Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« DSK l'hallucination... | Page d'accueil | Vous ne ferez pas d'Assange et de son wikileaks des héros de la liberté. »

samedi, 04 décembre 2010

Voies sur berges : Dati 1 - Delanoë 0

Bertrand Delanoë vient de communiquer sur son blogue pour contester les déclarations de Rachida Dati qui lui reproche de ne pas avoir annoncé la fermeture des voies sur berge dans son programme politique.

Il cite un extrait de son programme. Je confirme qu'il n'y évoque nullement la fermeture définitive des voies sur berge. Certes le vocabulaire est martial, puisqu'il y parle de reconquête, mais de là à les fermer définitivement, c'est autre chose. 

Rachida Dati a donc bien raison de lui mettre les points sur les "i". 

13:25 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : delanoë, dati, voies sur berge |  Facebook | | |

Commentaires

Mouais, c'est jouer sur les mots. Pour moi, reconquête n'est pas ambigü dans la mesure où les quais sont voués à la voiture. Cela signifie qu'il est prévu de les reconquérir au profit des piétons et circulations douces.
Je ne suis fan ni de Dati ni de Delanoë.

Écrit par : Jérôme | samedi, 04 décembre 2010

Les politichiens pris dans le touffu tapis de leurs expressions imagées. Plutôt que "fermer" on va dire "reconquérir". Et plutôt que "augmenter les impôts", on dira "accroître les marges de manœuvre de l'état".

Écrit par : h16 | samedi, 04 décembre 2010

Tiens, sans rapport direct, je conseille la lecture du magazine Capital, sur la gabegie de Delanoe à la Mairie de Paris en matière de gestion et en particulier des ressources humaines: emplois fictifs (cgt) , hausse exponentielles des effectifs...

Écrit par : corto74 | samedi, 04 décembre 2010

@corto
déjà lu

Écrit par : l'hérétique | samedi, 04 décembre 2010

Comment ? Qu'est-ce que j'apprends ? Des emplois fictifs à la mairie de Paris ? Scrogneugneu !

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 05 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.