Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le syndrôme de la désindustrialisation | Page d'accueil | Les redéploiements de Hollande »

lundi, 16 janvier 2012

Le mauvais protectionnisme de Marine Le pen

Si Marine Le pen accédait au pouvoir en France, les agences de notation seraient très embêtées : pas parce qu'elles sont le «mal» supra-national et libéral mais plutôt parce qu'il leur faudrait créer la catégorie ZZ- pour donner une valeur aux mesures que la candidate du Front National prendrait.

Enlevez la facture pétrolière et la France devient tout de suite excédentaire sur la balance de ses exportations. 80% de ses exportations sont des produits manufacturés issus d'usines. Si on s'amuse à faire joujou avec nos taxes, les autres en feront autant. L'inconvénient, c'est qu'avec la structure de notre balance commerciale, nous ne serons pas gagnants à ce jeu-là...

Au fond, il n'y a pas de bon protectionnisme, mais celui que Marine Le pen a choisi est le pire, parce qu'il nous conduit à l'autarcie. L'autarcie, on a vu ce que cela donnait avec Ceaucescu ou encore la Corée du Nord. Si l'on remonte plus loin dans l'histoire, le dernier État européen à avoir pratiqué la chose, c'était l'Allemagne nazie. Beau modèle...

Promouvoir la France, c'est une bonne chose : mais il y a une manière intelligente de le faire, comme par exemple le choix de société que propose Bayrou en faisant des consommateurs Français les acteurs de leur propre promotion et de l'État un stratège, et une manière néfaste et déresponsabilisante comme celle de Madame Le pen dont l'action est tout entière tournée vers l'État promoteur de la taxe et pas du tout vers les initiatives individuelles.

Son protectionnisme amènera simplement à faire monter artificiellement les prix si jamais il devait s'appliquer. Et c'est tout.

15:30 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : le pen, protectionnisme |  Facebook | | |

Commentaires

Bravo pour l'humour du 1er paragraphe. Très drôle !

Écrit par : MaxF | lundi, 16 janvier 2012

D'autant plus que cette taxe sera intégrée dans les prix d'achat et financée par les consommateurs francais, sans pour autant équilibrer la concurrence, ni tirer vers le haut les revenus des ouvriers de certains pays, les délocalisations actuelles se re-délocaliseront là ou la main d'oeuvre est à plus bas couts encore...
Bref, un serpent de mer. ;)

Écrit par : Martine | lundi, 16 janvier 2012

@L' héré,
Tiens, le "es-pécialiste" de la com, sieur Chris^^^, se réjouit d'un certain débat, un truc à suivre^^^.
Eh beee, pas d'accord du tout du tout...
Certes la journaliste "maitrisait" son sujet, mais alors pourquoi couper la parole constamment et papillonner des yeux (dans le style, pov' conne?)
Je n'apprécie pas du tout, du tout la Marine (Oh que non), et sachant calculer n'ai rien appris; néanmoins je n'en pense pas moins que certains(es) journalistes devraient suivre des stages de com sur le terrain, sans coupure et en vase clos et ce plusieurs heures durant, et assumer leur facon de faire.
A mon sens pas un exemple journalistique à suivre, car pour ceux qui savent calculer, being ils savaient déjà, ceux qui ne savaient pas auront retenu une journaliste pleine de mépris; donc le message de la journaleuse sera avorté, elle n'aura absolument pas éclairé.

Écrit par : Martine | lundi, 16 janvier 2012

Arrêtez vous de dire n'importe quoi sur Marine Le Pen ; elle a un site que ces sympathisant peuvent consulter et un programme très détaillé.

Vous pensez peut-être que les français sont trop bêtes pour le comprendre et on besoin d'une Mme Lapix!

Écrit par : Gene | mardi, 17 janvier 2012

En tout cas ... big up à ceux qui croient qu'elle pourra gouverner quoi que ce soit si elle est élu x)
Que les chômeurs fassent des pompes tout de suite ça risque de recruter dans les crs ...

Écrit par : léo | mardi, 17 janvier 2012

@léo
:-))))

Écrit par : l'hérétique | mardi, 17 janvier 2012

il y a une trentaine d'années les droits de douanes étaient de rigueurs et la france était un grand pays industriel et n'avait rien d'un pays vivant en autarcie .
quand a la balance commerciale ,allez faire un tour dans une grande surface de bricolage oû 90% de l'outillage électroportatif est de fabrication RPC .
les pays a bas coût de production mettent leur population au service d'une mondialisation dévastatrice tant pour l'humain que l'écologie ,le marché européen est le premier au monde on doit se reprendre en mains et en finir avec les dictats de la commission européenne et de ce parlement inaudible et sans pouvoir .

Écrit par : chauchel | jeudi, 19 janvier 2012

Marine OK, pas KO sur l'aide aux travailleurs pauvres. Comment faire un buzz avec pas grand chose ...

Après des termes de footballeur: Machin tacle Truc, on en vient à la boxe ... Entre dames, cela est peut être plus tendance, sinon plus élégant.

Ainsi Madame Lapix aurait mis KO - rien que cela - Marine Le Pen sur un sujet important: permettre à chaque français gagnant, en équivalent plein temps, moins de 1,4 le SMIC de voir ses charges sociales salariales prises en compte (en équivalent plein temps) à concurrence de 200 euros.

Madame Lapix a voulu entraîner Marine Le Pen dans un décompte d'apothicaire, en affirmant que le coût de cette mesure serait de 20 milliards. Sur le plan du coût brut (et d'un coup de brute) c'est vrai, puisque 8,4 millions de personnes concernées, cela correspond bien à un montant de 20 milliards d'euros. Mais d'un point de vue financier, ou coût net, c'est évidemment faux. Nous n'avons donc pas un KO, ou haut, mais un coup bas, qui aurait du exclure Madame Lapix, qui s'en va pourtant de médias en médias clamer sa pseudo-victoire.

Pour la petite histoire, le coût net de financement qui aurait été annoncé par Marine Le Pen si elle avait pu s'exprimer est d'un peu moins de 11,5 milliards, milliards qui seront entièrement pris en charge par la CSI (Cotisation Sociale sur les Importations).

Ce coût de 11,5 milliards (donc cette économie de 8,5 milliards entre les 20 milliards "Lapix" et les 11,5 milliards du programme de Marine) correspond à une récupération de TVA de 3,5 milliards, à une économie liée à une création d'emplois de 140 000 personnes (une relance de la consommation de 20 milliards ayant nécessairement un impact sur la production, et donc sur l'emploi) et enfin à diverses autres économies d'un montant de 1,1 ou 1,200 milliard.

Merci donc à madame Lapix d'avoir montré que même agressée, Marine Le Pen n'annonçait que des mesures entièrement financées, et que la mauvais foi était du côté des adversaires de Marine Le Pen et de son projet. Marine OK, pas KO.

Voilà ce que je peux dire personnellement, en ayant calmement, avec la même calculette que Madame Lapix, mais avec un peu moins d'outrance (et de mauvaise foi ?), fait les calculs que M L P a tenté de faire sur Canal Plus (Plus comme toujours Plus d'attaque contre M L P: Quant à "canal", je préfère ne pas dire ce qui paraît y circuler)

B.L. (ancien matheux à ses heures, même si un élève de CM2 aurait pu dire à madame Lapix qu'elle n'était pas allé jusqu'au bout de ses calculs: elle a oublié la retenue ;-) ... et les soustractions liées aux économies induites )

Écrit par : Bruno Lemaire | jeudi, 19 janvier 2012

Canal+ est une chaine privée, elle est donc libre de ses choix. :)
En fait, je reproche à Mme Lapix, plutot son impatience (trop visible) à expédier ses "scuds".

Écrit par : Martine | jeudi, 19 janvier 2012

@Martine

Rien à dire sur le fait que Canal soit une chaîne privée: cela n'empêche pas de rester courtois, et de demander une certaine 'retenue' à ses journalistes, comme Christian Barbier (sur I-Télé) par exemple.

Le fait d'envoyer des scuds ne peut que desservir,à long terme, Madame Lapix ... surtout si ces scuds manquent leur cible. J'espère quand même qu'elle ne finira pas comme Sadam H. ;-)

B.L.

Écrit par : Bruno Lemaire | jeudi, 19 janvier 2012

Rhooo, Mme Lapix est restée courtoise me semble-t-il, mais effectivement la retenue qui vous est chère, faisait défaut à son im-pertinence. :o))))

Écrit par : Martine | jeudi, 19 janvier 2012

Chère Martine

effectivement, Madame Lapix est resté courtoise sur la forme (ce n'est pas Mélenchon, et ses faux accès de colère à la Danton ...)

Il est simplement fâcheux que Madame Lapix s'en soit prise à une mesure fort importante pour les "travailleurs pauvres", semblant montrer que son but était davantage d'attaquer M L P que de comprendre l'intérêt réel d'une telle mesure.


D'autres mesures sont peut être à discuter - en fonction des priorités de chacun - mais cette mesure aurait pu faire l'objet d'un consensus "national" (on peut toujours rêver ...)

B.L.

Écrit par : Bruno Lemaire | jeudi, 19 janvier 2012

Articles bien pense! Voici mon article concernant le protectionisme:
http://vdfviedefrance.blogspot.com/2012_01_01_archive.html

Dites moi ce que vous en pensez

Écrit par : Charli | lundi, 23 janvier 2012

N'en déplaise aux tenants de la pensée unique, le protectionnisme c'est le réalisme. Et il marche (Japon, Argentine, Corée du sud, etc,...). Les nations qui le pratiquent ont un taux de chômage moindre que celui de l'UE.

Écrit par : L'indépendant | lundi, 25 novembre 2013

@L'Indépendant
Le protectionnisme du Japon ou de la Corée n'a rien de total et surtout, il faut bien voir que ces pays n'importent quasiment que des matières premières ou des produits agricoles. Sur les produits manufacturés, ils sont concurrentiels et n'ont pas besoin de mesures protectionnistes.
Est-ce que vous pouvez détailler en quoi vous jugez ces pays protectionnistes ?

Écrit par : l'hérétique | lundi, 25 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.