« Le nouveau visage de la démocratie française | Page d'accueil | Bayrou, si même eux le disent... »

mardi, 27 mars 2012

Bayrou peut susciter l'adhésion...s'il le veut !

François Bayrou atteint désormais des seuils stratosphériques en côte de popularité désormais, dans les derniers sondages. Il passe dans le dernier sondage IFOP la barre des 70% de bonnes intentions.

Comment François Bayrou pourrait-il convertir ces a priori favorables en intentions de vote sonnantes et trébuchantes ? Très simplement. Sans prétention, en suivant mes conseils et ceux de Mathieu Maire du Poset de Marianne, qui fait exactement la même analyse que moi. A la différence que j'avertis du risque de stagnation depuis le début du mois de janvier.

Bayrou a eu une excellente intuition en début de campagne : il a senti que l'emploi pouvait être au coeur des préoccupations de cette campagne. Il a eu une idée qui sortait des clous, et, pour cette raison, elle a fait mouche : associer l'emploi, la consommation et la nécessaire revitalisation de l'industrie sur notre sol sous le sigle du "Made in France".

Le problème, c'est que depuis, sur le chapitre de l'économie, le principal à mon avis dans cette campagne, plus rien. Or, c'est là-dessus que l'électorat peut se décider si on le séduit.

Il ne s'agit plus de réciter ses gammes, comme le fait observer à juste titre Mathieu, mais bien de propulser en avant de nouvelles et fulgurantes idées sur les thèmes qu'il a commencé à développer et de viser juste d'un coup.

Le Made in France, c'est une très bonne idée, mais comment le faire concrètement ? Ensuite, que faire d'autre que le Made in France pour stimuler la création industrielle et entrepreneuriale en France ? Comment faire en sorte que cette stimulation aboutisse à de l'emploi et des hausses de pouvoir d'achat ? Que dire, enfin, à tous ces ouvriers et ouvrières qui perdent leurs emplois parce que les usines ferment ? Quoi leur proposer ?

Si Bayrou peut répondre précisément à toutes ces questions, avec des réponses novatrices, il peut encore renverser la vapeur. Dans le cas contraire, je pense qu'il fera malgré tout un résultat honnête, mais à l'issue de l'élection présidentielle, il ne sera pas en situation de décider du sort de la France...

François, tu sais ce qu'il te reste à faire, et puisque tu le sais, fais-le vite, maintenant, parce que le temps presse.

12:31 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : bayrou, made in france, emploi, pouvoir d'achat | |  Facebook | | | |

Commentaires

tout à fait d'accord avec votre analyse !!

Écrit par : Fabienne GAMBIEZ | mardi, 27 mars 2012

Bonjour,

J'ai bien peur que vous ne preniez vos désirs pour des réalités. En la matière, les incantations n'ont que peu d'effets. Un exemple récent pour appuyer mon propos. J'achète mes fleurs chez un fleuriste qui propose toujours de très belles fleurs à sa clientèle et ce, à des prix que je trouve très abordable. Je lui ai posé un jour la question de l'origine de ses produits. Il m'a répondu la Hollande (qui sert de plaque tournante européenne à un marché mondialisé. Par exemple, beaucoup de très belles roses viennent en effet du ... Pérou). M'étonnant de cette réponse et du fait qu'il ne se fournissait pas chez un producteur français et/ou local, il m'a rétorqué que vue la piètre qualité des produits alors proposés (il avait essayé) et devant la mévente qui en résultait, il accordait sa préférence aux fournisseurs bataves: rapport qualité/prix au top.
Je crois que nous sommes capables de produire de belles et bonnes choses en France mais nous payons actuellement le prix de nombreuses et très mauvaises habitudes: absence de concurrence dans de nombreux domaines, refus de prendre en compte les attentes de la clientèle, impossibilité de lancer des Class Actions vis-à-vis des industriels ou fournisseurs de service par trop défaillants, culture économique inexistante, recours rendus lents et compliqués du fait de l'indigence des moyens alloués à la Justice, règlementations souvent kafkaïennes appliquées avec un zèle pétri d'enthousiasme par une administration qui s’exonère facilement de ses responsabilités, etc,.... La liste est loin d'être exhaustive.
Beaucoup de professions refusent de se remettre en cause: trop dérangeant et puis, les monopoles, quand ils existent, sont si confortables. Regardez simplement, au point de vue industriel, les déboires rencontrés par les firmes automobiles nationales dans le domaine du haut de gamme. Elles sont purement et simplement inexistantes avec toujours la même antienne: modèle trop cher, pas fiable, etc.... Quant à la qualité du service, et c'est valable pour plein de domaine en particulier l'hôtellerie, elle est le plus souvent réduite à son strict minimum. CQFD. En la matière, c'est une révolution que notre pays doit faire.

Bonne journée

Écrit par : H. | mardi, 27 mars 2012

Et bien H, les gens qui soutiennent Bayrou dans cette élection n'attendent rien d'autre que la révolution en la matière que vous suggérez!

Écrit par : Alcibiade | mardi, 27 mars 2012

@ Alcibiade,

J'aspire à cette révolution qualitative. Elle est la condition sine qua non de ce que François Bayrou appelle de ses voeux. Pour autant, j'ai peur qu'on y voit seulement la promesse d'un protectionnisme qui tait son nom. Ce serait alors une catastrophe de plus.
Si on s'en tient à l'industrie automobile, elle a beaucoup progressé dans le domaine de la qualité depuis une trentaine d'année amis elle possède encore une belle marge de progression. La partie est encore jouable mais elle sera difficile. Ne nous trompons pas de combat cependant et cessons d'aider les canards boiteux au nom d'un patriotisme économique douteux quant à sa finalité, les moyens qu'il compte utiliser et ses résultats. Par stupidité, aveuglement et conformisme, notre pays a gâché bon nombre des ses atouts ces dernières années. Réservons les forces qui nous restent à des choses qui en valent la peine et cessons de croire ou de faire croire qu'il n'y a que le Made in France qui compte en ce bas monde.

Écrit par : H. | mardi, 27 mars 2012

il y a une petite erreur, Bayrou ne veut pas que tout le monde achète du made in france tout le temps. Il dit qu'il faudrait entre 10% et 20 % des ses achat soit du fabriqué en France pour redresser la barre. Le reste peut être Européen ou même Chinois, il faut bien que tout le monde vive. On est loin du protectionnisme.
Oui, il faut que la France tire vers le haut la qualité de production et ce que Bayrou veut car ne pourra se sortir qu'avec ceci.

Écrit par : AG59 | mardi, 27 mars 2012

et son programme pour les 6 premiers mois est impec..à déguster sans modération..

http://bayrou.fr/les-six-premiers-mois-de-presidence

Écrit par : juju41 | mardi, 27 mars 2012

son programme pour les 6 premiers mois

http://bayrou.fr/les-six-premiers-mois-de-presidence


moi ça me va très bien..

Écrit par : juju41 | mardi, 27 mars 2012

Comment faire concrètement le made in France ?

Des propositions concrètes ici : http://www.jege.fr/drupal7/index.php?q=node/3

Écrit par : Jerome G. | mardi, 27 mars 2012

J'avoue que je ne suis pas trop d"accord
avec l'analyse dans Marianne2.

Encore une analyse qui va donner de fausses idées par informations intermédiaires que j'estime fausses.

J'ai regardé pat vidéo le meeting et j'ai trouvé l'ambiance trés bonne.


Je trouve que ce n'est pas vrai du tout
ce que dit l'auteur dans Marianne 2
comme quoi F. Bayrou ne ferait pas de
propositions renouvellées.

Par exemple la proposition de référendum
est trés forte et trés intéressante.

Pour moi la raison principale du fait
du non décollement de F. Bayrou est tout
bêtement que l'on parle (en moyenne)
infimiment moins de lui à la télé que N. Sarkosy et F. Hollande. Au jour le jour
Le point de vue de F. Bayrou la plupart du temps n'y a pas été donné ou alors en annexe trés rapide
et ce depuis des semaines et des mois.

Par exemple dans ma famille les gens
non politisés me disent souvent moi
j'aime bien F. Bayrou et ce qu'il dit
mais pendant des semaines on le voit et on l'entend à peine, c'est vraiment un faitnéant qui ne veut pas se remuer,
je ne voterai pas pour lui.

Que répondre quoique ce soit de convaicuant tout en sachant que ce n'est
pas vrai ?

Hollande n'a jamais rien fait ni rien dit
d'intéressant il n'est même pas un minimum
honnête mais il a trouvé le moyen
partant du 0 absolu à se faire montrer
tout le temps et à débiter constamment l'eau tiède partout sans que ça gêne trop
(bien au contraire) de puissants "leviers" de médias .
C'est tout.

Dans cette course à gros Handicap
F. Bayrou n'a pas encore trouvé la parade
comme Méluche et sa prise de la Bastille.

Les Médias c'est l'aviation, si vous ne les avez pas avec vous (chez nous avec
une trés grande partialité écoeurante) comme N. Sarkosy et Hollande et Solférino, vous êtes foutus tôt ou tard.

Écrit par : Lucno | mardi, 27 mars 2012

Merci l'Hérétique, toujours juste!

Écrit par : David Guillerm | mardi, 27 mars 2012

Comme je l'ai déjà écrit, FB a un bon programme mais il ne sait pas le vendre sur la durée d'une campagne électorale, par moment il a des fulgurances, par moment il fait du "Eva joly" dans le texte( a coté de la plaque dans le tempo médiatique)....en ce sens lui le "roi de l'impro" aurait besoin d'être mieux conseillé.....

Une campagne électorale c'est un 1/3 de programme, 1/3 de démagogie,1/3 de communication.....

FB ne maitrise ni la communication sur la durée , ni la démagogie.....Sarko( qui n'a pas de programme clair) est au top dans ces secteurs.... pour gagner il ne suffit pas d'être honnête, il faut de temps en temps savoir se salir les mains car l'objectif est plus important que la raison, c'est nul mais c'est comme ça..... tous les électeurs ne sont pas au fait des réalités.....donc il faut savoir parler a tout le monde....

Fb fait "amateur" par moment ..... il est anormal que des extrémistes fassent jeu égal avec FB dans les sondages: ils ne racontent que des conneries, mais ce sont des bêtes médiatiques qui savent parfaitement "manipuler"_une partie de l'opinion publique.

les médias pour faire de l'audimat( donc du buzz) veulent du sang de la chique et du mollard......et ça marche malheureusement..... FB ne tape pas assez fort pour faire la "une",l'opinion publique publique aime les candidats qui on du cuir, FB fait trop gentil toutou comme le candidat socialo actuellement.....

FB devait se consacrer sur quelques thèmes forts, le sondages les déterminent très bien, qu'il arrête de faire de la littérature idéaliste comme lors de son dernier meeting qui était beaucoup trop intello pour la majorité des français et des médias qui ne veulent que des annonces chocs, facile a comprendre....et à ingurgiter ....pour gagner il ne faut pas essayer de faire de la grande cuisine mais du fast-food.....

Écrit par : Europium | mardi, 27 mars 2012

Je pense comme la France et dans un sale état, il voulait faire une campagne sérieuse, sans fioriture, en parlant le plus honnêtement possible au peuple.
Mais c'est vrai que le peuple veut du rêve, de la passion même s'il se fait plumer à la fin.
Le rêve, il ne peut le donner mais de la passion, oui... il doit secouer le cocotier et sérieusement si il veut que le fruit tombe.

Écrit par : AG59 | mardi, 27 mars 2012

De toute façon il n' y a pas que la
politique dans la vie et on peut estimer

que si l'affiche est N. Sarkosy Hollande avec leurs arguties au lieu d'arguments
et leurs salades au lieu de projets

ce n'est pas
Le Réal de Madrid contre Barcelone
mais 2 politiques qui nous mènent
tout droit en 2 ème division

et s'intéresser aux championnats étrangers ou aller à la pêche ou faire n'importe
quoi sauf de la politique.

Écrit par : Lucno | mardi, 27 mars 2012

@ David Guillerm

Au sujet du dernier meeting au Zénith, je n'ai pas trouvé que FB faisait de la littérature. J'ai trouvé ses propos simples, ajustés aux réalités, constructifs.

Le problème c'est d'arriver à séduire sans mentir (difficile), et d'arriver à des formulations qui suscitent des images fortes chez l'auditeur sans être démago (là il y a du potentiel de percussion encore inutilisé).

Reste que, comme dit l'un de vous, dur de faire sa place dans les médias. Il a beau se démener pour être présent sur les plateaux, le résultat apparemment est qu'il apparaîtrait à l'électeur moyen comme le mec là-bas qui a raison mais qui ne pourra pas prendre le pouvoir...

Et c'est ainsi que les électeurs ignorent leur pouvoir : donner le pouvoir... Ce sont eux qui le peuvent, tous les 5 ans ! Au contraire de ça, ils se comportent comme des moutons et vont là où "ça fait du bruit", confondant "pouvoir de faire du bruit" et "pouvoir de changer les choses".

Ne rien lâcher... Dans un an, le pays est à sac, et on ira chercher le "Général" du moment, le seul qui pourra rassembler et construire, parce qu'il a les mains libres et les yeux fixés sur l'intérêt commun.

Écrit par : Huguy | mardi, 27 mars 2012

Bayrou veut des solutions qui ne laissent personne sur le carreau, ça prend plus de temps que diviser les gens c'est sûr.

Écrit par : skunker | mardi, 27 mars 2012

@ Huguy
Entièrement d'accord avec vous: les électeurs ignorent leur pouvoir. J'ai envie d'ajouter que pour prendre le pouvoir, il faut oser penser par soi-même, et que cela demande beaucoup de courage.

Écrit par : Monique | mardi, 27 mars 2012

FB devrait plus mettre en avant quelques têtes marquantes de son entourage pour donner un visage visible à son équipe : Sarnez Rochefort Wehrling Idrac Kahn etc et puis un programme de 100 et quelques mesures c'est bien beau mais les français n'en retiendront qu'une poignée : union nationale, référendum de moralisation de la vie publique, désendettement, label produit en France OK. Mais ça ne fait pas beaucoup rêver et ces veaux de Français veulent quand même du rêve même quand on en a plus les moyens. Et le programme sur l'éducation est impalpable pour le quidam de base, 1 emploi sans charges c'est annoncé comme étant limité à 2 ans donc soumis à suspicion électoraliste pour l'électeur, la retraite à points c'est abstrait etc j'aurais aimé plus de concret moi aussi, plus de punch, plus de coups donnés, plus de jeu en équipe, plus de buzz mais FB semble vouloir rester égal à lui même...

Écrit par : zapataz | mardi, 27 mars 2012

De plus je crois qu'il est temps pour lui de cesser d'aller batailler sur sa droite. il a fait le plein des voix qu'il pouvait prendre de ce côté. C'est comme je le pensais sur sa gauche que le mal est fait. l'électorat que l'on qualifie souvent de bobo qui l'a un temps suivi avant de se rabattre sur les écolos est revenu à la maison socialiste.je crois qu'il doit clairement maintenant faire comprendre qu'il ne gouvernera pas avec Sarkozy pour pouvoir à nouveau séduire cet électorat et au moins à défaut de devancer Hollande peser pour le second tour afin de continuer à faire vivre le centre.

Écrit par : zapataz | mardi, 27 mars 2012

@ Zapataz

Votre dernier commentaire rejoint l'analyse que j'ai faite voilà deux ou trois billets de ce blog, et qui m'a valu de me faire plus ou moins démolir par les Bayroulâtres - y compris la pauvre folle.

Effectivement, Bayrou ne pourra avoir une chance que s'il arrive à transformer ses "préférences de second rang" en "préférences de premier rang". Et pour cela, il doit récupérer sur les modérer de droite et sur les modérés de gauche. Mais je crois que ce n'est pas trop le genre de Bayrou.

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 27 mars 2012

@ Ch. Romain

+1

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 27 mars 2012

JF, si je puis me permettre de rappeler un de tes billets qui me semblait bien analysé...
http://democratix.over-blog.com/article-c-est-fran-ois-bayrou-qui-enonce-les-vraies-idees-de-la-campagne-100963173-comments.html#anchorComment

Franchement, je suis donc étonnée de lire que tu vas voter... Hollande ! Pour moi, Bayrou est un authentique précurseur et au lieu de lui chercher la moindre des petites branches à lui mettre au travers de sa route, il faut tout faire pour arriver au référendum de moralisation de la vie publique. C'est la seule mesure qui tranformera enfin le paysage politique. Et ce n'est pas de la naïveté, c'est du simple bon sens.

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 28 mars 2012

@ Françoise

Je persiste et signe quant à dire que F. Bayrou a le bon diagnostic. Mais aujourd'hui, il n'a pas vraiment de programme hors idées générales, voire simple déclarations de bonnes intentions qu'il distille à longueur de meetings...

S'il a envie d'être le 5ème des présidentielles (et même pas le 3ème), qu'il continue donc comme ça. Il est bien parti.

Écrit par : JF le démocrate | mercredi, 28 mars 2012

JF, est ce que tu crois vraiment qu'Hollande apporte les bonnes solutions ? ou est-ce qu'un vote pour virer Sarkozy ?

Écrit par : AG59 | mercredi, 28 mars 2012

Ce qui est me frappe dans cette affaire de "produire en France", c'est que les nombreuses solutions que propose François Bayrou correspondent à ce que demandent les nombreux experts, syndicats, entrepreneurs, chercheurs qui phosphorent dur sur la question depuis le "pavé dans la mare" d'août dernier. Aucun d'entre eux ne prétend d'ailleurs qu'il y ait une solution miracle. Aucun d'entre eux ne demande des masses d'argent imaginaire. Tous parlent de degré de priorité, de stratégie, de filières, de réactivité, de simplification, bref, font du Bayrou. Le premier des 4 "forums" était d'ailleurs remarquable de ce point de vue.

Et puis quoi ? Ces réponses, qui sont les bonnes, les vraies, les solides, les crédibles, semblent ne pas porter dans l'opinion publique. Il faudrait de gros mensonges, sans doute, pour convaincre qu'on est sérieux. Mais je ne crois pas que le candidat démocrate puisse gagner en débitant des sornettes : ce n'est pas pour ça que des gens sont, aujourd'hui, prêts à voter pour lui ou à le soutenir activement.

Donc je ne crois pas que des gros mensonges du candidat feraient l'affaire. Ce qui manque, c'est l'engagement des beaux esprits qui jaugent le candidat. Car recommander les mêmes chose que Bayrou sans soutenir Bayrou, c'est prétendre souhaiter ce que l'on empêche en même temps d'arriver.

Celles et ceux qui font du Bayrou, qui recommandent du Bayrou, qui viennent aimablement discourir avec Bayrou, qui demain se plaindront si ce qui est fait est du Sarkozy ou du Hollande,… mais qui en attendant évitent tout engagement, ne m'impressionnent pas par leur cohérence.

Mais qui sait ! L'un ou l'autre franchira peut-être le pas dans les jours qui viennent, et cela contribuerait grandement au "renversement de la vapeur"… que j'espère tout autant que l'Hérétique, bien entendu.

Écrit par : FrédéricLN | mercredi, 28 mars 2012

hélas les "nombreux experts, syndicats, entrepreneurs, chercheurs" ne représentent qu'une infime partie des électeurs...Frêche se faisait élire "par les cons". Sans aller jusque là il faut savoir parler à l'électeur moyen et on peut le faire sans mensonges.

Écrit par : zapataz | mercredi, 28 mars 2012

@ Frédéric LN

Quelles sont les réponses qu'entend apporter F. Bayrou à un diagnostic éminemment juste? Personnellement, je ne les connais pas, hors un panel de bonnes intentions.

@ AG

Les deux! Le changement (l'alternance est bénéfique pour notre démocratie et ça fait quand même très longtemps qu'on n'en a pas connue), ainsi qu'éviter la reconduction d'une personnalité aussi clivante que N. Sarkozy à la tête de l'Etat.

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 29 mars 2012

Le changement, oui, d'accord mais assumer dès le départ le grand écart de Hollande qui va du de la gauche centriste à l'extrême gauche, il faut le faire surtout que tu viens du Modem. Surtout que la monté de Mélenchon risque de faire cliver Hollande plus à gauche.
Je pense aussi qu'il est important qu'on vote surtout au premier tour par conviction puis au second tour par choix.

Écrit par : AG59 | jeudi, 29 mars 2012

@ AG59

Pas plus dur que d'assumer un écart entre la droite classique et celle qui flirte continuellement avec l'extrême-droite! Même plus facile...

Ne t'inquiète pas, je voterai sans doute pour Bayrou au 1er tour, je le soutiens depuis 5 ans... Mais autant reconnaître qu'il fait vraiment une campagne de m...

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 29 mars 2012

@JF
Non, il ne fait pas une campagne de m... le problème, c'est que comme en 2007, il patine faute d'injection de nouveautés dans sa campagne. Le patinage a juste commencé plus tôt, c'est tout.
Il n'en garde pas moins le mérite d'être crédible, et, au lieu de lui tomber dessus, on ferait mieux d'approuver le fait qu'il se refuse à promettre n'importe quoi pour les bourses.
Je trouve que vous êtes très nombreux à vous montrer de vrais moutons avec la sphère médiatique. Le programme de Bayrou parle de réformer, pas d'étendre. Cela me paraît clair.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 29 mars 2012

Bêê !
Ok, je sors :D

Écrit par : AG59 | jeudi, 29 mars 2012

@ JF

Ce ne sont pas des intentions, mais des décisions consultables sur le site bayrou.fr. Regardez notamment "les 6 premiers mois".

Écrit par : Huguy | jeudi, 29 mars 2012

@ L'Hérétique

L'élection ne se fait pas sur les blogs. Elle se joue au café du commerce, dans la presse régionale et à la TV. Et force est de constater qu'il y a vraiment deux "bêtes de scène" qui sont engagées dans cette élection: Sarkozy et Mélenchon. Ce n'est pas par hasard s'ils progressent.

Sarkozy, il peut dire toutes les "conneries" qu'il veut, tant qu'il arrivera à retourner brillamment un Yann Barthès (ce que Bayrou n'a pas su faire) comme il y a peu dans le petit journal, il engrangera des voix.

Mélenchon, lui joue continuellement l'homme spectacle. 20.000 personne dans les rues à Lille pour l'écouter, mardi dernier je crois. Du coup, la Voix du Nord, qui est le journal de référence dans la Région Nord Pas-Calais (même si sa rubrique principale est celle des chiens écrasés) a fait sa première page sur Mélenchon. Ca, ça vaut +10% pour Mélenchon dans le Nord Pas-de-Calais.

Il n'y a pas de miracle, même si on peut le regretter, tout se joue sur la com' et sur la personnalité du bonhomme. Il faut savoir faire des "coups". Et c'est bien le problème de Bayrou aujourd'hui.

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 29 mars 2012

@ JF le démocrate :

exactement. personne ou presque ne lit les programmes; on compte sur les journalistes pour évoquer les propositions principales à la TV et à ce petit jeux mélenchon et sarkozy cassent la baraque.

je me demande aussi si le fait d'être centriste ne lui donne pas une sorte de neutralité, de rôle d'arbitre. les français aiment bien leur dualité UMPS; capitalisme contre communisme en quelque sorte, il n'y a pas de place pour le centre au second tour car trop peu réactionnaire et démago (je ne suis pas sûr d'être très clair).

Écrit par : skunker | jeudi, 29 mars 2012

@ 2 derniers commentateurs

C'est aussi mon avis :

1/ Comm de campagne : François Bayrou et son équipe n'ont pas trouvé la manière d'incarner leur projet dans des événements médiatiques, c'est-à-dire... dans la forme qui en fait des cacahuètes pour les médias et leurs consommateurs. C'est pas facile quand on est honnête et sérieux, mais c'est possible. Mon ex. fétiche : les tentes d'Augustin Legrand. Et comme la critique est facile... J'avoue que je n'ai pas d'idée pour l'instant.

2/ Le match gauche/droite : oui sans doute la plupart des électeurs gardent cette référence, et puis je commence à me dire qu'il y a ce goût naturel pour le match où chacun défend un champion, comme aux USA. On joue pour gagner ! C'est tripant.

Alors j'ai envie de crier : eh mais réveillez-vous "camarades", fin de la partie, le bateau coule !

Comme disait FOG à FB : il vous manque peut-être l'expression de la colère pour susciter plus d'adhésion, pour réveiller en somme...

Oui, une colère médiatique, qui prendrait forme d'événement (cf. la malheureuse gifle de 2002).

Mais pour l'instant, je crois qu'il faudra attendre le jour où l'Etat dira à ses fournisseurs et à ses fonctionnaires : "bon bah... on peut plus vous payer !" Pour que les électeurs sortent enfin de leur rêve de match.

(Hum... Pas si sûr !)

Écrit par : Huguy | jeudi, 29 mars 2012

Écrire un commentaire