Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le virus du Sida, nouveau médicament génique? | Page d'accueil | Une torpille de la Corée du Nord ? »

mardi, 15 juin 2010

Apéro géant de la Goutte d'Or, mais pourquoi emm... les Musulmans ?

Le fameux apéro saucisson-pinard de la Goutte d'or fait des bulles, et pourtant, ce n'est pas du champagne qu'on va y boire. Ces abrutis du NPA et la kyrielle d'associations gauchistes à deux balles qui gravitent autour, sans compter la gauche caviar-boboïsée y voient du racisme. Ridicule. Comment peut-on être raciste contre une religion ? Et quel rapport entre religion et race ? Et si c'était des prières à Jésus en pleine rue d'Africains Chrétiens, ils diraient quoi ces demeurés ?

Passé ce préambule, j'aimerais savoir pourquoi 4000 zigs se sentent obligés d'aller faire chier de paisibles musulmans qui ne demandaient rien à personne et font leur prière hebdomadaire. C'est vraiment histoire d'emmerder son peuple, parce que franchement, on ne voit pas très bien sinon l'objet de cette réunion.

Il y a eu une réaction intelligente, dans cette histoire, c'est celle de la Mosquée de Paris qui a essayé de calmer le jeu et invité les musulmans du quartier à venir ce jour-là à la Mosquée de Paris. Intelligente proposition que je relaie.

Cela dit, Riposte laïque va finir par perdre tout crédit si cette organisation persiste à manifester avec n'importe qui : bloc identitaire, ça ne fleure pas vraiment bon la senteur démocratique et sans tomber dans le bla-bla dégoulinant sur la tolérance, objectivement, ceux-là, ils ont plus de parenté avec le paganisme néo-nazi qu'avec la laïcité républicaine.

Bref, une bonne vieille maxime latine recommande de rendre à César ce qui est à César. Je suis d'accord pour m'associer aux combats livrés contre l'islam intégriste et/ou réactionnaire et ultra-conservateur, mais pas du tout pour venir emmerder et stigmatiser de pauvres gars qui n'ont rien demandé à personne et font leur prière dans leur coin.

Après, si c'est un problème de circulation, il suffit que la Mairie de Paris fasse son boulot (n'est-ce pas, mister Delanoë ?), entre en contact avec l'imam de la mosquée locale et fasse dégager les voies éventuellement barrées ou trouve une solution acceptable et pour les usagers de la voirie, et pour les fidèles.

Connaissant la majorité municipale, je ne serais pas étonné qu'elle ait laissé pourrir la situation de longue date jusqu'à exaspération des résidents.

16:56 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : apéro, islam |  Facebook | | |

Commentaires

"il suffit que la Mairie de Paris fasse son boulot "
Si les prières n'avaient pas été tolérées, il n'y aurait pas eu d'apéro sauciflard/pinard.
Simple non ?

Écrit par : Vlad | mardi, 15 juin 2010

Eh oui, comme le dit Vlad, si une communauté religieuse n'avait pas envahi l'espace public, on n'en serait pas là. Le manque de place dans une mosquée, raison souvent évoquée, ne justifie pas cette annexion de la rue !

Écrit par : Jérôme | mardi, 15 juin 2010

Etrange, votre réaction...
"...mais pas du tout (d'accord) pour venir emmerder et stigmatiser de pauvres gars qui n'ont rien demandé à personne et font leur prière dans leur coin."
Je pense que vous plaisantez.
Vous avez voulu nous tester, là?

Écrit par : Carine | mardi, 15 juin 2010

Pourquoi interdire cette apéro, et laisser depuis plus de 20 ans les prières multi quotidiennes (5fois par jour) dans les rues, bloquant trottoirs et chaussées!!!

Écrit par : Lisik | mardi, 15 juin 2010

Globalement d'accord avec vous avec toutefois quelques nuances.

Les «paisibles musulmans» dont vous parlez font tout de même chier pas mal de monde : les riverains, Musulmans inclus, doivent se plier aux diktats de ce groupe que ça leur plaise ou non. A l'heure de la prière, on ferme boutique, on prie ou on rase les murs. Les prieurs sont en effet paisibles, mais ils ont mis en place un service d'ordre qui n'est paisible qu'à concurrence de la docilité du quidam qui d'aventure voudrais passer, ouvrir boutique, etc.

Pour ce qui est de la majorité municipale, je vous confirme qu'elle laisse pourrir la situation depuis des lustres au grand bonheur de l'extrême-droite qui a là un parfait terrain de conquête d'opinion.

Écrit par : Henri Gilabert | mardi, 15 juin 2010

@Vlad et Jérôme
Certes, mais moi, l'apéro, je l'aurais peut-être fait devant la mairie qui tolère sciemment ces désordres.
@Carine
ben non : ça veut dire quoi saucisson/pinard ? le vrai problème, c'est l'occupation de la voirie, le reste, on s'en tape.
@Lisik
ça, je suis bien d'accord. Parce que la mairie aime bien faire dans le "multi-culturel", je suppose. Les bobos, ça n'a peur de rien.
@Henri Gilabert
ok, mais ce n'est pas ce que laissaient transparaître les groupes ralliés à l'apéro, réduisant la chose à un problème religieux.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 15 juin 2010

Tout à fait d'accord: l' apéro devant la mairie!!!
J'ai eu l'occasion de recontrer une fois le recteur en question, il fait partie de ce que j'appelle: "mes belles rencontres".

Écrit par : Martine | mardi, 15 juin 2010

La solution pour les prières est trouvée : fin 2012 la construction de l'Institut des Cultures d'Islam sera terminée et plus personne n'aura à prier dans la rue devant l'une des deux mosquées (Khalid Ibn Walid rue Myrha et El Fath rue Polonceau) de l'arrondissement.

Écrit par : Pierrick | mardi, 15 juin 2010

Cet apéro était certainement une provocation plus ou moins raciste mais il a au moins eu le mérite de mettre en lumière cet envahissement inadmissible de la rue. La mairie et la préfecture de police qui se renvoyaient opportunément la balle vont peut-être réagir...

Écrit par : Jérôme | mardi, 15 juin 2010

Quoi qu'il en soit, à chacun de ces apéros géants {et pourtant sans thême aucun} cela se termine en bagarre et pourquoi ??? Le désoeuvrement de "ceux" qui n'ont rien à foutre de leurs journées que de les prévoir de la sorte n'est-ce pas ??? Aussi, à tous les politiques et leurs associations {que je m'abstiendrai de décrire ici tel que j'en aurais pourtant envie} laissez-nous organiser nos manifestations bon enfant COMME NOUS EN AVONS LE DROIT CHEZ NOUS, et contentez-vous de faire le nécessaire pour assurer la sécurité le jour venu puisque, ne vous en déplaise, ce seront encore et toujours les mêmes qui viendront tout casser et brûler pendant que nous festoierons. Alors, que ces gens restent donc avec leur état d'esprit de haine et de destruction, et qu'on nous laisse tranquille entre nous.
A BON ENTENDEUR !!!

Écrit par : Catherine69 | mardi, 15 juin 2010

la rue en question leur appartient-elle ? On doit attendre une heure pendant qu'ils prient ?
Pour le reste je te suis

Écrit par : LCDM | vendredi, 18 juin 2010

ça vaudrait peut-être le coup de venir faire un tour dans le quartier avant de stigmatiser ou condamner...

Oui, organiser un tel apéro est de la pure provoc

oui, l'occupation des lieux par les musulmans est inadmissible, et le service d'ordre est HONTEUX (casse-toi infidèle, sale blanc etc...et c'est du vécu)

oui, la Mairie s'en moque complètement

finalité : il fallait sans doute en parler, était-ce la meilleure solution, pas sûr, mais il reste encore à trouver des solutions...

Écrit par : davidice | samedi, 19 juin 2010

Les commentaires sont fermés.