« Bayrou, c'est aussi pour ça que je l'aime bien... | Page d'accueil | Le contrat de génération de Hollande ? Inefficace. »

jeudi, 19 avril 2012

Faut que Bayrou passe devant Mélenchon

Objectivement, remporter la présidentielle, pour Bayrou, c'est grillé. Mais il y a un truc qu'on peut encore essayer de faire, c'est de repasser devant Mélenchon. 

Pourquoi ?

Parce que cela limitera la casse à gauche. Si les équilibres politiques montrent une pression importante au centre, Hollande sera davantage porté à mener une politique de centre-gauche, ou, à défaut, social-démocrate plutôt que de céder aux lubies du lider maximo de la gauche de la gauche.

Il faut dire que lorsque je lis le programme économique du Front de Gauche, cela vaut son pesant de cacahouètes. En sus de raser gratis, les experts ès indignation proposent ni plus ni moins que de rétablir les kolkozes (comparez plutôt leur fonctionnement avec ce qui suit ci-dessous et vous allez comprendre...) !

ENCOURAGER D’AUTRES FORMES DE PROPRIÉTÉ : À l’inverse des idéologues du marché qui font de l’entreprise capitaliste privée le modèle unique, nous encouragerons la diversité des formes de propriété, indispensable à une politique efficace de création d’emplois. La loi reconnaîtra cette diversité et la protégera face à la « concurrence libre et non faussée » qui revient en fait à imposer partout la seule logique du profit privé. Notre programme prévoit l’extension de la propriété publique par le développement des services publics. Il promeut de nouvelles appropriations sociales par la nationalisation de grands leviers de l’action économique, industrielle et financière. Il propose des formes décentralisées de la propriété sociale. Il veut aussi systématiser le recours à l’économie sociale et solidaire (ESS). Le soutien public à l’économie sociale et solidaire, et notamment aux coopératives, sera fortement augmenté. Une aide financière sera accordée aux salariés qui reprennent ou créent leurs entreprises sous forme de coopérative. Nous favoriserons la création de sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) permettant d’associer salariés, usagers et collectivités territoriales dans des projets de développement local. Les commandes de l’État, des collectivités et des services publics s’adresseront prioritairement à ces coopératives grâce à la modification de l’article 53 du Code des marchés publics.

Bref, va y avoir de la purge et du procès, avec le Front de Gauche, Mélenchon et ses nouveaux Soviets...

Le plus drôle, dans l'électorat de Mélenchon, ce sont les 15% de cadres supérieurs qui le soutiennent. Au fond, ils votent Mélenchon un peu comme ils vont voir du snuff movies (sorte de porno hard avec sadisme et actes de barbarie simulés) : ils aiment se faire peur, d'autant qu'ils savent bien que Mélenchon négociera des strapontins avec le PS, et puis c'est tendance au possible, comme le porno chic ou un film de Lars Von Trier.

Tiens, ça tiendrait qu'à moi, je te les enverrais en Sibérie, au goulag, histoire de se rafraîchir les idées, moi, les cadres bobos qui sont toujours à la recherche d'excitations nouvelles. Là, ils sont contents, ils ont trouvé leur nouvelle icône avec Mélenchon. 

D'autant que pour conclure, je relève tout de même quelques remarques de bon sens de Michel Onfray sur le grand démocrate qu'est Mélenchon :

- copain comme cochons avec Chavez et Fidel Castro

- admirateur inconditionnel de la grande civilisation chinoise venant apporter le "progrès" aux Tibétains arriérés

- fils spirituel des pères de la Terreur, Robespierre et Saint-Just. La Socialisme autoritaire dans toute sa splendeur, en somme...

Qu'on vote Hollande, encore, je peux comprendre, mais Mélenchon...Mettez tout le monde d'accord, allez, votez Bayrou, les gars, ça vous changera des révolutionnaires en peau de lapin...

12:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : mélenchon, bayrou | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Si les équilibres politiques montrent une pression importante au centre, Hollande sera davantage porté à mener une politique de centre-gauche, ou, à défaut, social-démocrate plutôt que de céder aux lubies du lider maximo de la gauche de la gauche."

On ne saurait mieux dire. D'où, aussi, l'intérêt de constituer sur la droite du PS un pôle écolo-démocrate de rééquilibrage.

Vous y venez, doucement, mais vous y venez...

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

Mélanchon a eu le mérite de faire un peu de buzz dans cette campagne nullissime.... il a fait le pitre, taper sur tout le monde et ça a marché malheureusement....

FB, lui a fait une bonne campagne au début puis il s'est enlisé dans son éternel "tous pourris a droite et a gauche" : ça ne fait pas avancer les choses.....c'était déjà le même refrain en 2007!!!!!!

le problème d'FB est qu'il fait un bon diagnostique, fait des amorces de solutions sans aller au bout des choses....il aurait dû prendre le risque de définir sérieusement les économies a faire plutôt que de rester dans le flou...

Mis a part Rochefort il n'est pas aidé dans cette campagne, il paraît donc seul..MDS est mollassonne au possible....

Mon petit doigt me dit qu'il y aura des surprises....

Mélanchon ne décidera de rien, c'est le PC qui va reprendre la main pour les législatives.... il risque d'être lui aussi un des cocus de cette élection comme déjà beaucoup d'autres l'ont été avant lui....le front de gauche n' est qu'un attelage disparatre avec une marionnette à se tête....le PC ne veut pas du pouvoir mais juste avoir des élus.....

les verts ont bien joué en négociant avant le premier tour.....

le PC sera obligé de ramper face au PS car ce dernier veut une majorité stable pour ne pas être emmerdé.... vu le nombre de place réservé aux verts...le PS ne prendra pas le risque de laisser trop de place au reste de la gauche!!!!

Écrit par : Europium | jeudi, 19 avril 2012

@Europium
Assez crédible, votre scénario :-)
@Christian
désolé, mais le PS, même sur son aile droite, n'est pas ma tasse de thé. Je me demande parfois, d'ailleurs, si je ne préfère pas un authentique socialo aux réformistes de gauche.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

@ L'Héré

Je ne parle pas d'être dans le PS, à gauche ou à droite. Je parle d'être à droite du PS. Au centre-gauche, si vous préférez.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

@ L'Héré

Sinon, pendant que j'y pense, un "snuff movie" n'est pas un film à violence ou meurtre simulés, mais au contraire à violence ou meurtres réels. On ne sait d'ailleurs pas trop si ça existe vraiment ou si c'est de l'ordre de la "légende urbaine".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Snuff_movie

C'était notre minute culturelle et pédantesque...

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

@Christian
Ah oui, exact ! J'ai pris connaissance pour la première fois de l'existence de cette légende en regardant Lost Highway de David Lynch.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

@ Ch Romain

Perso, je penche plutôt pour un pôle allant du centre droit au centre gauche, qui est d'ailleurs le contrat sur lequel j'ai signé avec Bayrou en 1994.

@ l'Hérétique

Le vote Mélenchon, c'est moitié coco, moitié bobo. Toutes les références de Mélenchon sont sanguinaires, sauf Victor Hugo, dont il semble avoir tout lu sauf "93". Mais son langage adopte les codes qui ont fait le succès d'autres chéris des bobos ces dernières années. Il incarne le frisson romantique, alors que ses malles sont sanglantes. Voilà une occasion de plus de constater l'échec de l'enseignement public depuis que Bayrou en a cédé la tête. Cela étant, j'ai joint de nombreux profs soutiens de Bayrou en 2007 ces dernières semaines, et j'ai trouvé chez eux une grande dose de désespoir, non pas de désespoir en lui, mais de désespoir tout court. C'est peut-être de ne pas avoir su leur redonner courage qu'est venue sa moindre accroche dans ces milieux.

Oui, je crois qu'il faut en tout cas que Bayrou soit devant Mélenchon, cela permettra d'éviter des dérives trop dangereuses.

Mais je reste persuadé que le score de Bayrou va nous surprendre vers le haut et qu'il n'a pas dit son dernier mot.

Écrit par : Hervé Torchet | jeudi, 19 avril 2012

@ Hervé

Certes, mais pour construire un pont, il faut partir de l'une des rives. La droite ou la gauche, au choix, mais l'une des deux rives. Vous ne pouvez pas construire en partant du milieu de la rivière...

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

@ Ch Romain

C'est que vous comptez ce que Bayrou a déjà fait pour rien...

Écrit par : Hervé Torchet | jeudi, 19 avril 2012

@L' héré,
Rhooo, sont-y pas mignons? :DDD

Écrit par : Martine | vendredi, 20 avril 2012

@Ch.Romain
Pour construire un pont les deux rives sont nécessaires cela me semble évident. Nul nécessité de donner une préférence
Commencer à droite ou à gauche donnera le même résultat.
Ensuite concernant le pont de Millau; les travaux de construction des pilonnes ont débuté bien avant les travaux sur les rives ... ceci pour dire qu'il est parfois nécessaire de préparer les travaux au centre pour faire tenir l'édifice ...
Et puis d'une manière générale j'en ai marre de cette classification géométrique droite-centre-gauche ou gauche-centre-droite.
@ tous
Je suis démocrate, mon voisin de gauche et mon voisin de droite sont mes compatriotes.Si ma contribution à leur bien-être peut leur être bénéfique alors je suis content et peu m'importe qu'ils votent pour Lepen ou Mélenchon ou autrement.
Je voterai pour Bayrou au premier et au second tour. C'est le seul qui nous prédit un avenir paisible si nous faisons l'effort personnel de le vouloir.
Maintenant si les promesses vous plaisent et bien faites-vous plaisir

Écrit par : Berboral | vendredi, 20 avril 2012

Bravo Berboral :)

Écrit par : AG59 | vendredi, 20 avril 2012

"Qu'on vote Hollande, encore, je peux comprendre, mais Mélenchon...Mettez tout le monde d'accord, allez, votez Bayrou, les gars, ça vous changera des révolutionnaires en peau de lapin..."
Et bien moi, c'est le vote Hollande que je ne comprend pas : quitte à voter pour le centre droit moux, autant voter Bayrou non?

Avec Mélenchon nous avons quelqu'un qui veut remettre le politique et l'humain avant l'économique. Son programme pèche par l'absence de protectionnisme, mais n'est pas plus délirant que l'austérité suicidaire prônée par le trio Hollande/Sarkozy/Bayrou...

Écrit par : Lelien | vendredi, 20 avril 2012

Écrire un commentaire