Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« DSK veut ouvrir en grand les vannes de l'immigration | Page d'accueil | Numérique à l'école ? Laissez faire l'intelligence collective, Luc Châtel ! »

jeudi, 25 novembre 2010

C'est quoi ces mesures catégorielles qui plombent le budget de l'État?

Quand j'étais à l'école, je n'étais pas mauvais en mathématiques. Sur la partie algèbre et calcul mental, j'étais même bon, voire très bon.

Alors il y a un truc que je ne m'explique pas : pour ce que j'en connais, les salaires des enseignants ne bougent pas depuis des années. En fait, par rapport à l'inflation et hors grilles indiciaires, ils seraient plutôt orientés à la baisse.

Récemment, le niveau de vie des classes moyennes a été évalué à un revenu mensuel dans une fourchette de 3 500 à 5 000 euros par mois.

Un jeune prof gagne aux alentours de 1400 à 1500 euros par mois. Même en se mettant en couple, donc en constituant à deux un seul foyer fiscal, il fait toujours partie des pauvres, en tout cas, des classes les plus modestes.

On nous dit que l'État peine à payer ses fonctionnaires pour le mois de décembre, notamment en raison de mesures catégorielles prises dans l'Éducation Nationale.

Elles sont où les mesures catégorielles ? Notez, j'ai peut-être un indice. Il paraît que les profs débutants ont été augmentés en début d'année. Châtel avait fait beaucoup de bruit avec cette histoire. Est-ce que c'est ça, les mesures catégorielles ?

Quand on entend pérorer les crânes d'oeuf, il paraît que les enseignants n'ont des classes que de 11 à 14 élèves en moyenne. C'est le taux d'encadrement calculé. Putain, ils foutent quoi de leurs journées, les crânes d'oeuf ? Partout où je pose la question, même pour ceux qui enseignent dans la zone la plus racailleuse du 93, il n'y a pas un taux d'encadrement aussi faible. Ils comptent quoi les crânes d'oeuf ? Les bons à rien qui ne glandent rien dans la journée dans les administrations centrales si ce n'est foutre des bâtons dans les roues de ceux qui prennent des initiatives ou produire des kilos de paperasse et de circulaires au risque d'une déforestation massive ?

Bref, il manque 2.5 milliards d'euros à l'État. Mais bon sang, comment on en arrive là, c'est de la folie.

La commission des finances et Arthuis (qui a fini par se fâcher puisqu'il a voté contre le projet de loi de financement de la sécurité sociale) ne cessent de mettre en garde l'État.

Comme le dit Rubin, ça devait arriver. J'avoue que je commence vraiment à flipper. Je préfère avoir mal un peu mais maintenant, que très mal mais dans pas longtemps. 

Je ne dis pas qu'il faut faire n'importe quelle économie, mais il faut en faire, nom de Zeus. Alors discutons-en cartes sur table.

16:23 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : budget, dette |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour,

je pense que cela a voir avec les "mesures Chatel" pour les jeunes profs:

http://www.leparisien.fr/societe/luc-chatel-promet-d-augmenter-les-jeunes-profs-24-03-2010-861409.php

Ils sont toujours aussi nuls à Bercy...

Fabrice

Écrit par : Fabrice_BLR | jeudi, 25 novembre 2010

Youpie, youpie, youpie pour les fonctionnaires......
Quelques réajustements budgétaires pour qu'ils aient leur paie en décembre....un peu plus de dette encore, c'est pas grave au point ou on en est....

http://www.lepoint.fr/economie/senat-des-credits-en-urgence-pour-payer-des-fonctionnaires-en-decembre-25-11-2010-1267143_28.php

C'est les entreprises privées qui aimeraient être gérées de la sorte, elles feraient n'importe quoi, de toutes façon les générations futures assumeront....

A si quand il y a quand même ces enfoirés de banquiers qui lorsqu'ils font des conneries analogues a la façon dont sont gérées les finances publiques, qui profitent du système....

Je caricature bien évidemment....

Écrit par : europium | jeudi, 25 novembre 2010

Voila qui va réveiller les taxomaniacos en tout genre^^^Pfiouou, je retourne dans ma grotte!

Écrit par : Martine | jeudi, 25 novembre 2010

@europium et Fabrice
c'est clair que ce n'était pas le moment.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 25 novembre 2010

Petite estimation:

La mesure Chatel concerne les 7 premières années, en ce qui concerne la prime de 100€ par mois, et environ 900€ pour le prêt sans intérêt pour les primo-arrivant.

Pour fixer les idées: 35ans de service, donc cela concerne environ 1/5ème des personnels, soit environ 160 000 personnes. Toujours pour fixer les idées, on peut imaginer que le nombre de néo-entrants profitant du PTZ est de 15000.
En gros, il s'agit de 29,500,000€
Bref, le compte n'y est pas.

Ils sont vraiment nazes à Bercy. Period

Écrit par : Fabrice_BLR | jeudi, 25 novembre 2010

Une fois de plus, technique du bouc émissaire: "salauds de foncs" - "salauds de profs", en l'occurence...
Merci de cette mise au point, l'Hérétique, notamment sur l'encadrement (on peut tout justifier grâce aux statistiques) mais le mal est fait, et c'est tout ce qui compte pour nos dirigeants.

Écrit par : Pierre67 | vendredi, 26 novembre 2010

Les cautions sur les prêts immobiliers consentis aux enseignants entrent-elles dans le champ de ces "mesures catégorielles" ? Si oui, on tient peut-être un début d'explication...

Écrit par : Rubin | vendredi, 26 novembre 2010

@Rubin
Ben, je ne sais pas, mais de là à arriver aux milliards d'euros, j'avoue que je suis perplexe.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 26 novembre 2010

Officiellemnt, le manque viendrait d'un nombre de départs à la retraite plus faible que prévu... et donc autant de salaires à payer en plus en décembre.
930M d'euros? Si l'on considère que tous ceux qu'on avait prévus sur le départ sont dans le haut de la fourchette donnée par l'Hérétique, soit 5000 euros, et que la moitié devaient être remplacés (disons autour de le bas de la fourchette à 1500 euros) cela fait près de 220 000 départs nets (non remplacés) prévus finalement reportés...
C'est moi qui me plante ou l'arguement "Y moins de départs que prévu" pour justifier le manque de 930 Millions est du grand foutage de gueule et/ou une illustation d'un inquiétant manque de compétences chez ceux qui élaborent et votent le budget de l'Etat?

Écrit par : Aurélien | vendredi, 26 novembre 2010

@Rubin

J'ai intégré la partie "rémunération", à savoir la "prime" (évaluée à 900€ en gros).
Considérer le prêt d'installation dans sa globalité n'aurait pas de sens. Mais pour info: 15000 *30000 = 450M€, ce qui exagère largement toutes les données. Il y a largement moins de 15000 recrutés, sans doute plutôt 8000, avec la règle de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, et je ne vois personne dans mon entourage proche ayant utilisé le dispositif. En tout cas, en région parisienne, le PTZ-EN n'a pas beaucoup de sens. Mais comme la majorité est recrutée dans les académies Créteil/Paris/Versailles, je pense que l'on est loin du compte.
De plus cela n'a aucun sens d'un point de vue comptable de payer un amortissement (sans compter qu'on peut prélever à la source du salaire: il n'y a pas réellement de risque sur ce type de crédit).

Écrit par : Fabrice_BLR | vendredi, 26 novembre 2010

"Je préfère avoir mal un peu mais maintenant, que très mal mais dans pas longtemps."

Hem. J'ai une mauvaise nouvelle : je pense qu'on va avoir mal un peu maintenant ET très mal dans pas longtemps.

Et au fait, les Russes et les Chinois abandonnent le dollar : http://www.chinadaily.com.cn/china/2010-11/24/content_11599087.htm?goback=.gde_48196_member_35954077

Franchement, tout va bien.

Écrit par : h16 | vendredi, 26 novembre 2010

Eh alors? Mis à part un coup de pub pour votre blog ????

Écrit par : Martine | vendredi, 26 novembre 2010

@h16
alors là, franchement, tu es naïf si tu imagines que ce genre d'accord entre Chine et Russie va tenir longtemps. Tu vas voir la tronche qu'ils vont faire, les Russes,dès qu'ils vont devoir se heurter au yuan sous-évalué...
Pour le reste, ben, je n'osais pas l'écrire, mais...c'est un peu ce que je pressens...
Tout cela va mal finir, et je ne m'en réjouis vraiment pas.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 26 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.