Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'horreur de Nankin | Page d'accueil | Le libéralisme, c'est le bien. »

vendredi, 23 juillet 2010

Frédéric Lefebvre, taisez-vous !!!

Évoquer un viol collectif pour qualifier le travail de la presse sur l'affaire Woerth, il fallait l'imaginer. Je me suis demandé quel abruti pouvait avoir balancé une telle idiotie. Je vous le donne en mille, l'un des porte-flingues de l'UMP, le sinistre individu dénommé Frédéric Lefbvre. Ce même individu, comme le relevait récemment Olympe, contestait la qualification de viol pour les faits commis à l'encontre d'une mineure par Roman Polanski dans l'affaire qui a défrayé la chronique.

Ce type me débecte. La jeune fille violée par Polanski lui a dit dix-sept fois non. Les viols collectifs sont l'un des pires crimes qui puissent être commis. L'un de deux qui pourraient me faire douter de mon engagement contre la peine de mort.

Ce sinistre individu parle et pense à tort et à travers. L'inversion des valeurs est le signe d'une société déliquescente. J'ai déjà observé par le passé que nos médias glorifiaient les truands et les pires criminels, mais que dire quand un homme politique verse dans une telle confusion du langage.

Le Macbeth de Shakespeare s'ouvre sur cette inversion : "fair is foul and foul is fair". Le chant des sorcières annonce la descente aux Abysses de Macbeth, traître et impitoyable assassin à venir de tous ses anciens amis.

Vaclav Havel, devant le Bundestag allemand, a expliqué un jour pourquoi il convenait de lutter pour redonner aux mots leur sens : la marque de fabrique du régime communiste, c'était justement d'en détourner la valeur exacte et de promouvoir une confusion générale des termes propice aux dérives politiques de toute sorte. Le Faucon s'inquiète pour la droite. J'espère bien que la droite n'est pas comptable (ni solidaire !) de ces déclarations scandaleuses.

En tout cas, je m'inquiète quant à l'éthique et au sens moral d'un individu qui entretient de telles confusions.

10:34 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : lefebvre, viol |  Facebook | | |

Commentaires

La droite a actuellement des portes paroles tel que Lefebvre, Bertrand, Morano, Paillé... On peut s'inquiéter...

Écrit par : falconhill | vendredi, 23 juillet 2010

EXCELLENT !

Écrit par : Parménide | vendredi, 23 juillet 2010

Salut,

C'est juste pour noter une faute de frappe ou un lapsus (qu'en sais-je ?).
"L'un de deux qui pourraient me faire douter"
Au lieu de "L'un de ceux".

Quant à ce sinistre individu, je me porte beaucoup mieux depuis que j'ai appris à ignorer son existence.

Vive la sérénité du pratiquant de kung-fu averti ! Lol.

Écrit par : raphael | vendredi, 23 juillet 2010

Bonjour,

D'après Caroline Morard, les propos de Lefebvre auraient été détournés :

" Usurpation mediatique des propos de @FLefebvre_UMP sa phrase exacte: ceux qui participent au viol collectif "de nos principes" #woerth "

Après, je n'en sais pas plus, mais il faut parfois se méfier des phrases sorties de leur contextes ou dénaturées.

Cela dit, ce type ne sert pas l'intérêt de la droite. Il faudrait quelqu'un de charismatique, d'ouvert, de tolérant, de souriant...

PS : C'est la 2e fois que je suis obligé de "prendre la défense" de ce type. C'est dur, ça. :p

Écrit par : Alexandre GERARD | vendredi, 23 juillet 2010

@Alexandre:

Merci pour la précision. Mais même comme ça, c'est tout jour aussi con.

Ce type doit être un des rares dont détourner les propos est quasi impossible. D'une façon comme d'une autre on retombe sur du n'importe quoi.

Écrit par : raphael | vendredi, 23 juillet 2010

@Alexandre
Ce n'est en effet pas la même chose. Il n'en reste pas moins qu'il y a un abus de langage grave.
@Parménide
hélas...
@Raphaël
J'ai pris mes premiers cours de bâton hier. Génial ! en une leçon, j'ai appris plein de choses.
Je m'essaie sinon à Iron wire, un tao cardio-vasculaire et musculaire de Hongar, outre nan-quan.

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 23 juillet 2010

@l'hérétique:
Ah bin dis donc tu fais combien d'arts martiaux ?

A part ça, mon message c'était surtout pour la faute... toujours pas corrigée. Lol.

Écrit par : raphael | vendredi, 23 juillet 2010

La gauche a un seul porte parole... qui ne la poete nulle part, le petit Benoit H. qui à lui seul vaut tous les Lefèvre immaginables...
http://jeanpierre2.canalblog.com

Écrit par : Verthuit | vendredi, 23 juillet 2010

@raphael
J'ai fait du karaté wado ryu et du judo il y a un certain temps, mais actuellement, je pratique le kung-fu nan-quan (style du sud)

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 23 juillet 2010

Lefebvre me débecte aussi. Oui, il y a des mots qu'il convient d'utiliser avec parcimonie et prudence. Et ce sujet mérite beaucoup de retenue. Notre grand philosophe BHL s'annonçait l'autre jour sur F.Inter " fou de joie pour son ami Polanski, violeur ? oui mais c'était il y a longtemps...mais quel grand cinéaste.

Écrit par : atlantic | vendredi, 23 juillet 2010

D'accord avec Falcon Hill. Peut-être pour cela que de plus en plus de gens de Droite ne votent plus UMP.
"Pendez les haut et court"...

Écrit par : Orange Sanguine | vendredi, 23 juillet 2010

+1, partagé

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 23 juillet 2010

On ne peut plus d'accord. Je rejoins falconhill dans l'idée qu'un certain nombre de gens gravitant au plus proche du pouvoir suprême sont dangereux. Ils déplacent les valeurs dans l'esprit collectif comme cela les arrange sans se soucier des conséquences.

La question serait de savoir si c'est naturel chez eux ou pensé dans un but précis.

Écrit par : Didier | lundi, 26 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.