Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Retraites, le discours de la méthode | Page d'accueil | Comment écrire un bon billet de droite. »

vendredi, 24 septembre 2010

Algérie, la dérive islamisante

Le pouvoir algérien, avec l'émergence d'un islamisme de plus en plus radical sur son territoire, a fait ces 15 dernières années le choix le plus néfaste et imbécile qui soit : laver plus vert islamiste que vert islamiste. Pour montrer patte blanche et passer pour le fer de lance de l'Islam conquérant, le pouvoir algérien persécute désormais ouvertement les autres minorités religieuses, à commencer par les Chrétiens. Le pompon, c'est la condamnation de deux Chrétiens qui n'avaient pas respecté le jeûne du ramadan tout récemment.

C'est amusant de lire l'article Algérie de Wikipedia : on se croirait au pays des bisounours ou presque. Si l'article reconnaît tout de même que les enfants y sont souvent battus, il préfère écrire que 70% des femmes algériennes acceptent d'être battues par leurs maris au lieu d'admettre qu'il y a fort à faire en matière de droit des femmes.

Toujours selon l'article, l'Algérie garantit la liberté de culte. Ah bon ? Il interdit aussi les prêches violents. Ah bon ? Contre Bouteflika, certainement, mais pour le reste...

Enfin, face à l'AQMI, originaire de leur territoire, on ne peut pas dire que l'Algérie se soit vraiment démenée, en dépit des grandes déclarations de principe.

Commentaires

Où est donc passée la neutralité des journalistes ? Qui sont-ils pour s'avancer ainsi dans leur propos et accusations sans de réelles recherches ? aucune argumentation, aucun crédit maudit soit-tu

Écrit par : db | samedi, 25 septembre 2010

Ben ouiche que l'Algérie est atteinte d'islamisation qui se permet de parler haut et fort aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain vingt ans de guerre civile et deux cent mille morts plus tard. Tout ça pour ça: tartuferie, conformisme bondieusard, phallocratie, intolérance et superstition sont les cinq piliers de l'islam. Retirez à l'islam la permission d'écraser les femmes (ah pouvoir se taper quatre femmes à la fois, les répudier comme bon vous semble pour en changer comme on change de chemise, se faire servir comme un pacha par ses femmes, soeurs et filles corvéables à merci, disposer sur elle du droit de correction, de vie et de mort!) et vous verrez qu'il n'y a plus personne. Déjà que pour le pinard ils font la sourde oreille, et puis pour la fornication et même pour le ramadan , ces hypocrites. Leur religiosité se limite à prendre leur dieu pour un père fouettard qui les observe par les trous de serrure. Aucun amour pour son prochain, aucune compassion, aucune morale intériorisée du bien et du mal, juste la notion du permis-défendu ordonné par les autres. Une religion du sadisme autorisé sur les femmes, une religion faite par les hommes pour les hommes, pour tout dire la religion du zizi, c'est ça l'islam et rien d'autre. Pas étonnant que tant d'hommes européens s'y convertissent.

Écrit par : D'Algéristan | samedi, 25 septembre 2010

Article vil et nul écrit par une aberration à évacuer avec la chasse d'eau illico presto

Écrit par : Zenémar | samedi, 25 septembre 2010

@Zenémar
Je suis flatté. Merci.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 25 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.