Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ah ! Woerth et la justice suivent mes bons conseils... | Page d'accueil | Chaban, un centriste face à Giscard »

jeudi, 08 juillet 2010

L'imposture Europe écologie

Je lis parfois qu'Europe écologie constituerait la nouvelle troisième voie de la politique française. Rien n'est plus faux. Soyons clairs : Europe écologie est un parti de gauche avant toutes choses. Europe-écologie envisage des alliances exclusivement à gauche. Plus généralement, avec les Verts, le principal problème, c'est que l'on ne sait jamais exactement pour qui l'on vote.

Personnellement, je ne me retrouve pas du tout dans le positionnement politique des Verts, mais je reconnais qu'il existe des tendances très différentes. Il y a des décroissants, des malthusiens revendiqués (Yves Cochet qui veut supprimer les allocations familiales au troisième enfant sous prétexte qu'un enfant occidental pollue !) des libertaires (Gabriel Conh-Bendit) des verts de gauche mais raisonnables (Dominique Voynet) et cetera...

Le programme des Verts est toutefois truffé de déclarations à l'emporte-pièce et de promesses parfaitement irréalisables ce qui le rend tout sauf crédible.

Mes lecteurs l'auront remarqué, je n'aime pas ce qui est dans l'air du temps. La mode actuelle, c'est le ralliement à Europe écologie. Je n'aime pas cette mouvance fallacieuse.

Any Poursinoff affronte ce week-end Jean-Frédéric Poisson dans le second tour d'une législative partielle. Je n'aime aucun de ces deux candidats. Jean-Frédéric Poisson représente le parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, une mouvance qui se donne faussement une allure sociale et qui n'est rien d'autre que du catholicisme le plus conservateur fleurant parfois bon l'intégrisme.

J'ai lu l'argumentation de J-F Poisson à propos de l'euthanasie à laquelle il s'oppose : il fait valoir que la mort par euthanasie est celle d'un innocent et donc contraire aux principes mêmes du droit dont l'objet initial est de donner des garanties au faible face au fort. Je ne peux en aucun cas concéder l'assimilation de l'euthanasie au meurtre d'un innocent. L'argument n'est pas recevable et c'est à mon sens sciemment entretenir la confusion entre deux ordres différents par essence, car il ne s'agit en la circonstance pas d'une action du fort contre le faible et il n'y a pas matière criminelle. Utiliser le terme "innocent" n'a donc pas de sens.

Plus recevable est l'argument qui consiste à se demander dans quelle mesure une vie peut être considérée comme indigne d'être vécue : on ouvre en effet une brèche dans le droit qui pourrait ensuite déboucher sur des excès évidents. En effet, ou tous les êtres humains sont dignes, sans condition, ni exception, ni restriction, ou ils ne le sont pas. » Mais Monsieur Poisson donne ainsi une bonne réponse à une mauvaise question. Je préfère demander plutôt à quel seuil la souffrance devient insupportable. Ce n'est pas la dignité, à mon sens, mais la souffrance qui me paraît l'étalon de l'euthanasie.

Quant à Any Poursinoff, son programme économique devrait faire frémir tout individu rationnellement constitué. Les 35 heures ont généré déjà pas mal de dégâts dans l'économie et la société. Au moins, en tout cas, dans les administrations. Et voilà qu'Any Poursinoff propose de passer aux 32 heures ? Je ne commente pas le reste du programme, ile relève essentiellement de la déclaration de bonnes intentions. En revanche, si je m'en tiens aux soutiens d'Any Poursinoff, je ne sais pas où il faut la classer : décroissante ? malthusienne ? alter-mondialiste anti-capitaliste anti-sioniste ? Libertaire ?

Désolé, mais en politique, je n'aime pas les auberges espagnoles. Mon sentiment, c'est que je renvoie dos à dos ces deux candidats.

Commentaires

Parti en vogue qui récupère certains opportunistes, et qui a pu offrir quelques jolis postes de conseillers régionaux ou député européens à certains...

Bon billet

Écrit par : falconhill | jeudi, 08 juillet 2010

"Ce n'est pas la dignité, à mon sens, mais la souffrance qui me paraît l'étalon de l'euthanasie."

Bien évidemment. La souffrance est notre seul moteur : c'est pour la fuir que nous faisons le moindre de nos mouvements, la moindre de nos actions.
Souffrance physique et souffrance morale. Etrangement, selon notre éducation et notre génétique tout à la fois, le seuil de tolérance n'est cependant pas le même pour chacun. C'est peut-être la principale tragédie de notre condition humaine.

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 08 juillet 2010

Pour répondre plus précidément au sujet premier de ton billet, c'était justement le sujet de ma réflexion de ce matin à la lecture d'un message du groupe EE Landes que j'ai provisoirement rejoint tant qu'ils restent association. Ils savent que je les quitterai pour rester uniquement au MoDem, certainement en novembre lorsqu'ils se constitueront Parti politique.

Je me faisais la réflexion que certains sont résolument indépendants justement et ne veulent surtout pas rallier... la gauche ! Les idées de la gauche concernant l'écologie ne leur convenant pas.
Ceux-là sont beaucoup plus proches de nous les démocrates centristes. Ils prônent le préventif avant tout et cherchent sans cesse des solutions innovantes
(sauf peut-être sur le problème du maintien de l'ours dans les Pyrénées...).
Dans cette auberge espagnole il y a quand même de bonnes chambrées !

Écrit par : Françoise Boulanger | jeudi, 08 juillet 2010

"des verts de gauche mais raisonnables" : très drôle, ça me fait penser à ma grand-mère quand elle parle d'un de ses gentils voisins "un noir, mais civilisé !".
Sur "l'irréalisable", je te rappelle que "le progrès n'est que l'accomplissemet des utopies" (O. Wilde).
L'utopie productiviste a bien fonctionné, mais je ne sais pas si elle a un avenir...

Écrit par : Thierry | jeudi, 08 juillet 2010

toujours amusant de dire les posts qui se dégradent de jour en jour...
beaucoup de déclarations gratuites sans argumentation réelle (pour ne pas dire mensongères ou en tout cas très approximatives et partisanes : mais on est habitué...)

la partie sur les 35 est un monument...

et sinon c'est quoi la 3eme voie ?
en quoi on ne pourrait pas proposer une "autre voie" tout en étant "à gauche" ?

le centrisme a en effet prouvé qu'il était la troisième voie ;)

Écrit par : vert chez moi | jeudi, 08 juillet 2010

en même temps l'autre jour on lisait bien ici même
"Une déception de plus. C'est douloureux. Avec Marielle de Sarnez, Gilles Artigues, Anne-Marie Comparini ou Jean Lassalle, Christian Blanc étaient l'une des figures qui m'avaient conduit à adhérer à l'UDF"

"De Sarnez, Jean Lasalle, ..."
de déception en déception... on comprend mieux

Écrit par : vert chez moi | jeudi, 08 juillet 2010

Bah, "les gouts et les couleurs"
Je trouve au contraire les posts de l'hérétique de plus en plus pertinants.
Et le votre très partisan et surtout non argumenté, dslée mais lorsque l'on n'a rien à dire mieux vaut se taire et surtout ne pas chercher à obtenir des réponses dont on n'a pas soi-meme la clef.
Bonne journée à vous, j'espère avoir été rafraichissante... :D

Écrit par : Martine | jeudi, 08 juillet 2010

N'habitant pas la circonscription de Mme Poursinoff et de M. Poisson, j'ai la chance de ne pas devoir choisir entre les deux ;)

Espérons quand-même qu'ils mobilisent à eux deux plus d'un quart ou d'un tiers des électeurs inscrits sur les listes électorales... La moitié, on n'y compte même plus !

Sur l'auberge espagnole EE, 100% d'accord.

Écrit par : pierre s | jeudi, 08 juillet 2010

N'habitant pas la circonscription de Mme Poursinoff et de M. Poisson, j'ai la chance de ne pas devoir choisir entre les deux ;)

Espérons quand-même qu'ils mobilisent à eux deux plus d'un quart ou d'un tiers des électeurs inscrits sur les listes électorales... La moitié, on n'y compte même plus !

Sur l'auberge espagnole EE, 100% d'accord.

Écrit par : pierre s | jeudi, 08 juillet 2010

En matière de politique malheureusement, on n'a pas encore ouvert de restaurant végétarien. Les RTT, il y a longtemps que cela se pratique même lorsque l'on connaissait davantage le Saint Lundi que la caisse de prévoyance. La question est de savoir combien peuvent en profiter et à quel taux.

Le travail est une souffrance comme une autre !

Écrit par : mtislav | jeudi, 08 juillet 2010

@mtislav
Oh, même là : entre végétariens, végétaliens, naturopathe, new age, diverses mouvances pré-sectaires, on a du mal à s'y retrouver dans le "green"...
@pierre s
heureusement, je n'ai pas à choisir non plus.
@vert chez moi
Il est peut-être minoritaire, mais lui, au moins, ne dépend de personne.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 juillet 2010

" Jean-Frédéric Poisson représente le parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, une mouvance qui se donne faussement une allure sociale et qui n'est rien d'autre que du catholicisme le plus conservateur fleurant parfois bon l'intégrisme."
Je comprends aisément que tout billet ne peut être fouillé. Mais je reste réellement perplexe devant ce genre d'affirmation totalement gratuite et aucunement argumentée. "catholicisme", "conservateur", "intégrisme" : ces trois mots accollés sont très efficaces pour décrédibiliser, mais c'est d'une banalité assez affligeante. Quand on n'a pas le temps (ou les arguments factuels) pour développer, on s'abstient. Question de crédibilité. Ou d'honnêteté intellectuelle, au choix.

Écrit par : Laloose | jeudi, 08 juillet 2010

J'avais lu quelque chose sur les 32 heures, dans un journal, et j'ai cru à une plaisanterie !
J'ai eu l'occasion de rencontrer Anny Poursinoff, même si je ne suis pas de sa circonscription. Elle est d'un abord agréable, on peut très facilement discuter avec elle, et c'est quelqu'un que l'on soutiendrait bien par "sympathie personnelle". Mais pourquoi cette histoire de 32h, d'où a-t-elle sorti cette idée ? C'est Hamon, en voisin, qui lui aurait suggéré? Difficile de suivre cette idée.

En tout cas, il y a appel du pied vers les centristes: "Avant de quitter cet ex-fief UDF, où le Nouveau Centre a obtenu 3,19% des voix au premier tour, la numéro 1 du PS n'a pas oublié d' adresser un clin d'oeil à l'électorat centriste" (http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/08/a-rambouillet-dimanche-le-ps-et-les-verts-redoutent-l-abstention_1384985_823448.html)
N'est-ce pas Martine?

Écrit par : Mia | jeudi, 08 juillet 2010

Pas ma circonscription...
Et chacun est libre de ses choix de vote, n'est-ce pas?
Les 32h, et pourquoi pas percevoir la retraite avant d'avoir VRAIMENT bossé ?
J'entends très/trop souvent ses sottises...
Pourtant, certains jeunes lachés en situation de crise...M'ont dit: merci d'avoir été là, j'ai appris! Dieu merci, à l'instant T que le grand chef a bataillé pour savoir! Me sentais si seule...Car certains circuits sont inop! en cas de crise alors faut-il apprendre à faire avec... :)

Écrit par : Martine | jeudi, 08 juillet 2010

@Laloose
Je n'ai pas observé que les votes de Christine Boutin soient particulièrement "sociaux" par le passé, même si elle a voulu s'en donner l'apparence.
A quoi cela rime de jouer aux cathos de gauche, in fine, quand on n'en partage pas les convictions.
Vous savez, les cathos de gauche m'agacent prodigieusement, et je me juge assez proches des catholiques modérés de droite, mais alors, les cathos de droite qui se prennent pour des cathos de gauche, y'a pas pire.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 juillet 2010

@laloose
Ah, pour couper court à tout soupçon d'anticléricalisme :
http://heresie.hautetfort.com/archive/2010/06/30/rien-a-faire-je-suis-un-catho-de-droite.html

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 juillet 2010

@Mia
ah oui, le clin d'oeil pour récupérer les voix centristes après avoir rassemblé toute la gauche de la gauche et l'extrême-gauche...elles nous prennent pour des c... ou quoi.
Quant à la sympathie personnelle, c'est bien beau, mais ça ne fait pas un programme.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 08 juillet 2010

@l'hérétique et Martine
Le "N'est-ce pas Martine?" faisait bien allusion à Martine Aubry, qui traite le centre par le mépris et se positionne avec l'archéo-gauche. Mais qui joue les sirènes quand les électeurs du centre l'intéressent.

Écrit par : Mia | vendredi, 09 juillet 2010

La Martine qui interviens ici, n'est pas Martine Aubry...Depuis le temps^^^

Écrit par : Martine | vendredi, 09 juillet 2010

Zuuut alors, mes doigts ont fourché: qui intervient bien sur!
J'adoore vraiment les clowns!^^^ :DD
Dslée, affreueueusement allergique aux abeilles, déjà "espiqué". :p

Écrit par : Martine | vendredi, 09 juillet 2010

Commentaire mis sur Marianne2

Je crois qu'il y avait, sous l'impulsion de Gaby Cohn-Bendit,, une réelle chance de fusionner la grande famille écologiste à l'automne 2009. Depuis, les amis d'Europe Ecologie ont trouvé place dans le CAP national Europe Ecologie, l'instance de décision suprême ! Le site de l'association n'est même plus en ligne.

Du fait de l'incapacité à trouver une ligne commune et à définir un projet d'écologie politique, le mouvement a fait le choix de l'électoralisme. Depuis octobre 2008, nous ne disposons d'aucun statut, d'aucun règlement concernant le fonctionnement d'Europe Ecologie.Aucune information sur la manière dont ont été désignés les représentants au CAP national des régions. Les comptes-rendus des instances ne sont pas publics. Nous n'avons jamais procédé au moindre vote, la cooptation (la dictature de quelques uns contre la majorité ?) étant le mode officiel de la gouvernance. Nous sommes dans le déni de démocratie permanent. Quid des comptes de campagne ? Quid de la nature du dépassement des frais de campagne aux Européennes ? Le Canard enquête sur Jean-Vincent Placé, devenu le bouc-émissaire idoine du bide sidéral. C'est très bien.

Certaines voix s'élèvent contre ce mode de fonctionnement. ce mouvement est à la dérive. Les militants se trouvent totalement dépossédés de son évolution. Au gré des campagnes et des meetings, ce sont toujours les mêmes voix qui s'expriment pour nous raconter les mêmes choses, évitant ainsi d'évoquer les sujets qui fâchent.

Quelques voix dissonantes - elles sont rares ! - dans ce concert de silences assourdissants et de militants en état de sidération.

NB Chez Europe Ecologie, ils recrutent chez les anciens du RPR et de l'UMP !

-> http://www.voie-militante.com/vie-locale/haute-normandie/ancien-ump-representant-haute-normandie-europe-ecologie-cap-national/

Écrit par : Voix Ecologique | vendredi, 09 juillet 2010

"Ce n'est pas la dignité, à mon sens, mais la souffrance qui me paraît l'étalon de l'euthanasie."

C'est donc bien la souffrance qu'il faut combattre...

Les soins palliatifs sont administrés aux patients atteints d'une maladie grave, évolutive ou terminale. Ils ont pour but d'améliorer leur prise en charge et leur qualité de vie en apaisant la douleur, autant physique que morale, et en les accompagnant sur le plan psychologique. Les soins palliatifs n'ont pas uniquement vocation à soulager la douleur des malades, mais prennent aussi en compte l'entourage et apportent un soutien aux proches. Le dispositif des soins palliatifs s'appuie sur des équipes pluridisciplinaires (médecins, personnel infirmier, aides-soignants, psychologues) et une offre hospitalière graduée et adaptée aux besoins des malades et de leur entourage (unités de soins spécialisées, équipes mobiles, lits réservés dans les hôpitaux, réseau pour favoriser le maintien à domicile et services d'hospitalisation à domicile).

Le développement de l'offre de soins palliatifs, d'un point de vue quantitatif (dépenses de soins, nombre de lits...) et qualitatif (formation des équipes, accompagnement des patients...) s'est accéléré depuis 2002. Si l'offre hospitalière est désormais bien structurée, elle reste inégale selon les régions et parfois insuffisante par rapport à la demande. Le gouvernement a donc mis en place un plan d'actions spécifique : le programme de développement des soins palliatifs 2008-2012.

Celui-ci fixe trois objectifs principaux : poursuivre le développement de l'offre hospitalière et des dispositifs extra-hospitaliers, élaborer une politique de formation et de recherche dans le domaine des soins palliatifs et enfin, informer les proches des malades et renforcer les moyens d'accompagnement qui leur sont destinés.

Écrit par : Teo Toriatte | vendredi, 09 juillet 2010

@l'hérétique :
Je m'en fous de l'anticléricalisme, s'il est intellectuellement pensé et réfléchi j'aurais nettement tendance à le préférer à la bienpensance bêlante...
On peut critiquer les choix politiques de Mme Boutin, je suis loin moi-même de les partager. Mais enfin, au delà du fait que j'ai du mal à voir où elle se prend pour "de gauche", aller ressortir les bonnes vieilles étiquettes "conservateur" et 'intégrisme" pour disqualifier d'emblée sans le moindre argument ou explication, je trouve ça dommage. S'il y avait matière à contester, on pourrait débattre, là impossible.

Écrit par : laloose | samedi, 10 juillet 2010

@laloose
Elle tient un discours fortement social inspiré du christianisme social. A la source du christianisme social, il y a une ambiguité, et en fait deux courants : l'un corporatiste fait école dans la France de Vichy, et on lui doit d'ailleurs certaines mesures sociales toujours en vigueur, l'autre, au contraire, s'épanouit dans la Résistance et posera le reste des bases de notre protection sociale avec les gaullistes, le PS et les communistes à l'issue de la guerre.
En somme, on peut dire qu'il y a un christianisme sociale corporatiste et un autre de tradition MRP (je simplifie).
Les deux revendiquent des aspirations populaires. Boutin dénonce d'un côté les conditions de vie dans les prisons, mais va copiner avec les pro-life les plus nocifs lorsqu'il s'agit de lutter contre l'avortement. Et quand je parle de pro-life, je ne parle pas des catholiques de droite, mais de cette petite frange pro-active et intégriste que l'on retrouve à copiner avec Bernard Antony, par exemple.

Si vous connaissez le journal de rue l'Itinérant, j'ai observé au moins à sa naissance ce type d'ambiguïté, au point que j'ai longtemps cessé de l'acheter parce que je trouvais qu'on y relayait parfois des discours douteux contre "l'argent" ressemblant fort à celle de la droite chrétienne de l'entre deux guerres du type Action française...

Vous voyez, par exemple, sortir une Bible dans un hémicycle, c'est inadmissible (lutte contre le PACS).

Je conçois que l'on puisse avoir des préventions contre l'avortement, mais en revanche, présider un groupe d'études avec un ancien député FN, cela dit tout sur les amitiés de Madame Boutin.

Alors se parer d'une aura alter-mondialiste ensuite en se chargeant d'un rapport sur la mondialisation, ça me fait rire.

Écrit par : l'hérétique | samedi, 10 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.