Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Statistiques du mois de janvier 2010 | Page d'accueil | Peillon/Descoings, même combat ! »

jeudi, 04 février 2010

MoDem au creux de la vague

Les sondages se suivent et ne se ressemblent pas. En fait, on descend toujours plus bas. Nous voilà maintenant estimés à 4% par la Soffres. Il faut dire que j'étais assez étonné de nous voir à 9% dans le dernier sondage CSA, en hausse de 1% alors qu'en maints endroits des sondages locaux nous donnent aux alentours de 3% ...

Si déjà, on pouvait savoir ce que le MoDem propose dans chaque région de France (dans certaines, nous en sommes encore à régler les querelles intestines), on pourrait commencer à travailler sur du solide. Ensuite, encore faudrait-il avoir des idées nouvelles, originales et convaincantes, ainsi qu'une ligne directrice. Nous sommes pour l'instant assez loin du compte.

Moi-même je vais voter MoDem, mais pour être franc, je vais le faire sans envie. Le programme national du MoDem ne correspond pas à mes idées, et pour ce qui concerne le programme régional en île de France, il y a des aspects intéressants, mais rien qui détone franchement par rapport aux autres programmes politiques. Très prochainement, je vais d'ailleurs tenter de me livrer à un véritable comparatif des idées des forces en présence.

Bref, l'atmosphère est rose, à l'heure actuelle, avec des teintes de vert, mais vraiment pas orange. Et la défaite annoncée de l'UMP ne saurait en aucun cas être une consolation, car notre but ne doit pas être de faire perdre l'UMP mais de porter en avant nos idées.

Je ne puis que comparer avec amertume, comme Bob, les scores que faisait l'UDF en 2004 et ceux que l'on nous prédit désormais. L'alignement sur la gauche ne nous réussit vraiment pas. Nous devions être indépendants, et nous avons passé l'automne à parler d'alliances avec la gauche. Comment être crédibles aujourd'hui ? Que dire à un électeur de centre-droit qui voudrait voter pour nous mais ne souhaite pas voir la gauche reconduite là où il se trouve ? Et à un électeur de gauche ? Pourquoi voterait-il pour nous alors que c'est bien plus simple de voter directement pour le PS, d'autant que ce dernier s'est sensiblement recentré, tout comme Europe-écologie au demeurant...

08:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : modem, régionales |  Facebook | | |

Commentaires

Bien vu, l'hérétique, pour une fois.
Cette stratégie de pseudo-indépendance n'a dupé personne. Quand on déclare vouloir y aller tout seul, et que, en plus, on dit que fera alliance avec tout le monde sauf l'UMP, il reste quoi au juste de la stratégie ?
La seule voie, c'était celle prônée par Lepage : négocier dur comme fer avec EE. Je reconnais que c'était très dur avec les Verts sectaires mais, à 8 ou 9%, on pesait quelque chose. Là, comme déjà indiqué, Huchon et d'autres ne vont même se baisser pour ramasser les miettes de voix du Modem.
Je prédis une fois de plus une Bérézina annonçant la fin de la carrière politique de Bayrou. Ce type portera une très lourde responsabilité dans l'histoire politique de la France. Entre un sarkozisme autoritaire et destructeur des valeurs de la République, et un PS exsangue d'idées (un comble qu'ils remportent toutes les régions !), Bayrou avait un boulevard devant lui. Et les Français y croyaient. Et il y avait des tas de couillons comme nous pour y croire et bosser. Mais le mépris des adhérents, le culte de la personnalité et, il faut bien le dire, une incapacité congénitale à diriger un parti, l'ont conduit là où le Modem se trouve aujourd'hui.

Écrit par : tamino | jeudi, 04 février 2010

@ Tamino

Rien à ajouter...

Écrit par : Ch. Romain (Nanterre) | jeudi, 04 février 2010

Lors d'une réunion Lundi,j'ai halluciné.

Les pontes locaux de mon intercommunalité parlait du ... second tour.

Je leur ai dit qu'il y avait un premier tour et qu'il fallait d'abord se battre pour le premier. Je me suispresque faché.
J'ai même cité l'exemple du LibDem.
Réponse:Ils font combien?
Ben... 16%.....

J'accepte de n'avoir aucun élu.
Pourquoi? Car ce que je défend me trancende et medépasse. Et je viens plutôt de la gauche.

Mais j'aimerais que l'on se bouge le cul!!

Qu'est-ce qui compte?
La place de machin? Les querelles intestines?

Ou nos valeurs, l'amélioration de la vie de nos concitoyens via la région, et l'alternative proposé à Nicolas Sarkozy qui est tellement grand qu'il n'hésite pas (cf canard enchaîné) à s'occuper (démocratiquement)de Dominique de Villepin(entre autre).

Écrit par : Phil | jeudi, 04 février 2010

@tamino
oh, vous savez, je soutiens coûte que coûte le MoDem, mais croyez-bien que je ne suis absolument pas dupe de ce qui ne va pas. En revanche, je ne pense pas qu'il était possible d'arriver à un accord avec EE. L'exemple, c'est en effet celui des Lib-Dems. Phil a raison.
Le sentiment que j'ai, depuis cet été, c'est que l'on compte sur les Socialistes pour avoir des sièges. Mais là, la gauche est de toutes façons majoritaire sans nous. Pourquoi s'embarrasser du MoDem ? si, à la rigueur en faire une sorte de nouveau PRG, et encore...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 04 février 2010

Il faut accepter d'avoir aucun siège aujourd'hui pour en avoir plus demain:-)

Écrit par : Phil | jeudi, 04 février 2010

@Phil
Oui, et il faut prendre le temps nécessaire pour construire une force centriste, démocrate et libérale. Pas une sorte d'ersatz de ps social démocrate.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 04 février 2010

Bjr. pourriez-vous donner la source du dernier sondage sofres ? merci.

Écrit par : Demos35 | jeudi, 04 février 2010

@ phil et l'hérétique.
Je suis d'accord mais la condition sine qua non et de faire tout ça sans Bayrou et sans la clique de la rue de l'UNiversité.

Écrit par : tamino | jeudi, 04 février 2010

@tamino
certainement pas. Je reste pour Bayrou, pas pour le MoDem, et c'est notre seul espoir.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 04 février 2010

"Oui, et il faut prendre le temps nécessaire pour construire une force centriste, démocrate et libérale. Pas une sorte d'ersatz de ps social démocrate."

j'allais le dire !!!!!....Avant toute chose, construisons nous une image forte, originale, différenciée de tous les autres partis et ensuite on pourra capitaliser la dessus ! ...pour le moment on ne l'a pas cette image, rien d'étonnant à ce que les scores électoraux soient faibles !

Écrit par : Nicolas007bis | jeudi, 04 février 2010

Notre combat de toujours c'est le pluralisme. Qu'aurions nous dit si Bayrou nous avait fait aller avec le PS ou un autre.... dès le premier tour.
Pas d'élus ? on passe aux cantonales etc...

Franchement j'aime mieux un petit chez-nous qu'un grand chez les autres;

De plus les coups bas pleuvent de plus en plus(et bien bas..) Ils sont beaux les alliés à ... Nous avons eu une lettre par mail mais surtout... (grave donc) en prenant "l'identité de quelqu'un d'autre"...et aussi tout en gardant le nom du MoDem du département, vraiment sympa.

J'avais gardé de l'amitié mais pas la confiance. Dure de garder de l'amitié aussi maintenant.

Je les trouve très courageux les candidats qui se présentent dans notre département.
Rien que pour cela il faut voter pour la liste MoDem et rien que MoDem. On a essayé de nous voler l'orange !

Écrit par : Fanal Safran | jeudi, 04 février 2010

Tout à fait d'accord avec Phil. Ces spéculations sur ce que les concurrents voudront ou feront de nous, c'est le propre d'un parti en crise d'identité, en manque de confiance en lui-même. Hélas, j'avais été témoin d'une conversation de ce genre, spéculativo-politicienne, entre … blogueurs démocrates, à l'automne déjà…

La conséquence presque certaine de ce genre de comportement, c'est que l'électeur ne nous remarquera même pas, et que les concurrents n'auront pas à se poser de questions sur notre compte.

Ceci dit, en réponse à L'Hérétique :

"Que dire à un électeur de centre-droit qui voudrait voter pour nous mais ne souhaite pas voir la gauche reconduite là où il se trouve ? Et à un électeur de gauche ? Pourquoi voterait-il pour nous alors que c'est bien plus simple de voter directement pour le PS"

Ben franchement, un électeur de gauche votera à gauche, un électeur "de centre-droit" il ne doit pas y en avoir plus de quelques centaines de milliers. En revanche des électeurs d'Ile-de-France il y en a autour de 7 millions. Et si on leur parlait à eux de ce qui les concerne - et qui nous concerne en tant que Franciliens - pendant que Mme Pécresse et Mme Jouanno continuent leur voyage intergalactique, pendant que M. Huchon et les siens continuent leur campagne-couleur-de-muraille-si-rien-ne-bouge-on-repasse, si ce que nous proposons peut "changer la vie" en Ile-de-France, là on donnera envie aux gens de voter orange.

Et c'est encore tout à fait possible ;-)

Et … je trouve qu'Alain Dolium s'y est mis très sérieusement. Si seulement on était nombreux à faire de même avec lui !

Écrit par : FrédéricLN | jeudi, 04 février 2010

Dans la philosophie Shadock, chaque échec nous rapproche de la probabilité du succès.Positivons donc: à 4% notre marge de progression est fantastique!! En avant!!

Écrit par : Grodem | jeudi, 04 février 2010

@Grodem
Oui, pompons, pompons, ce sera le pompon ! pom pom pom...
Le problème, c'est qu'il n'y a pas assez d'élections pour pomper...

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 04 février 2010

"Bayrou avait un boulevard devant lui. Et les Français y croyaient. Et il y avait des tas de couillons comme nous pour y croire et bosser. Mais le mépris des adhérents, le culte de la personnalité et, il faut bien le dire, une incapacité congénitale à diriger un parti, l'ont conduit là où le Modem se trouve aujourd'hui."

Il n'a pas tort Tamino...
Et je maintiens ma théorie : ceux qui vont voter pour nous sont issus majoritairement des chapelles de l'UDF

Écrit par : LCDM | jeudi, 04 février 2010

@ Phil

«Qu'est-ce qui compte?
La place de machin? Les querelles intestines?

Ou nos valeurs, l'amélioration de la vie de nos concitoyens via la région, et l'alternative proposé à Nicolas Sarkozy ?"


Eh bien, pour chez vous, je ne sais pas, mais dans les Hauts-de-seine, ce qui compte, c'est clairement la place de machin et les querelles intestines.

La liste du département a été composée en dépit de tout bon sens, contre l'avis de la majorité des adhérents (qui du coup ne feront pas campagne) et en choisissant certains candidats dont le PS ne voudra pas localement si jamais il devait y avoir un second tour pour le Modem.

L'explication de tout cela, c'est que ces candidats sont des soutiens du sénateur local, qui tente ainsi de préparer sa réélection de 2011. L'intérêt du mouvement est donc clairement subordonné à une combinaison de petite politique d'apparatchik. Avec la bénédiction de Bayrou, qui doit d'ores et déjà avoir fait une croix sur ces élections et n'a pas voulu se fâcher avec ledit sénateur. Il faut dire qu'un parlementaire, bon an mal an, ça doit rapporter 50 à 55 000 € à son parti. Et comme le Modem n'en a plus beaucoup...

Vous avez une autre question ?

Écrit par : Ch. Romain (Nanterre) | jeudi, 04 février 2010

"...je vais voter MoDem, mais pour être franc..."

Est-ce un autre billet électrochoc ou un coming/getting-out par touches successives? comment peut-on en arriver à revendiquer de ne pas exercer son rôle de "citoyen de plein exercice" au risque de perdre la foi (...) ou l'estime de soi en menaçant de s'abandonner à un réflexe de type godillot (de droite) ou pavlovien (de gauche) une fois dans l'isoloir?

Pour revenir sur un thème de votre billet http://heresie.hautetfort.com/archive/2010/01/24/berk-un-militant.html , je pense que le choix de se tourner ouvertement vers la majorité silencieuse était bon, a démontré son potentiel en 2007, et demeure pertinent aujourd'hui (voir la confiance de nos concitoyens envers leurs politiques). La vision de la société que propose François Bayrou reste d'ailleurs dans cet esprit.

Je n'ai jamais pensé que l'on pouvait imposer une 3eme voie en battant nos adversaires (les 2 blocs) sur leur terrain respectif, avec leurs propres armes et en partant avec un handicap. En cela, la feuille de route du congrès de Villepinte, et l'objectif de construire ses propres forces plutôt que de compter sur une faiblesse conjoncturelle ou systémique des adversaires étaient cohérents à mes yeux.

La difficulté me semble se cristalliser autour du parti... outil d'accession au pouvoir qui semble pourtant incontournable. Le soin porté à la construction de l'appareil, s'il faut bien en passer par là, est-il approprié?


PS: à demos35, lien vers le dernier sondage tns sofres pour Le Monde
http://www.lemonde.fr/elections-regionales/article/2010/02/04/regionales-le-ps-talonne-l-ump_1300688_1293905.html

Écrit par : Nicolas Mauduit | jeudi, 04 février 2010

@L'hérétique : Un comparatif ? Mais cher ami, nul besoin de chercher bien loin. Si tu parcours régulièrement mon blog, tu peux en voir en permanence.

Mis à part, vous semblez oublier que c'est une élection régionale.

Écrit par : Orange pressé | jeudi, 04 février 2010

Ah, ça pour être au creux, il est au creux!

Si le programme pour les régionales avait été un peu moins creux et un peu moins vague, le MoDem ne serait au creux de la vague à 4% ...

Ce n'est pas faute de certains militants d'avoir tiré maintes fois la sonnette d'alarme en disant qu'on allait droit dans le mur en continuant ainsi, mais à l'époque nous passions pour des empêcheurs de tourner en rond...

Écrit par : Sylvie Tiger | jeudi, 04 février 2010

@ Nicolas
Au premier tour ce sera le MoDem. Au second aussi s'il est indépendant. Sinon, je reprends ma liberté de vote.
@Orange Pressé
Je le lis régulièrement. Je prépare toutefois mon propre billet.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 04 février 2010

@ Sylvie
Sans doute. Mais ne croyez pas que ce soit mieux ailleurs. Les Verts, c'est pire, à mes yeux.

Écrit par : l'hérétique | jeudi, 04 février 2010

@césar l'hérétique

Contrairement à ce que vous pourriez penser, je pense qu'il n'existe pas de "parti idéal" et je n'ai même pas ma carte chez les verts,ni ailleurs, je vous le rappelle. (Je pense que je réfléchirai à 2 fois avant d'adhérer à un parti, mon expérience MoDem-Cap 21 m'aura un peu refroidie...)

Simplement, certains ont travaillé sur le projet régions depuis des mois, ils (EE) présentent un programme qui offre de bien nouvelles perspectives, et Dieu sait si nous en avons besoin! Le fruit de leur travail est là! Et Europe Ecologie est à 21% en Alsace et en Franche-Comté, il y a des raisons...me semble-t-il.

Pour ma part, j'ai toujours été convaincue que la troisième voix se situait dans un projet où Démocratie (non galvaudée)et Ecologie constitueront le socle d'un projet pour l'avenir.

Écrit par : Sylvie Tiger | jeudi, 04 février 2010

EE recentré ?!? quelle blague... c'est justement à cause de leur enfermement sectaire dans un gauchisme stérile que tout fout le camp, le PS se frotte déjà les mains :-(

A part ça, je ne comprends pas bien votre position : quand aucun programme ne correspond à mes idées, je vote blanc...

Écrit par : florent | jeudi, 04 février 2010

@ L'Hérétique
Et pourtant, comme l'a écrit Tamino, il y avait un boulevard qui s'ouvrait en 2007. Le MoDem aura fait fausse-route...

J'ai publié un billet sur tout ce que cela m'inspire.
http://lescriptorium.wordpress.com/2010/02/04/ou-va-le-modem-2/

Écrit par : Thierry P. | jeudi, 04 février 2010

Bah...Certains semblent avoir "les abeilles" par ici ;-D
Oups, ok je sors fiiissa!

Écrit par : Martine | jeudi, 04 février 2010

Mon cher hérétique, allez reprendre mes propositions pour les européennes ...

Le MoDem se meurt, et il est peut-être déjà mort, de son incapacité à intégrer une donnée fondamentale : on ne peut pas être durablement élus avec les voix des autres.

Par conséquent il est nécessaire de bâtir un force capable de peser durablement. Capable de devenir majoritaire. Avec beaucoup d'adhérents et d'électeurs. La génération politique qui a suivi François Bayrou s'est démontrée largement pas à la hauteur.

Passons ces régionales, de quelque manière, et construisons sérieusement, avec un bon bain d'humilité de la part de tout le monde.

Écrit par : Claudio Pirrone | jeudi, 04 février 2010

Je prédit une autre déconvenue celle d' Europe Ecologie : raison "Les Verts" l'ont arrimé à gauche: Question pourquoi un électeur de gauche ne voterai plus PS aujourd'hui ??
Les Verts auront donc su faire deux choses mettre le Modem hors jeu et EE dans la sillage comme expliqué par ailleurs «score très à la baisse» pour Europe Ecologie (13%)
Maintenant attention si le Modem explose, ce sera toute la famille démocrate avec. Et Corinne Le Page de même parce que Cap21 est divisé et n'est pas au mieux non plus
Et pour reconstuire quelque chose j'attend de voir ...

Écrit par : Orange Verte | jeudi, 04 février 2010

@l'hérétique

ce n'était pas tant la couleur du vote qui m'interpelait - chacun est seul face à son bulletin dans l'isoloir, en principe, comme face à sa conscience et ses convictions - , mais la motivation "reflexe" l'emportant sur le choix raisonné, ce que le billet semble laisser poindre par endroit... j'espère qu'en cherchant un peu vous trouverez quelque raison de motiver votre intuition.

Écrit par : Nicolas Mauduit | jeudi, 04 février 2010

Moi je pense que le Programme du Modem n'est ni meileur ni pire qu'un autre et que son organisation ne manque pas principalement de perfectionnisme mais de vie et de renouvellement.

C'est, comme depuis le début, le manque d'un cadre et d'une vie politique déterminés et francs qui cloche.

J'avais compris que le Modem était pour une 3 ème voie et donc qu'il devait avoir des accords avec ceux qui pensaient cela
en ne leur trouvant pas toujours des défauts rédhibitoires.

Je suis donc d'accord avec Tamino, Corinne Lepage a parfaitement raison un accord avec les Ecolos était parfaitement Possible.

Ou alors des accords entre le Modem, les écolos et le PS (en considérant que le PS n'est pas du tout un tout, qu'il y a celui des Eléphants et l'autre) comme la voie affirmée très nettement par Marielle de Sarnez (qui s'est donc totalement reniée depuis, elle qui n'avait eu aucune incohérence dans ses propos depuis 2007).

Je pense que dans ces conditions le Modem avait beaucoup plus de chance de se développer car cela correspondait plus au voeu populaire et c'était bel bien dans les deux cas une alternative à l'UM(Eléphants)PS.

Au lieu de quoi,en jouant la montre et en ne convaincant pas ni ne changent pour mener le Modem des gens qui sont très ancrés disons dans l'ancien (par exemple Monsieur Le Hideux directeur de cabinet de Francois Bayrou se dit très peiné du fait que About - trés Sarkosyste et voteur de loi antimodem - se mette en congé du Modem et dit qu'il a eu une profonde estime pour son action), Francois Bayou ne choisissant rien, choisit en fait de revenir sur les base du passé.
Et là je suis d'accord avec LCDM, en se disant indépendant et en ne choisissant rien, F. Bayrou Choisit de retrouver ses bases UDF.
En réalité comme dit en d'autres lieus depuis juin, juillet, et qui avait suscité des réprobations incroyables, F. Bayrou est peut-être un homme d'étude trés bon, mais il est un meneur de mouvement incroyablement peu doué, il préfère le sacrifier par vanité plutôt que de le laisser mener par quelqu'un qui a à coeur de mener la politique des adhérents et non pas être obsédédé par son sort personnel d'homme rêvant à la présidentielle.

Écrit par : Lucn | jeudi, 04 février 2010

C'est tout de même incroyable, on voulait une 3ème voie indépendante, donc on se présente au 1er tour sous nos propres couleurs, et vous n'avez pas de mots assez durs pour nous expliquer qu'il fallait s'allier avec un tel ou un tel...
On fera peut-être en dessous de 5% mais je ne me résignerai pas à aider F. Bayrou pour 2012. Il est peut-être bordélique, mal inspiré, mal conseillé mais il porte de fortes valeurs, une culture, une intelligence, une honnêteté, le goût d'une vie saine sans ostentation, et pour tout cela je continue.
Nous aurons peut-être la chance de voir une région résister à ces malabar UMPS.
L'adversité en fait fuir beaucoup, quand ce n'est pas carrément un déversoir de haine (voir le chevalier orange) ;
on peut même s'interroger sur leur véritable intention ; le" courage fuyons" a encore de beaux jours devant lui.

Écrit par : alouette | jeudi, 04 février 2010

@L'hérétique

Faut dire qu'avec un vice président aussi désinvolte sur les conséquences d'une défaite électorale et aussi irrespecuteux de cette élection que Benhamias on ne pouvait pas espèrer donner envie de voter aux français pour le MoDem

http://www.lejdd.fr/Politique/Regionales/Actualite/Le-Modem-confiant-malgre-tout-166368/

Écrit par : Fabio Lauresti | jeudi, 04 février 2010

@L' hérétique,
Notre société est bien malade, jamais notre faute, toujours celle du chef! ;)
Meme si tout a était fait à différents niveaux pour lui mettre des "batons dans les roues"...
@+

Écrit par : Martine | jeudi, 04 février 2010

Le MoDem se détruit de l'intérieur par des nouveaux qui se sont vus trop beaux trop vite et par des anciens qui ne voulaient pas laisser leur place.
Il aurait pourtant été si simple que chacun accepte d'être là pour une belle cause commune.
Non ce n'est pas Bayrou qui portera la responsabilité d'un échec en 2012 ; ce sera vous ce sera nous qui n'avons pas sû intégrer son message et surtout monter en puissance dans unbe voie que l'on savait pas facile. L'espoir qu'il a porté nombreux ici en sont des détracteurs.
Le MoDem inquiétait en haut lieu, le sabordage sera venu de sa composante.
Je suis fière de ne pas contribuer à ce lynchage en règle.

Écrit par : alouette | jeudi, 04 février 2010

@Alouette

Mais enfin il n'y a pas de lynchage en règle. F. Bayrou s'en remettra très bien, politiquement ou non, avec ou sans (tout petit) Modem.
Mais les adhérents qui coyaient à une 3 ème voie, où ils vont ?

Plutôt à une deuxième voie, une voie autre que l'UM(éléphants)PS, qui veulent échapper à ce combat truqué et connivent entre cet immoral Sarko et cette grosse tricheuse de M. Aubry ?

Écrit par : Lucn | jeudi, 04 février 2010

@Lucn,
J'ai tendance à croire qu'en termes de tricheries, l'une et l'autre sont peut etre à égalité...Ah la la! :-D
@+

Écrit par : Martine | jeudi, 04 février 2010

@ L'hérétique (pour info)
J'ai banni la troll de chez moi. Ton blog étant un de ses hauts-lieux de chute, elle ne manquera pas de s'y épancher pour se lamenter du sort si peu démocratique que je lui inflige.

http://lescriptorium.wordpress.com/2010/02/04/ou-va-le-modem-2/#comment-631

@ Martine
Ne vous épuisez pas à me répondre. Continuez vos errances sur les blogs sans moi.

Écrit par : Thierry P. | jeudi, 04 février 2010

Tant mieux Thierry,
Vous affichez votre désarroi, et oui je ne vous aime plus, pas récent...
Peut-etre avez-vous noté que je n'interviens plus sur vos blogs "fétiches", ainsi va la vie...Mais j'aime Claudio et l'hérétique et bien d'autres, aussi j'ai tendance à vouloir les protéger, dslée! :-D

Écrit par : Martine | jeudi, 04 février 2010

Je suis absolument d'accord avec l'Hérétique, il faut completement séparer dans l'analyse (d'ailleurs les electeurs le font) Bayrou et le Modem.
Bayrou a certes du mal à imposer sa vision d'une autre politique a ses cadres, et , les caciques locaux du MoDem font exactement de la politique traditionnelle en pensant court terme et petits avantages entre amis. Laissons passer les elections, faisons le bilan ensuite et surtout ne perdons pas la mémoire pour la suite ....et les futures elections internes.
L'essentiel est d'etre prets pour2012 quoiqu'en pense les ronchons...
paul

Écrit par : paulo40 | vendredi, 05 février 2010

@Paulo

"Laissons passer les elections, faisons le bilan ensuite et surtout ne perdons pas la mémoire pour la suite"

Le souci c'est que l'on disait cela en juin déjà...

C'est sûr que si à chaque fois ont dit, on ne remet rien en cause ,on verra après, nous n'irons pas loin.

D'un autre côté comme dirait l'autre, les promesses n'engagent que ceux qui y croient !

Écrit par : Fabio Lauresti | vendredi, 05 février 2010

Les commentaires sont fermés.