Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Violences scolaires, Châtel ferait mieux d'écouter Bayrou ! | Page d'accueil | Demandez le Daily MoDem ! »

jeudi, 04 février 2010

La preuve que Sarkozy a flingué la droite...

Si vous voulez une preuve évidente que Nicolas Sarkozy a largement flingué la droite, elle se trouve dans les enseignements que l'on peut tirer du sondage réalisé par le CSA à la demande de Marianne.

C'est très simple, c'est arithmétique. Dominique de Villepin est un homme de droite. Sarkozy aussi, mais de droite bonapartiste. Bayrou est un centriste, et on peut estimer qu'un bon tiers de son électorat est de centre-droit.

Donc, Sarkozy obtient 32% dans l'hypothèse 1, Villepin 10% et 1/3 de l'électorat de Bayrou donne 4% soit un total de 46%. Avec les 9% de Marine Le pen, on obtient 55%.

Si on compare droite et gauche sans leurs extrêmes, la droite est potentiellement à 46% et la gauche à 38% (Duflot + Aubry + Buffet). Au fait, tous les leaders socialistes font bien moins que Royal en 2007 : 19% pour Aubry, 22% pour DSK...

Je comprends de ce sondage que Sarkozy qui ne peut guère plus espérer de 40% aux prochaines régionales est parvenu à faire fuir une partie de l'électorat de droite ; si les sondages sont à peu près fiables, ils ont mis les voiles vers Europe-écologie (les pauvres, s'ils savaient !!! plus gauchistes que les verts, tu meurs !) et dans de bien moindres proportions, désormais, vers le MoDem. La personnalisation de l'élection présidentielle fait que Sarkozy parvient à recapitaliser pas mal de ces voix perdues sur son nom, mais dans d'autres élections, il est mal barré. Il faut rappeler que l'UMP avait déjà perdu des sièges, après son élection, à l'Assemblée Nationale. La prochaine fois, la perte pourrait être bien plus sèche...

En tout cas, Dominique de Villepin réussit un sacré retour dans l'opinion ; un avenir politique est à nouveau possible pour lui, d'autant qu'il conserve des sympathies à droite prêtes à se manifester à la première occasion.

22:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : csa, sondage, royal, aubry, dsk, bayrou, sarkozy |  Facebook | | |

Commentaires

9% au Front national. on a vu en 2005 ce que valent les sondages sur le sujet.
a mon humble avis on peut prédire qu'il fera bien plus,

Écrit par : olympe | jeudi, 04 février 2010

Personnellement, je ne me sens pas vraiment attaché à être de droite ou de gauche, mais ce qui est sûr, c'est que je ne suis pas pour Sarkozy. Du coup, ça ouvre plusieurs perspectives de choix de vote...

Peut-on vraiment additionner tous ces scores pour en tirer une conclusion sur le rapport droite/gauche ? Pas sûr. Villepin, Bayrou et les autres n'ont pas vraiment de programme, si ce n'est le fameux anti-sarkozysme. Il y a donc surement une grande part de rejet de Sarkozy dans les intentions de vote, au dessus de tout clivage.

Écrit par : MaxF | vendredi, 05 février 2010

Arrêtez avec vos sondages qui ne veulent rien dire 2 ans avant l'élection

Écrit par : Maxime | samedi, 06 février 2010

Les commentaires sont fermés.