Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou, le made in France comme une évidence | Page d'accueil | Faut que Bayrou passe devant Mélenchon »

mercredi, 18 avril 2012

Bayrou, c'est aussi pour ça que je l'aime bien...

Tous ceux qui pensent que je serais en train de discuter d'une manière ou d'une autre, secrète ou pas, avec Sarkozy ou Hollande, pour Matignon, se mettent le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate

On ne peut être le Premier ministre de qui que ce soit, que si on est profondément en phase avec ; évidemment, je ne le suis pas avec Nicolas Sarkozy ni avec François Hollande.

Voilà, ça, ce caractère incorruptible, ce refus d'aller à la soupe sous quelque forme que ce soit, c'est vraiment un des aspects de sa personnalité que je préfère.

Je partage évidemment pleinement le jugement de Rama Yade sur les ralliés de la dernière heure à François Hollande. Je pense d'ailleurs que les Socialistes ne sont pas non plus des idiots et qu'ils ne sont pas dupes. Le petit sourire de Fabius ne trompe pas...

Même l'Nicolas qui a pondu un billet sur le sujet pour justifier les ralliements ne l'en a pas moins illustré d'un baiser de Judas à Jésus de Nazareth juste avant de le livrer...

Une mention particulière à Corinne Lepage qui aura toqué à toutes les portes. Alors elle, elle n'a honte de rien : Bayrou en 2007 quand il était en pleine ascension, Europe-écologie au lendemain de leur succès aux européennes, Borloo à l'époque où on le voyait en recours plausible à Sarkozy, puis Hollande maintenant qui est près d'accéder au pouvoir suprême. Rappelez-moi de ne jamais plus voter pour elle ou son parti, et ce, en aucune circonstance.

23:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (54) | Tags : bayrou | |  Facebook | | | |

Commentaires

Quelques morceaux choisis de l'interview de la charmante Rama Yade, que je me permets de commenter (les morceaux, pas la charmante) :

"Depuis deux mois, Nicolas Sarkozy a évolué, a montré un esprit d’écoute et d’ouverture."
Depuis deux mois, c'est-à-dire depuis qu'il est entré en campagne. Il y a de ces hasards...

"J’appartiens à la majorité, mais j’y ai en effet ma singularité."
Comme quoi on peut appartenir à une majorité présidentielle et y cultiver une certaine singularité. Corinne Lepage n'a pas dit autre chose pour justifier son soutien à Hollande.

"Jamais un socialiste ne m’a fait le moindre appel du pied ! Ils ont compris que je me bats pour mes convictions."
Oui, ça doit être pour ça...

"Quant à François Bayrou, je respecte son courage et son indépendance. Mais cette dernière ne serait en rien entamée s’il soutenait Sarkozy. On a besoin de lui."
Tiens ? Un petit message en passant. Mission commandée, consigne générale ou initiative personnelle ?

"Je trouve regrettable d’avoir pour challengeur à droite un candidat au parcours aussi chaotique. Dans ce département, la droite a besoin de moralisation et de renouvellement."
Le terme juste serait "cahotant" et non pas "chaotique", mais bon... Sinon, elle apprend vite, la petite. L'art de dégommer en ayant l'air de ne rien dire... Le département, c'est le 92 et "la droite", là, c'est l'UMP dans sa pire version sarkozyste, avec le prince Jeannot à la tête du groupe UMP du CG et les Balkany (ceux qui viennent de se payer une nuit à 9500 euros au Crillon) aux manettes. Ça la gêne pas, la petite Rama, de dénoncer ça à mots couverts tout en soutenant Papa Sarko ? Elle trouve ça propre et moral, sans doute ?

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 18 avril 2012

Ah voui, l'Nicolas...En soit-disant bataille avec des trolls sur ses billets précédents, les ai lu comme vous: aucun troll (symdrome de don quichotte?).
Enfin bon bref, la mode doit etre de voir des "trolls" tout partout, est-ce un thème pour attirer de l'audimat ou des liens? M'interroge...Mention spéciale à Olivier :o)) La page est tournée définitivement; ai été suffisamment patiente quatre ans...Alors dslée, such is life!

Écrit par : Martine | mercredi, 18 avril 2012

@ L'Héré

"Bayrou en 2007 quand il était en pleine ascension" écrivez-vous pour évoquer l'alliance de l'époque entre Bayrou et Lepage.

Il me semble que vous bouleversez un peu la chronologie. Le 11 mars 2007, Corinne Lepage renonce à être candidate et se prononce officiellement en faveur de Bayrou. Une décision qu'elle avait laissée entendre dès fin-février 2007 (voir ici : http://lci.tf1.fr/politique/2007-03/corinne-lepage-rallie-francois-bayrou-4884494.html). A ce moment, dans les sondages, Bayrou était crédité par les sondages de 19% des voix contre 25% à Royal et 29% à Sarkozy (voir ici : http://www.lemonde.fr/societe/visuel/2006/12/22/presidentielle-2007-les-intentions-de-vote_848463_3224.html). Pourquoi donc "l'opportuniste" Corinne Lepage serait-elle allée draguer Bayrou alors qu'en tant qu'ancien ministre d'un gouvernement RPR il lui était si simple d'aller draguer Sarkozy ? Serait-ce que sa démarche n'était pas si opportuniste que ça, finalement, et qu'il pouvait s'y mêler une réelle sincérité ?

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

Bon, Christian, n'essayez franchement pas de la défendre et considérez son parcours : c'est une opportuniste finie et point à la ligne. Flagrant à ce point chez quelqu'un, c'est tout de même rare...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

Tout simplement parce qu'elle ne peut pas supporter une autre femme que sa personne, au PS une femme à l'époque tete de liste...Ensuite Sarko impossible, pas la bande à Chichi and co...Mais pas grave, elle ne fut pas la seule, je ne dis pas cela pour stigmatiser qui que se soit.
Simple réalisme.

Écrit par : Martine | jeudi, 19 avril 2012

Corinne Lepage j'ai voté pour elle aux européenne. Même si elle se représente avec l'aval de Bayrou je ne revoterez pas pour elle. j'admet sans équivoque qu'on puisse dans le temps avoir des opinions différentes mais changer à chaque élection c'est de l'opportunisme et non pas pas de la conviction. Ce genre de personne, on en a pas besoin ....

Écrit par : Berboral | jeudi, 19 avril 2012

Cher Hérétique,

Bah nous aussi c'est pour ça qu'on l'aime bien Bayrou. Parce qu(il est debout! Droit! C'est si rare dans le marigot!...

C'est bien ce qui pourrait changer radicalement la donne dans les dernières heures avant la fin du premier tour.

Le candidat sortant est en train de s'effondrer comme aucun analyste n'avait vu cela auparavant.

Ce n’est pas la gauche qui est en train de sortir de force Sarkozy de la scène politique française, c’est la droite !

Enfin!...

"A Bordeaux, attablé avec la droite « juppéiste » la plus caricaturale – celle des dentistes et des notaires, provinciale et bourgeoise, catholique, balzacienne et normée – j’ai été frappé par la détestation de Sarkozy et de sa femme, Carla Bruni. Ce n’est pas la gauche qui est en train de sortir de force Sarkozy de la scène politique française, c’est la droite ! Ailleurs, j’ai vu la colère des paysans du Sud de la France contre Sarkozy. J’ai entendu les colères extrêmes des enseignants contre le président sortant"

http://blogs.lexpress.fr/sarkozysme-culturel/2012/04/18/la-desintegration-du-sarkozysme/


Ceci se confirme avec l'attitude des sondeurs et analystes sur les plateaux TV qui sachant la vérité et de combien on "corrige" à la hausse Sarko et Le Pen, sont plus nuancés que jamais sur les résultats des sondages que LES CLIENTS de leurs instituts ont commandés!


Et ce n'est qu'un début en effet!

La droite modérée aura mis le temps mais elle est en train de comprendre que ce leader de pacotille les envoie dans le mur!

Déjà depuis 5 ans, ils en avalent des couleuvres, des humiliations, des reniements! Déjà ils en supportent des petites et grandes hontes.

En politique lorsqu'il y a une brèche la fuite s’aggrave très vite! Et gageons qu'ils vont demain, par charrettes entières, fuir les rangs de celui qu'ils n’appelleront plus que "ce looser qui nous a trompés"!...

La élus de la droite modérés, des libéraux de progrès, des démocrates chrétiens jusqu'ici légitimistes, tous sentent bien qu'ils vont payer pendant des décennies la salissure de cette compromission depuis au moins 5 ans avec un parvenu egocrate qui, de toutes façons, les méprise!

Le 22 avril, si l'écroulement historique dans les sondages bruts (sans correction) que nous connaissons pour l'instant se confirme, la page se refermera avec nombre de cocus sur cette parenthèse qui a fait perdre 5 ans au pays et gravement endommagé la concorde civile!

Leur seule chance de se racheter c'est un vote utile et Bayrou est là!

Écrit par : Alcibiade | jeudi, 19 avril 2012

C'est sur qu'au MoDem, on est prêt à expliquer qui est Corine Lepage :-)

Écrit par : Phil | jeudi, 19 avril 2012

J'aime aussi beaucoup cette attitude droite et honnête de Bayrou, l'un des rare à avoir cette force de caractère. Tant pis pour les poste, la vision avant tout!!!

Concernant Lepage, je vais de déception en déception, c'est quelqu'un pour qui j'avais beaucoup de respect, même après son départ du Modem.

Ministre de Jupé, puis cofondatrice du Modem, puis soutient d'Europe ecologie pour finir soutient du PS, il faut avoir un sacré jeux de jambe quand même!

Écrit par : Luc | jeudi, 19 avril 2012

@ L'Héré

Bon, je ne vais pas essayer de vous convaincre : à J-3 ou J-2 et vu ce que les sondages semblent promettre (même si je sais qu'il faut les prendre "cum grano salis"), je comprends que vous êtes beaucoup plus dans l'émotionnel que dans le rationnel.

Cela dit, je maintiens les points suivants :
1) Corinne Lepage se bat depuis plus de trente ans pour une cause écologique sur laquelle elle a développé une crédibilité et une compétence que tous lui reconnaissent ;
2) c'est la défense de ces idées écologiques qui, depuis plus de trente ans, oriente et détermine sa conduite politique ;
3) en politique, et particulièrement en démocratie, on n'a très, très rarement raison tout seul (voyez Bayrou...). Il faut rechercher des alliances pour faire avancer ses idées ;
4) dès lors, il est légitime de rechercher ces alliances partout où elles pourront être portées efficacement et dès lors que cela n'entre pas en conflit avec les valeurs que vous défendez.

Ainsi donc, si vous appelez "opportunisme" le fait de chercher en permanence et sans éthique son intérêt personne, alors je vous dis : Non, Corinne Lepage n'est pas une opportuniste. Mais si vous appelez "opportunisme" le fait de rechercher les alliances politiques qui, sans être en contradiction avec vos valeurs, feront avancer vos idées, alors, la plupart des hommes politiques qui ont su faire bouger les choses au cours de l'Histoire étaient des opportunistes.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

Ahem, Christian
Bon, je comprends bien que vous essayez de tordre vos arguments dans tous les sens, mais franchement...Tenez, cela me rappelle un général d'un Sophiste fameux, je ne parviens plus à déterminer si c'est Protagoras ou Gorgias à qui sa cité a confié sa défense en raison d'une attaque ennemie : or, dans l'après-midi, il la trahit et la livre à l'ennemi alors qu'il avait la promesse solennelle de la défendre jusqu'au bout. Comme ses ex-concitoyens le lui reprochent, il réplique que l'homme qui a fait une promesse ce matin et celui qui les a trahis l'après-midi ne sont pas les mêmes. Je crois que l'apologue avait pour objet d'illustrer l'impermanence des choses et notamment l'existence du non-être.
Je pense que vous êtes dans quelque chose de ce registre-là pour expliquer que Corinne Lepage n'a pas changé...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

Heu... Tu interprètes de travers mon illustration ! La "traitrise" est quand des gens d'un camp travaillent pour l'autre. Quand ils reviennent dans le camp initial, ce n'est plus de la traitrise, c'est un retour à la maison...

Écrit par : Nicolas | jeudi, 19 avril 2012

Oh non. Vous allez chercher bien loin des choses qui sont en fait toutes simples. Par exemple, je ne considère pas que Martin Hirsch a été "opportuniste" en réussissant à construire le RSA. Hirsch, comme Corinne Lepage, est l'homme non d'une famille ou d'un clan politique, mais d'une cause. C'est là, je crois, le point qu'il faut bien comprendre pour apprécier leur démarche. Il faut différencier le politicien qui se définit par une appartenance politique et qui occupera des fonctions "transversales" (secrétaire d'Etat, ministre, député, sénateur...) en défendant d'abord et surtout son parti ; et le défenseur d'une cause (la précarité, l'écologie, le logement pour tous...) qui considère partis et structures comme des moyens pour faire avancer cette cause. Et je ne crois pas faire de sophisme en faisant ce distingo.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

@Nicolas
Mais c'est ton inconscient qui a parlé. Amusant, d'ailleurs, parce que figure-toi que le site d'origine de l'image réfléchit philosophiquement sur la trahison de Judas en se demandant si Judas est un traître ou non.
Pour les autres, annoncer qu'on revient à 4 jours d'un succès assuré, je trouve ça malhonnête. Il fallait le dire plus tôt pour être crédible, même s'il est vrai, en revanche, que j'ai entendu Fadela Amara faire l'éloge de Hollande il y a deux ans quand elle était au gouvernement et dire qu'elle voterait pour lui s'il était un jour candidat.
Soit, mais, dans ce cas, il ne fallait pas rentrer dans le gouvernement Sarkozy, primo, et secundo, pas attendre le dernier moment.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

@ L'Héré

Par ailleurs, si je voulais vraiment jouer les Gorgias, j'aurais beau jeu de vous faire observer que votre position est logiquement absurde. Vous n'arrêtez pas de nous expliquer - e accord avec Bayrou et le MoDem - que la partition gauche/droite est dépassée et n'a plus aucun sens, et que s'il est élu Bayrou fera un grand gouvernement d'union nationale. Mais si gauche et droite n'ont plus aucun sens, si ces critèress ne sont plus les bons pour évaluer une situation, à quoi rime alors votre accusation de "traîtrise" ?

Vous voyez, c'est facile, la sophistique. ;-)

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

L'hérétique,

Laisse donc mon inconscient tranquille ! C'est trop facile. Pour le reste, tu as peut-être raison, on s'en fout...

Écrit par : Nicolas | jeudi, 19 avril 2012

Aprés avoir lu cet article, je suis allés voir la liste des "Cardinaux et évêques" dans la colonne à droite, Je les imagine tous rassemblés autour de françois B, à se demander "qui va trahir"

Écrit par : jean | jeudi, 19 avril 2012

@Christian
Je n'ai pas parlé de traîtrise, juste d'opportunisme forcené, plus simplement.
Pour Bayrou, l'axe gauche-droite est dépassé, mais pas tout à fait pour moi. Il faudra que j'écrive quelque chose, un jour, à ce sujet, d'ailleurs...
@Nicolas
Oui, note, pour ce que ça change : c'est totalement insignifiant.
@jean
Ne soyez pas pessimiste comme ça...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

Dans le cas présent, quels sont les critères nécessaires pour bien trahir?

Écrit par : jean | jeudi, 19 avril 2012

@jean
Mais je n'ai pas parlé de trahison, moi...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

On ne se méfie pas des proches, çà c'est une vérité pous chacun d'entre nous...
Tu as raison, n'en parlons plus on verra bien...mais quand même il faut quelqu'un qui soit connu et qui puisse apporter un gros tier du gateau modem...

Écrit par : jean | jeudi, 19 avril 2012

Il me semble que ce qui déroute les gens, y compris parmi nous, les militants, c'est que Bayrou ait assuré vouloir travailler avec la gauche et avec la droite aussi bien.

Ce qui est pourtant simple à comprendre c'est que le premier ministre ne peut pas être quelqu'un de droite ou quelqu'un de gauche. Puisqu'il resterait dans cet automatisme de droite CONTRE gauche.
Donc il faut un premier ministre qui ait bien compris que l'on peut travailler avec tout le monde. Pour ce poste il faut impérativement quelqu'un qui ait prouvé avoir une vision de terrain, de la vie réelle. Donc pas forcément un politique pur. (C'est pourquoi j'avais personnellement pensé à Anne Lauvergeon. C'est elle qui conseillait Mitterrand et pas l'inverse !)

Ensuite le gouvernement lui peut être composé de ministres issus de la droite ou de la gauche pour certains. A ce niveau-là les ministres ne travaillent plus les uns contre les autres mais ensemble !
Le contre-pouvoir en interne qui y est installé permet non seulement d'apporter des expériences différentes mais aussi et surtout une surveillance bienveillante. Lorsque absolument tout le monde est du même Parti, il y a beaucoup plus de risque de voir s'installer de la complaisance. Donc des malversations et du clientélisme.

Volà, c'est très simple à comprendre, non ?!

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 19 avril 2012

@ Françoise

Ben oui, Françoise, c'est simple à comprendre, mais si tu as Sarkozy à la présidence et Bayrou en Premier ministre (hypothèse d'école hautement improbable), comment des politiciens de gauche (PS et autres) pourraient-ils participer à ce gouvernement sans se faire taxer de... voyons, "d'opportunisme" ? Y compris par ceux-là même qui affirment que le clivage gauche/droite est dépassé ?

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

Tu es en train de me dire, Christian, que Bayrou NE PEUT PAS, être premier ministre de Sarkozy ?! Oui, c'est ce qu'il te dit haut et fort :
- Ou il est président et il a un ministre en accord avec sa vision.
- Ou il n'est pas président et par conséquent premier ministre de personne !

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 19 avril 2012

FB sera obligé cette fois-ci de choisir car il en dépendra de la survie financière de son parti et de lui-même.

Le Modem est une machine a perdre depuis sa création....le Modem au vu de ses scores n'est pas reconnu par la majorité de électorat d'ou la perception de son leader en "bon chevalier blanc" sans "troupe fiable d'un bon niveau"....les français ne votent pas pour des inconnus!!!!!!!!!!!

la bêtise d'FB est d'avoir voulu affronter le système en ne misant que sur lui..... il avait besoin d'un grand parti pour gagner.....

C'est bien joli de se créer une bonne image mais ça ne suffit pas....

Écrit par : Europium | jeudi, 19 avril 2012

@Europium
Là, je crois que vous vous trompez : ce qu'il veut faire, désormais, c'est unifier le centre sur les décombres de la Sarkozie.
Il peut y réussir s'il parvient à attirer les centristes de l'UMP.
Ensuite, une fois autonomes et indépendants, ces centristes peuvent réussir à constituer une force importante.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 19 avril 2012

A l'hérétique

Si FB avait un pouvoir de rassemblement il aurait dû recomposer le centre durant ces 5 dernières années....Pourquoi le réussirait-il sur les cendres de la SARKOZIE....

Pourquoi le PS n'a jamais implosé....parce financièrement aucun des leaders n'a voulu repartir de zéro sans financement.....il en sera de même pour l'UMP pour les législatives ou le but de sera non pas de de se flinguer dans un premier temps mais de sauver les meubles en raison de la règle absurde du financement de la vie politique.....

Si DE VILLEPIN ne s'est pas présenté malgré quelques bonnes idées c'est qu'il s'est retrouvé sans troupe et sans financement sécurisé.....c'est aussi cela la politique.... ségo en 2007 n'a pas voulu prendre le risque de la scission pour causse de manque de pépettes ....dès que BORLOO a émis l'hypothèse de sa candidature l'UMP a coupé les vivres du parti radical, etc....

Écrit par : Europium | jeudi, 19 avril 2012

A la base, le premier coup porté contre Bayrou l'a été par le PS, quand ils ont choisi comme candidat Hollande, un candidat crédible capable de susciter l'adhésion du centre gauche. Avec une candidate inconsistante comme Royale, Bayrou pouvait se présenter comme le seul capable de battre Sarkozy ; mais avec Hollande, ce n'était plus possible.

De là, il ne lui restait qu'une possibilité pour gagner, compter sur un effondrement de Sarkozy et s'imposer comme le recours a droite. C'est ainsi qu'on a observé le ralliement de seconds couteaux issus du centre droit comme Arthuis ou Douste-Blazy. Bayrou a alors été présenté comme le seul capable de battre Hollande. Mais pour diverses raisons, des gens comme Borloo, Lagarde, Morin, Raffarin ou Villepin ne l'ont pas suivi.

D'une part, si Bayrou a bien compris qu'il fallait produire en France, il n'a proposé aucune solution crédible aux yeux de l'électorat de droite, pour qui il faut impérativement baisser le cout du travail, chose que pour eux seul Sarkozy serait capable de faire.

On a bien vu aussi que la baisse de Bayrou dans les sondages s'est produite suite à son discours de Grenoble. En fait, Bayrou n'a pas compris à quel point les français (de droite, mais pas seulement) étaient devenus racistes et islamophobes. Ils veulent que les musulmans s'intègrent (c'est-a-dire, acceptent les traditions françaises, comme le saucisson-pinard), ou dégagent. Si Sarkozy n'avait pas repris les thèmes du FN, il serait à 15%, et Marine à 25. En ne suivant pas le mouvement, Bayrou est allé à sa perte. Il ne l'a pas fait parce qu'il sait qu'avec de tels discours, la France va a l'implosion ; mais peu importe, la politique, c'est aussi dire ce que le peuple veut entendre.

Bayrou aurait pu souhaiter se rallier à Hollande, mais l'état actuel des forces (avec en particulier le succès de Mélenchon) fait que la gauche n'a pas besoin de lui.

Donc, aujourd'hui, il ne joue plus que pour 2017, avec pour but d'y aller non plus sous la bannière du Modem, mais sous celle de l'UDF. C'est pourquoi il annoncera voter à titre personnel pour Sarkozy, histoire de se positionner à droite tout en n'augmentant pas les chances de Sarkozy de gagner. Il pourra ainsi profiter du rejet de Sarkozy qui suivra irrémédiablement sa défaite pour tenter s'imposer comme le nouveau leader à droite. Ainsi, si Bayrou s'effondre dans les sondages, c'est parce les gens ont compris que ca ne servait plus a rien de voter pour lui dans le cadre de cette élection.

Écrit par : jm | jeudi, 19 avril 2012

Oui, qu'on ne s'y trompe pas, le rassemblement a déjà bien commencé. Entre autre cet appel de Jean-François Probst :
http://www.bayrou.fr/article/120417-je-soutiens-francois-bayrou-car-il-est-a-limage-du-general-de-gaulle-sincere-courageux-et-rassembleur
C'est bien la preuve qu'une grande partie de l'UMP, les vrais gaullistes, vont le soutenir et que du coup le centre droit va bel et bien se reconstituer.
Le centre gauche viendra après mais il viendra aussi. C'est une évidence.

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 19 avril 2012

@JM

"Donc, aujourd'hui, il ne joue plus que pour 2017, avec pour but d'y aller non plus sous la bannière du Modem, mais sous celle de l'UDF. C'est pourquoi il annoncera voter à titre personnel pour Sarkozy, histoire de se positionner à droite tout en n'augmentant pas les chances de Sarkozy de gagner."

Peut-être, mais ça dépendra du rapport de force au soir du premier et du second second tour des législatives....

Bayrou sera-t-il tranquille comme en 2007? avec qui va-t-il négocier pour sauver sa tête et ses maigres troupes?

c'est compliqué les législatives . il faut 12.5% des suffrages exprimés pour se maintenir au second tour....ce qui est difficile au vu de la participation moyenne car il faut avoir au alentours de 18% pour se maintenir et participer dès lors a des triangulaires voire des quadra..... donc vu que la droite serait minoritaire il faudrait des désistements circonscription par pour que certains arrivent a sauver leur tête......

Écrit par : Europium | jeudi, 19 avril 2012

@ L'Héré

Sinon, pendant que j'y pense, un "snuff movie" n'est pas un film à violence ou meurtre simulés, mais au contraire à violence ou meurtres réels. On ne sait d'ailleurs pas trop si ça existe vraiment ou si c'est de l'ordre de la "légende urbaine".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Snuff_movie

C'était notre minute culturelle et pédantesque...

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 19 avril 2012

@Europium,
A mon avis, la recomposition va commencer immédiatement après la défaite de Sarkozy, et il y aura un accord électoral avec le Modem. Mais ҫa dépendra aussi du score de Le Pen, car certains à l'UMP pourraient préférer un rapprochement avec le FN.

Pour ma part, je voterai Hollande en espérant qu'il ne me décevra pas sur ses qualités de menteur (c'est-à-dire, en espérant qu'il n'appliquera pas son programme). Vu la conjoncture économique, j'ai bon espoir.

Écrit par : jm | jeudi, 19 avril 2012

@jm qui écrit
"Pour ma part, je voterai Hollande en espérant qu'il ne me décevra pas sur ses qualités de menteur (c'est-à-dire, en espérant qu'il n'appliquera pas son programme). Vu la conjoncture économique, j'ai bon espoir."

Ben oui, il n'appliquera pas son programme c'est "écrit" depuis cette été.....

Ce sont les hauts fonctionnaires de BERCY( jamais les ministres directement) qui discutent avec les agences de notation... apparemment il existerait une accord tacite pour que les agences "tapent" sur la France après la présidentielle en fonction du programme du président élu et en fonction des premières mesures....ce que l'on appelle communément les 100 jours de l'état de grâce!!!!!

Déjà le CAC chute car les marchés théorisent déjà que la France va être lourdement dégradée après la présidentielle( quand ?). Ceci signifie que la dette va être attaquée par une hausse des taux d'intérêt.... ceci induisant de facto l'abandon d'un programme présidentiel jugé caduque....

le présidant élu sera obligé de faire un plan d'austérité en théorie..... mais ce n'est pas si simple car au vu de ce qui se passe chez les PIGS, certains économistes (a vision macro et géopolique) commencent depuis peu a s'insurger sur la radicalité des plans d'austérité qui ne montrent pas leur efficacité....Le FMI commence lui aussi a se poser des questions sur la violence des plans de rigueurs .... il faudrait donc que L'UE et la BCE aient la même réflexion pour envisager une autre approche..... Si cela n'est pas fait les marchés vont dicter les politiques a mener aux grands pays au détriment de toute logique démocratique....

Le problème des plans de rigueurs actuels est qu'il se font sans pouvoir réaliser de dévaluation compétitive ce qui n'a jamais été fait dans l'histoire de l'économie dans de telles situations.....

Les économistes actuels( puceaux face a ce problème qui n'avait jamais été théorisé) commencent seulement a se rendent compte de certaines erreurs qu'ils faudrait rapidement corriger.....Tout le monde naviguent a vue d'ou le "méga bordel" dans la zone euro....personne n'a de solutions a cours, moyen et long terme..... le Problème en fait est de savoir de ce que l'on fait de l'UE....pas évident.....

Écrit par : Europium | jeudi, 19 avril 2012

@Europium,
Je suis assez d'accord avec vous, et d'ailleurs, il n'est pas impossible que Hollande sollicite une unité nationale (dans laquelle Bayrou pourrait être partie prenante) quelques semaines après avoir été élu.
Au niveau européen, je pense qu'il faudra a un moment donné que la banque européenne injecte de la monnaie (en d'autres temps, on aurait dit "faire tourner le planche a billets"). Il y a de la marge, puisque l' euro est surévalué, et l'inflation maîtrisée. L'Allemagne va devoir céder, car elle n'a pas intérêt a la dépression de grande ampleur qui nous attend si rien n'est fait.

Écrit par : jm | jeudi, 19 avril 2012

Le problème de l'Allemagne est que Merkel remet son titre en jeu a l'automne 2013.L'opinion publique est contre elle, son parti se ramasse à toutes les élections intermédiaires....comment pourra-t-elle bouger intelligemment et rapidement dans une telle situation.....

l'Union nationale n'aurait de sens que s'il y avait une dose de proportionnelle a L'AN....Tout le monde en parle mais personne une fois élu ne la met en place....

Écrit par : Europium | jeudi, 19 avril 2012

Bonjour,

En la matière, je ne jetterais pas la pierre à Corinne Lepage.

J'étais moi-même au MoDem, pour porter le projet de scolarisation des enfants en situation de handicap, projet humaniste par excellence.

Las ! voyant que ce n'était pas au rang des préoccupations du MoDem, je suis allée voir si cela intéressait Villepin.

République Solidaire a fait long feu.

Quand le PS est venu me chercher pour collaborer à son programme, je n'ai pas hésité une seule seconde.

Las ! Les coup de ciseaux de la censure furent impitoyables. Il était hors de question de suivre les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé, et de privilégier les méthodes éducatives de l'autisme vs la psychanalyse, afin de ne pas déplaire à l'électorat bobo.

Ceci remet tout en cause : le plan autisme 3 de l'actuel gouvernement qui a suivi les recommandations de la HAS, et qui marque un tournant dans la prise en charge de l'autisme en France. Enfin, notre pays avait la chance de rattraper son retard de plusieurs décennies. Le PS ne suivra pas cette démarche. Pire, si la gauche revient au pouvoir, elle fera valser les têtes pensantes de la HAS pour y mettre ses pions.

Alors, pour sauver ces enfants et ces familles de l'enfer, l'enfer de la psychanalyse qui fait que 80 % des enfants autistes sont déscolarisés et que 60 % de nos lits de psychiatrie sont occupés par des personnes autistes, je vais vendre mon âme au diable, et je mettrai un bulletin Sarko dans l'urne. Aux législatives, je ne voterai pas non plus à gauche.

Bref, tout cela pour vous expliquer que mon itinéraire ressemble à s'y méprendre à celui de Corinne Lepage. Comme elle, j'ai fait le constat que Bayrou n'en avait rien à faire du travail dans les commissions du MoDem. Bayrou n'en avait rien à faire des enfants handicapés, idem pour l'écologie.

Logique avec elle-même, Corinne Lepage appelle donc à voter contre Sarkozy, donc pour Hollande.

Au CDH, nous avons toujours pu compter sur elle pour nous écouter et nous appuyer en tant qu'élue en ce qui concerne le handicap.

Sans doute, une chère amie a des raisons d'avoir des griefs contre elle. Mais je ne peux reprocher à Corinne Lepage d'être partie du MoDem et d'appeler maintenant à voter Hollande : je la comprends.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 20 avril 2012

C'est fou, j'ai pu écrire ca :

On a bien vu aussi que la baisse de Bayrou dans les sondages s'est produite suite à son discours de Grenoble. En fait, Bayrou n'a pas compris à quel point les français (de droite, mais pas seulement) étaient devenus racistes et islamophobes. Ils veulent que les musulmans s'intègrent (c'est-a-dire, acceptent les traditions françaises, comme le saucisson-pinard), ou dégagent. Si Sarkozy n'avait pas repris les thèmes du FN, il serait à 15%, et Marine à 25. En ne suivant pas le mouvement, Bayrou est allé à sa perte. Il ne l'a pas fait parce qu'il sait qu'avec de tels discours, la France va a l'implosion ; mais peu importe, la politique, c'est aussi dire ce que le peuple veut entendre.

...sans que personne ne se montre choqué.

On vit vraiment dans une drôle d'époque...

Ou bien alors c'est que plus personne ne lit ce blog.

Écrit par : jm | vendredi, 20 avril 2012

oublié de m'abonner au fil de discussion

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 20 avril 2012

@jm : on a vu bien plus gros sur la blogo... de tous bords

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 20 avril 2012

@luciolebrune,
Si dans les années 30, quelqu'un avait dit la même chose (en remplaçant juste "islamophobie" par "antisémitisme"), je ne suis pas sûr qu'on en parlerait en bien aujourd'hui.

Écrit par : jm | vendredi, 20 avril 2012

"Le problème de l'Allemagne est que Merkel remet son titre en jeu a l'automne 2013.L'opinion publique est contre elle, son parti se ramasse à toutes les élections intermédiaires....comment pourra-t-elle bouger intelligemment et rapidement dans une telle situation....."
Pas faux, pourquoi? Parce que considérée trop souple envers les états "cigales", les allemands ne veulent pas etre des "vaches à lait de l'europe".
Elle n'a pas suivi les consignes lors de la crise de l'euro de ne pas intervenir sur le problème grec, de laisser faire les marchés et d'intervenir après pour l'aider, l'objectif était pas de l'abandonner à son triste sort mais d' éviter la propagation à toute l'europe et d'avoir une action solidaire efficace ensuite.
Donc effectivement, elle risque fort d'en payer le prix, mais cela aidera-t-il un FH j'en doute fort, très fort.

Écrit par : Martine | vendredi, 20 avril 2012

L'pov Nico, il est allé pécher chez Olivier un thème musical que j'avais déposé chez lui (C'est sympa Korgis, n'est-ce pas?)...Pour illustrer un billet du style: qui, qui a la plus grosse?
Pathétique et pitoyable.

Écrit par : Martine | samedi, 21 avril 2012

De quoi elle parle, la Martine ? Elle est tarée ou juste folle ?

Écrit par : Nicolas | samedi, 21 avril 2012

"On ne juge que d'après soi-meme"
Le lien déposé sur le-dit blog:
http://www.lantredekag.fr/2011/11/28/jeux-adultes/comment-page-1/#comment-6816
Bien le bonsoir, le suceur de moelle.

Écrit par : Martine | samedi, 21 avril 2012

Ça ne me donne pas la réponse. Cela dit, j'ai du mal à comprendre votre ageessivité. Votre lien n'est pas ok et je diffuse Everybody Hurt plusieurs fois par an sur mes blogs.

Restez calme. Demain soir on aura un résultat. Dans 15 jours un autre.

Écrit par : Nicolas | samedi, 21 avril 2012

N'import nawak: menteries, rien à foot de vos "restez calme", car je sais que les ténèbres vont s'abattre sur notre pays et l'europe. C'est tout! Dslée! :pppp
Viendez pieurer après!

Écrit par : Martine | samedi, 21 avril 2012

Vous fâchez pas Martine. Je cherche uniquement à comprendre vos propos.

Écrit par : Nicolas | samedi, 21 avril 2012

Z'etes bien amusé? Ne pas me croire dupe...Un prénom ne fait pas le moine, qu'on va dire. :o)))

Écrit par : Martine | samedi, 21 avril 2012

@ Nicolas

Ne vous inquiétez pas : nous sommes déjà plus d'une trentaine d'habitués de ce blog à avoir compris que la pauvre Martine est totalement hallucinée, et sujette à des crises d'agressivité compliquées d'expectorations verbales incompréhensibles. C'est un peu déroutant les premières fois, mais ensuite ça devient assez comique. Il suffit de la laisser délirer en se tenant prudemment à distance et, surtout, de ne pas lui répondre directement. Don't feed the troll...

Bienvenue au club !

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 21 avril 2012

@Christian,
Effectivement, les habitués de ce blog savent bien votre valeur, et le pourquoi de votre acharnement sur ma 'tite personne.
Personne n'est dupe de qui sont les trolls ici.

Écrit par : Martine | samedi, 21 avril 2012

Tiendez le Christian,
Vous suggère d'aller intervenir sur les billets de vos nouveaux z'amis en soutien à savoir l'nico number one... :)
Dans la vie, nous sommes amenés à faire des choix...mieux de savoir les assumer.
Autre exemple: votre copain CG commun avec Oliv et tulipe, très franchement sa carte avec son G tourné vers le passé qui barre son prénom...Trèèès intéressant pour un graphologue^^^.
Merci, de ne plus intervenir que pour etre constructif.

Écrit par : Martine | samedi, 21 avril 2012

Vous voyez, Nicolas ? C'est magique ! On appuie sur le bouton et hop ! le robinet à délires se met à cracher à pleins flots !

C'est rigolo, non ?

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 21 avril 2012

Rien à foot, z'etes insignifiant.
Le débat actuel est là:
http://heresie.hautetfort.com/archive/2012/04/21/economistes-sur-les-plateaux-de-tv-ou-en-fac.html
Bien le bonsoir.

Écrit par : Martine | dimanche, 22 avril 2012

Ah, Martine... On en a rêvé, Alzheimer l'a fait !

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 22 avril 2012

Écrire un commentaire