Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Agences, elles font leur boulot... | Page d'accueil | Les promesses ont un coût Martine... »

jeudi, 25 août 2011

Borloo et Bayrou pourraient s'allier, mais...

Laureline Dupont de Marianne a constaté à peu près les mêmes choses que moi : il y a une comptabilité presque parfaite entre les propositions de Bayrou et celles de Borloo. En fait, elle va même plus loin que moi : elle pense que Borloo a lu Bayrou. Les centristes sont généralement gens pragmatiques, et cela ne m'étonne guère qu'ils se rejoignent dans nombre de domaine. En ce qui concerne le transfert de la protection sociale sur la TVA, je rappelle même que Borloo avait fait la proposition en juin 2007 ce qui avait eu le don de provoquer l'ire de l'UMP et de Nicolas Sarkozy. On y arrive pourtant.

Je l'ai déjà dit ici, s'il n'y avait François Bayrou, je voterais sans doute pour Jean-Louis Borloo. 

Non, ce qui me gêne avec Borloo, ce ne sont pas les idées. C'est la crédibilité. Il avait l'occasion, en 2007, de soutenir le programme de l'UDF et de Bayrou qui était peu ou prou ce qu'il défend à l'heure actuelle. Il avait même reçu une lettre de supplication de la plus grande partie des cadres du Parti Radical ainsi que des jeunes radicaux. Il n'en a rien fait. Je le redis, son rôle dans l'affaire Tapie et ses relations avec l'individu m'inspirent la plus grande méfiance. Je n'ai pas observé d'impact significatif de sa part dans le gouvernement Fillon depuis 2007. En revanche, j'ai bien pris note que c'est son recalement qui sa sonné pour lui l'heure de la charge contre son ami Nicolas.

Plus fâcheux : Jean-Louis Borloo, à l'inverse de François Bayrou, annonce par avance son ralliement non à une majorité d'idées, mais à une majorité politique, puisque d'ores et déjà, c'est l'UMP qui bénéficiera de son appel à report au second tour.

C'est triste. Borloo et Bayrou se barrent la route l'un à l'autre. Hélas, les centristes authentiques le savent, et Arthuis l'a finement observé : sans indépendance, pas de crédibilité. Je connais Bayrou. Il est sincère. Tout son livre est orienté vers la volonté de créer un arc politique central. C'est cette majorité d'idées qui l'intéresse et non sa personne comme sont toujours pressés de le déclarer les zélotes qui font profession de l'enfoncer. Si Borloo faisait le choix de l'indépendance (mais il en est incapable) je pense que Bayrou serait prêt à s'effacer pour laisser au meilleur centriste et à la démocratie sociale les chances de réaliser le score le meilleur.

En tout cas, je me réjouis de ce que les idées de Bayrou fassent leur chemin. Sur la dette, par exemple et la nécessaire réduction des déficits. Il fait le bon choix en décidant de soutenir la Règle d'or. 60% des Français en approuvent d'ailleurs le principe.

Aussi bien Borloo que Bayrou ont raison en admettant de longue date le principe de se ranger à une TVA (Borloo) ou une CSG (Bayrou) sociale pour financer notre protection. A gauche, on se couvre de ridicule en jurant que les riches paieront. C'est en dizaines voire en centaines de milliards que se chiffrent nos besoins de financement pour notre protection sociale. Taxer les 80 000 Français les plus riches ne rapporte pas même 1/2 milliard de dollars. On peut bien sûr (il le faut) réduire le train de vie de l'État, mais il va falloir trouver autre chose que le seul non-remplacement des départs à la retraite. Comme l'observe François Bayrou, dans son 2012 État d'urgence, dans l'Éducation Nationale ils n'ont pas même rapporte le demi-milliard.

La réalité est en fait la suivante : pour combler nos déficits, soit il faut sabrer très sérieusement nos dépenses, c'est à dire appliquer des recettes néo-libérales dans toute leur rigueur, soit taxer la richesse comme des brutes, comme le prône la gauche de la gauche. Dans les deux cas, on obtiendrait des résultats catastrophiques, soit dans le domaine social soit dans le domaine économique.

Quand aux solutions souverainiste et nationaliste, elles explosent le connomètre : se retirer de l'euro et laisser galoper l'inflation ou créer de la monnaie à tire-larigot c'est un billet aller sans retour vers la ruine de notre pays à commencer par les petits épargnants qui par sécurité ont pris des bons du trésor et autres obligations d'État. Il ne suffit pas de faire des dessins sur un joli morceau de papier pour régler une dépense : il faut que le morceau de papier soit assis sur une crédibilité (industrielle, économique, financière, budgétaire) mais ce léger détail ne semble pas avoir frappé plus que cela nos souverainistes.

Bref, Bayrou a inventé un concept politique intéressant, il y a un an : l'espoir crédible. Je pense que c'est le créneau naturel du centrisme et de la démocratie sociale, dont il est lui-même le réprésentant le plus crédible, n'en déplaise à Borloo et ses partisans. C'est dans cette niche (pas fiscale) qu'il faut s'engouffrer et tenter de l'élargir. Enfin, je ne crois pas qu'il faille compter sur l'UMP (comme le fait Borloo) ou le PS (comme le pensent certains militants du MoDem) pour mener cette politique. *

Il n'y a d'espoir qu'au centre de l'Échiquier politique et c'est ici que se joueront exclusivement les coups gagnants...

16:34 Publié dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : bayrou, borloo, dette |  Facebook | | |

Commentaires

J'approuve pleinement.
J'ajouterai que Borloo ne respectant jamais les choix Démocratiques de son parti et se comportant comme un autochrate, les valoisiens devraient le foutre à la porte.

Écrit par : orange sanguine | jeudi, 25 août 2011

Tout-à-fait d’accord, c'est clair qu'il y a nombre de points communs entre Borloo et Bayrou. Et on peut se demander si le soutien de Borloo à Bayrou en 2007 n'aurait pas tout changé... Et pour 2012 ?

Écrit par : MaxF | jeudi, 25 août 2011

Même si Borloo prenait son indépendance maintenant, et à supposer que Bayrou se désiste pour le soutenir, personnellement je refuserais de m'impliquer pour la campagne.

Cette période d'indépendance (pour Borloo) serait bien trop courte pour que je puisse lui faire confiance.

Écrit par : melianos | jeudi, 25 août 2011

Le probleme (un probleme, un fait, et pas le seul) de Borloo, c'est que sa candidature potentielle est soutenue avant tout par les journalistes et les instituts de sondage avant la moindre force militante, à la différence de Bayrou (candidat en 2007, avec des idées et un appareil politique) ou Hervé Morin (boycotté par les journalistes). Il ne suffira pas d'etre suivi par France 2 pour susciter l'adhésion des centristes.

Écrit par : Le Parisien Liberal | vendredi, 26 août 2011

J'aime bien la rencontre des deux premiers commentaires. Le premier : "Borloo ne respecte jamais les choix démocratiques de son parti et se conduit comme un autocrate" et le second : "C'est vrai qu'il y a beaucoup de points communs entre Borloo et Bayrou".

Voilà un "cadavre exquis" qui résume parfaitement mon expérience du MoDem...

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 26 août 2011

on est gâté ! entre la règle d'or et la hausse de la tva, c'est tout ce qu'il a trouvé ???? il peut effectivement retourner à droite .... pfffff ....

Écrit par : Mirabelle | vendredi, 26 août 2011

Pour l'heure, je n'oublie pas:
- Qu'il a été ministre, et même souvent ministre d'Etat, de tous les gouvernements de 2002 à 2010, et donc que le bilan actuel est aussi le sien.
- Qu'il voulait être premier ministre de Sarko il y a moins d'un an.
- Que le 18 mai 2007, à sa prise de fonction à Bercy où il resta 6 semaines, c'est lui qui initia la procédure d'arbitrage en faveur de son ami Bernard Tapie.
- Qu'aux régionales de 1993 il n'était pas contre une alliance avec le FN.
- Que son grenelle de l'environnement, sa maison à 100K Euros ou son plan Marshall des banlieues sont autant de montagnes ayant accouché de souris.

Bref, sous une autre forme, plus sympatoche sans doute, Borloo n'est que communication, carriérisme et électoralisme.

Qu'il fasse sa propre traversée du desert entre 2012 et 2017, mettant en cohérence ses idées du moment, si elles sont sincères, et ses actes, et je commencerai à écouter ce qu'il dit.

Écrit par : Aurélien | vendredi, 26 août 2011

au risque de choquer l'Hérétique, en cas de situation Ultime, une sortie de l'euro devrait être malheureusement envisagée. C'est non pas une approche souverainiste, mais juste un du pragmatisme économique.....

l'Histoire de l'économie des états indique de façon claire et précise qu'en cas de récession, une dévaluation est nécessaire car il faut pratiquer une politique de rigueur.

Avant quand le FMI prêtait a un état procge du défaut de paiement, il exigeait systématiquement une dévaluation, ce qui est logique. En ce moment on demande aux PIGS(+l'Italie) de réaliser une chose qui n'avait jamais été faite auparavant : faire une politique de rigueur( ultra draconienne) sans pouvoir dévaluer....Est-ce réaliste de continuer de les amener à l'échafaud....

Les Allemands avaient sans doute raison dès le début : la Grèce aurait dû sortir de la zone euro afin de jouer sur sa monnaie pour tenter de sauver les meubles.

la zone euro et l'euro sont une bonne chose a condition d'avoir une politique économique( rigueur budgétaire)en adéquation avec une monnaie forte( objectif de contenir l'inflation, pragmatisme allemand).

il y a trois scénarios possibles :
-l'Espagne et l'Italie s'en sortent, la situation peu rester telle qu'elle, tant pis pour les Grecques.....
-l'Espagne et l'Italie plongent, l'UE ne pourra pas sauver ces deux grands pays, d'ou
a)la zone euro éclatent et ce sera du chacun pour soit sans pour pouvoir évaluer les conséquences a long terme
b)les pays de l'Europe du Nord acceptent le principe des euro-obligations avec mutualisation des dettes....mais c'est pas gagné....

Écrit par : Europium | vendredi, 26 août 2011

@Europium,
"Les Allemands avaient sans doute raison dès le début : la Grèce aurait dû sortir de la zone euro afin de jouer sur sa monnaie pour tenter de sauver les meubles."
Z'avez péché ca ou, exactement?

Dslée, les euro-bond no pasaran by my way.
Et pis, vous etes hors sujet :o)))

Écrit par : Martine | vendredi, 26 août 2011

Je viens de voir Dominique Paillé sur ITélé, son credo c'est de répéter que Bayrou s'est déjà rallié à Sarkozy et qu'il ne se représentera pas tout en le traitant de candidat has-been au côté de Royal. Drôle de stratégie d'alliance ...

Écrit par : granit | vendredi, 26 août 2011

@ L'Hérétique

Tiens, c'est hors-sujet, mais ça va vous plaire. Les petits Français apprenent les Han et le Monomapata à l'école, et font l'impasse sur Louis XIV.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/08/27/01016-20110827ARTFIG00002-ce-que-nos-enfants-n-apprennent-plus-au-college.php

Écrit par : Ch. Romain | vendredi, 26 août 2011

Pauvre Ch.R
Que cherchez-cous à savoir..Yep les commissiions respirent depuis que non chapeautées par CLP...
Bizarre, avez-vous dit bizarre? :o)))

Écrit par : Martine | vendredi, 26 août 2011

Bonjour Christian
J'étais au courant. Le politiquement correct et la bonne conscience dégoûlinante l'emportent partout. Et encore, l'article du Figaro ne vous dit pas le pire.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 27 août 2011

Ne vous dit pas "le pire"... c'est à dire ?!

Écrit par : Françoise Boulanger | samedi, 27 août 2011

@ L'Hérétique

Pourriez-vous s'il vous plaît, comme je vous l'ai déjà demandé, effacer les messages où la dénommée Martine m'interpelle directement ? Par souci d'hygiène intellectuelle et de dignité, je ne souhaite pas être "alpagué" par cette personne.

Merci d'avance.

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 27 août 2011

ahem, Christian
a) fermez les yeux
b) baissez légèrement la tête
c) rouvrez les yeux : et voilà, vous avez le commentaire suivant devant vous en principe :-)

Écrit par : l'hérétique | samedi, 27 août 2011

**Quand aux solutions souverainiste et nationaliste, elles explosent le connomètre : se retirer de l'euro et laisser galoper l'inflation ou créer de la monnaie à tire-larigot c'est un billet aller sans retour vers la ruine de notre pays à commencer par les petits épargnants qui par sécurité ont pris des bons du trésor et autres obligations d'État. Il ne suffit pas de faire des dessins sur un joli morceau de papier pour régler une dépense : il faut que le morceau de papier soit assis sur une crédibilité (industrielle, économique, financière, budgétaire) mais ce léger détail ne semble pas avoir frappé plus que cela nos souverainistes.**

http://www.u-p-r.fr

Votre euro est mort et vous coulerez avec cher Hérétique,
moi aussi je suis militant du MODEM ,mais je suis pas un militant idiot.

F.Bayrou est un homme honnête ,brillant et sincère,mais son européanisme le perdra,
le Général de Gaulle ne voulait pas de cette Europe à la solde de Washington, pour ce faire il avait construit un Etat fort et indépendant financièrement - F.Bayrou reviendra-t'il sur l'article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973? Celle-là même qui nous as fait payer 1500 milliards d'euro d'intérêts en 38 ans,pour ce faire il devra dénoncé aussi l'article 123 du T.F.U.E -

En ce qui concerne la monnaie ,l'étalon de changes-or est une bonne assise,les 2400 tonnes d'or détenues dans les coffres de la B.D.F au prix du marché actuel est une chance pour nous de retrouvée la notre et par la même occasion notre politique monétaire,
bizarre qu'il ne parle jamais de la Suède et du Danemark ,2 pays qui ont refusé l'euro et qui se portent mieux que nous,et surtout il ne nous dit jamais que ces 2 pays-là ont un taux de dépense publique plus élevé que le notre.

Le Général de Gaulle nous avait mis en garde,on peut pas dire qu'on n'as pas été prévenu!!!

Très cordialement.

Écrit par : yan | samedi, 27 août 2011

Je n'arriverais jamais à comprendre que l'on puisse faire allégeance à un quelconque guide ? Lorsque l'on sait le passé tapinesque de Borloo la question ne devrait même plus se poser.

Ce monsieur est un opportuniste. Il est temps de se choisir comme président et gouvernement des femmes et des hommes ayant le sens du service public qui s'engageraient s'ils et elles étaient élus à servir la France et les Français avec le souci de l'intérêt général.

Ils devraient être destitués s'ils dérogeaient à leurs engagements passés avec les Français lors de la campagne présidentielle.

De plus dans la nouvelle constitution que j'appelle de mes voeux tous les privilèges que s'accordent nos élus vus les efforts demandés à tous les autres devraient être abolis tant qu'il est temps !

J'entends tant qu' il reste encore au Peuple de France un peu de patience, sinon il sera trop tard et tous regrets seront vains.

Écrit par : Jean P+ | samedi, 27 août 2011

@ L'Hérétique

Bon. Mais votre libéralisme vous perdra... ;-)

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 27 août 2011

Au risque de paraître naïf voire parano aux yeux de certains, je persiste à croire que Borloo est un sous-marin de Sarkozy, pour contrer Bayrou justement, et pour racoller des voix au centre. Par conséquent, sa potentielle alliance avec le Béarnais ne se pose même pas. Quant à dire que Borloo, s'il était indépendant, pourrait être le mieux placé des centristes, il faut revenir sur terre: une candidature à la présidentielle ne s'improvise pas et ne se lance pas moins d'un an avant l'échéance. La France n'est pas les USA, et n'est pas Obama qui veut.

Écrit par : SalimB | samedi, 27 août 2011

Tiens, mon copain Marty a fini de publier son texte !

http://fiction-marty.blogspot.com/p/telecharger-le-livre.html

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 28 août 2011

@L' hérétique,

Vais etre hors sujet, mais un peu de poésie dans ce monde de....et puis certaine que vous ne m'en voudrez pas.

Enfance de Rainer Maria Rilke


" Il serait bon de penser longuement
-pour trouver à en dire quelque chose-
à ces longues après-midi perdues de l'enfance
qui ne revinrent jamais telles-et pourquoi?

On se rapelle encore: peut-etre sous la pluie,
mais nous ne savons plus ce que cela veut dire;
jamais plus la vie ne fut si pleine qu'alors,
de rencontres, de revoirs, d'élans et d'essor,

Car il ne nous arrivait en fait rien d'autre
que ce qui arrive à une chose ou à une bete
nous vivions leur vie avec des gestes humains
et nous fumes remplis d'images jusqu'au bord.

Et nous devinmes solitaires comme un berger
et tant chargés de grands lointains
et comme appelés de loin et effleurés;
puis lentement comme un fil nouveau et long
nous fumes introduits en ce collier d'images
ou durer maintenant nous rend confus. "

;))

Écrit par : Martine | dimanche, 28 août 2011

Qu'est ce qu'il a, ce blog, à ramer comme ça ?
Il me faut un temps fou pour l'installer...

Il faut faire attention avec Borloo. C'est un affairiste, de la même veine que Sarko ou DSK, qui favorise les copains. Pas le genre de personne que j'ai envie de voir débarquer dans le staf Bayrou, même si, electoralement parlant, ce serait payant.
Je suis d'accord avec Maxf, son soutient en 2007 aurait tout changé. Il a fait ses choix. Comme Morin et consorts, qui se retrouvent aujourd'hui GrosJean comme devant...
Autre gros défaut de Borloo, il a du mal avec les décisions. Il se tâte longtemps, pour finir par prendre les mauvaises. C'est l'indécision et le flou artistique montés en style. Et les mauvaises décisions balayées avec des raisons tout aussi évanescentes (gaz de schyste, pour un ministre de l'écologie, c'était tout de même une big boulette...)
Je crois que tous ses atermoiements sont bidons, et qu'il joue les sous-marins de Sarko, comme le dit Salim.

Je me permets encore un petit hors-sujet, comme Martine et sa jolie nostalgie d'enfance, moi, j'ai des nostalgies de Justice. D'après le ton de votre billet précédent, l'Hérétique, auquel j'adhère sans réserve, je gage que vous ne l'accueillerez pas mal.
Muriel Salmona, pour les victimes de viol, pas de justice, pas de paix. Pétition en ligne.
http://www.lapetition.be/en-ligne/Pas-de-justice-pas-de-paix-10319.html

Écrit par : Jeannette | dimanche, 28 août 2011

J'ai 53 ans,JE SUIS PERE DE TROIS BEAUX ENFANTS QUI EN BAVENT COMME C'EST PAS PERMIS POUR EXISTER DIGNEMENT ALORS QU'ILS ONT TOUS REUSSI LEURS ETUDES...j'ai soutenu Bayrou et ses idées depuis 2007...j'ai depuis adhéré au MoDem pour soutenir encore plus CE COURANT UNIFICATEUR !

évidement que l'Union de TOUTES les forces vives de la Nation est la SEULE solution aux problèmes rencontrés...

Alors je soutiendrai une nouvelle fois contre vents et marées le père Bayrou pour 2012 et tant pis pour les cons s'ils n'ont encore rien compris,c 'est le dernier carat, après ce sera chacun pour soi. . .

à bon entendeur !

Écrit par : HdB | dimanche, 28 août 2011

@Jeannette,
Le texte de la pétition est empreint de dignité et pudeur tout en allant droit à l'essentiel, il me plait.

Écrit par : Martine | lundi, 29 août 2011

Les commentaires sont fermés.