Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'OTAN pourrait voler en éclats | Page d'accueil | Requiesce In Pace... »

mercredi, 20 octobre 2010

Non, l'immigration n'est pas la seule solution à la dénatalité !

J'entends souvent du côté des technocrates européens boboisés que l'immigration serait une fatalité économique car il faudra pourvoir les emplois que notre démographie déclinante ne parvient plus à remplir.

Il existe une toute autre solution : faire des enfants, tout simplement. Pour que cette option à laquelle nos technocrates ne songent jamais, se réalise, il est évident qu'il convient de mettre en place des dispositifs qui favorisent les familles nombreuses et les modes alternatifs de garde.

Le travail des femmes va bien évidemment dans le sens de l'histoire. La révolution de la paternité n'est pas encore achevée, elle ne fait que commencer. Il y a donc une phrase transitoire où tout doit être fait pour permettre aux femmes de concilier travail et maternité.

Ceci suppose la démultiplication de tous les modes de garde : croissance des crèches, y compris des crèches d'entreprise, des déductions fiscales pour les gardes à la maison ou chez les assistantes maternelles.

Une authentique politique démographique doit toucher tous les aspects de la vie professionnelle d'une femme : elles doivent conserver tous leurs avantages en termes de travail de nuit, retraites, congés parentaux et allocations chômage.

Une telle politique a certes un coût, mais très probablement bien moindre que celui d'une immigration galopante, alimenté par un regroupement familial aux coûts sociaux et financiers faramineux. 

L'omerta sur le coût réel de l'immigration commence à se lever petit à petit, puisque les premières estimations chiffrées sont désormais rendues publiques. Il est à observer que de nombreux maires dans les années 70, avaient pressenti la chose, particulièrement dans les communes rouges puisqu'ils la considéraient avec angoisse.

En ce qui concerne l'emploi, il faudra m'expliquer pourquoi la France aurait besoin d'une immigration de travail alors que le chômage touche aussi fortement les jeunes Français.

Il y a à cela plusieurs causes :

a) il y a clairement un problème d'orientation à l'école, c'est à dire une inadéquation entre les formations et l'offre d'emploi.

b) il y a un problème de salaires : si les Français ne veulent pas de certains métiers, c'est qu'ils ne sont pas attractifs. Dans la restauration et le bâtiment en particulier, dans plusieurs professions artisanales également,  il est nécessaire de prévoir des salaires adaptés aux conditions de travail difficiles. De ce point de vue, le raisonnement du Parti Communiste dans les années 70 reste valide : les entrepreneurs qui font appel aux immigrés le font pour éviter de payer leur dû aux travailleurs locaux. C'est un dumping social déguisé qui a cours depuis trop longtemps.

Il convient donc de durcir la répression du travail clandestin, en distinguant toutefois bien les gestes humains et la cupidité pure et dure.

Il ne s'agit bien sûr pas de mettre fin à l'immigration de travail mais de l'ajuster aux besoins réels de la France.

c) il faut évidemment mettre fin de manière immédiate au regroupement familial lorsqu'il donne lieu à de l'aide sociale. De manière générale, il faut légiférer plus strictement. En outre, le regroupement familial est un frein au co-développement : quand des travailleurs immigrés renvoient une part de leur salaire dans leur pays d'origine, ils contribuent à le développer.

J'ajoute que je ne saurais en aucun cas avaliser un discours qui s'en prendrait aux immigrés  : les immigrés ne sont pas comptables de toutes ces difficultés. Ce sont les gouvernements mous d'un côté, et les entrepreneurs cupides de l'autre qui sont à la source de ces problèmes.

Je rejoins entièrement Jean-Claude Barreau, ex-directeur de l'Institut National d'Études Démographiques pour estimer que c'est toute l'Europe qui est concernée par ce défi démographique.

 

Commentaires

En grande partie d'accord avec toi, même si tout n'est pas "politiquement correct".
J'entends bien les arguments de ceux qui sont contre une immigration choisie, mais il faudrait quand même un peu avertir les gens avant qu'ils émigrent que telle ou telle filière est bouchée dans le pays de leur destination, ça leur rendrait aussi service à eux, soit dans le choix d'un métier, soit dans celui d'une destination, afin de ne pas arriver sur un marché de l'emploi saturé.

Oui aux crèches d'entreprise
Exact le problème d'orientation. Une réforme UTILE cette fois de l'éducation nationale en ce qui concerne ce sujet est indispensable depuis... quelques décennies.

Écrit par : luciolebrune | mercredi, 20 octobre 2010

Ce que tu dis, je peux le comprendre... pour un pays comme l'Allemagne ;-)
La France possède plus d'enfants par femme que ses voisins européens, on peut ainsi espérer assurer notre renouvellement générationnel sans recours à l'immigration. Par contre, j'aimerai savoir quelle est la proportion d'enfant par femme indigène et par femme allogène...

L'immigration est en effet une problématique trop importante pour que l'on puisse refuser d'y répondre par peur d'être traité de raciste. Sur ce sujet, la gauche a été un poison intellectuel des plus efficaces! L'Allemagne (encore elle) vient de dire que son modèle actuel d'intégration n'a pas fonctionné et qu'il faut tout revoir. En gros: on insiste sur la langue et la culture. On tolère une hybridation, mais on refuse une cohabitation avec victimisation de la majorité sous couvert de tolérance libérale.

Et la France? Son modèle d'intégration à fonctionné mais force est de constater qu'aucune des familles politiques de gouvernement ne propose de politique cohérente d'intégration. Entre le victimisme de la gauche qui s'est trouvé un nouveau prolétariat à défendre et celui de la droite qui use d'électoralisme, l'entre-deux est forcément complexe, voir inaccessible aujourd'hui...

Écrit par : Crapoto | mercredi, 20 octobre 2010

Il n'y a que deux pays dans l'UE qui voient leur population augmenter naturellement : la France et l'Irlande.

Dans les autres pays la notion de famille nombreuse est mal vue culturellement ou socialement, l'exemple le plus marquant est l'Allemagne.

Un des problèmes est l'entrée tardives dans la vie active (emploi stable). il n'y a en gros qu'une période de 10 ans pour les femmes pour enfanter tout en essayant de faire carrière, pas simple!

Cette entrée tardive dans le monde du travail coïncide de plus avec avec baisse de la fertilité. IL est plus difficile pour une femme de tomber enceinte à 30 ans qu'a 20 ans....

Écrit par : europium | mercredi, 20 octobre 2010

@Crapoto
En France, on s'en tire pas trop mal, mais il faut savoir que l'on en est à 200 000 naturalisations par an. C'est énorme, et bien trop en l'état actuel de la structure de notre population.
@europium
Oui, la France est moins touchée par cette problématique. Il n'en reste pas moins qu'il y a deux ans, les experts nous prédisaient une nécessaire immigration en 2013.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 20 octobre 2010

Il y a un truc imparable pour pousser les gens à faire des enfants : supprimer le système de retraites.

Écrit par : Bob | mercredi, 20 octobre 2010

Je n'ai presque rien à critiquer excepter sur le regroupement familial. Je crois comme vous que ce principe a des effets négatifs mais il n'en demeure pas moins que c'est un droit individuel fondamental et heureusement reconnu par les lois françaises. Je pense donc que ce principe n'est pas bon 'collectivement' mais qu'il est indispensable 'individuellement' Je ne sais pas si je suis clair.

Écrit par : nicocerise | mercredi, 20 octobre 2010

Monsieur l'Hérétique,
ce n'est absolument pas ce que pense votre mouvement, le MODEM, qui soutient totalement la politique pro-immigrationniste de l'Europe, qui dit en passant, veut faire entrer 100 millions d'étrangers dans la CE d'ici 2025...Dont 25 en France.

Écrit par : Brueghel | mercredi, 20 octobre 2010

@Bob,
ce n'est pas clair du tout.
Où se trouve la hiérarchie du droit ?

Écrit par : Brueghel | mercredi, 20 octobre 2010

@Bob
tsss tsss : mécanisme qui vaut dans les PMA, pas dans les pays développés.
@ceriselibertaire
c'est le seul problème, en fait, dans ce que je soulève. Il faut pouvoir le conserver en droit tout en ayant la possibilité de le restreindre. Pas simple.
@Bureghel
Vous vous trompez à 100%. Bayrou a toujours été clair sur l'immigration : individualisation des cas et co-développement.
En revanche, sur le regroupement familial, je crois, en effet, que ce n'est pas la position du MoDem ni celle de Bayrou.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 20 octobre 2010

Et permettre aux gays d'adopter ?

Écrit par : LCDM | mercredi, 20 octobre 2010

@LCDM
Personnellement, cela ne me pose pas de problèmes, mais bon, ce n'est pas avec les adoptions que tu vas régler la natalité d'un pays : c'est quelques milliers de cas par an, donc pas grand chose, in fine.

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 20 octobre 2010

Il me semble qu'un certain nombre des analyses et des solutions développées dans ce billet sont présentes depuis un peit moment déjà dans le programme du FN.

Je ne dis pas cela pour diaboliser ce billet ni son auteur, mais au contraire pour signaler qu'il y a dans le programme du Front National des idées et des orientations qui méritent mieux que le sort qui leur est habituellement réservé. Autant l'idéologie du FN est déplorable, autant certaines de ses propositions valent d'être étudiées ou, au moins, écoutées.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 20 octobre 2010

Il me semble qu'un certain nombre des analyses et des solutions développées dans ce billet sont présentes depuis un peit moment déjà dans le programme du FN.

Je ne dis pas cela pour diaboliser ce billet ni son auteur, mais au contraire pour signaler qu'il y a dans le programme du Front National des idées et des orientations qui méritent mieux que le sort qui leur est habituellement réservé. Autant l'idéologie du FN est déplorable, autant certaines de ses propositions valent d'être étudiées ou, au moins, écoutées.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 20 octobre 2010

@Ch.Romain
Ahem : le FN ajoute toute une série de remarque que les "cultures" et leur incompatibilité que je ne reçois absolument pas...

Écrit par : l'hérétique | mercredi, 20 octobre 2010

@Christian,
Changez de lunettes...
Le Modem et le FN sont incompatibles, en revanche, " solidélire" oui.
Bien à vous

Écrit par : Martine | mercredi, 20 octobre 2010

Solidélires et FN Yep...^^^

Écrit par : Martine | mercredi, 20 octobre 2010

@ Martine

Et vous, apprenez à lire, et à faire la distinction entre "idéologie" et "proposition". Si le FN dit qu'il pleut lorsqu'il pleut, refuserez-vous de prendre un parapluie parce que MoDem et FN sont "incompatibles" ?

@ L'Hérétique

Même remarque de fond qu'à Martine, un octave en-dessous. La question n'est pas sur les "remarques" du FN et je ne cherche pas à vous convaincre de prendre votre carte chez eux. Je dis seulement que les propositions faites par vous dans ce billet figurent déjà, en partie, dans le programme du FN. Et j'ajoute que, en termes de propositions concrètes, tout ce qui vient du FN ne mérite pas forcément d'être rejeté avec un "Beeuurk, caca !" infantile. Mais apparemment, ce genre de commentaire n'est pas à la portée du lecteur de blog de base. Tant pis.

Écrit par : Ch. Romain | mercredi, 20 octobre 2010

Cela ne va pas plaire à Attali cette position.
Surtout si on considère que faire appel à une immigration massive sans faire d'énormes efforts d'éducation et de formation, c'est créer des ghettos avec des populations "inaptes au travail à forte valeur ajoutée", auxquelles on verse une rente se survie. Et l'on continuera à faire appel à l'immigration en versant des allocations de survie à une part croissante de notre population, inactive.
Je crois que c'était la vision attalienne du monde, selon un article de Marianne.

Écrit par : Mia | jeudi, 21 octobre 2010

@Christian,
Merci, je crois savoir lire so far^^^ ;)

Écrit par : Martine | jeudi, 21 octobre 2010

@Ch.Romain
Je me suis rendu sur leur page.
http://www.frontnational.com/?page_id=1095
Effectivement.
Mais ils ont évolué aussi, je le pense, et en outre, je ne vois aucune mesure contre les entreprises favorisent l'immigration clandestine.
Ensuite, dire que les immigrés ne viennent en France que pour les avantages matériels, c'est une réduction, une simplification, même, qui frise le procès d'intention.
Si tel était le cas, il y aurait en France des immigrés de tous les pays. Or, ceux qui viennent en France proviennent surtout des anciens pays coloniaux, de l'Afrique francophone ou de l'Indochine francophone.
Il y a donc un facteur culturel qui lie ces immigrés et la France. Un aspect essentiel que le FN occulte...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 21 octobre 2010

pas trop compris pourquoi vous vouliez substituer un cout à un autre. Pour le contribuable, subventionner des HLM ou subventionner des creches d'Entreprise, c'est kiffe kiffe.

Supprimons toutees ces aides, tout simplement, et laissons les gens faire des choix rationnels.

Sur le dumping social, au contraire l'immigration clandestine est un bon point. Elle montre le vrai nuveau de competitivité des francais, qui continuent à vouloir se payer des trucs pour lesquels ils n'ont manifestement plus les moyens.

Écrit par : Le Parisien Liberal | jeudi, 21 octobre 2010

Intéressant article, même si je suis contre le fait d'avoir une politique nataliste affichée pour la raison évidente que vous imaginez.
Je vous suis, en revanche, parfaitement sur l'adéquation entre l'offre et la demande d'emploi. Entendre par ci par là qu'untel ou unetel s'amuse à ouvrir une nouvelle filière universitaire culturelle (secteur qui recrute énormément comme vous le savez), au lieu de développer un programme de formation pour des employeurs qui cherchent vraiment des employés me hérisse.
En revanche le gâteau, faut le partager, alors si des gens qui crèvent la faim viennent prendre le boulot de français qui ne sont pas prêts à travailler aussi peu cher, c'est normal. Tant mieux pour eux :)

Écrit par : André | jeudi, 21 octobre 2010

@ L'Hérétique

Entièrement d'accord avec les derniers paragraphes de votre dernier commentaire. Mais, je le re-re-répète, il ne faut pas confondre le discours idéologique et les propositions. On peut parfois trouver bonnes les secondes sans pour autant accepter le premier.

Écrit par : Ch. Romain | jeudi, 21 octobre 2010

@Cchristian,
Bonne chance^^^
Vais etre très directe ce soir...Strictement rien à cirer de votre blablabla "sieur redresseur" de tort, à ce sujet, vous seriez fort avisé de balayer devant votre porte^^^Voui, d'humeur maussade! :pp

Écrit par : Martine | jeudi, 25 novembre 2010

Titine,

Tu as encore oublié tes cachets ? Il est temps d'aller faire dodo, vilaine fille ! Cesse d'embêter le monsieur !

Écrit par : mamandemartine | jeudi, 25 novembre 2010

Mdr! Bon d'accord pour ne plus embeter le monsieur mais pas pour les cachets. :DDD

Écrit par : Martine | jeudi, 25 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.