca doit tromper ou ne pas se voir, problèmes optiques? P'tre, allez savoir...

Écrit par : Martine | mercredi, 19 septembre 2012

la future double appartenance est une certitude.

Écrit par : Le Parisien Liberal | mercredi, 19 septembre 2012

A ce que j'ai lu, seuls 9 MoDem figurent parmi les 200 fondateurs de l'UDI, dont seulement 3 ont réellement quittés le MoDem (les autres ont décidés de rester quand même).

Il ne faut pas oublier que Borloo est un homme de droite, qui a fait inscrire "droite" dès la 4ème ligne du pacte fondateur de l'UDI, qui ne se définit pas comme centriste mais comme "républicain écologiste et social" et qui surtout a préféré soutenir sans hésitations le candidat de l'UMP au détriment du candidat centriste en 2012. Encore, les mots "droite modérée" reviennent beaucoup, et enfin, il est question de faire des primaires ouvertes avec l'UMP pour déterminer un candidat unique en 2017 si j'ai bien compris. Trop c'est trop, l'UDI est définitivement plus un parti de droite modérée qu'un authentique parti centriste.

Ah, et j'oubliais, les députés européens de l'UDI siègent (jusqu'à nouvel ordre) au sein du PPE, et non pas de l'ADLE. Un signe de plus qui vient décrédibiliser l'UDI.

D'autant que je doute que Borloo accroche plus que ça les français. Il n'y a pas de réelle identité, et il se confond trop avec l'UMP (et je doute aussi que Fillon reste ainsi sans agir une fois qu'il rétabli le calme à l'UMP). Je ne pense pas qu'il y aura un réel enthousiasme pour Borloo en 2017.
Je suis finalement plus d'avis de Bayrou qui voit l'UDI (et il regrette justement qu'elle ne soit pas au centre) comme un troisième parti de droite modérée avec l'UMP et le FN.

Écrit par : Quadraxis | mercredi, 19 septembre 2012

L'UDI ne sert que son maître, c'est-à-dire son fondateur (quelle coïncidence!). Son seul objectif est de devenir 1er ministre d'un gouvernement de droite, pas de défendre les idées centristes.
On va vite s'en apercevoir, avec les alliances que Borloo va faire avec l'UMP, il va s'asseoir sur certaines de ses belles idées / valeurs déclarées. Afin de mieux se rendre UMP-compatible. Comme EELV l'a d'ailleurs fait avec le PS : négocier quelques postes contre soumission, malgré tout ce qu'on peut entendre en ce moment et pour quelques mois encore...

Écrit par : FDB750 | mercredi, 19 septembre 2012

Un parti qui autorise la double appartenance, n'est plus un parti.

Quid de la crédibilité du double appartenant quand les deux structures ont des avis divergents ? Et si on est toujours d'accord, pourquoi faire deux partis ?

Byzance à Paris, ce n'est pas nouveau.

Écrit par : Claudio Pirrone | mercredi, 19 septembre 2012

De toutes façons, quelle alternative à l'UDI puisque le Modem est condamné à disparaitre définitivement ?
Le centre doit pouvoir avoir une influence et les 10 dernières années ont montré que celle ci ne pouvait exister dans l'entre deux. Car l'influence, ce n'est pas seulement la popularité d'un homme, c'est aussi et surtout la capacité à tisser un réseau d'élus locaux, qui agissent concretement sur le terrain.
Et sans alliance claire, pas d'élu.

Écrit par : centriste | mercredi, 19 septembre 2012

@Claudio,
Tout à fait, vraiment pas nouveau, pour les "cape", ils devraient savoir gérer cette ambiguité je suppose, et puis après tout, avons subi suffisemment de chevaux de Troie, pour pouvoir s'en autoriser quelques-uns, n'est-ce-pas? ;) Ils ont de si belles idées^^^ Rhooo! C'est magical! :o))
Tout ceci était tellement prévisible, trop peut-etre? Que j'en suis réellement morte de rire, chacun son tour...;)

Écrit par : Martine | mercredi, 19 septembre 2012

De toutes façons, quelle alternative à l'UDI puisque le Modem est condamné à disparaitre définitivement ?

=> Le MoDem est certes affaibli, mais il n'est pas du tout condamné à disparaître. C'est le parti par excellence qui représente et est identifié au Centre.

Mais il doit maintenant se donner les moyens de rebondir, et il serait appréciable que des personnalités de talent et charismatiques comme Sylvie Goulard, Jean Lassalle ou encore Marielle de Sarnez (je la trouve bien trop discrète par exemple) se mettent plus en avant aux côtés de Bayrou sous les projecteurs.

Écrit par : Quadraxis | mercredi, 19 septembre 2012

@Quadrias,
D'accord avec vous pour les deux derniers, 'achement moins pour l'autre suite aux histoires marseillaise et bretonne internes^^^.
Dslée.

Écrit par : Martine | mercredi, 19 septembre 2012

L'Udi "l'Union Des Imbéciles" ce sera sans moi! Je me suis engagée au mouvement démocrate après élection 2007 justement par ce que ces élus ont retourné la veste pour s'inféoder! Et j'espère que le double étiquetage ne sera pas autorisé! Sinon je ne comprendrai pas le message dans la campagne "d'interdire les nombreux petits groupes politiques qui ne servent qu'a faire du rabattage aux grands partis" ! Quant à Borloo alors là pour moi y a pas photo! c'est non! alors j'attends la suite ...

Écrit par : christiane | mercredi, 19 septembre 2012

@Quadraxis,
Oups, dslée...
Pour les autres, ne suis ni "folle" ni "connasse" et j'en passe, yaka consulter les archives...
C'est triste, mais ainsi!
Certains/es, pourraient avoir des réveils douloureux du style "tout cha pour cha"? Pourtant, pour autant que je m'en souvienne "l' affreux troll" que je suis (ayant été directement concernée par les sottises) a toujours essayé de vous mettre en garde en vain...Donc, faut pas "pieurer", pour d'autres plus calculateurs, leur dit "M", je fais et dis ce que je veux.

Écrit par : Martine | mercredi, 19 septembre 2012

Ce sera sans moi non plus l'UDI! merci l'hérétique de cet article! Et wait and see..

Écrit par : Patricia | mercredi, 19 septembre 2012

@ Christian,
je préfère Union Des Intérets, c'est plus proche de la réalité.

@ l'hérétique
merci pour cet article très proche de mon propre pont de vue

Écrit par : vladimir | jeudi, 20 septembre 2012

@ Christian
L'analyse prospective (parce que ça existe vraiment comme discipline), c'est un peu plus compliqué que ça...
Personnellement, c'est un un Ingénieur de l'Armement qui enseignait au CNAM qui m'y a initié, lors d'un de mes premiers jobs.

Néanmoins, j'imagine bien que tu comprends ce qu'est la valeur du magot dans un parti politique. Si je t'ai blessé, j'en suis désolé.

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 20 septembre 2012

@ JF

Je sais ce qu'est l'analyse prospective en industrie ou en stratégie d'entreprise, merci. Et je sais aussi qu'il faut de l'argent pour faire vivre un parti politique.

Cela dit, si tu relis mon commentaire, tu verras qu'il n'est en rien contradictoire avec tes diverses interventions.

Et, non, pas blessé ; pas de problème. ;-)

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 20 septembre 2012

au vu des réactions ici, ca promet :-)
pourtant, l'UDi peut etre la nouvelle UDF ! Chacun chez soi mais tous ensemble !

Écrit par : Le Parisien Liberal | jeudi, 20 septembre 2012

De toute façon il me semble que la politique doit (devrait) être l'art des compromis, mais pas des compromissions.
"Faire de la politique autrement" vous vous souvenez ?...
Et pourtant, dans la campagne des législatives, nombre d'entre nous au MoDem ont bien dû en avaler des couleuvres... ou même essayer de ne pas se faire planter un couteau dans le dos... J'en sais quelque chose !

Écrit par : Pierre Héno | jeudi, 20 septembre 2012

@Quadraxis,
Ni la première citée, ni la "Marianne" elles se débrouillent débarbouillent entre-elles ces deux copines...
L'une à l'origine du clash entre FBayrou et DCB lors des dernières européennes, nous savons ce qu'il nous en a couté^^^.
L'autre avec comme casseroles à mes yeux les histoires marseillaise avec extension bretonne, puis son bidule trucmuch Spinelli: toujours avec DCB.
N'est-ce-pas?

Écrit par : Martine | jeudi, 20 septembre 2012

Borloo, pour moi, cela reste l'avocat de Tapie. Et le ministre qui a accepté le règlement civil au détriment de l'état
C'est Testu Wonder et j'en passe
Un mec immoral, un bouffeur de politique et d'opportunisme qui n’hésitera pas à faire crever 1 malheureux si cela peut en contenter 2 autres qui voteront pour lui.
Alors l'UDI et en plus filiale de l'UMP pour moi c'est non non et non

Écrit par : Jacques Berthe | jeudi, 20 septembre 2012

Peut être que certains cadres du Modem rejoindront ou pas l'UDI, mais il n'y a pas que des cadres au Modem, il y a aussi un part importante de militants qui avaient choisi le Modem parce qu'il était Indépendant, et qui resteront, c'est sur ceux là qu'il faut compter car ils sont plus nombreux qu'il y parait. Ils n'accepteront pas non plus d'avoir une double appartenance politique. Tous ceux qui avaient adhéré en 2007 et qui sont partis parce qu'ils n'intéressaient pas (justement)ces cadres ex UDF par ailleurs qui restaient entre eux, vont revenir bientôt et l'on verra alors où est le vrai centre, qui va se réveiller... à suivre

Écrit par : Misol | jeudi, 20 septembre 2012

UDI très peu pour moi.Les adhérents de base ne veulent pas d'alliance avec l'UMP.Le MODEM va rebondir avec François BAYROU.

Écrit par : guerizec | samedi, 22 septembre 2012

Merci pour cet article intéressant. J'ai beaucoup de points d'accord avec vous, l'Hérétique.
Cependant, en ce qui concerne Christiane Taubira, je trouve beaucoup d'injustice dans les critiques. Elle a de bonnes idées, mais il faut lire attentivement son projet, et des idées qui vont dans le sens de l'humanisme. Or j'ai adhéré au MoDem à cause de cet humanisme (je veux bien une fois m'expliquer plus longuement à ce sujet). Aura-t-elle les moyens de mettre à exécution ce projet? Là, c'est moins évident.
Aux trois personnes citées par Quadraxis (avec lequel je suis globalement bien d'accord), j'ajoute Robert Rochefort, en qui j'ai une grande confiance.
Et je rejoins tout à fait Misol et guerizec.

Écrit par : Monique | lundi, 24 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.