Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« être Français... | Page d'accueil | Pakistan, cas d'école »

vendredi, 03 septembre 2010

Comment juger le présumé braqueur de Grenoble ?

La libération de Monsif Ghabbour a provoqué un tollé dans la police et au sein du gouvernement : cet homme est soupçonné d'avoir braqué un casino et tiré sur les forces de l'ordre.

Chaque fois que le plat est fumant, il est très difficile de se faire un avis faute d'éléments. Le procureur assure que de très lourdes charges pèsent sur l'homme mais la magistrature répond qu'elle ne dispose pas d'éléments suffisamment probants pour trancher.

Il faudrait en savoir plus sur les éléments qui pèsent à charge. Une analyse d'odeurs, d'après le Nouvel Obs et des témoignages, mais, en face, l'homme a un alibi et des témoins également.

Une chose est certaine, c'est que Hortefeux et Sarkozy se moquent des Français, comme d'habitude. Pour vider les prisons, ce sont eux qui ont fait recommander que des peines de substitution soient trouvées de préférence à l'incarcération pour les peines inférieures à deux ans. Ceci explique par exemple que les auteurs d'agressions contre les policiers soient la plupart du temps libérés. A cela s'ajoutent les juges de gauche qui se prennent pour des assistantes sociales.

Ils ont également limité sévèrement la détention provisoire.

Ce gouvernement est comme d'habitude hypocrite : il roule des mécaniques mais organise partout l'impunité et vient en accuser les magistrats ensuite. Il réalise des économies sur le dos de la sécurité des Français, en réduisant également le nombre de fonctionnaires de police.

L'impudence de son maître ne connaît décidément plus de limites...

Commentaires

J'en arrive à la même conclusion que toi. Dans quelle mesure ne réduit-on pas les peines et ne laissent-on pas les loulous dehors pour des raisons d'économies budgétaires ? Un voyou dehors c'est des charges en moins, et pas qu'un peu. Non ?Ai-je tort de faire ce parallèle ? Sans compter le budget embryonnaire alloué au fonctionnement de la justice et ce, depuis de nombreuses années ainsi que les réductions d'effectifs chez les policiers.
Avec tout ça le gouvernement a l'outrecuidance de dire qu'il traite le problème...Et comme tu dis se défausse sur les autres lorsque les résultats ne sont pas là : on choisit un bouc émissaire. On peut désormais dire que c'est ça le style Sarkozy.

Écrit par : Vlad | vendredi, 03 septembre 2010

---
Salut l'Heretique.
un petit mot pour te dire que Bondieuseries est mort, remplacé par Foupoudav'...

Quand j'ai vu les premiers cas de léthargie provoquée par le vaccin de la grippe cochonesque, j'ai pensé à toi... fais gaffe de pas t'endormir sur le clavier : ça laisse des marques sur le front.
A plus...
---

Écrit par : Chriz | vendredi, 03 septembre 2010

---
Salut l'Heretique.
un petit mot pour te dire que Bondieuseries est mort, remplacé par Foupoudav'...

Quand j'ai vu les premiers cas de léthargie provoquée par le vaccin de la grippe cochonesque, j'ai pensé à toi... fais gaffe de pas t'endormir sur le clavier : ça laisse des marques sur le front.
A plus...
---

Écrit par : Chriz | vendredi, 03 septembre 2010

@L' hérétique,
Bah...A devenir daltonien^^^:oD
Oups, je sors ! ;)

Écrit par : Martine | vendredi, 03 septembre 2010

Salut Chriz
Dommage de l'avoir fermé : pourquoi ?
J'ai mis à jour mon reader et ma liste de liens.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 03 septembre 2010

---
Le blog étant sujet aux bugs à répétitions, j'ai préféré en refaire un tout neuf et de style plus franchouillard...
A plus.
---

Écrit par : Chriz | samedi, 04 septembre 2010

Les commentaires sont fermés.