Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Dans le mur ? Bayrou avait averti. | Page d'accueil | Choisir un camp ? »

dimanche, 10 juin 2012

Mieux que le Made in France : la traçabilité !

On faisait la fête chez moi ce week-end : célébration d'anniversaires. Cela allait donc de soi que j'allais passer l'après-midi à la recherche de cadeaux pour les invités concernés.

Joindre l'utile à l'agréable. Ceux qui me lisent depuis longtemps savent que j'ai la même obsession que Bayrou : le Made in France.

L'inconvénient, quand on ne s'y prend pas à l'avance, c'est qu'il faut farfouiller et chercher un peu au hasard. J'avoue que je n'ai pas pu acheter tous mes cadeaux en made in France, mais pour certains, cela a été possible.

C'est là où l'on se dit qu'on apprécierait une boutique en dur, pas seulement sur Internet, exclusivement dédiée aux produits fabriqués en France. C'était le projet d'un twittos auquel je me suis abonné, il y a quelque temps. Ils ont bien commencé à construire un site, mais cela ne semble pas avoir vraiment évolué depuis. Ni le site ni la boutique en dur.

Il y a ceux qui veulent distribuer et ceux qui veulent produire. Je vous conseille de suivre de près le blogue de mon amie Françoise, elle s'apprête à présenter un projet décoiffant, projet pour lequel elle est d'ailleurs à la recherche de partenaires. En attendant, vu son positionnement google sur l'item "canard à l'orange", elle a un coup à jouer avec ces mots-là ou dans la restauration de produits de haute gastronomie :-).

Revenons à mes cadeaux : cherchant quelque chose pour mon frérot, celui-là même auquel j'avais offert précédemment une chemise Lordon, j'ai cette fois ouvert la porte d'une boutique Lacoste. Méfiant, j'ai d'emblée demandé aux vendeurs ce qui était produit en France dans leurs articles.

Les polos, les chemises et les pulls sont fabriqués à Troyes intégralement : de la bobine de fil de coton jusqu'au dernier bouton de manchette. Pour le reste, en revanche, le tissu est bien filé en France mais l'article est réalisé ailleurs.

Le soir venant, j'ai discuté avec un autre de mes frères (nous sommes une grande fratrie) parce que je pèse et soupèse l'opportunité de racheter un ordinateur portable. Je suis très déçu par l'ASUS que j'ai acheté il y a 4 ans. L'habitacle tombe en pièces détachées et l'emplacement d'un slot de mémoire vive n'a jamais fonctionné.

C'est pourtant mon frérot qui m'avait recommandé cet achat. Et là, j'ai appris un truc intéressant : récemment, il a acheté un SONY en ordinateur portable. J'étais un peu surpris parce que généralement, ce n'est pas une marque qu'il privilégie en informatique.

En fait, il l'a acheté parce qu'il est intégralement construit et assemblé au Japon. Pour cette raison, il est d'excellente qualité. Quand le même Sony est réalisé en Chine, le niveau de qualité s'en trouve singulièrement amoindri.

Au fond, c'est ça qui compte : on devrait toujours  pouvoir disposer d'une information transparente sur l'origine d'un produit. C'est cela qu'il faudrait défendre au niveau de la Commission européenne. Évidemment, en termes de faisabilité, ce n'est pas simple, bien des produits finis étant un assemblage de composants venus parfois des quatre coins du monde.

Peut-être.

Mais au final, force est de constater que la qualité de réalisation varie considérablement d'un lieu de production à l'autre. Il est de bon ton de récuser l'impact des avantages sociaux dans la qualité de réalisation d'un produit, aujourd'hui. Pourtant, il semble bien que le lien direct entre les deux données existes. La norme éthique et sociale a donc des conséquences économiques bien plus importantes que ceux qui ne jurent que par une concurrence sauvage ne l'imagine.

J'ai eu cette discussion avec Christian (Romain) qui lit souvent mon blogue récemment : il pense, lui, que le libéralisme, c'est de vendre n'importe quoi à n'importe qui sans contrôle. Ce n'est pas mon avis : je pense que la concurrence libre et non faussée implique une transparence totale.

Les libéraux s'honoreraient en commençant par défendre en priorité cet aspect au niveau européen. Cela correspond, me semble-t-il, à l'une des préoccupations de l'ADLE que l'on présente comme d'affreux ultra-libéraux alors que ce sont de sympathiques libéraux et démocrates-chrétiens centristes.

La traçabilité, voilà l'enjeu-phare, à mon sens, des prochaines années dans la sphère de la consommation. 

Notre modèle consumériste est une calamité à tout point de vue : il gaspille, coûte plus cher, ment et écrase l'humain. Et, bien évidemment, il s'oppose frontalement à toute idée de transparence.

Voilà pourquoi, pour ce qui me concerne, j'essaie d'acheter des produits bio, made in France, ou commerce équitable, avec des logos reconnus tel que le AB, le Max Havelaar ou Alter Eco, et, pour le Made in France, un label qui demeure à promouvoir si ce n'est à inventer...

Commentaires

Arghhh, Lacoste la facon: soit en Asie du S-E soit Nord africaine? P'tre avec tolérence de tombage de camion: si peu payées les p'tites mains, comme dans la haute couture chez nous d'ailleurs... ;) Pour la bonne conscience^^^.
Si mes souvenirs ne me trahissent pas, le croco (facultatif) était facilement indentifiable en ce qui concerne la contre facon, sa "gueule" présentée à l'opposé.

Écrit par : Martine | dimanche, 10 juin 2012

Bonjour Martine
Pas fou, je l'ai acheté dans un magasin Lacoste officiel.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 10 juin 2012

Bravo pour le lien sur le canard. Je parie qu'il y en a une qui doit être verte de jalousie...

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 10 juin 2012

Qui ca Luciole? Moi? Vous m'explosez de lol :DDDD. Si vous saviez^^^Merci d'etre passée et du fou-rire.
@L'héré,
Bah vouais, effectivement, cela rassure d'avoir le privilège d'avoir le croco à l'endroit^^^. ;)

Écrit par : Martine | dimanche, 10 juin 2012

Tu te sens visée Martine ?

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 10 juin 2012

@L'héré,
Oups, ai oublié, croco à l'envers en option là-bas et offert pour thermo-collage, séparément bien sur... ;)
Lorsque l'on sait le différentiel de prix, tout simplement pour l'avoir cousu à l'endroit^^^. Enfin bon bref. ;o))

Écrit par : Martine | dimanche, 10 juin 2012

@Martine
En fait, je m'en f... pas mal du croco : je cherchais désespérément des vêtements made in france et je suis passé devant une boutique croco. Là, je me suis renseigné, et comme j'avais entendu qu'ils avaient tout délocalisé ils m'ont fait un topo : les polos, les chemises et les pulls étaient encore produits en France. D'où mon achat.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 10 juin 2012

@ L'Héré

Merci pour la citation, même si elle manque un peu de nuance... ;-)

Concernant le "Made in France", je viens de voir un dossier passionnant de "Je ne sais plus quoi Investigations" sur Canal (je crois), consacré aux pseudo-produits de terroir : couteaux Laguiole fabriqués au Pakistan, jambon corse produit à partir de porcs élevés en batteries en Pologne et simplement salé à Ajaccio... Et le tout, en toute décontraction de la part des fabricants et, surtout, en toute légalité : il ne s'agit ni de contrefaçon, ni d'escroquerie (quoiqu'on soit un peu à la limite), mais du résultat de la législation voulue et imposée par l'OMC et par la Commission européenne, dont chacun connaît les orientations en termes de philosophie économique.

Vous disiez quoi, déjà, à propos du libéralisme ?

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 10 juin 2012

@Christian
Mais l'OMC ce n'est pas le libéralisme, au contraire.
Vous voyez, sinon, qu'il faut un label clair. Merci de confirmer ce que Bayrou propose.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 10 juin 2012

L'OMC, ce n'est pas le libéralisme ? Ah bon. C'est quoi, alors ?

Sinon, sur le label, je suis évidemment d'accord sur le principe (d'ailleurs, je suis souvent en phase avec les idées de Bayrou : c'est le bonhomme qui me pose un problème). J'ai juste des doutes sur son application pratique.

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 11 juin 2012

Mouarf, certains doivent etre à la peche d'inspiration pour écrire des bouquins du style: L'abeille et l'écotruc ou encore: la r-év...Huma machin trucmuche.
Pdlol! Merci du fou rire! :)

Écrit par : Martine | lundi, 11 juin 2012

Et quel corps d'inspecteurs ira contrôler les usines chinoises quant au respect (ou non) des normes sociales et environnementales ? Léger souci de nombre (donc de coût) et de liberté d'accès, ne dirait-on point...

Écrit par : florent | lundi, 11 juin 2012

@florent,
Strictement rien compris à votre com...?! :)

Écrit par : Martine | lundi, 11 juin 2012

Un très grand merci, l'Hérétique, de m'avoir mise à l'honneur ! Oui, c'est vrai je prépare tout un exposé sur ce projet industriel.
Pour le moment, complètement "sonnée" par les résultats d'hier soir, je cherche comment réagir localement. Soit ne rien dire de spécial, soit y faire référence puisque l'objectif est de faire travailler ensemble des sensibilités différentes. Ma première réaction était d'ignorer superbement mais je crois que c'est impossible.
Merci à toi, chère Luciole, de ton fidèle soutien. Et à toi aussi Martine -si, si- de ne pas me décourager.

Écrit par : Françoise Boulanger | lundi, 11 juin 2012

Ça fait flipper ton commentaire ....

lacoste, asus, pc portable, produits bio, commerce équitable....

Pour une majorité de la population ces produits sont innaccessibles vu les tarifs proposés....

Je trouve ça très bien d essayer de respecter la tracabilite ' mais attention de ne pas condamner les gens qui n achètent pas français, dû principalement a leur manque de moyen .....

Écrit par : gaucho | lundi, 11 juin 2012

Salut gaucho

Tiens, tu me donnes une idée : je vais essayer d'écrire un billet sur le made in France pas cher.
Ce n'est pas à la partie de la population qui ne peut pas le faire qu'il faut demander de faire un effort, mais à l'autre.
Ensuite, attention : si un produit qui coûte deux fois plus cher te dure trois plus longtemps il devient rentable.
Et puis j'ai écrit d'autres billets avec des produits bien plus accessibles en prix.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 11 juin 2012

La parution de ce billet sur Marianne2 m'a donné un impressionnant afflux de visites ! Mille mmercis pour ce petit coup de projecteur. oui, ces jours-ci promis je vais en parler de façon approfondie. Je suis obligée pour le moment de me pencher sur l'élection locale qui met PS et UMP en face et pour laquelle nous pouvons encore influencer d'ici dimanche. La "traçabilité", titre de ce billet, n'est en fait que la transparence dans toutes les étapes d'un processus qu'il soit de fabrication ou de distributin. Ce n'est qu'appliquer la loi finalement !

Cette transparence est aussi celle que nous devrions pratiquer en politique. C'est exactement la même ! C'est à dire qu'il faut dire les choses telles qu'elles sont et dénoncer sans exagération ce qui est faux ou habilement détourné.
C'est le rôle du centre je crois : être capable de dire du bien ou du mal chez tout le monde, y compris chez soi s'il le faut. Comme nous le faisons sur ton blog ou ailleurs. Sur Facebook en particulier...

"Si vous cherchez quelqu'un qui obéit aveuglément à un parti ou à un camp, je ne suis pas cet homme-là", a écrit François Bayrou dans sa lettre aux habitants de toute sa circonscription. Il a raison, aussi nous le faisons justement au MoDem et je crois qu'il sera prêt à mieux nous écouter à l'avenir en interne.

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 13 juin 2012

Mince j'ai oublié de mettre le lien sur l'article de Marianne2 !
Et d'enlever le "m" de mercis en trop... Mais sur 1000 c'est pas trop grave ;-)
http://www.marianne2.fr/Mieux-que-le-made-in-France--la-tracabilite_a219612.html

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 13 juin 2012

Je préfère le terme de tracabilité, d'une part parce qu'existant déjà dans la sécurité alimenntaire.
Ensuite parce que le terme de "transparence" a une forte connotation Mussolinienne.

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

Oui mais de la traçabilité c'est aussi quelque part de la "surveillance"... Il ne s'agit pas d'être "pisté" ! Parce que nous devons pratiquer une surveillance bienveillante pour être crédible. Donc la transparence dont je parle n'est que le résultat de la "veille" à laquelle nous nous astreignons. De la vigilance en quelque sorte.

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 13 juin 2012

@L' héré,
Un doc susceptible de vous intéresser:
http://unpan1.un.org/intradoc/groups/public/documents/un/unpan048421.pdf
@+

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

Nan, pas surveillance favoriser l'accès aux informations, sinon 'tit cadeau artistique:
http://fascionable.blogspot.fr/2012/02/futurist-mussolini.html

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

@Martine et Françoise
Je parle de traçabilité des produits, pas des personnes.
Qu'est-ce qui vous évoque le fascisme dans le terme de "transparence", Martine ?
J'ai lu votre document mais il n'évoque que les aspects politiques.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 13 juin 2012

Tout simplement ce terme est évocatif de la période Mussolinienne, la transparence fut son "thème"^^^qui s'est reflété tant dans les arts qu'en architecture etc. Raison pour laquelle ai tendance à développer quelques allergies pour ce terme. Dslée.
Sinon pour la tracabilité ainsi que je l'avais percue.

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

Oui, je sais, c'est moi qui ai dérivé sur le terme de "transparence" aussi en politique, parce qu'il me semble que faire de la traçabilité des produits c'est de la simple honnêteté intellectuelle.

Je faisais référence à ton paragraphe sur le sujet : "Notre modèle consumériste est une calamité à tout point de vue : il gaspille, coûte plus cher, ment et écrase l'humain. Et, bien évidemment, il s'oppose frontalement à toute idée de transparence."

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 13 juin 2012

Sinon, vous avez aussi: lisibilité, pour mon eczéma mieux^^^.

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

Voui, bien sur Francoise, pas ta fooote...Mais celle de l'héré, com d'hab^^^
Mes allergies quand à la transparence ne datent pas d'hier, suis intervenue sur ce thème il y a quelques années chez JF, Le mécano et chez toi.
Etre "stubborn" est louable parfois, pas toujours...
Et là...Très franchement, ton com pour te défausser sur l'héré, quand il n'a fait que mettre en valeur ton projet et propos^^^.
Sans commentaire autre.

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

"Tout simplement ce terme ("transparence") est évocatif de la période Mussolinienne, la transparence fut son "thème"^^^qui s'est reflété tant dans les arts qu'en architecture etc."

?????

Purée, elle m'a l'air de s'y connaître en Histoire et en architecture à peu près autant que dans les autres domaines, la Martine...



Petite citation encyclopédique :

Style

L’architecture italienne des années 1920-1930, dite du rationalisme italien, s’inspirait de l’International Style, qui s’affirmait dans le monde entier à cette époque. Le mouvement était axé sur la simplification du rapport entre le bâtiment et sa fonction. Adalberto Libera, Giuseppe Terragni et Giuseppe Pagano en furent les principaux animateurs. Au fur et à mesure que le régime fasciste s’installait, elle devint un instrument
consentant, sinon enthousiaste de la propagande, puisant dans les canons de l’architecture classique, dont elle reprenait les éléments clés (colonne, arc, chapiteau, corniche, fronton, etc.) tout en les simplifiant. C’est à ce moment que s’imposèrent, à Milan, le classicisme de Giovanni Muzio et, à Rome, le néoclassicisme simplifié de Marcello Piacentini.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 13 juin 2012

Dslée Christian,
Aucune source...
Bye bye :o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

Tiens, un nouvel éclair de lucidité de la foldingue : elle reconnaît qu'elle n'a aucune source à citer à l'appui de ses délires. Et mieux : elle s'en excuse.

Est-ce que par hasard ses années de traitements divers commenceraient à faire effet ?

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 13 juin 2012

Rhooo, vous qui n'en avez aucune...J'ai déposé des liens, moaaa! Vous la coquille d'oeuf vide...
Ceci dit, ai failli m'émouvoir de vos gentillesses soudaines!
Me voila, rassurée. :o)))

Écrit par : Martine | mercredi, 13 juin 2012

@Christian: je viens d'attraper la foldingue sur un autre article à propos de ses compétences à savoir lire...

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 13 juin 2012

Z'etes contente Luciole vous ai répondu...Mais ne suis pas certaine que cela vous remplira d'aise.
Dans la vie, il y a les personnes qui se prétendent compétentes emplies d'orgueil et de suffisance et qui insultent.
Et celles, qui batissent à leur facon sans attendre de "reconnaissance" mais qui parfois, souvent s'avèrent etre plus compétentes que les "gros bras" ou "harpies" de service.

Écrit par : Martine | jeudi, 14 juin 2012

Décidément, notre Martine est en très, très gros progrès. Elle est de plus en plus lucide. Voyez ce qu'elle écrit :

"Dans la vie, il y a les personnes qui se prétendent compétentes emplies d'orgueil et de suffisance et qui insultent..." (Là, elle fait son autoportrait)

"Et celles, qui bâtissent à leur façon sans attendre de "reconnaissance" mais qui parfois, souvent s'avèrent être plus compétentes que les "gros bras" ou "harpies" de service". (Là, elle décrit Luciole face à elle).

C'est presque émouvant, et même presque étonnant, cette rémission soudaine. Aurait-elle fait un voyage à Lourdes ?

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 14 juin 2012

mdr, j'ai pensé la même chose en lisant son com, tu me coupes l'herbe sous les pieds, Christian.

Écrit par : luciolebrune | jeudi, 14 juin 2012

Vous vous etes reconnus, m'en voila remplie réjouie. :o)))

Écrit par : Martine | jeudi, 14 juin 2012

Les commentaires sont fermés.