Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Crise des États, on y est... | Page d'accueil | Humeurs noires... »

vendredi, 11 juin 2010

Le cas Boutin me laisse perplexe

Le salaire que touchait Christine Boutin pour sa mission sur la mondialisation a fait grand bruit. Plus exactement, ce qui a buzzé, c'est le fait qu'elle cumule sa retraite de parlementaire et le dit salaire. Et puis on a jugé çà et là que le salaire était trop élevé. C'est bien possible, mais je ne comprends pas pourquoi la Toile est tombée à bras raccourcis sur Christine Boutin.

Est-ce que cela signifie que l'on ne peut plus cumuler une retraite et un salaire ? Ce n'est pas un très bon signal : au contraire, il faut favoriser l'adjonction de l'un avec l'autre. Non, le seul angle d'attaque cohérent, me semble-t-il, c'est contre son employeur. En ces temps de disette budgétaire, alors que l'État regorge de hauts fonctionnaires compétents, quel besoin était-il d'engager de manière surnuméraire une parlementaire à la retraite ?

Christine Boutin a tort de renoncer à son salaire tout en poursuivant sa mission. Cette mission est un travail, et tout travail mérite salaire. Il valait mieux, comme l'a souligné le Faucon, jeter l'éponge.

En tout cas, j'espère bien que la jurisprudence va s'appliquer, au point où l'on en est : des missions, confiées à tous les échelons de la vie politique, elles sont légions en France. J'aimerais simplement que l'on s'appuie sur un argument de bon sens, du type Rasoir d'Ockam : supprimons tout ce qui n'est pas nécessaire. Ce serait un premier pas pour réapprendre à dépenser au sein des pouvoirs publics français.

Évidemment, si l'on pense que ce sont des missions de complaisance, alors il faut aller jusqu'au bout et poursuivre en pénal, puisqu'il ne s'agit plus d'une dépense surnuméraire mais de trafic d'influence...

Pour conclure, je plussoie la proposition de Valérie Pécresse. On devrait faire de même, d'ailleurs, dans les municipalités, les conseils généraux et les conseils régionaux...

13:05 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : boutin, salaire, mission |  Facebook | | |

Commentaires

Les medias ont parlé du cas Boutin = elle renonce à son salaire. Oui mais combien d'autres "chargés de mission" qui n'ont pas eu son courage parce que leurs salaires réels ou cumuls de mandats (par exemple) n'ont pas été mis sur la place publique !
Encore une injustice de plus dans notre beau pays !

Écrit par : verso | vendredi, 11 juin 2010

Tout travail mérite salaire...certes. Mais ce qui fait tâche, en ces temps de disette, ce n'est pas tant le cumul des prestations que leur montant: qu'une seule personne puisse gagner 175OO€ par mois, payés par les contribuables, alors qu'un grand nombre de retraites en France ne dépassent pas les 800€ mensuels, est indécent pour la majorité d'entre nous...

Écrit par : Brubois | vendredi, 11 juin 2010

Je trouve Kaa parfait en illustration :)
Allez hop le lien musical:
http://www.youtube.com/watch?v=9H_s6v0kSSg

Écrit par : Martine | vendredi, 11 juin 2010

"Tout travail mérite salaire"... Certes mais encore faut-il pour une saine gestion de l'argent public que le travail en question soit nécessaire et pertinent.
Pour la nécessité, j'en doute tant les rayonnages et placards des ministères dégorgent de rapports divers et en ce qui concerne la pertinence, j'imagine que sur la mondialisation, des géographes auraient produit un travail de qualité pour un coût nettement moindre...

Écrit par : SteGen | vendredi, 11 juin 2010

Tout à fait d'accord avec ce billet, c'est un problème d'ordre général, l'arbre Boutin ne devant pas cacher la forêt j'ajouterai :
Que j'attends de lire ce fameux rapport pour voir s'il valait cette somme.

Ce problème n'est pas nouveau, et je suis absolument pour une chasse au gaspi, il y a d'ailleurs des faits qui coûtent bien plus cher au contribuable français, par exemple qu'on vende à bas prix un immeuble pour le racheter beaucoup plus cher peu de temps après, sans travaux d'amélioration, quitte à faire penser à un dessous-de-table :

http://www.impots-utiles.com/quels-sont-les-ministeres-qui-coutent-le-plus-cher-a-letat.php

Sans parler du personnel attaché dont certains membres tiennent plus de la courtisanerie que de la compétence.
En plus des salaires, les frais, justifiés ou injustifiables...

Il faudrait un site en ligne consultable par tous comme certains pays nordiques avec les émoluments, les notes de frais, etc.

Ceci dit, même si certains salaires peuvent sembler énormes à un smicard, il faut voir la correspondance dans le privé avec celui de PDG.

Je crois qu'on doit récompenser le travail effectué et les compétences, dans les limites (en plancher comme en plafond) de ce qui est juste, et que si quelqu'un fait mal son travail, dans le privé ou dans le public, il doit être remercié sans parachute.

Écrit par : luciolebrune | vendredi, 11 juin 2010

Et comme le chantait Aznavour circa 1970 : Je suis un cas boutiiin dans toute sa splendeur !...

Écrit par : Didier Goux | vendredi, 11 juin 2010

Supprimer tout ce qui n'est pas nécessaire ?
Le ministère de la Culture, France Télévisions, et un certain nombre de missions gouvernementales, de ministères dont la fonction ne sert nullement l'intérêt général.
Priorité sur la défense, la sécurité, l'EN, la justice...
Le reste est superflu.

Écrit par : tzatza | vendredi, 11 juin 2010

@tzatza
euh...supprimer le Ministère de la Culture ? pourquoi ?

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 11 juin 2010

"supprimons tout ce qui n'est pas nécessaire. "

Mon dieu. Tu es un extrémiste, alors ! Il ne va pas rester grand-chose ...

Écrit par : h16 | vendredi, 11 juin 2010

@h16
oui, j'ai un peu exagéré, je le reconnais...

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 11 juin 2010

C'est écrit dans le texte : parce qu'il ne sert pas l'intérêt général.

Écrit par : tzatza | vendredi, 11 juin 2010

@tztza
Une réforme, je ne dis pas, mais une suppression...vous y allez fort : et tout le patrimoine, alors !!!

Écrit par : l'hérétique | vendredi, 11 juin 2010

On a opportunément interrogé ce qu’il en est précisément des supposées compétences de Madame Boutin pour une étude de cette ampleur : et quel en serait plus précisément l’objet.
On a moins été surpris qu’en ces temps de débat très formaté sur les retraites Madame Boutin en perçoive une de plus de 6000€ par mois après seulement 25 ans de cotisations. (Ah ! La pénibilité peut-être …)
Ce qui en l'occurence ne concerne pas que Madame Boutin, bien sûr !

Écrit par : Thy Wanek | vendredi, 11 juin 2010

A BAS LES PRIVILEGES ? AOUT ??
Que fait la COUR DES COMPTES : ELLE DOIT DENONCER CES SCANDALES....
DIFFICILE ? après BOUTIN BACHELOT et les AUTRES
Les ministres, les parlementaires, les présidents de conseils régionaux, régionaux, les parlementaires etc...etc...perçoivent tous
CUMULS de MANDATS...
RETRAITES PARLEMENTAIRES et SALAIRES FONTION PUBLIQUE....(missions etc...)
La cour des comptes doit mettre les pieds dans le plat...
Nous sommes bien en REPUBLIQUE BANNANIERE...
LES FAITS SONT DE GAUCHE COMME DE DROITE :
C'est bien la raison pour laquelle on ne réforma pas les régimes spéciaux.
REVOLUTION 2010 : Pour quand ?

Écrit par : gilco | samedi, 12 juin 2010

Les commentaires sont fermés.