Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Karachigate, le SCUD minable d'Hervé Morin | Page d'accueil | Asia Bibi grâciée ! »

samedi, 20 novembre 2010

Hervé Morin et le boomerang des commissions légales (Karachigate)

C'est un principe bien connu chez les Aborigènes en Australie, le boomerang quand on l'envoie, si on ne fait pas gaffe, ils vous revient dans la gueule.

Dans nos sociétés modernes, quand tu balances un  glaviot bien vert par la fenêtre de ta portière de voiture, fais gaffe à cracher plus vite que le vent sinon tu te le prends à la tronche.

Le minable SCUD d'Hervé Morin a entraîné un certain nombre de discussions sur ce blogue et entre autres les commentaires d'un journaliste politique expert du journal La Croix, Laurent de Boissieu, qui tient aussi un blogue personnel.

Voici le commentaire qu'il a laissé : 

Continuant à ajouter des précisions sur la note de mon blog, j'ai relu les travaux de la mission d'information parlementaire sur les circonstances entourant l'attentat de Karachi, et je suis tombé sur un passage qui ne manquera pas de vous intéresser:

"M. François Léotard, ministre de la défense lors de la principale phase de négociation du contrat, a confirmé ne pas avoir eu connaissance de la négociation des FCE, compte tenu de ses multiples responsabilités. M. Léotard a indiqué savoir que des intermédiaires étaient reçus au ministère de la défense mais que: «c'étaient les membres de mon cabinet (François Lépine, directeur du cabinet, Hervé Morin, Renaud Donnedieu de Vabres, le général Mercier) qui les recevaient»".

FCE: "frais commerciaux exceptionnels", les fameuses commissions, légales à l'époque.

Ben voilà. Je pense qu'Hervé Morin est clairement mieux placé que François Bayrou pour donner des éléments qui permettront au grand public les tenants et les aboutissants de cette histoire de sous-marins, de commissions et de rétro-commissions.

Commentaires

Morin a saboté le centre en trahissant Bayrou, juste retour de bâton :
Tant va la cruche Morin à l'eau qu'à la fin elle se casse.
Rien ne sert de courir, Morin, il faut partir à point.

etc...

Écrit par : anne | samedi, 20 novembre 2010

Cette séquence médiatique me fait penser à une réplique célèbre:

"Les cons, ça ose tout, et c'est même à ça qu'on les reconnait".

http://www.dailymotion.com/video/x2w320_les-cons-ca-ose-tout_shortfilms

Écrit par : Fabrice_BLR | samedi, 20 novembre 2010

Ah ah ah ... Mais qu'est-ce que ça me fait rire cette histoire ! Voilà que Morin s'en même (ou s'emmêle - mais on s'en fout, non ? Puisque personne ne paiera ; ni coupable, ni responsable).

Bayrou a soutenu Balladur, et ce fut l'un des premiers (le péteux) à retourner sa veste après le 1er tour de 1995 (pour Chirac - et du coup, tiens donc, il obtint un "maroquin").
Oh, je m'en souviens comme si c'était hier. Ça je ne suis pas prêt de l'oublier. Quel poème ! Quelle sincérité ! Mais quelle conviction ! Ce François (qu'a fait sciences-Pau) ..

Oui, je sais, il y aura un insignifiant qui va se radiner et me napalmer. Rien à foutre. Qu'il(s) le sache(nt). Rien à taper. La guerre est pour bientôt. La guerre ! .... Je plaisante ! ... Le chaos ! Et tous les péteux qui vont vouloir sauver (en vain) leur peau ...

Bonsoir.

Écrit par : Philippe Sage | samedi, 20 novembre 2010

C'est bien de mettre des commentaires tôt quand personne ne peut réagir. Voilà, je suis dans les insignifiants.

Écrit par : Dany de Fanal Safran | samedi, 20 novembre 2010

Bonjour Philippe,
Personne ne vient vous napalmer (on est tous des bisounours oranges, ici...) ; votre méconnaissance de la politique et particulièrement de cette époque vous occulte simplement les yeux.
En réalité, Bayrou n'a quasiment jamais été convié aux réunions de campagne de Balladur. Il n'était pas spécialement en bons termes avec Chirac, en revanche, il était ami avec Juppé. Les deux hommes s'entendaient bien et c'est Juppé qui a souhaité l'avoir dans son gouvernement.
Et franchement, si vous basez vos analyses politiques sur les seules prises de position de 1er tour dans une même majorité, elles risquent de demeurer quelque peu indigentes.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 20 novembre 2010

C'est bien, les choses sortent ... on va pouvoir remettre les pendules à l'heure ... la Cour de Justice de la république va avoir du taf ...

Écrit par : Mirabelle | samedi, 20 novembre 2010

Excellent, c'est à mourir de rire......
Le Morin a déclaré avoir déclassifié certains éléments et les aurait transmis a la justice.

Aurait-il omis certains éléments le concernant.......

Suite au prochain épisode....

Écrit par : europium | samedi, 20 novembre 2010

Cher monsieur, vous écrivez :
"En réalité, Bayrou n'a quasiment jamais été convié aux réunions de campagne de Balladur. Il n'était pas spécialement en bons termes avec Chirac, en revanche, il était ami avec Juppé. Les deux hommes s'entendaient bien et c'est Juppé qui a souhaité l'avoir dans son gouvernement."

Alors écoutez. Restez dans votre petit monde de Bisounours, n'est-ce pas, mais ne venez pas me faire la leçon, sûrement pas !
Je ne sais quel âge vous avez, je suis parfaitement au courant que sur Internet, tout se vaut, y compris si on peut tendre le plus possible vers la médiocrité, mais là, je peux vous le dire, vous tutoyez un record.

Maintenant vous pouvez racontez vos salades centristes avec vos réunions auxquelles Bayrou n'a pas assistées, mais voyez-vous, on va bien rigoler dans quelques mois (une onzaine). Alors continuez, c'est très bien, votre indigence tout à fait remarquable.

Bonjour chez vous !

Écrit par : Philippe Sage | samedi, 20 novembre 2010

oups là ! mais venant de quelqu'un qui annonce sur twitter :" Autant le préciser, une fois pour toute : je n'ai que mépris pour la blogosphère et ses marquis (de gauche). Bref, je ne vous aime pas !" c'est vraiment pas grave ... tout ce qui est excessif est insignifiant ...
les modems sont peut être des bisounours, ça vaut mieux que se bouffer la rate avec la haine !

Écrit par : Mirabelle | samedi, 20 novembre 2010

@Mirabelle @Philippe Sage et @l'hérétique: petite rappel de ce que j'écris sur mon blog (repris d'ailleurs par Rue89):
"La coordination politique de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur: Nicolas Bazire (directeur de campagne), Nicolas Sarkozy (porte-parole), Brice Hortefeux (représentant de Nicolas Sarkozy), William Abitbol (représentant de Charles Pasqua), Renaud Donnedieu de Vabres (représentant de François Léotard) et Marielle de Sarnez (représentante de François Bayrou). Ils se réunissaient "tous les matins" au siège de campagne."

Écrit par : Laurent de Boissieu | samedi, 20 novembre 2010

Morin devrait demander à son directeur de cabinet au ministère de la défense, Patrice Molle, mis sur écoute en 1995 dans cette affaire de rétro-commission qui était déjà dans le journaux en 1996 ( voir article de l'Express ) :
http://www.lexpress.fr/informations/des-ecoutes-pour-deux-contrats-en-or_615330.html

Écrit par : granit | samedi, 20 novembre 2010

"Tout ce qui est excessif est insignifiant" oh ! La phrase toute faite, passe-partout, et qui ne veut rien dire. Je n'aime pas, non plus, ce genre d'affirmation gratuite, sorte d'autre pensée unique. Et je le redis ; ça ne veut rien dire. Aucune phrase ne peut résumer un homme et sa pensée, monsieur. Ce genre de phrase est l'apanage des faibles d'esprit. Des fainéants du caberlot.
Sachez monsieur que toutes les haines ne sont pas négatives ni destructrices. Mais, en outre, qui parle de haine, sinon vous, avec votre dicton à la petite semaine ?

La blogosphère, c'est marrant, non ? Tenez, vous avez même un type qui pour étayer ses hypothèses s'appuie sur le fait que Rue89 a relayé sa bafouille. C'est drôle, n'est-ce pas ?
Nous avons dans cette blogo des tas de gens qui se prennent pour Bob Woodward et Carl Bernstein, sans avoir mené le début de la queue d'une enquête ! C'est extraordinaire !
Mais je m'en fous, l'essentiel est d'en rire.

J'aime bien moi, le MoDem, cela dit. Eh oui, voyez. Il se trouve que je l'ai rencontré Bayrou. Intéressant ... Mais bon. Pas de quoi fouetter une République, non plus. Bayrou a comme qui dirait des trous de mémoire ... Volontaires, cela va sans dire.

Écrit par : Philippe Sage | samedi, 20 novembre 2010

Mon cher Philippe Sage, La Mirabelle que je suis ... LA et non pas LE ... est morte de rire... ma petite phrase stupide est celle d'un type peut être pas sympa mais pas réputé pour être le plus débile d'entre nous : Talleyrand ...
bref ... vous semblez en savoir plus sur la politique contemporaine que sur l'histoire politique :) ... enfin, tout ça pour dire qu'on n'est pas obliger de baver sa haine pour exprimer un avis contraire ! lol !

@ Laurent de Boissieu, merci pour toutes ces précisions ...:) je vais de ce pas vous lire

Écrit par : Mirabelle | samedi, 20 novembre 2010

@Philippe Sage: ce n'est pas "une thèse", c'est un organigramme que j'ai conservé dans mes archives. Cela montre notamment que Nicolas Sarkozy n'était pas "directeur de campagne" mais "porte parole" (erreur de mes confrères de Mediapart dans leur vidéo). Signé: un type.

Écrit par : Laurent de Boissieu | samedi, 20 novembre 2010

Laurent de Boissieu : j'ai maté la fameuse vidéo des gars de Médiapart. C'est intéressant. Mais gravement incomplet.

Oui, NS était porte-parole et ... ministre du budget. On en connaît un autre qui le fût : Woerth. Ministre du budget pas porte-parole ...

Écrit par : Philippe Sage | samedi, 20 novembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xfp7wr_herve-morin-pretre-herve-morin-traitre-par-luc-ferry_news

Écrit par : Dany de Fanal Safran | samedi, 20 novembre 2010

Ne répondons plus à "Philippe le Bel" car pour qui roule-t-il ? Il est sans aucune importance.
Je renouvelle l'appel que j'avais lancé juste avant le 2ième tour des Présidentielles. Nous avons une belle couleur "orange" et il nous faut rester groupés, centrés.. et la bave des cagouilles s'écrase sous nos sabots comme on dit chez moi.

Écrit par : Dany de Fanal Safran | samedi, 20 novembre 2010

Voui, les "traitres" ne semblent plus etre en "odeur de sainteté". ^^^ ;DDD

Écrit par : Martine | samedi, 20 novembre 2010

@Mirabelle : mais je le sais que cette "phrase" est de Talleyrand. Et alors ?
C'est d'un pratique, n'est-ce pas, que de faire parler les morts ! De surcroît, quand on "utilise" une phrase, on cite son auteur. C'est le moindre des choses ... Sinon, c'est de l'appropriation. Pour étayer ou illustrer son blabla, et clouer le bec aux locuteurs qui, diantre, se pâmeraient, devant ce genre de dicton définitif sorti de son contexte historique. Et ce contexte-là, il est important. Alors que vous jouiez en empruntant à ce pauvre Talleyrand ce qui lui appartient dans un contexte donné, ce n'est certes pas stupide, c'est juste malhonnête.

Écrit par : Philippe Sage | samedi, 20 novembre 2010

@ Dany et Martine ... lol ! c'est un troll !!! et en plus il se prend au sérieux ... mdr...

Écrit par : Mirabelle | samedi, 20 novembre 2010

@Laurent
Oui, je sais cela. Page 56-57 de Féminin au Singulier, Marielle rapporte comment elle mouche Sarkozy qui veut l'appeler "ma petite Marielle" et précise dans quelles conditions il réceptionnait les fiches de campagne.
Bayrou ne participait donc pas à ces réunions, c'est bien ce que je dis, et pour le reste, il s'agissait d'une coordination politique, pas financière.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 20 novembre 2010

@ Laurent de Boissieu : pour le peu que je connais de réunions de "coordination politique", leur organisation quotidienne et la présence de Marielle de Sarnez (et non François Bayrou) laisse penser qu'il s'agissait, non d'une consultation de personnes jouant des "rôles déterminants", mais de briefings donnés par MM. Bazire et Sarkozy aux différents partis sur les évènements de la campagne et les "éléments de langage" à reprendre.

(NB : c'est une hypothèse de ma part, et la campagne 2007 n'avait pas de réunions de ce type à ma connaissance).

@ Philippe Sage : vous semblez étrangement mal informé. Vous semblez ignorer qu'Edouard Balladur n'était pas au 2ème tour (impossible donc de "retourner sa veste") et que François Bayrou était déjà Ministre de l'Education Nationale avant 1995.

A mon humble avis (mais là, ce n'est pas une information, c'est juste au feeling), François Bayrou a trouvé la campagne Balladur 95 aussi désespérante et loin des Français que l'avait été la campagne Barre 88, et pour la même raison : campagnes organisées par quelques apparatchiks de la droite dure qui obtiennent les manettes parce qu'ils en veulent et donnent l'impression de "savoir y faire", mais qui consacrent bien plus d'énergie à caresser le candidat dans le sens du poil, qu'à écouter les Français et à leur répondre. Le bide autoproduit. Peut-être François Bayrou espérait-il que le candidat, comme Raymond Barre en 1988, se rende compte du foirage et vienne le chercher pour remettre la campagne dans le sens de la marche ; c'était venu, mais trop tard (2 semaines avant le scrutin, je crois), en 1988, ce n'est jamais venu en 1995.

@ L'Hérétique et Laurent de Boissieu : je note bien ce passage, mais pour le peu que je connais d'Hervé Morin, je serais très étonné qu'il ait été au coeur de gros deals. Le tempérament habituellement requis de personnes dans ces rôles est nettement, nettement plus froid et taiseux que ne me semble être celui d'Hervé Morin. J'imagine plus que celui-ci aurait été chargé de prendre des contacts, organiser des réunions, etc., après quoi des pontes de plus grand poids pouvaient commencer leurs parties de bras de fer. Là encore, ce n'est pas de l'info, juste au feeling.

Écrit par : FRédéricLN | samedi, 20 novembre 2010

@Mira,
C'est koaa un troll?
Dslée, mais tu aurais du mettre la citation entre guillemets et ou nommer l'auteur ou déposer un lien; sur ce sujet, ne t'en déplaise il a raison.

Écrit par : Martine | samedi, 20 novembre 2010

@ Frédéric LN

Tu écris : "Campagnes organisées par quelques apparatchiks de la droite dure qui obtiennent les manettes parce qu'ils en veulent et donnent l'impression de "savoir y faire", mais qui consacrent bien plus d'énergie à caresser le candidat dans le sens du poil, qu'à écouter les Français et à leur répondre. Le bide autoproduit."

C'est incroyable ! Au mot près (exception faite de "la droite dure"), on jurerait que tu décris la campagne du MoDem pour les Européennes puis pour les Régionales !

Écrit par : Ch. Romain | samedi, 20 novembre 2010

@Christian,
Chercheriez-vous une grosse baffe?

Écrit par : Martine | dimanche, 21 novembre 2010

Attentat de Karachi : La fille d'une victime : « Les déclarations de Sarkozy sonnent comme un aveu ».

http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-fille-d-une-victime-les-declarations-de-sarkozy-sonnent-comme-un-aveu-21-11-2010-1159295.php

Écrit par : BA | dimanche, 21 novembre 2010

@ Martine

Tiens... Je vous savais un peu folle, mais d'une folie plutôt gentille qui vous fait écrire des commentaires décousus ou passablement hallucinés. Je ne vous savais pas agressive.

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 21 novembre 2010

@Romain,
Bah, pas agressive, folle nan plus.
Mdr, allons...Je sais beaucoup mais le fait que je :x, ca vous titille? pdr! des lecteurs de ce blog aussi^^^Vous rassure.

Écrit par : Martine | dimanche, 21 novembre 2010

@ Martine

Merci pour cette magnifique illustration de ce que je voulais dire en parlant de votre folie. C'est parfait. Ne changez rien, surtout !

Écrit par : Ch. Romain | dimanche, 21 novembre 2010

Mdr grand fou! :-)

Écrit par : Martine | dimanche, 21 novembre 2010

@ Ch. Romain : parmi les deux que vous citez, j'ai participé à une, la campagne des régionales dans ma région (qui est aussi la vôtre !) et ce que j'ai vu ne ressemblait en rien à ce portrait.

Elle a pourtant échoué ;-) mais pour bien d'autres raisons amha - essentiellement 1) le contrecoup des européennes dans l'opinion, 2) le manque d'ambition pour changer l'Ile-de-France, proposer une alternative frontale par rapport au PS au pouvoir et à l'UMP au pouvoir national. Ceci dit, avions-nous les moyens de cette ambition, ce n'était pas évident après l'échec de la tentative de rapprochement avec EE.

Bref, une affaire très mal engagée, mais conduite avec beaucoup de bonne volonté et de solidarité par ceux qui s'y sont engagés, pour ce que j'en ai vu dans mon département.

C'est très hors sujet du billet, mais c'était un plaisir de le dire ;-)

Écrit par : FRédéricLN | dimanche, 21 novembre 2010

@ Frédéric LN

Je ne nie pas la bonne volonté ni le courage de certains militants de base, mais effectivement, nous n'avons pas vécu la même chose. Dans le 92, j'ai vu un apparatchik (le sénateur Badré) qui, par souci d'assurer sa réélection, a fait pression pour monter une liste entièrement à sa dévotion, allant jusqu'à menacer Bayrou de démissionner pour obtenir gain de cause. Mais comme les personnes à sa dévotion étaient rejetées par les adhérents, les sections ont tout simplement boycotté la campagne, tandis que bon nombre de cadres quittaient le mouvement. Là-dedans, Alain Dolium a été véritablement piégé, traîné de réunion catastrophique en meeting foireux et en visite dont il ignorait les véritables enjeux (comme cette visite où il est allé protester contre la démolition de la Cité U d'Antony, en ignorant que sa tête de liste départementale avait voté pour cette démolition...). Au final, un résultat minable alors que le MoDem 92 faisait traditionnellement deux ou trois points de mieux que le national ; et une fédération passée en trois mois de près de 3000 à moins de 250 adhérents.

Voilà un article qui, en son temps, avait résumé tout ça mieux que je ne saurais le faire :

http://www.modemdeputeaux.fr/2010/01/le-modem-dans-le-92-nexiste-plus.html

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 22 novembre 2010

@Ch R,
Tssss...Vous etes sourdingue ou koaaa??!!!

Écrit par : Martine | lundi, 22 novembre 2010

Martine, si vous retourniez jouer à la poupée ?

Écrit par : Ch. Romain | lundi, 22 novembre 2010

Et vous au train? Ou au mécano? :))

Écrit par : Martine | lundi, 22 novembre 2010

Ouh la la j'ai fait une fooote: auX mécanoS
:o))

Écrit par : Martine | lundi, 22 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.