Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les coups tordus de Kadhafi | Page d'accueil | Pensons aux civils libyens ! »

dimanche, 20 mars 2011

Les cantonales ne m'intéressaient pas...

Je suis désolé d'avoir si peu couvert les cantonales (un article en tout et pour tout) mais, fondamentalement, cela ne me passionnait vraiment pas. Je ne voyais guère de différences d'un programme politique à un autre. Ce n'est d'ailleurs pas la faute des candidats, mais plutôt la nature des missions du département qui veut ça. Et puis je crois aussi que ce sont des enjeux très locaux dont il faut pouvoir peser les tenants et les aboutissants. 

Le MoDem était quasiment absent de ces élections dans lesquelles il ne souhaitait pas perdre des forces. De fait, dans trois ans, les nouveaux conseillers vont être remplacés par des conseillers territoriaux. Même si le mode de scrutin est inepte et anti-démocratique au possible en empêchant toute la palette des opinions d'être représentée, mieux vaut, en effet, regrouper une bonne fois pour toutes toutes les compétences sous un même étendard.

J'ai vu que quelques candidats MoDem réalisaient de beaux scores : bravo à eux et courage pour la suite.

21:55 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : cantonales, modem |  Facebook | | |

Commentaires

L'érection

Entre Sarkozy et Kadhafi… il n’y a que ça.
Tout le reste c’est du blabla… un problème d’érection…
chacun des deux s’efforce à montrer à l’autre qui est le plus viril des deux membres actifs…
de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud.
Qui assurera le coup et qui repartira avec la queue entre les jambes pour une longue traversée du désir.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/Erection/

Écrit par : le journal de personne | dimanche, 20 mars 2011

le Modem( 1.25%) est mort, vive le centre....

la stratégie d'FB est suicidaire, il n' a plus de troupe réelle sur le terrain.

le centre a six mois pour se ressouder car l'espace politique est la.

les électeurs centristes ne se réfugient nulle part, ils s'abstiennent car ils ne se reconnaissent dans aucuns discours...

le centre-droit abandonne même l'UMP ça veut tout dire.....

il faut recréer un centre type UDF avec un discours clairement de centre,centre-droit clairement européen. le Modem s'est planté en voulant dériver vers le centre gauche....et localement en parlant trop d'écologie...

FB existe mais le Modem n'a été qu'un mirage.Il est nécessaire que les vrais centristes arrêtent cette déchéance qui est plus en plus pathétique.....

si le Modem a zappé cette élection, n'est-ce pas pour des raisons concernant les finances.....

Écrit par : Europium | lundi, 21 mars 2011

A la vue du taux d'abstention, vous n'étiez pas le seul. ;)Plus il est bas, plus il semble favoriser les extrèmes ou le vote protestataire.

Écrit par : Martine | lundi, 21 mars 2011

Question pratique...
Imaginons, 2012, Bayrou est élu.
Il se passe quoi aux législatives ?

Écrit par : KaG | lundi, 21 mars 2011

@KaG
Pourquoi tu examines un cas de figure peu probable ?
Pour le reste, relativise : rapporté aux candidats présentés, le score du MoDem n'est pas si mauvais (entre 8 et 13% par candidat en moyenne).

Écrit par : l'hérétique | lundi, 21 mars 2011

Pourquoi un scrutin majoritaire n'est-il pas démocratique ? Autrement dit, pourquoi le fait que toutes les composantes de l'opinion ne soient pas représentées caractériserait-il le fait qu'un scrutin est moins démocratique ?
Il faut, je crois, distinguer l'exercice du débat de l'exercice réel du pouvoir, exercice qui fonctionne le plus souvent sur le mode majoritaire. Si, dans une assemblée aux idéologies plus disparates, de petits partis s'entendaient pour obtenir la majorité, cela nous garantirait-il un exercice plus démocratique du pouvoir si le parti majoritaire ne parvenait pas à gouverner ?
Il me semble, à travers cet exemple, qu'on a tendance à confondre un fonctionnement démocratique avec une forme de démagogie revendiquée par les partis minoritaires autour de la thématique de la représentativité.
La démocratie est une mécanique de la République, pour autant que nous soyons d'accord sur le fait que la République est ce qui distingue ONTOLOGIQUEMENT les CHOSES et les GENS.
En ce sens, la démocratie se trouve à sa place dans les deux cas, scrutin proportionnel ou majoritaire.
Une monarchie distingue les GENS et les gens. Elle ne peut être démocratique car elle n'est pas républicaine. Mais République et Monarchie ont toutes deux pour objectif la pérennité. Celle de l'Etat pour la première, celle de l'aristocratie pour la seconde. Par contre, ce qui distingue les deux modes de scrutin, c'est précisément le rapport à la pérennité : qu'est-ce qui dure ? Nous, disent les aristocrates. L'Etat, diront les républicains. Le Peuple, diront les démocrates. A ceci près que la chance de pérennité de l'Etat diminue à mesure que la proportionnalité des scrutins augmente. Le cas d'école, c'est bien sûr, la 4e République.
PS : L'Hérétique, ne te gêne surtout pas pour commenter mes posts... Merci par avance.

Écrit par : Erasmus Tharnaby | lundi, 21 mars 2011

@Erasmus
Je pense que sur des élections locales de ce type, le scrutin proportionnel est plus adapté. Pour des élections nationales, une petite dose pour ajuster l'ensemble et le reste au majoritaire.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 21 mars 2011

Il y a de tout, ici dans le 92. Du très mauvais (Montrouge, mais y a t-il un Modem à Montrouge?) au loupé de peu (Châtillon, je regrette car j'ai participé à la campagne de Châtillon et j'ai beaucoup apprécié le candidat) à l'honorable (Nanterre, 8/10%).

Soit dit au passage, l'homme à abattre chez les Celtaldi Reynaud à Puteaux est au second tour, j'ai nommé Christophe Grebert.
Et il est MoDem.

Bravo à lui. (et joie et bonne hummeur, l'UMP de Puteaux est dans le top 3 des UMP détestables du 92)

Écrit par : Phil | lundi, 21 mars 2011

Cantonales : l'UMP au bord de l'implosion.

Coup de tonnerre : François Fillon contredit Nicolas Sarkozy!

La consigne décidée par Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé -refuser toute notion de front républicain contre le FN- passe mal au sein de l'UMP. Déjà, les centristes et les radicaux s'en étaient éloignés.
Lundi soir, au bureau politique de l'UMP, François Fillon, en demandant à son tour, en cas de duel entre le Parti socialiste et l'extrême droite, de "voter contre le FN", commet un acte politique majeur. Celui qui s'érige en chef de la majorité contredit ainsi le chef de l'Etat et le chef de l'UMP.

"Notre position n'est pas tenable pendant une semaine, à moins que l'on nous enferme dans un loft, s'exclame un conseiller ministériel. Il y a une espèce d'hypocrisie à ne pas vouloir prononcer le mot PS."
De son côté, selon les informations de LEXPRESS.fr, l'ancien secrétaire général du mouvement, Xavier Bertrand, a recommandé le vote blanc.

Cette réunion s'est tenue dans une ambiance "très particulière". Aucun intervenant n'a été applaudi.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/cantonales-l-ump-au-bord-de-l-implosion_974727.html

Écrit par : BA | lundi, 21 mars 2011

l'UMP est en train de perdre son âme car elle est divisée sur la stratégie à avoir à long terme sur le FN....alliance ou pas alliance.

l'UMP a mis en place des systèmes électoraux qui sont en train de la plomber depuis que le centre droit n'existe plus dans les faits.

sa chance d'exister en ne s'alliant pas avec le FN serait d'introduire la proportionnelle lors de certaines élections.....

Écrit par : Europium | mardi, 22 mars 2011

Tu as quand même le droit de ne pas parler de ça :-)
A bientôt l'artiste

Écrit par : lcdm | mardi, 29 mars 2011

@lcdm
Salut Crapaud
et toi, tu le rouvres quand,ton blogue ?

Écrit par : l'hérétique | mardi, 29 mars 2011

A l'Héré : un blog perso, aucune envie, ni le temps. Mais un ami s'y colle :
http://crapoto.hautetfort.com

Et puis j'alimente toujours le site de ces élus :
http://www.noninscrits-toulouse.org/

Écrit par : LCDM | jeudi, 31 mars 2011

Les commentaires sont fermés.