Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ne pas s'allier avec Arthuis, c'est une c****rie | Page d'accueil | Le MoDem ni clone ni clown »

dimanche, 17 janvier 2010

Haro sur qui , maintenant ?

Le Crapaud du Marais laisse entendre dans l'un de ses billets que je ne vois que des bons enseignants à l'Éducation Nationale. Tout ça parce que je suis rentré dans le lard de Gabriel Cohn-Bendit.

En réalité, je ne défends pas les professeurs en particulier : qui, sur ce blog, a largement soutenu les financiers et les banquiers, les entrepreneurs, les laboratoires pharmaceutiques et cetera...C'est juste que je me défie fortement de cette tendance bien française qui consiste à crier haro sur le baudet. Cohn-Bendit pense que seuls 15% des profs se donnent à leurs élèves. Personnellement, je pense que c'est moins que cela. Cela justifie-t-il de conchier tous les autres pour autant ? En réalité, dans toutes les professions, il y a une petite minorité qui excelle dans son art et une grand majorité ordinaire avec toutes les nuances que l'ordinaire comporte. S'il y a des "mauvais profs", il y a bien sûr les avocats véreux, les fonctionnaires feignants, les patrons-voyous, les flics ripoux, les banquiers-voleurs, les artisans truands et j'en passe...On peut bâtir un inventaire à la Prévert, à ce compte-là.

Je n'aime pas que l'on stigmatise une catégorie de la population, dès lors que rien ne justifie plus qu'ailleurs cette stigmatisation. J'observe simplement que cela revient à échéances régulières, dans une belle harmonie, envers les profs, depuis une quinzaine d'années. Voilà pourquoi je défends (pas toujours, parce que ce ramassis de gauchistes et de bobos ne le méritent pas) les enseignants quand je juge les attaques faciles. Sans surprise, les attaques les pires viennent toujours d'autres enseignants (z'ont vraiment que ça à f..., les enseignants, j'vous jure...)...

Quand ce sont les responsables politiques qui tombent dans ce travers, j'estime ce populisme inadmissible. Et quand c'est le star-system qui relaie, je m'énerve d'autant plus que c'est une classe sociale qui profite à plein des largesses des différents pouvoirs. La seule catégorie, en fait, que j'admets de stigmatiser d'un bloc...

Commentaires

Voila qui devrait réjouir une certaine mare :)
Merci, l'hérétique.

Écrit par : Martine | dimanche, 17 janvier 2010

+1 l'hérétique, +1

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 17 janvier 2010

"Cohn-Bendit pense que seuls 15% des profs se donnent à leurs élèves. Personnellement, je pense que c'est moins que cela."

Qu'appelles-tu "se donner aux élèves" ?

Écrit par : Mathieu L. | dimanche, 17 janvier 2010

Oui c'est vrai que vous défendez les profs aussi mal que les banquiers... : vous ne comprenez pas qu'on critique les profs, alors que vous admettez que moins de 15% des profs se donnent à leurs élèves ... !!!

Écrit par : Géraldine | dimanche, 17 janvier 2010

Mouais: "se donner" effectivement... :-DDD
Oups, je sors raaapiidooos!!

Écrit par : Martine | dimanche, 17 janvier 2010

@ Géraldine
Mais ça veut dire quoi "se donner" ? C'est ridicule de lancer ce genre d'assertions ! Dans tous les métiers, on demande une prestation standard. Évidemment, on est content quand elle est exceptionnelle, mais le principe, c'est d'obtenir l'essentiel.
C'est quoi ces espèces de jugements pseudo-moraux à deux balles...
Ce que vous, vous ne comprenez pas, c'est que votre argumentation ne vaut rien, pas plus que celle de GCB ; c'est du petit populisme mesquin, et si vous y tenez absolument, vous l'appliquerez à toute la population. On a procédé ainsi chez Pol Pot...

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 17 janvier 2010

@ Mathieu
je ne sais pas, c'est une formule bidon de GCB. Maintenant, si tu me demandes moi, ce que j'attends d'un bon prof, c'est simple : une véritable maîtrise disciplinaire et de l'humanité avec ses élèves, de l'équité, du respect et de la justice, tout cela avec de la fermeté, de la patience et de la pédagogie...
Pas plus que cela : je me fous de ses méthodes et de ces choix dès lors que mes enfants progressent, apprennent des choses, et, idéalement, s'intéressent à ce qu'ils étudient.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 17 janvier 2010

@ L'Hérétique : tiens, nous sommes totalement d'accord sur la vision du métier ; j'ajouterais juste à ta définition "de l'équité, du respect et de la justice, de la bienveillance, tout cela avec de la fermeté, de la patience et de la pédagogie."

Écrit par : Mathieu L. | dimanche, 17 janvier 2010

Heretique,

je me permets de commenter ton billet !

Un "mauvais" prof ne peut pas etre vire, contrairement aux autres professions que tu cites, et qui sont soumises a l'evaluation de leurs clients, superieurs ...

C'est pas tant que je plaigne les finances de l'Etat qui, dans ce cas, emploie une personne incompetente, mais un mauvais prof fait perdre son temps a ses eleves (soit en moyene plus d une trentaine). La nuisance collective d'un mauvais prof est donc beaucoup plus elevee pour la societe que pour les autres professions que tu cites.
Si un mauvais artisan fait de mauvais meubles, ca ne regarde que lui et ses clients, qui ont toujours le choix d'aller ailleurs ... contrairement a nos tetes blondes, par ailleurs !

Pour en finir sur ce que je trouve profondemment pathetique, c'est que dans 99% des cas, un proviseur ne peut rien faire pour sanctionner un de ses professeur !

Tant que les professeurs beneficieront d'un statut protege, je trouverais justifiees les charges contre les plus mauvais d'entre eux.

+++

Écrit par : Benoit | dimanche, 17 janvier 2010

@ Benoît
Dites, cher Benoît,

Avez-vous eu maille à partir avec un artisan qui avait mal fait le boulot chez vous ?
Eh bien pour ce qui me concerne, j'en suis à dix années de procès en dépit de rapports d'experts tous en ma faveur.
Quand il y a malfaçon, on ne la voit pas, et notre justice est dans un tel état de déliquescence qu'il est quasiment impossible d'obtenir réparation...
Évidemment qu'un mauvais prof est fâcheux pour la société, et même très fâcheux quand il enseigne dans des classes charnière. Mais il ne l'est pas plus qu'un mauvais médecin, par exemple (vous imaginez bien les conséquences des erreurs de diagnostic et combien vous pourrez vous gratter longtemps avant d'obtenir la moindre reconnaissance d'une éventuelle erreur...)

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 17 janvier 2010

Si je partage l'idée que le corps enseignant comporte autant que le reste de la population de personnes géniales, normales ou médiocre, j'ai tout de même du mal à entendre que moins de 15% se donnent à leur élèves. Cela ne veux rien dire mais évoque que 85% ne ferraient que le service minimum. Mon expérience d'élève m'évoque plutôt le rapport inverse, mais cela reste bien sûr subjectif.

Écrit par : CedricA | dimanche, 17 janvier 2010

@Géraldine,
Personnellement rassurée qu'aucun de mes enfants ne soient dans la votre!!!

Écrit par : Martine | dimanche, 17 janvier 2010

@Benoît
"[...]un mauvais prof fait perdre son temps a ses élèves "

Oui bien sûr, et en plus certains se permettent de les humilier, de les orienter n'importe comment etc. Des élèves qui dépriment à cause des professeurs, ça existe.

"Pour en finir sur ce que je trouve profondemment pathetique, c'est que dans 99% des cas, un proviseur ne peut rien faire pour sanctionner un de ses professeur !"

Exact

"Tant que les professeurs beneficieront d'un statut protege, je trouverais justifiees les charges contre les plus mauvais d'entre eux"

Tout à fait d'accord.

Écrit par : Géraldine | dimanche, 17 janvier 2010

Eh being Géraldine,
Si je devais me prononcer à ce sujet, vous seriez une des premières à partir, une chance que vous n'exerciez pas dans un des établissements de mes enfants...

Écrit par : Martine | lundi, 18 janvier 2010

Coucou

Je suis d'accord avec toi et avec Benoit : car un mauvais prof, c'est plus grave que qn qui rate ta salle de bain...
J'ai écrit un billet sur ma scolarité, mais je dois le retravailler. Le résumé est celui-ci : j'ai eu qlq bons profs, 2 excellents et puis le reste ou des moyens ou des nuls. Si je n'avais pas été bon élève par "nature", j'aurais échoué. Donc l'école est uniquement faite pour ceux qui ont des capacités et/ou pour ceux qui ont de fric.

Écrit par : LCDM | lundi, 18 janvier 2010

@Géraldine
Je vous ai déjà dit que je ne suis pas enseignant, mais comme vous êtes remarquablement obtuse, comme sur tout le reste, au demeurant, vous restez persuadée que j'en suis un...C'est pas grave...Pour le reste, je trouve assez ridicule de pouvoir penser ce que seraient les capacités d'enseignement d''individus qui écrivent sur un blog. ça donne une bonne idée du personnage que vous êtes et de la manière dont vous vous forgez vos propres opinions. Je n'aimerais pas être un de vos élèves, tiens, si vous êtes bien enseignante en activité, du moins, comme vous le prétendez.
@Martine
Oui, moi aussi : elle habite dans le 15ème, mais je ne sais pas si elle y enseigne. Se renseigner pour éviter d'y inscrire mes enfants
@Géraldine
facile : je connais votre identité, maintenant, et il suffit simplement que votre nom ne figure pas sur les équipes pédagogiques des établissements du 15ème.

@LCDM
Oulah, tu t'engages sur un terrain dangereux...je peux te donner plein d'exemples de risques que te font courir des réalisations artisanales franchement ratées.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

@Géraldine
C'est vraiment une obsession, chère GC...décidément...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

@Géraldine
Rassurez-vous, au fait : jamais je ne dévoilerai votre identité réelle ici (ou ailleurs). J'ai une éthique, moi...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

Mon Dieu...je suis terrorisé...
tenez, j'en sais encore un petit peu plus, maintenant, à votre sujet. Pas besoin de faire une recherche dans le 15ème, au fait, vous n'y enseignez pas et n'y avez jamais enseigné.
En fait, ce n'est pas dans Paris que vous avez enseigné, mais...pas très loin.
Bref, je vous suggère d'en rester là. Je ne fais pas d'obsession sur l'identité des commentateurs et des blogueurs, mais pour me renseigner, je suis assez efficace, l'air de rien...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

Merci Géraldine de vos interventions "brillantissimes" et siii révélatrices! :)

Écrit par : Martine | lundi, 18 janvier 2010

@l'hérétique
pourquoi ne mettez-vous pas Géraldine sur une black-list
cette sale personne est malfaisante et elle vous menace (votre identité ne m'intéresse pas) : on dirait une concierge au temps de la Gestapo.
Ses commentaires n'apportent rien et sa vanité est insupportable. Excusez-moi d'intervenir pour des choses aussi peu intéressantes. Je suis juste un lecteur discret de votre site et j'aspire à le rester. Cette femme devrait avoir honte.

Écrit par : Jean-Victor | lundi, 18 janvier 2010

lectrice occasionnelle du blog, je ne comprends pas pourquoi Géraldine vient régler des comptes personnels, à ce qu'il semble, avec l'hérétique ici.
Vos identités à l'un et à l'autre n'intéressent personne. Débattez en grandes personnes s'il vous plaît.

Écrit par : Estelle | lundi, 18 janvier 2010

@Estelle et Jean-Victor
Ne vous inquiétez pas pour moi, merci. Je n'ai pas l'intention de relever ses provocations.
@Jean-Victor
Merci, Jean-Victor, de vos conseils, mais le filtrage n'est pas le style de la maison, sauf si, évidemment, il y avait infraction caractérisée à la loi.
@martine
Oui, vous avez remarqué, vous aussi ? elle est de plus en plus brillante. L'idée qu'elle ait pu avoir des enfants en charge me glace le sang.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

Ce que je ne comprends pas l'hérétique, c'est votre acharnement à défendre les banques et les banquiers : pourquoi ? ne pensez-vous pas qu'ils ont fait suffisamment de mal à l'économie et aux industries ? Ils refusent de faire des prêts aux petites entreprises et distribuent d'énormes bonus après avoir eu la vie sauvée par les états, c'est à dire nos impôts !

Écrit par : Jean-Victor | lundi, 18 janvier 2010

@ Jean-Victor
Le crédit, la finance, les bourses ont été des facteurs de progrès sans précédent pour l'humanité. Ils ont amené une croissance fantastique au XXème siècle. Je n'oublie pas ce rôle historique.
Bien sûr, la finance peut déraper, mais les banques sont des moteurs pour l'économie et l'industrie. L'oublier, c'est se tirer une balle dans le pied.
Dès que j'ai plus de temps, je développerai ma réponse.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

A Jean-Victor et l'hérétique : JV a raison : blackliste, ça sert à rien. La dernière fois, j'ai eu un con du MoDem 31 qui a écrit "Crapaud = mon nom de famille, c'est toi qui t'es barré et tout le monde est content"
Vous voyez le genre de cons... Commentaire stérile, anonyme qui se faisait passer par un "moi je sais qui tu es" (alors que tout le monde le sait ou peut le savoir) et voilà...

Écrit par : LCDM | lundi, 18 janvier 2010

@LCDM
C'est parfois tentant, mais tellement contraire à mon tempérament, a fortiori quand il s'agit d'un contradicteur.
Et puis quand je vois ce que se prend Christophe depuis qu'il s'est frité avec Bayrou, je me dis que je ne peux tout de même pas faire moins...

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

LCDM,

Il préfère laisser ce blog ouvert. Au fait, l'hérétique : je viens de poster un commentaire et il n'apparaît pas. C'est normal ?

Écrit par : Jean-Victor | lundi, 18 janvier 2010

@ Jean-Victor
Je ne sais pas : j'ai des trucs zarbi, de temps à autre, avec hautetfort.
J'ai reçu un com de vous dans ma BAL, mais à mon nom ! En revanche, il n'apparaît pas sur le blog.
étrange !?

Écrit par : l'hérétique | lundi, 18 janvier 2010

@Géraldine,
Il n'y a jamais eu aucune modération sur ce blog, vous le savez fort bien: la preuve, vous etes toujours là !!! :))
Et vous n'avez subi aucune "menace"...
Bonne soirée à vous

Écrit par : Martine | mardi, 19 janvier 2010

@Géraldine,
Vous etes vraiment "rigolote" parfois, relisez bien mon dernier com ! :)))
Voui, je persiste: heureuse que mes enfants ne soient pas entre vos mains, il y aurait surement, définitivement des problèmes de com!!!
Sans animosité aucune, bien à vous :)

Écrit par : Martine | mardi, 19 janvier 2010

Je ne suis pas un nouvel intervenant.
J'ai écrit à deux ou trois reprises des commentaires ici.

Écrit par : Jean-Victor | mardi, 19 janvier 2010

@ l'heretique,

Chaque citoyen a la liberte de changer de medecin traitant s'il n'ai pas satisfait de ses prestations. Et Dieu sait comment le bouche a oreille est efficace pour changer de medecin !

Mais connaissez vous un eleve qui a reussi a change de prof en cours d'annee parce qu'il le trouvait pas bon ? Aucun ! Et je pense sincerement que les eleves sont a memes de juges leur prof, meme si ceux-ci les notent.

Le respect est la valeur essentielle que l'ecole devrait enseigner. J'ai pu constater dans mon parcours que les "meilleurs" profs etaient aussi les plus respectes, y compris par les moins brillants. En revanche, les "mauvais", etaient eux la cible de toutes les moqueries possibles. Je me demande donc comment un prof peut inculquer le respect si iln'est pas lui meme respecte ?

Conclusion : Non seulement les mauvais profs echouent dans leur tache pedagogique, mais ils creent un terrain dexpression pour l'incivilite.
La prejudice est donc double, d'où tout l'interet pour la societe a les "sortir" du circuit !!!

+++

Écrit par : Benoit | vendredi, 22 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.