Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Table à induction française : des distributeurs pas clairs... | Page d'accueil | Encadrer les loyers ? A voir. »

dimanche, 03 juin 2012

Doubler le plafond du livret A ? Première mesure débile.

La haine aussi crasse que bêtasse des Socialistes pour les banques les conduit à mener avant même d'avoir une majorité à l'assemblée une politique dont l'incompétence le dispute à l'imbécilité profonde.

Cécile Duflot vient d'annoncer le doublement du plafond du livret A sur lequel se précipite déjà les Français. Or, les liquidités qui se trouvent sur les livrets A n'appartiennent pas en propre aux banques. Elles les collectent, certes, mais elles les reversent moyennant une commission à la Caisse des Dépôts et Consignations. Là-bas, l'argent est immobilisé et sert exclusivement à des projets sociaux (essentiellement du logement social). 

Les Socialistes qui n'ont rien compris à rien s'imaginent qu'ils vont ainsi aider les Français à se loger. Il n'en sera rien. Le problème du logement en France actuellement est lié à l'absence de disponibilité de foncier associé à une grande méfiance envers les marchés et la bourse.

Résultats des courses, la CDC va ainsi bloquer des milliards d'euros qui n'iront évidemment pas s'investir ailleurs pendant ce temps. Et comme les banques vont devoir se préparer à séparer activités de finance et activités de dépôt, qu'elles ont sur les bras les créances douteuses des états souverains et de leurs dettes pourries, on va ainsi assécher complètement l'investissement du côté des banques.

Dans le même temps, la promesse d'instituer un livret épargne industrie reste lettre morte. Pour mémoire, Bayrou en avait le premier fait la proposition jusqu'à ce que Hollande s'aligne sur cette idée.

Bref, depuis 2002, j'avais en partie oublié pourquoi j'avais toujours trouvé les Socialistes nuls, mais ça me revient en mémoire, maintenant...

Commentaires

Quelle flamboyance, on dirait du Copé !

Toi qui n'es ni "débile", ni "crasse", ni "bêtasse", ni copain avec les "nuls" et qui n'a évidemment ni "incompétence", ni "imbécilité" avec deux ailes, qui n'a certainement pas "rien compris à rien", tu devrais développer plus en profondeur ton argumentaire sur :

"Le problème du logement en France actuellement est lié à l'absence de disponibilité de foncier associé à une grande méfiance envers les marchés et la bourse"...

Écrit par : BGR | dimanche, 03 juin 2012

@BGR,
L'Hérétique ne peut pas être plus clair.
Y'en a vraiment qui ne veulent faire aucun effort, il faut tout leur mastiquer...

Écrit par : J.Charles F | dimanche, 03 juin 2012

Bon, alors...

Primo, j'ai du mal à saisir l'impact direct des marchés boursiers sur l'immobilier. Il me semble au contraire que, si les détenteurs de capitaux se méfient de la Bourse, ils peuvent être demandeurs d'autres placements à long terme, par exemple, au hasard : l'immobilier locatif (c'est d'ailleurs votre cas, si j'ai bonne mémoire ?).

Secundo, si l'immobilier va mal et si les mises en chantier diminuent alors même que la demande est là, c'est purement et simplement parce que les banques n'ont pas fait leur boulot ni joué leur rôle, qui est d'abord et avant tout de redistribuer les capitaux.

Tertio, si elles ne l'ont pas fait, c'est parce qu'elles ont préféré utiliser ces capitaux en les "jouant" sur des produits financiers plus ou moins brenneux mais qui offraient des espoirs de rendement infiniment supérieurs à ceux de l'économie réelle.

Quarto, c'est précisément pour cette raison "qu'elles ont sur les bras les créances douteuses des états souverains et de leurs dettes pourries" : elles ont acheté n'importe quoi n'importe comment, prises par le vertige d'un gain rapide et faramineux. Et maintenant, nous supportons les conséquences de leur incurie et de leur rapacité.

Quinto, on peut noter que ces banques n'ont tiré aucune leçon de la crise de 2008 puisque, sitôt recapitalisées (avec nos sous) elles ont recommencé les mêmes conneries. Ceci démontre qu'on ne peut pas compter sur elles pour financer l'économie réelle et que, à défaut de les nationaliser, l'argent des petits épargnants sera bien mieux employés par la CDC.

Sexto, pour écrire qu'il y a "des milliards d'euros qui n'iront évidemment pas s'investir ailleurs" si on les met à la CDC, et pour s'imaginer que ces milliards seraient plus productifs aux mains des banques privées classiques, il faut ne pas avoir discuté depuis longtemps avec un patron de PME ni cherché depuis longtemps à obtenir un crédit !

Vous qui pratiquez un peu l'immobilier locatif, allez donc voir votre banquier et expliquez-lui que vous souhaitez emprunter deux ou trois cent mille euros pour acheter un petit appartement que vous mettrez en location à la rentrée. Faites ça, et ensuite vous nous ferez un beau billet sur l'efficacité des banques privées, leur sens des responsabilités, leur civisme et leur rôle salvateur pour l'économie nationale en général et pour le logement en particulier !

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 03 juin 2012

@BGR
Merci du compliment.
Je vous réponds tout à l'heure, à Christian et à toi.
Pour faire court, en revanche, dans les grandes villes, le manque de place, les nouvelles structures des familles et le fait que les gens aient peur de la bourse et préfèrent donc parier sur la pierre pour assurer leur avenir, tout cela crée une forte pression sur le foncier.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 03 juin 2012

Taulier,

Prends tes cachets et relis les 60 engagements de François Hollande.

Écrit par : Nicolas | dimanche, 03 juin 2012

Ce commentaire ne correspond pas aux faits

Depuis 2008 (loi de modernisation de l'économie), les fonds collectés sur Livret A ne sont plus centralisés à 100% auprès de la CDC.

Seuls 65% des fonds le sont désormais

Non seulement les banques ont obtenu la banalisation du Livret A mais également la libre disposition d'un tiers des fonds et cela sans aucune contrepartie d'intérêt général

C'est un cadeau de Sarkozy aux banques qui représente 100 milliards d'euros (c'est un cadeau de Sarkozy car la Commission européenne exigeait - au nom de la concurrence libre et non faussée - seulement la banalisation du Livret A. Nelly Kroes, à l'époque commissaire européenne à la concurence, a précisé à plusieurs reprises que la Commission n'exigeait pas la remise en cause de la centraalisation complète des fonds auprès de la CDC. Les banques ont su peser de tout leur poids pour obtenir 100 milliards d'euros sans aucune contrepartie ...

Écrit par : Cornec | dimanche, 03 juin 2012

Le billet est très juste, son titre en particulier, et le dernier commentaire de Cornec l'illustre : cette décision est un énorme cadeau du gouvernement aux banques et aux riches (les personnes qui atteignent le plafond du livret A ne sont pas légion !). Ça augure très mal de la politique économique, sociale et fiscale du quinquennat.

Écrit par : FrédéricLN | dimanche, 03 juin 2012

Très joli billet, néanmoins je pense qu'il aurait été souhaitable de souligner aussi le role des assurances qui investissent de facon plus ou moins directe le secteur bancaire en termes concurrentiels, sans avoir pour autant un "cahier des charges" aussi lourd^^^.
Raison pour laquelle, j'ai toujours pensé que les propositions de séparation des activités de dépots et finance ne changeront rien au problème.
J'aurai tendance à croire qu'il s'agit tout simplement de déshabiller Paul pour habiller Jacques, sans pour autant apporter une réelle réponse à la problématique, un simple changement de main qui n'apportera pas obligatoirement un mieux, bien au contraire.

Écrit par : Martine | dimanche, 03 juin 2012

@Fred,
Très pertinent commentaire.
@L'héré,
Elle nous avait déjà donné déjà un apercu de ses compétences réelles lors de l'épisode Fukushima dans "l'hémisphère sud"^^^Parait-il?!!! Alors, ne suis guère étonnée...Mais consternée, voui.
@+

Écrit par : Martine | dimanche, 03 juin 2012

@L' héré,
Sinon, tout ce dont rèvent les ultra-libéraux sur certains thèmes, qu'ils n'ont pas réussi à faire passer sous gouvernements de droite...Je parie que sous gouvernement de "goooche" cela sera...

Écrit par : Martine | dimanche, 03 juin 2012

Salut l'Nicolas
Ben oui, il a promis une livret industrie et finalement, il est question au mieux de transformer le LDD.
@Cornec
Je ne suis pas au courant de cette disposition et je n'en vois mention nulle part. Vous pouvez me donner un lien, svp, pour prouver votre assertion ?
@Fred
Bon, est d'accord sur le fait que la mesure est mauvaise, mais, apparemment pour des raisons diamétralement opposées...
@Martine
Bah, vous savez, l'ultra-libéralisme est une sorte de mythe que l'on agite comme un drapeau. Bien souvent, au contraire, ce sont des décisions technocratiques souvent occultes qui génèrent des lois aux effets tout à fait pervers.
Par exemple, je pense que je n'ai pas tout à fait la même lecture que la Commission de la concurrence libre et non faussée...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 03 juin 2012

Yes! :)

Écrit par : Martine | lundi, 04 juin 2012

Les commentaires sont fermés.