Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La SNCF peut-elle imploser ? | Page d'accueil | Asia, impure et infidèle... »

lundi, 27 décembre 2010

Être centriste en 2011

Alexandre m'a demandé, dans une chaîne, une définition du centre. Mais comme je ne suis pas le seul qu'il ait interrogé, je vais avoir du mal à ajouter quelque chose d'intéressant de plus. Xerbias a en effet développé une réflexion qui recoupe à peu près à 90% mes vues sur le sujet. Nous sommes plusieurs blogueurs à nous interroger sur ce qu'est le centrisme. Certains, comme Fulrad, récusent viscéralement un positionnement de centre-gauche. D'autres font remonter la voie centrale à Cicéron (pas faux, au demeurant )! Ce qui me frappe, quand je consulte des blogues centristes appartenant pourtant à des chapelles différentes, c'est la proximité fondamentale de leurs vues.

Entre Life's Good, Humeurs de Vache, Vogue Haleine,BobJ'ai rarement tort, le Chafouin, Xerbias que je citais, on a là une belle brochettes de blogueurs centristes que pas grand chose ne sépare quand chacun exprime son opinion. Et pourtant, ils appartiennent ou sympathisent avec des forces politiques différentes (radicaux de gauche, MoDem, Alliance Centriste, Nouveau Centre, UMP !); on y retrouve ce qui compose le centre : démocrates-chrétiens, libéraux, sociaux-libéraux. 

Je n'y cite ni les sociaux-démocrates, ni les écologistes, parce que si je crois que les sociaux-démocrates peuvent rejoindre une formation comme le MoDem, ils ne sont pas pour autant centristes. Il en va de même pour les écologistes, à la notable exception de Cap21 qu'on peut assimiler à des sociaux-libéraux verts. Il y a quelques socialistes qui sont proches des centristes, comme Gérard Collomb, François Rebmasen ou encore Manuel Valls, mais ils demeurent une exception, en dépit de leur poids politique localement. Bockel, à n'en pas douter, aurait certainement fait bonne figure au centre, mais il a finalement choisi de s'associer à l'UMP.

Qui taguer sur une telle réflexion ? J'aurais dit Laurent de Boissieu, mais il a répondu, d'ores et déjà, avec sa foire aux questions sur le centre. Je crois que ce serait tout de même intéressant d'avoir l'avis d'un blogueur comme Romain, proche de Collomb et clairement positionné au centre-gauche. J'ai cité le Chafouin, qui représente, pour moi, la démocratie-chrétienne traditionnelle. Si le coeur lui en dit, j'aimerais avoir son avis. Rubin incarne cette aile libérale qui s'est reconnue à un moment donné en Bayrou et demeure une composante du centrisme, même si elle est souvent occultée.

Il serait dommageable sur un sujet de cet acabit, de ne pas demander l'avis d'un chroniqueur en ce domaine aussi avisé que l'est Hervé. Je n'ai jamais su trop classer Polluxe, mais je crois qu'elle entre aussi dans la mouvance centriste. C'est peut-être bien parce que je ne parviens pas à la classer qu'elle y figure, d'ailleurs...

Il y a un dernier blogueur que je voudrais interpeller, mais cela suppose que son blogue se réveille du long sommeil dans lequel il est plongé : KPM. Il incarne, avec quelques autres assez rares au MoDem, cette lignée issue de l'entre-deux guerres, présente d'abord dans la résistance puis au MRP, et qui se dispersa jusqu'à la constitution de la Nouvelle UDF puis du MoDem : le personnalisme. Elle se manifeste notamment dans un courant anti-libéral au MoDem qui donne parfois de la voix. Pas facile de al concilier avec les libéraux présents dans ce même parti...

Commentaires

Merci , je vais m'y coller. Ce qui est amusant, c'est que juste après moi tu interroge rubin...hors malgré nos étiquettes différentes nous sommes souvent proches.

Écrit par : romain blachier | lundi, 27 décembre 2010

Sinon je me réclame en effet du centre-gauche mais le vocable est en France peu utilisé. On dit gauche réformiste par exemple. Amusant. Alors que de l'autre côté des alpes, le centre est utilisé jusqu'à plus soif. Qui classerait sérieusement Berlusconi au centre-droit ? Bon j'arrête je vais plus rien avoir à écrire.

ps: t'as vu j'ai mis le flux de l'échiquier.

Écrit par : romain blachier | lundi, 27 décembre 2010

Merci pour le lien cher hérétique.

Comme je dis souvent, si on prend un double décimêtre gradué pour se placer en fonction de ses valeurs, où 0 serait l'espace front national et 20 l'espace LCR. Il est normal qu'une personne dans un espace 11-12 se sente plus proche d'un 8-9, que d'un 18.

Je sais, c'est simpliste et sa rîme à rien. Mais je trouve trop absurde cette ligne de démarcation droite-gauche selon laquelle d'un coté ils sont tous blancs et de l'autre coté ils sont tous noirs.

Encore que!! on est quand même meilleur au centre gauche. non? ;-)

Merci l'Hérétique et bonne fin d'année.

Écrit par : lg | lundi, 27 décembre 2010

Oui, le personnalisme, c'est pour moi la meilleure définition du centre.
J'espère qu'un jour le PCD reconnaîtra dans cette ligne la véritable démocratie chrétienne, et que l'aile gauche des centristes osera mettre la personne au centre en incluant les enfants à naître et les personnes en fin de vie: ce jour là, promis, je triple ma cotisation!

Écrit par : do | lundi, 27 décembre 2010

(et ce jour là, à mon avis, le centre gagnera les élections.)

Écrit par : do | lundi, 27 décembre 2010

Billet intéressant qui mérite, je pense, une petite correction pour le positionnement de Cap21.

Cap21 a, depuis son origine été composé de personnes ayant pour 50% le coeur au centre gauche et 50% au centre droit. Je pense donc que le positionnement politique de Cap21 est plus centriste-écolo ou écolo-démocrate ou écolo-sociaux-démocrates.

C'est toute la difficulté, inscrire l'humanité dans l'avenir et répondre aux préoccupations du présent.

Les Centristes sont nombreux en France mais ils n'ont malheureusement pas réussi à former une vraie plateforme permettant de devenir incontournable dans les négociations. Il n'y a qu'à regarder l'éclatement actuel des formations politiques qui se réclament du Centre.

Tout est donc à construire car c'est la meilleure façon de sortir la France de son enlisement actuel.

Écrit par : dominique lemoine | lundi, 27 décembre 2010

Merci beaucoup d'avoir apporté ta pierre à l'édifice.

Je ne connaissais pas du tout le "personnalisme". Je vais de ce pas m'informer sur ce mouvement.

Écrit par : Alexandre GERARD | lundi, 27 décembre 2010

Pour moi, être centriste,c'est mettre l'Homme au centre des ses préoccupations, tout en admettant qu'il est un individu dans une société.
Être centriste c'est n'être inféodé à aucune idéologie, mais accepter leurs existences en reconnaissant qu'à l'occasion, "elles peuvent apporter quelque chose". Et rejeter celles qui n'apportent rien.
Être centriste c'est accepter, de ce fait, d'être qualifié de mou (Voyez qui je vise!) ou d'indéterminé (Héritier du Marais?), mais rechercher les moyens "qui marchent", c'est admettre que pour certains individus Merieu a raison mais que pour la plupart, c'est Brighelli* (ça, c'est mon parti pris).
Être centriste, c'est admettre que quelquefois, Marine Le Pen ou Olivier Besancenot peuvent dire quelque chose de raisonnable,et reconnaître dans chaque individu sa part d'intelligence.
Être centriste c'est réfléchir aux options (comme dans le post précédent sur la SNCF)et mettre clairement les individus face à leurs responsabilités quant à leur choix.
Être centriste, c'est accepter la coexistence de la solidarité et de la charité....

et je peux en rajouter jusqu'à plus soif.

Bref, le centre doit être le point de rencontre de toutes les bonnes volontés, et tant pis si ce message est par trop- comment dire?- clérical? calotin?(Après tout, notre société,qu'on le veuille ou non, est issue du christianisme)
Ah! Humaniste!

Bonne et heureuse année à tous et à toutes
*voir les querelles sur l'éducation

Écrit par : Triboulet | lundi, 27 décembre 2010

ouais enfin j'ai rarement croisé des gens ayant des convictions profondes chez Cap 21 donc se disséquer la tête dessus bof.. Chez certains on pourrait parler d'un Ebay parti...

Écrit par : romain blachier | lundi, 27 décembre 2010

Bonsoir Romain,
Sympa votre billet d'hier. :)
@+

Écrit par : Martine | lundi, 27 décembre 2010

Je le vois au niveau local ; c'est notamment voter pour ou contre des projets quel que soit le bord qui le propose. J'ai préparé un billet à ce sujet pour les élus, j'attends qu'ils le valident. Affaire à suivre

Écrit par : Ben | lundi, 27 décembre 2010

Assez d'accord avec Triboulet, mais je ne crois pas que ce soit calotin : des personnes non seulement athées, mais qui se considèrent en lutte contre toutes les religions, pourraient s'y reconnaître aussi bien.

Si ce n'est qu'elles écriraient sans doute "la coexistence de la solidarité et du coeur" (ou du courage, ou de l'humanitaire, ou du don de soi, ou de l'excellence), là où vous écrivez "et de la charité". Mais ce ne sont là que des synonymes de la "caritas" des Latins.

Assez d'accord aussi avec Dominique Lemoine ! Et ce qu'il écrit correspond bien avec ce que j'ai rencontré de Cap21 (contrairement donc à Romain Blachier).

Écrit par : FrédéricLN | lundi, 27 décembre 2010

@Ben,
Je crois que vous vous trompez de billet^^^.
Bonne soirée

Écrit par : Martine | lundi, 27 décembre 2010

@Fred,
Dslée, n'avons pas du faire les memes rencontres certainement! :o))

Écrit par : Martine | lundi, 27 décembre 2010

Question à la suite de la lecture ..

Le centrisme est-il un pragmatisme ?

Écrit par : Simon | lundi, 27 décembre 2010

Martine: celui sur les chrétiens d'orient ?

Écrit par : romain blachier | mardi, 28 décembre 2010

Yep, il est soumis à analyse ici aujourd'hui :)
Eh voui, les castes...
Le colonialisme made in GB à ceci de particulier, il s'est appuyé sur les structures existantes sans en rien modifier.

Écrit par : Martine | mardi, 28 décembre 2010

Martine, je sais encore lire et encore bloguer^^

Écrit par : Ben | mardi, 28 décembre 2010

Des valeurs communes mais de nombreux courants. C'est bien pour la vitalité mais à lire les divers blogs, on peut ajouter un "clivage" logique car lié à la structure personnelle de chaque individu, sa relation au temps. Est-on orienté passé, présent, avenir ? Regardons nous le présent en faisant référence au passé ou à l'avenir. Je viens de...ou je vais vers ? Il me semble que de nombreux détracteurs du Modem et de FBayrou soient du premier groupe (je viens de...) et sont donc terriblement frustrés d'avoir perdu un ancrage du passé. Pour les autres personnalités qui "vont vers...", il existe un projet (perfectible, oui...) pour demain...peu importe l'historique. Un billet à faire,non ?

Écrit par : atlantic | mardi, 28 décembre 2010

@Atlantic
On retrouve en fait une scission droite-gauche dans ce que vous dites.
@Ben
Oui, mais c'est quelque chose de pas toujours compris.
@Simon
A mon avis, oui.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 28 décembre 2010

Bonjour,

Je ne sais pas trop où j'en suis. Libéral économiquement et conservateur au niveau des moeurs, je suis en total adéquation avec le Nouveau Centre sur les questions économiques mais je me situe à l'aile droite du parti sur les questions liées à l'homoparentalité ou à l'homosexualité. Néanmoins, sur certains points, je suis très proche des positions de la C6R prônée par Arnaud Montebourg (PS) et Bastien François (Vert). Je suis un peu hétérodoxe. Le politest me donne comme résultat, NC, Modem, UMP (gaulliste, ce que je ne ressens absolument pas au contraire), PCD, DLR et Gauche moderne.
Je me sens plus proche d'un Fillon, d'un Robien, d'un Christian Blanc, d'Anne-Marie Idrac, Courson, Arthuis que d'un Chirac, Sarkozy, Borloo ...(j'évoque ici les hommes et femmes politiques de droite et du centre)
Bref, je suis un peu perdu..

Écrit par : pierrot | mardi, 28 décembre 2010

@l'hérétique:
Pourquoi ai-je l'impression que la question du règlement de la dette est devenue idéologique ?

Je me trompe peut-être cependant ..

Écrit par : Simon | mardi, 28 décembre 2010

Entièrement d'accord avec Do au sujet du personnalisme.

J'ajoute que selon moi sans aucun doute celui qui a la conception la plus solide et la plus cohérente de ce que sont l'Etat et la démocratie, c'est F. Bayrou. Bien sûr, il a encore des faiblesses, mais je n'en vois pas de meilleur.

Écrit par : Monique | mardi, 28 décembre 2010

Entièrement d'accord avec Do au sujet du personnalisme.

J'ajoute que selon moi sans aucun doute celui qui a la conception la plus solide et la plus cohérente de ce que sont l'Etat et la démocratie, c'est F. Bayrou. Bien sûr, il a encore des faiblesses, mais je n'en vois pas de meilleur.

Écrit par : Monique | mardi, 28 décembre 2010

Tiens, juste histoire d'apporter quelques éléments au débat : deux précurseurs de l'humanisme en politique :

http://www.generationsengagees.fr/index.php?site=news_comments&newsID=542


http://www.generationsengagees.fr/index.php?site=news_comments&newsID=325

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 29 décembre 2010

Diantre, je suis centriste balrussien moi ? Je savais pas ! ;-)

Je m'attelle à prouver le contraire dès la fin de mes vacances, promis !

Écrit par : Rubin | jeudi, 30 décembre 2010

@Rubin
J'ai pas dit centriste, j'ai dit libéral et j'ai juste dit "à un moment donné". Ce n'est pas vrai ?

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 30 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.