Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Blocage des salaires à l'Éducation Nationale | Page d'accueil | J'ai trouvé un gisement de 250 000 offres d'emploi !!! »

vendredi, 25 novembre 2011

Un viol en Égypte : c'est pour la journée des violences faites aux femmes ?

Décidément, l'encre  de mon dernier billet sur l'Égypte n'était pas encore sèche que de nouveaux crimes contre des femmes en Égypte venaient accréditer mes dires. 

Il y a bel et bien un sacré paquet de porcs de toutes sortes en Égypte. Des policiers corrompus et vicelards d'abord, contre une journaliste américaine, puis une horde de gorets vicieux et agressifs contre une journaliste française ensuite, sur la place de la soi-disante révolution démocratique égyptienne se sont livrés à de violentes agressions sexuelles.

Les Égyptiens sont des obsédés maniaques qui en France finiraient certainement sous des verrous. Dans d'autres pays, ce serait la chaise électrique ou la décapitation. En Égypte, ce sont les victimes qui ont intérêt à ne pas parler.

Au fait, c'est la journée internationale de la lutte contre violences faites aux femmes, aujourd'hui. Ça commence fort en Égypte.

Je me souviens très bien du voyage que j'ai fait en Égypte, il y a 15 ans. On sentait le mépris et la haine sur tous les circuits touristiques où nous passions. Bien sûr, nous apportions des devises, alors comme sources de profits, nous pouvions être à ce titre respectés. Mais cela s'arrêtait là.

Les Égyptiens (je parle des hommes) méprisent les femmes, et la femme occidentale en particulier en laquelle il voit une proie facile.

Je souhaiterais une réaction diplomatique et médiatique forte de la France exigeant que les auteurs de l'agression contre notre compatriote soient recherchés, identifiés et punis avec ce que permet la rigueur de la loi égyptienne.

J'ai lu le témoignage de Lara Logan. Il y une chose qui me frappe : partout on fait semblait de croire que ces exactions sont l'oeuvre de partisans du régime. Je n'en crois rien. Je crois bien qu'il s'agit d'Égyptiens ordinaires, ce qui montre bien à quel point ce peuple est devenu vil et corrompu.

Commentaires

Je suis vraiment desole de lire ces mots, mais je suis sure et certain que les egyptiens n ont absolument rien a voir avec ces mots. tout le contraire. quel honte !! je ne crois pas mes yeux.
Pour votre info, l Egypte reste la destination prefere des europeiens et la ou on enregistre un taux elevee d y retourner pour plusieures fois!! A votre avis si les egyptiens sont aussi mauvais les gens vont vouloir refaire ces voyages !!???
Je suis egyptien et francais et fiere de l etre
Vive l Egypte

Écrit par : Elbattouty | vendredi, 25 novembre 2011

Ca peut arriver dans le 93, et ailleurs, aux Etats-Unis par exemple, qui sont loin d'être un exemple dans les violences faites aux femmes.Tous les Egyptiens ne sont pas comme cela, même si il y a de gros problèmes.C'est un peu trop facile de voir en chaque levantin, un violeur potentiel.

Écrit par : tom | vendredi, 25 novembre 2011

Il me semble, L'hérétique, (à moins que tu te prennes pour Sacha Guitry, lui qui disait "Je suis contre les femmes, tout contre.") qu'il faut rajouter "violences" à la journée de la femme !

C'est la journée internationale "contre les violences faites aux femmes"...

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 25 novembre 2011

" Journée internationale de la lutte contre les femmes" ;)
Sinon, oui consternante évolution, pas loin de ressembler à certains épisodes vus au Pakistan, il y a un certain temps.
@+

Écrit par : Martine | vendredi, 25 novembre 2011

@Elbattouty
J'en suis désolé pour vous, mais votre pays va vraiment très mal.
@tom
on parle d'une centaine d'hommes qui suivent des femmes pour leur arracher leurs vêtements. Cela se produit sans cesse. Non, en France, cela ne se produit pas, même dans le 93.
1/3 des Égyptiens seulement sont respectueux avec les femmes. Cela a été chiffré par une enquête.
@Françoise
oups
@martine
c'est du même tonneau, en effet, mais pire en Égypte.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 25 novembre 2011

Pire parce que ce phénomène n'est devenu visible que récemment.
Je me souviens avoir pris la décision de faire bloquer systématiquement mon téléphone dans les hotels là-bas^^^. A la meme époque au Pakistan fut témoin d'épisodes similaires à ceux que l'on peut observer actuellement en Egypte...

Écrit par : Martine | vendredi, 25 novembre 2011

A Oups…
Je me permets de te redire que les termes exacts sont en fait : « Journée de la lutte contre les violences faites aux femmes »

Dans un article du monde j’ai relevé cette remarque qui à mon avis est très juste.
« Parce que les responsables politiques refusent de s'attaquer réellement aux violences sexistes, les 25 novembre se suivent et se ressemblent. »
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/25/violences-faites-aux-femmes-les-25-novembre-se-suivent-et-se-ressemblent_1609045_3232.html
J’espère de tout cœur que François Bayrou en parlera durant sa campagne. S’il ne le faisait pas, je serais très déçue. Il faut proposer de réelles solutions à ce qui continue à sembler banal. Il y en a.

En passant je te remercie, L’hérétique, de nous sensibiliser depuis des années sur ce sujet. Tu es un des seuls blogueur à le faire fidèlement et avec toujours autant de passion que ce que nous les femmes essayons de faire bravement.

Oui, il faut le dire, le machisme est toujours présent. Oui, les femmes n’osent pas porter plainte. Oui, les femmes ne réussissent toujours pas à s’imposer dans les postes à responsabilité. Elles doivent sans cesse prouver qu’elles en sont capables. Oui, les femmes sont souvent mises de côté en politique. Y compris chez nous au MoDem. Combien de femmes chez les 3 députés ?! Aucune. Combien chez les députés européens ? Pas beaucoup et encore c’est parce que Jean-François Kahn a laissé sa place à Nathalie Griesbeck que nous en avons une de plus. Pour ma part, je regrette vivement l’absence d’Anne Laperrouze…

Nous avons encore « droite contre gauche » mais surtout « hommes contre femmes ». Et ça, il faut absolument le changer. C’est précisément ce point-là qui fera progresser notre société vers plus de liberté.

Pour ma part, si j’arrive à concrétiser mon entreprise industrielle, ce sont d’abord des femmes que j’emploierai (si, si, je suis déterminée à le faire !). Je les chargerai de recruter… essentiellement d’autres femmes et des personnes porteuses de handicaps en priorité. Il faut commencer par créer un déséquilibre dans l’autre sens, jusqu’à ce que les hommes se rendent compte de l’absurdité et des quotas et du sexisme naturel.
(Je laisserai quand même quelques messieurs, qu'ils se rassurent.)

Écrit par : Françoise Boulanger | vendredi, 25 novembre 2011

Et be moi l'exact contrepied ne me plait pas du tout du tout...Certaines n'ont rien à envier aux hommes en termes de "machisme".
Bien le bonjour chez vous.
http://www.youtube.com/watch?v=BggXhzUhZ94

Écrit par : Martine | vendredi, 25 novembre 2011

@ L'Hérétique

Sans prendre parti sur le fond du propos, je suis évidemment révolté par les violences dont certaines femmes ont pu être victimes là-bas. Pour autant je me méfie des généralisations outrancières.

En fait, je voulais surtout réagir à la dernière phrase de votre billet. Vous écrivez : "Je crois bien qu'il s'agit d'Égyptiens ordinaires, ce qui montre bien à quel point etc."

Le passage du "Je crois" au "Ce qui montre bien" est tout à fait intéressant. En effet, ce qui "montrerait bien" (ou "démontrerait bien") une thèse, ce serait un FAIT. Or, dans votre phrase, vous dites "Je crois bien". C'est donc votre OPINION qui est censé venir "montrer" quelque chose...

A la rigueur on pourrait considérer que le fait, ici, est que vous ayez cette opinion. Dans ce cas, cela montrerait seulement que l'image des Egyptiens s'est dégradée aux yeux de certains Occidentaux, dont vous-même. Mais en appeler à une opinion pour prétendre appuyer une thèse potant sur le réel relève, je crois, d'une erreur de raisonnement.

Amicalement,

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 25 novembre 2011

@Christian
Oui, c'est une erreur de raisonnement sur la forme, mais sur le fond, quand vous regardez des reportages avec des vidéos prises à l'insu des auteurs de ces crimes, on voit bien des dizaines voire des centaines d'hommes qui suivent une femme, ce qui montre bien qu'il y a là-bas une répugnante obsession du viol. Nous ne sommes pas face à des incidents isolés. Comme en Afrique du Sud, le viol et le harcèlement imprègne toute la société.
Je peux facilement vous retrouver quelques vidéos qui vous feront comprendre l'ampleur de la dégénérescence qui frappe cette vieille civilisation.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 25 novembre 2011

Sauf à être complètement de mauvaise foi, on ne pas nier que la condition de la femme a des progrès à faire dans certains pays arabes... Les occidentales au Maroc par exemple (celles qui couchent dans l'imaginaire populaire, au point que certains en viennent à penser qu'elles vont coucher avec n'importe qui) en savent quelque chose, vu qu'elles sont continuellement emmerdées dans les rues, surtout par des jeunes.

Là, on est dans une situation particulière, celle de guerre civile où toutes les exactions deviennent possibles. Si en plus de la culture, tu mets une blonde au milieu...

Le mieux, c'est clairement de ne plus envoyer de blonde, ni de brune d'ailleurs là-bas. Un journaliste homme se fera casser la gueule, mais au moins il ne se fera pas violer. C'est déjà ça de pris.

Écrit par : JF le démocrate | vendredi, 25 novembre 2011

salut JF
Je pensais que la société marocaine était plus ouverte, mais ce que tu me dis recoupe aussi ce que j'ai déjà entendu de la part de jeunes femmes à ce sujet.
Le pire, c'est qu'ils n'ont même pas honte.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 26 novembre 2011

J'avais lu dans un roman (je ne me rappelle plus lequel) que les viols commis par les mâles des populations très frustrées sexuellement (par les carcans religieux ou autres) sont particulièrement brutaux en raison peut-être de cette frustration.
Voire aussi le viol utilisé comme arme de guerre dans certains pays africains. Des médecins se sont spécialisés dans la reconstruction des vagins des femmes : après le viol, on leur tire une balle dedans.

Écrit par : Isabelle | samedi, 26 novembre 2011

Je plussois à ton article, je trouve la presse et nos gouvernants désespérément absents sur cet évènement scandaleux, la condition des femmes est déplorable dans les pays islamiques.
Je suis moi aussi allée en Egypte, et autant j'ai vu des merveilles, autant je me suis jurée de ne jamais y retourner, sale mentalité, bakchich et esclavage du petit peuple, militaires jusque dans le couloir du bateau, mépris du touriste, violences et racisme anti-coptes, etc....

Écrit par : annerennes | samedi, 26 novembre 2011

Voyez l' hérétique, mon commentaire numéro trois, ce soir, me parait plus que pertinent...

Écrit par : Martine | samedi, 26 novembre 2011

Diantre!En tant que francaise vivant en Egypte,je m'etonne........Attention,ne pas tout melanger!
Il y a eu reaction diplomatique,je vous rassure.Nous sommes tous atterres de ces actes.Mais generaliser et dire que les egyptiens sont tous des obsedes est insultant.Apres 30 ans dans ce pays,je peux temoigner de la gentillesse et du respect des gens que je cotoie.Et je ne suis pas la seule.C'est vrai que je frequente pas le milieu touristique.Sur la place Tahrir,il ya au contraire une ambiance tres respectueuse.Helas,ces derniers jours,des provocateurs se sont infiltres.Hier,on a arrete des gens deguises en medecins.Je connais des gens qui y sont et je sais de quoi je parle.Cela me fait d'autant plus mal de voir ces actes inqualifiables qui se sont produits depuis 2 jours dans plusieurs villes a proximite des sit-in.

Écrit par : Mathurine | samedi, 26 novembre 2011

Et je rajoute ce lien:
http://corinefertiti.blog.lemonde.fr/2011/11/25/le-caire-les-femmes-aussi/#comments

Écrit par : Mathurine | samedi, 26 novembre 2011

Voui, vous avez raison de vous étonner, et puis de vous interroger aussi, cela pourrait etre constructif...

Écrit par : Martine | samedi, 26 novembre 2011

30 ans en Egypte, Maaam Mathurine!
Donc vous devez vous souvenir des guerres du golfe...
Ai de nombreux témoignages à ce sujet,
Le stress du aux avions de guerre dans le ciel du Caire, pas facile de dormir.
Mais aussi, pour le domaine aérien commercial, désigné volontaire d'office pour rapatrier, qu'a-t-il rapatrié? Les hommes "d'affaires" ayant laissé femmes et enfants derrière qui "pleuraient" sur les épaules d'hotesses (des allus pour moi), et des familles privilégiées qui mettaient les voiles mais scandalisées d'avoir du payer les assurances en surcout des billets (normal zone de conflit) et qui se comportaient comme des vandales à bord des aéronefs sous ce prétexte.
Pas belle la vie?

Écrit par : Martine | samedi, 26 novembre 2011

Bonjour Mathurine
Malheureusement les chiffres sont têtus : près de 60% des Égyptiens reconnaissent harceler ou avoir harcelé des femmes.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 26 novembre 2011

@ Mathurine

Vous avez je crois raison de citer le lien que vous citez. On y lit:

"La violence faite aux femmes, est multiple, et la violence morale est aussi sinon plus douloureuse que les coups.

Enfin, faire injure et faire violence aux femmes, de quelque manière que ce soit, c'est baffouer les Droits de l'Homme, insulter et violer toute l'humanité.

Mona El Tahawy, journaliste égypto-américaine, arrêtée dans la nuit du 23 au 24 novembre, violentée et agressée sexuellement par des policiers et détenue durant 12 heures, témoigne sur CNN."

Tout un symbole.

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 27 novembre 2011

A l'Heretique:J'ai repondu sous le choc,ressentant ce post comme une attaque contre tout un pays qui ne le merite pas.Je n'avais pas lu votre precedent post sur le viol et le lien de Global Voices...Je ne nie pas les problemes,mais60% de harceleurs me parait beaucoup!Et pensez aux 40% qui ne meritent pas cet opprobre...Je connais beaucoup de gens qui se battent au quotidien,il y en a meme qui meurent pour la democratie en ce moment.
La situation est tres complexe,nous ne savons pas de quoi demain sera fait,demain vote aux legislatives dans la crainte ...
Les jeunes sont utopistes,mais ils ont fait preuve d'un grand courage.
Donc,merci de ne pas faire de generalisations.(comme certains egyptiens qui peuvent considerer que les femmes etrangeres sont toutes des p..........)

Écrit par : Mathurine | dimanche, 27 novembre 2011

Bonjour Mathurine
En fait, dans mes deux billets, je me suis gardé de parler exactement de tous les Égyptiens ; toutefois, soit dans l'article de globalvoices, soit dans celui d'une des journalistes, on trouve les chiffres édifiants auxquels je fais référence.
Tenez, j'ai trouvé une source qui reprend les chiffres :
http://biladi.ma/femme/62894-egypte-plus-de-80-des-femmes-confrontees-au-harcelement.htm

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 27 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.