Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rapport sur les rythmes scolaires, rapport à la c.. | Page d'accueil | Nafissatou n'a pas menti... »

mardi, 05 juillet 2011

Mais qu'attendent-ils pour sortir les matraques et les flash-balls ????

J'avoue partager la stupéfaction de Hashtable (mon affreux libéral favori) : à Champigny, de la racaille se croit tout permis, une fois de plus et s'en prend à un commissariat parce que la police a décidé de mettre fin aux divers traffics qui pourrissent la cité.

Mais qu'est-ce qu'ils attendent pour leur coller le nombre de coups de matraque nécessaires dans la gueule pour les calmer ? Au flash-ball, hein, si c'est moins risqué, y'a pas de problème.

On vit dans un monde hallucinant. Ce serait des jeunes désoeuvrés. Ah ouais. Quelques tirs de taser bien ajustés devraient en principe permettre de remettre tout ça à l'oeuvre, si c'est juste le problème.

Hashtable a bien raison : dans la presse, ce sont toujours des jeunes, des adolescents, des désoeuvrés, et cetera...Ben non, c'est de la racaille qui ne comprend qu'un message : la force brute. 

Alors, c'est simple et pas intellectuel du tout : il suffit de l'employer sans modération, de coffrer tout ça et de ne pas donner des peines d'intérêt général, mais de la prison ferme avec des mises à l'épreuve à ma sortie. Au premier pet de travers, retour à la case prison avec doublement de la peine.

Voilà, c'est tout, et c'est simple.

00:23 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : champigny |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, mais il faut alors supporter l'idée qu'on va avoir aussitôt toutes les vieillardes gauchistes sur le paletot. Et ça, c'est vraiment pas drôle.

Et puis, au fond, je suis sûr que tous ces “jeunes” ne pensent qu'à s'amuser un peu, en attendant qu'on leur trouve le travail qu'ils se gardent bien de chercher…

Écrit par : Didier Goux | mardi, 05 juillet 2011

Mouais
Y'a pas que les gauchistes. Y'a aussi,à droite, les spécialistes des moulinets de bras qui bombent le torse tout en supprimant des postes de gendarmes et de policiers...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 05 juillet 2011

Ah, ça, c'est pas faux, Anne effet…

Écrit par : Didier Goux | mardi, 05 juillet 2011

@lhérétique

supprimer des personnels tout en rationnalisant leur procédures ne me semble pas impossible (euphémisme).
Mais tant qu'ils utiliseront des logiciels de saisie de plainte que l'on n'oserait pas donner à un employé de FT (cela pourrait causer du harcèlement/Risque Socio-Professionnel tant ils sont merdiques), il sera impossible de diminuer les effectifs.

Peut-être faudrait-il déployer les personnels au bon endroit ?

Écrit par : Fabrice_BLR | mardi, 05 juillet 2011

@Fabrice
Mais pour l'instant, les suppressions se traduisent surtout par une montée de la délinquance et de la criminalité...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 05 juillet 2011

Comme je te vois réagir contre le laxisme en matière de sécurité, l'Hérétique, c'est justement un point qui à moi me semble important et sur lequel je voudrais revenir à travers un fait d'actualité.

Je fais référence à l'agression subie par Nicolas Sarkozy. Tu sais pourtant que c'est un homme que je ne porte pas vraiment dans mon coeur... Il n'empêche, quoi que l'on pense de lui, il a été élu président de la république et en tant que tel, plus que quiconque, et malgré ses propres actes, il mérite le respect ! Aussi j'estime grave ce qui s'est passé. La peine que cet illuminé a récolté c'est 6 mois de prison avec sursis ! C'est n'importe quoi !!! Il est ressorti impuni en quelque sorte... Soit on considère qu'il est malade et on le fait soigner, soit il est responsable de ses actes et doit faire une réelle peine d'emprisonnement.

Il y a même ces abrutis de Groland qui veulent le faire venir pour participer à leurs délires. S'ils le faisaient (s'ils l'ont fait ?!), j'espère que tout le monde va réagir sainement. Car ce serait là encourager la délinquance. Cela deviendrait même de la complaisance. Si Nicolas Sarkozy a cru se montrer magnanime en demandant une peine mineure, il se trompe gravement : il se saborde dangereusement ! N'est pas le pape qui veut...

Écrit par : Françoise Boulanger | mardi, 05 juillet 2011

@ Françoise

Entièrement d'accord. Il faut dissocier l'individu de la fonction. et la fonction mérite le respect. Si on laisse ce respect s'écorner (et même si NS est le premier à avoir bien abîmé la fonction), c'est une mauvaise pente.
Quant à Groland, j'en ai vu une fois trois minutes. Après, je me suis senti sale.

@ L'Hérétique
Ouais, mais en admettant que toute cette racaille se fasse arrêter comme elle le mérite, il faudrait encore qu'ils ne soient pas remis en liberté dans la demi-heure. Pour info, là où les syndicats de policiers ont parlé de comportements graves, la préfecture du département a parlé de "provocations de gamins". Et en admettant qu'ils ne soient pas libérés dans la demi-heure, il faudrait encore avoir des prisons où les coller. La surpopulation carcérale, vous connaissez ? Il faudrait rouvrir Cayenne, peut-être.

Et pour vous mettre de bonne humeur, une anecdote. Voilà dix jours de ça, au Vésinet, mariage maghrébin. Comme cela se fait, semble-t-il, de plus en plus souvent, la cérémonie donne lieu à l'exhibition de grandes et belles voitures de location, à des fantaisies automobiles diverses et à des rodéos pétaradants. Des riverains excédés appellent la police. Lorsque celle-ci arrive, un "jeune adulte" (comme on dit maintenant) de 20 ans prend la fuite à moto, sans casque, à contresens de la circulation. Il emplafonne un camion et meurt quelques heures plus tard à l'hôpital. Echauffourées, caillassages, voiture brûlée. Version extrêmement crédible des "jeunes" amis de la "jeune" victime : les policiers ont tiré au flashball sur le fuyard, c'est l'impact d'une balle qui l'a déséquilibré au point de l'amener à contresens sur la voie de gauche et, lorsqu'il a été tombé, les policiers se sont acharnés sur le jeune homme à terre à coups de Taser au lieu de lui porter secours. La victime, Mohamed, était originaire de Nanterre. Et dimanche dernier, à Nanterre, cinq cents personnes ont défilé en hommage à sa mémoire. Dont un conseiller municipal socialiste.

Elle est pas belle, la vie ?

Écrit par : Ch. Romain | mardi, 05 juillet 2011

@Christian
Ben si elle est belle la vie... :-( On n'en peut plus de la démagogie autour de la délinquance. C'est général, et ça va finir par mal finir.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 05 juillet 2011

Je suis entièrement d'accord, sauf que malheureusement la case prison risque surtout d'en faire des récidivistes. Mais je n'ai pas vraiment d'autres options, même si je me dis que 6 mois chez les para, ça pourrait en calmer quelques uns.

Écrit par : melianos | mardi, 05 juillet 2011

"Cité" au sens de la ville? Ou l'autre?
Le commissariat concerné est implanté sur une dalle...Zone ZUS OU ZEP comme vous voulez.
Dans cette ville existent un commissariat principal et une annexe.
Vous souvenez-vous l'hérétique, d'un de vos billets concernant une policière municipale abattue...? Les "délinquants" ou caids avaient trouvé refuge près de l'annexe, proche des accès autoroutes.
Ensuite, les effectifs policiers ne sont pas augmentés en fonction de leur volonté.
@+

Écrit par : Martine | mardi, 05 juillet 2011

Oups...Retrouvés dans une "cité" proche de l'annexe, avec accès autoroutes et gares faciles^^^. Voili, voila voilou, rien d'autre à ajouter.

Écrit par : Martine | mardi, 05 juillet 2011

@melianos
C'est ça le problème : pour mener une politique de répression qui tienne la route, elle doit être globale et revoir également le système pénitentiaire. Il ne suffit pas d'augmenter les effectifs de police. Il faut construire des prisons, rénover les trous à rat existants, mettre en place une discipline inflexible dans chacune d'entre elle et améliorer et accroître les moyens de surveillance. Bien entendu, hors de question de placer les mineurs dans les mêmes prisons que les majeurs.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 05 juillet 2011

eh oui, Martine, malheureusement, on en est là...

Écrit par : l'hérétique | mardi, 05 juillet 2011

Yep! Etonnement certaines forces d'appoint sont positionnées au mauvais endroit...

Écrit par : Martine | mardi, 05 juillet 2011

@ l'hérétique

Vous vous êtes senti "sale" après avoir visionné Groland? Voilà qui mériterrait un billet... et plus de trois minutes d'attention pour la meilleure émission franco-grolandaise. Bien sur ils sont cons, gras, vulgaires, mais dans un pays où pour faire rire il faut tapper sur le pif du voisin, ils s'en sortent avec un talent extraordinaire.

Puis pour le reste, ouais, construire des prisons et y enfermer les fumeurs de canna, si vous y tener... Ou pourquoi pas du zyklon B? étonnante disparité entre votre approche des problèmes liés à l'enseignement et des autres sujets de société.

Plus sérieusement, toute réforme du système pénitentiaire doit impérativement être précédée d'une réflexion sur les buts de la prison. Protection? Punition? Vengeance? Là je suis fatigué et j'ai pas le coeur à développer...

Écrit par : Pas Convaincu | mercredi, 06 juillet 2011

Euh..."me suis senti sale" les propos de CR et indectement du canard si fière de sa personne mais absolument pas de l'hérétique.

Écrit par : Martine | mercredi, 06 juillet 2011

Tsss, mes "'tits doigts ont tapé trop vite sur le clavier... Donc repasse corriger:
indirectement pas indectement, bien sur.

Écrit par : Martine | mercredi, 06 juillet 2011

Merci Martine de m'avoir fait remarquer cette erreur... je n'aurais bien sûr jamais pensé que l'hérétique puisse parler ainsi des grolandais.

Écrit par : Pas Convaincu | mercredi, 06 juillet 2011

Certaines personnes ne pensent qu'à diviser en faisant se taper dessus en effet des groupes entre eux ou des personnes entre elles. Pas d'illusion, ce n'est qu'un objectif de profit personnel. Tels sont certains blogueurs... Tels sont certains commentateurs... Et telle est l'émission Groland... Ce n'est qu'une question de gros argent bien lourd et bien gras et aucunement un appel à une quelconque moralité.
(Ou de vanité si pesante qu'elle entraîne plutôt vers les bas-fonds que vers la moindre hauteur d'esprit ?)

Écrit par : Françoise Boulanger | mercredi, 06 juillet 2011

autre solution, le choix entre le bagne réinventé (duré de vie 6 ans) ou le Batdaf(bataillon disciplinaire d'Afrique), et si ça ne marche pas Tindouf ou Tataouine (bagne militaire, durée de vie 6 mois), ah oui, avant faut réoccuper l'Afrique du Nord, au fait c'est encours...

Écrit par : droitdereserve | mercredi, 06 juillet 2011

@l'hérétique

Agir par la "force brute" comme vous le préconisez, serait-ce la préconisation de François Bayrou?!
Je me souviens de notre échange du 11 décembre dernier. Devant les jeunes démocrates il déplorait les sommes astronomiques consacrées aux commisariats au lieu de politiques éducatives nécessaires à rétablir (et maintenir) le lien social.

Écrit par : psauvajo | mercredi, 06 juillet 2011

Le recours à la force brute passe aujourd'hui nécessairement par une surpopulation en milieu carcéral. C'est bien le problème.

Que ceux qui attaquent des commissariats se retrouvent en taule ne me pose personnellement aucun problème. Ils ont gravement fauté, ils doivent aller en taule!

Mais quid de la réalité? On n'a pas les moyens de les juger, ni de les incarcérer dans l'heure. Et ce n'est pas avec notre déficit budgétaire qu'on peut construire des pénitenciers à tout va.

Alors quid pour le futur Président de la République en 2012 devant tant de dilemmes? Etre ferme, ... mais aussi faire en sorte que ce genre d'événements se reproduise le moins souvent possible.

Bref, mener une politique intérieure à la fois plus stricte, plus efficace et surtout moins médiatique et moins clivante que celle de N. Sarkozy. Car c'est par là que le bas blesse...

Écrit par : JF le démocrate | jeudi, 07 juillet 2011

N'importe quoi comme d'habitude ...

Avant j'étais un peu comme ces jeunes.
Comment trouver du travail quand on a ni diplômes ni expériences et qu'on vit dans une zone ou les emplois sont rares ?
C'est juste surhumain ...
J'ai même vécu dans la rue quelques mois.

La galère je sais ce que c'est. Pas l'hérétique visiblement.

Quand on est dans la merde tout est fait pour qu'on ne puisse pas en sortir.

Exemple :
J'ai pris le train pour aller à Anvers ou un ami avait réussi à m'obtenir un entretien d'embauche.
Forcément sans argent je n'ai pas pu payer ma place de train. Donc 90€ d'amende pour me rendre gare du nord à Paris. Après j'ai réussi à monter en fraude dans un tgv, enfin c'est ce que j'ai cru, parce que je me suis fait jeter du train à Bruxelles ...
Résultat des courses : 90€ d'amendes, impossible d'aller à mon entretien à temps et coincer à Bruxelles.
Je vous passe le temps que ça m'a pris pour revenir en stop de Bruxelles jusqu'en Champagne Ardennes.
L'amende forcément je n'avais pas les moyens de la payer, donc j'ai laissé trainer en espérant qu'ils m'oublieraient ... perdu. Un huissier m'a réclamé 400€ à payer sous 8 jours.
Le seul moyen que j'avais de payer c'était d'acheter du shit à crédit et de le vendre à mes potes ...


Tout ça pour dire que les jeunes de ZUS, qui connaissent un taux de chômage de plus de 40% font ça par nécessité et non par envie, vous pouvez me croire.

Tant qu'ils n'auront pas d'autres alternatives vous pouvez donner autant de coups de matraque, de flashballs et de tasers que vous voulez rien ne changera. Ils en reviendront toujours à ça et ça ne fera que nous faire franchir un pas de plus dans l'escalade de la violence.

Moi ce qui m'a sortit de la merde ou je me suis retrouvé c'est un programme de réinsertion de la défense.
Discipline, hygiène de vie saine, sport et recherche d'emploi facilitée par les contacts professionnels du dit programme. Je vous garanti que c'est plus salutaire que la prison à tout point de vue.

Aujourd'hui en grande partie grâce à ce programme j'ai du travail, un appart, une voiture, je suis bien habillé, je peux me faire plaisir, j'ai quelque chose à mettre sur mon cv et le plus important, je n'ai plus à avoir honte de ma façon de vivre.

Sors un peu de ton petit monde l'hérétique, et regarde ce qui ce passe autour de toi. Le monde ce n'est pas d'un côté la droiture et l'ordre et de l'autre le chaos et l'anarchie.

Écrit par : galérien | jeudi, 07 juillet 2011

@ Galerien

Témoignage intéressant. Tu pourrais nous en dire plus sur ce "programme de réinsertion de la défense" ? Quelle défense ? Je serais content d'avoir plus de détails.

Merci d'avance.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 07 juillet 2011

http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/064000512/0000.pdf

Écrit par : Martine | jeudi, 07 juillet 2011

@ Ch. Romain

http://www.epide.fr/
Je croit qu'avant ça s'appelait défense deuxième chance. Tu trouveras peut être de la doc sous ce nom là également.

C'est bien plus souple et adapté à des jeunes en difficultés que l'armée à proprement parler.
On retrouve tout le côté discipline et hiérarchie militaire sans le côté formation au combat. Levé de drapeau aux aurores, marches au pas, cohésion du groupe ...

L'encadrement est fait principalement par d'anciens légionnaires, paras, gendarmes ...

Les jeunes ont la possibilité de passer certains diplômes et permis.
On est accompagné pour tout ce qui est démarche administrative, préparation de dossier.
Quelques employeurs recrutent dans ces centres, car ils savent que les jeunes y sont disciplinés et habitués à l'autorité.
EDF par exemple y a engagé des poseurs de lignes à haute tension pendant que j'y était.

Je vais parler pour le centre de Langres, ce n'est peut-être pas la même chose partout.
Il y avait un grand respect mutuel entre les volontaires et les moniteurs.
S'ils avaient appliqué le règlement à la lettre tout le monde ce serait fait foutre dehors. Ils gardaient pour eux les petits écarts de tout ceux qui jouaient le jeux.
Par exemple je me suis fait prendre à fumer un joint dans la chambre plusieurs fois, à être sortit du centre pour aller boire un verre, à fabriquer une pipe à eau etc ...
Et les moniteurs ont gardé ça pour eux. Bon j'ai dut me taper toutes les corvées possible et imaginable, mais j'ai pu rester au centre.
Je pense que l'encadrement aime profondément les jeunes qu'ils aident, et ça ce sent. C'est pour ça qu'ils en obtiennent ce que personne n'en a obtenu avant.

Écrit par : galérien | jeudi, 07 juillet 2011

@Galérien,
L' EPIDE a trouvé ses sources de financement en 2005, puis transfert de patrimoine domanial en Mars 2006, me semble-t-il ;) Effectivement ce programme "deuxième chance" existait bien antérieurement dans les DOM-TOM, vous encourage à lire mon lien.
Quand à y voir un lien avec la "professionnalisation" de nos armées avec contrat à durée déterminée de cinq ans renouvelables^^^.

Écrit par : Martine | jeudi, 07 juillet 2011

Oups, ai eu ouie dire que pour certains stages "commando" nos militaires font l'avance des sommes pour leur formation, avec remboursement xxxmois plus tard??!!
Stunning, isn't it?

Écrit par : Martine | jeudi, 07 juillet 2011

@Francoise,
Euh...La parano ca va bien?
"Certaines personnes ne pensent qu'à diviser en faisant se taper dessus en effet des groupes entre eux ou des personnes entre elles. Pas d'illusion, ce n'est qu'un objectif de profit personnel. Tels sont certains blogueurs... Tels sont certains commentateurs... "
N'est-ce pas?

Écrit par : Martine | jeudi, 07 juillet 2011

Je peux comprendre ton amertume, mais n'en suis en aucun cas responsable. Tu n'as pas été élue...Heing? Les avertis le savent fort bien, et moaaa? Candidate à rien, bah vouais, deux décès en moins de neufs mois...Charge de famille: deux enfants et ma belle mère agée, mon mari était fils unique.
Dslée, la vie m'a contrainte à apprendre à élaguer à l'insu de mon plein gréé.
Elle est pas belle la vie?

Écrit par : Martine | vendredi, 08 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.