Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Azouz Begag a écrit le Gône du Chaâba ! | Page d'accueil | Marielle de Sarnez déplore le gâchis de Copenhague »

dimanche, 20 décembre 2009

Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de Danmark

«Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de Danmark» est l'un des vers les plus connus de ceux qu'a écrit Shakespeare. C'est Marcellus qui prononce ces mots à la scène 4 de l'acte I d'Hamlet. Hamlet vient de voir un spectre que Marcellus et Horacio, ses amis ne voient pas. Décontenancés et ne comprenant pas son attitude, ils décident malgré tout de le suivre. La réponse d'Horacio à Marcellus est d'ailleurs édifiante :

«le Ciel y pourvoira.» ...

S'il y a quelque chose qui m'interroge, c'est tout de même le nombre de défections qu'a connu le MoDem. Et je ne parle pas de celles qui ont une cause politique identifiée, mais des autres. Il y a bien sûr des maniaques (que je soupçonne d'être dangereux comme le sont tous les individus qui sont obsessionnels) mais aussi des militants très rationnels et tempérés parmi ceux qui sont partis ou se sont mis en retrait. Pour ma part, je connais (un peu) surtout les parcours des militants de l'île de France, ainsi que quelques autres en régions. Il y en a au moins quatre dont je veux parler, parce que leur retrait ou leur départ est un gâchis humain.

La première (c'est une femme), c'est la coordinatrice (et largement conceptrice) du programme du MoDem sur les questions sociales, et particulièrement de la petite enfance  lors des municipales de 2008 à Paris : Christelle de Crémiers. Christelle était très bien implantée dans le 17ème arrondissement de Paris. C'était une élue municipale, elle avait tissé un réseau de relations avec les associations locales. Il eût été naturel qu'elle prît la tête de liste du MoDem dans cet arrondissement. Pourquoi avoir placé à la place Pierre-Emmanuel Portheret qui était lui-même implanté dans le 16ème arrondissement, tout cela pour faire une place à Jean Peyrelevade là-bas ? le même Peyrelevade a démissionné quelques mois plus tard parce qu'en fait, être élu municipal,  cela ne l'intéressait pas. En 2008, nous avons frisé les 10% dans le 17ème. Je suis convaincu que Christelle les aurait franchis. Il eût fallu au minimum offrir des compensations à Christelle en interne, d'autant qu'elle avait prouvé par son travail dans les commissions qu'elle avait de véritables capacités de synthèse et de coordination.

La seconde (c'est encore une femme), c'est Quitterie Delmas. Je pouvais avoir des différences avec Quitterie, notamment en termes de positionnement politique, je n'en appréciais pas moins sa capacité à fédérer un grand nombre d'individus dans son sillage et sa présence médiatique. Elle est finalement partie : c'est pourtant quelqu'un qu'il eût été un atout de compter dans ses rangs par les temps qui courent.

Le troisième s'appelle Thierry (je n'en dirai pas plus sur son identité) et a ouvert récemment un blog. Il y regrette, d'ailleurs, le MoDem du temps jadis. Thierry, c'est un ami, un homme loyal et juste ; un idéal d'humanisme. Une encyclopédie vivante : tous les sujets l'intéressent. Quand je le lis, je bois ce qu'il écrit. J'ai eu quelques moments difficiles sur ce blog : il était là à chaque fois. Il est parti en raison d'une sombre affaire dont je n'ai pas les tenants et les aboutissants, mais dont il eût fallu percer l'abcès une bonne fois pour toutes par une procédure de conciliation ad hoc.

Le quatrième, enfin, c'est Christophe Ginisty. Quoi qu'il en dise, ce n'est pas sur des idées, pas même sur des procédures que Christophe poursuit une vendetta personnelle mais sur une erreur humaine. Bayrou a ce travers qu'il peine à reconnaître ses erreurs, bien sûr dans le domaine tactique, mais bien plus encore dans le domaine humain. Il admet être trop fier et batailleur, mais n'en tire pas les conséquences. Il s'est heurté avec Cohn-Bendit, par chance, ce dernier n'est pas rancunier. Avec Christophe, il en va autrement : Bayrou faisait confiance à Christophe et Christophe appréciait personnellement Bayrou. Il l'appréciait et a pris sur lui à de nombreuses reprises. Par exemple, Bayrou avait confié à Christophe de coordonner un groupe d'adhérents afin de mettre en place un réseau social via une plate-forme pour le MoDem. Bayrou est fasciné par wikipedia. Fasciné au point d'imaginer que le modèle est transposable, alors qu'en réalité, il est unique, et, à mon avis, très difficilement imitable. Bayrou a ce travers gaullien de penser que l'intendance suivra. Le problème, c'est que l'intendance, elle en a sa claque, parfois. Et ça, c'est le genre de choses qui passent un peu au-dessus de sa tête, à Bayrou. Le groupe que Christophe animait était de surcroît constitué de bénévoles. Il était évident que ce groupe aurait le plus grand mal à finaliser la plate-forme voulue dans les temps impartis. Il eût fallu au moins payer à plein temps un développeur. D'ailleurs, le résultat final, bien qu'inachevé, présentait bien.

Or, que fit Bayrou ? Eh bien il fit appel discrètement à une société privée sans en avertir Christophe. C'est elle qui a développé lesdemocrates.fr . Christophe l'apprit à peine deux semaines avant son lancement. Il dut prendre donc sur lui de l'annoncer à son équipe et d'endosser les critiques et les défections qui s'ensuivirent. Pour avoir avalé la couleuvre et encaissé à la place de Bayrou, il eût dû être remercié mille fois. S'il y a bien une preuve de fidélité et de courage, c'est bien celle-là !

Bayrou avait toujours voulu ce qu'il appelle des auto-moteurs, c'est à dire des individus indépendants, qui promeuvent le MoDem et ses idées à échelle locale voire plus quand c'est possible.

Christophe obtint une sixième place sur la liste des Européennes en île de France. Il savait que la place n'était pas éligible (à moins de faire un score monumental) mais c'était tout de même une forme de reconnaissance dont il se satisfit.

Après les Européennes, de nombreux militants ruèrent dans les brancards. Christophe eut alors une initiative que je juge intelligente : il prit la tête de la fronde et tenta de la canaliser. Ce fut les Promoteurs.

Or, Bayrou fit une erreur tactique qui ne laisse pas de continuer à m'étonner : il eût valu mille fois mieux une opposition interne coordonnée et canalisée par Christophe, qui était sur le fond un ami, que dispersée et en proie à des voix autrement plus hostiles, voire malfaisantes.

Non seulement Bayrou ne comprit pas ce que Christophe avait voulu faire, mais il lui en tint rigueur. Et lors du Conseil National du 04 juillet, il lui lança au visage deux attaques très blessantes et injustes.

1. il lui reprocha d'avoir profité du "système". S'il y a bien quelqu'un qui aura donné de lui-même au MoDem et à Bayrou sans jamais en profiter, c'est bien Christophe. Quelle injustice ! Il n'a profité de rien du tout si ce n'est des baffes vers la fin...

2. Plus gonflé : il lui fit le reproche de ne pas avoir finalisé la plate-forme qu'il avait attendu, et donc, de ne pas être fiable. Il faut le lire pour le croire. Je dois être honnête : si j'avais été à la place de Christophe, je lui aurais soufflé dans les bronches. C'est du foutage de gueule ! j'aime bien Bayrou, mais, à mon avis, de temps en temps, il a besoin de se faire claquer.

Il faut toutefois préciser que Bayrou était alors dans une mauvaise passe : il avait mal digéré l'échec des Européennes, et puis il avait ses propres soucis personnels. Il n'en reste pas moins que lorsqu'on est un chef de parti, il faut souvent prendre sur soi, et surtout, on ne laisse pas partir quelqu'un de la valeur de Christophe Ginisty. Le problème, c'est que Bayrou s'est braqué.

Les choses se sont alors dégradées de plus en plus vite (Christophe est aussi fier et buté que Bayrou...) avec quelques attaques pas fameuses de Christophe...(j'ai fait les frais de la moins "méchante" d'entre elles).

Je connais assez bien Christophe, on a souvent échangé. Sur les procédures, il n'y pas l'ombre d'une épaisseur de papier entre nos vues respectives. Politiquement, il est plus à gauche que moi, mais on est très proche. C'est quelqu'un pour qui j'ai de l'estime, et je pense que dans son domaine, la communication sur internet, il est excellent. Malheureusement, le MoDem l'aura appris à ses dépens ces derniers mois.

C'est donc un homme blessé qui écrit sur son blog à l'heure actuelle, même si le temps passant, les plaies se cicatrisent. Est-ce qu'il eût été (serait ?) compliqué à Bayrou de prendre son téléphone, d'appeler Ginisty et de lui dire : Christophe, je le reconnais, j'ai été injuste envers toi, je m'en excuse.

Je soutiens le MoDem, y compris parfois quand je ne suis pas d'accord (avec toutefois des limites), mais par moment, il faut que la soupape de sécurité s'ouvre. Même si je n'ai rien dit à l'époque, je n'en pense pas moins que les torts ne sont pas du côté de Christophe dans cette histoire, pas plus qu'ils ne l'étaient du côté de Christelle.

Tout cela, bien sûr, c'est de la petite histoire, mais la petite histoire est faite aussi d'histoires individuelles, d'hommes et de femmes, et souvent, il faut commencer par l'écrire avant de pouvoir écrire la Grande Histoire : le Ciel n'y pourvoira pas indéfiniment...

 

10:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (51) | Tags : bayrou, ginisty, crémiers |  Facebook | | |

Commentaires

Depuis quelques temps, je ne partagais pas toujours les points de vue de l'Hérétique, notamment dans sa focalisation sur LES centres.

Mais ce billet est de haute qualité et de très haute tenue. C'est un billet rassembleur comme il en faudrait beaucoup plus chez l'ensemble des bloggeurs et des militants.

Merci...

Écrit par : BGR | dimanche, 20 décembre 2009

Merci, l'hérétique.

Je partage 3/4 de votre billet. Sur le quart restant je m'abstiens car je ne connais pas Christelle de Cremiers.

Écrit par : Claudio Pirrone | dimanche, 20 décembre 2009

Plutot en accord avec le commentaire de BGR.

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Merci pour cette note très pertinente, et très juste, notamment pour Christophe.

Écrit par : Céline Hountomey | dimanche, 20 décembre 2009

@L'hérétique : Salut, juste pour préciser, que l'histoire de Quitterie est bien différente, elle a fait un choix, le choix de faire de la politique d'une manière différente, elle ne croit pas aux appareils, elle n'a pas tort, elle ne croit pas aux institutions actuelles, essaye de s'appliquer à sa vie de tous les jours ce qu'elle prône..n'a jamais reparlé du MODEM....Je trouve que son choix mérite juste un mot : respect! c'est un choix personnel, réfléchi, un choix de vie..pas un non choix ou un choix de dépit, un vrai choix qui a du être difficile à prendre, à bientôt, bonnes fêtes, bien à toi, Virginie

Écrit par : virginiev | dimanche, 20 décembre 2009

Bon billet. François devrait le lire...

Écrit par : KPM | dimanche, 20 décembre 2009

@L' hérétique,
Vous avez omis le contexte, vous savez combien je suis attachée à l'environnement.
@+

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Il y a effectivement eu beaucoup de gâchis humain dans ce parti, et il est clair que FB devrait au minimum apprendre à dire "merci".

Un bémol, vis-à-vis de Christophe Ginisty, lors du départ de Quitterie Delmas, il aurait dû s'abstenir de vouloir "descendre" la personne.

Écrit par : JF le démocrate | dimanche, 20 décembre 2009

c'est bien et juste de mettre les pendules à l'heure, mais jamais de tels éclats ne devraient être publics ... je l'ai déjà dit à Christophe d'ailleurs. Il avait raison sur le fond, mais hélas pas sur la forme.

Écrit par : Mirabelle | dimanche, 20 décembre 2009

@ L'Hérétique
Je suis vraiment étonné que tu me comptes au nom de ce quatuor... Je ne suis ni plus ni moins qu'un de ces adhérents citoyens engagés, un de ceux qui ont cru et voulu participer à la création de la première force politique du XXI° siècle.

"le Ciel n'y pourvoira pas indéfiniment..." dis-tu pour conclure ton billet. Faites en sorte qu'il ne vous tombe pas sur la tête...
Pour l'affaire marseillaise dont tu fais état sans la citer, j'ai pris acte de la décision de Monsieur Bayrou de ne pas avoir eu le courage d'aller voir ce qui pouvait se passer dans certaines écuries... Couler une chape de plomb sur ces évènements des Bouches-du-Rhône aura été plus contre-productif que s'il avait réellement pris la mesure de ce que son entêtement allait provoquer. Tirer les choses au clair aurait été l'illustration que la "politique autrement" avait pris sens concrètement.
Partant de là, je me suis légitimement interrogé sur la capacité du politique (je ne parle pas de l'homme) à résoudre les différends et à rassembler.
Le rassemblement ne se résume pas uniquement à la posture qui consisterait à faire venir des gens d'horizons divers. La capacité de rassembler, c'est aussi et surtout la capacité et la volonté de faire travailler les gens ensemble dans la durée.
Rassembler, c'est aussi faire en sorte que non seulement les gens arrivent mais c'est être capable de les faire rester autour d'un projet d'espoir.
Qu'aura-t-on observé depuis 2007 ?
Que penser de cette hémorragie continue de militants, de talents, de bonnes volontés ?
Il pourrait bien en arriver de nouveaux, ils ne remplaceront jamais ceux qui ont décidé de jeter l'éponge pour des raisons x ou y.
Bayrou est-il l'homme du rassemblement ?
Je pose cette question en me rappelant ce que déclarait Jean-François Kahn pour conclure l'entretien qu'il a accordé au Nouvel Obs du 30 juillet dernier :
"Quant à Bayrou, il a une vraie pensée, il est cultivé, c'est un bon orateur. Son problème, à lui aussi, est un problème de caractère. A lui de le résoudre."
Source : ttp://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2334/articles/a406259-les_le%C3%A7ons_dun_plantage.html

En ce qui me concerne, ex-adhérent militant parmi tant d'autres, un de ceux qui a participé à l'aventure humaine qu'a été le Modem, je ne regrette pas son passage. Mais je suis effondré par tout ce gâchis, car c'est un gâchis. Je suis atterré par ce qu'il m'arrive de lire parfois désormais. Comment des gens partageant les mêmes idéaux en sont-ils arrivés à s'invectiver à ce point ? Si on n'arrive plus à s'entendre entre-nous, nous qui avons le même socle de valeurs humanistes, autant renoncer tout de suite à prétendre incarner une alternative auprès de nos concitoyens.

Tu as fait état d'Hamlet l'Hérétique, je citerai en guise de conclusion l'adaptation d'une tirade d'Othello qu'un ami m'a dédicacé :
"Beware, my lord, of politics : this is the green-eyed monster that doth mock the meat it feeds on !"
Traduction :
"Prenez garde, monseigneur, à la politique ! C’est le monstre aux yeux verts qui produit l’aliment dont il se nourrit !"

Écrit par : Thierry P. | dimanche, 20 décembre 2009

oups le copié-colé du lien a foiré ;-)
le voici :
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2334/articles/a406259-les_le%C3%A7ons_dun_plantage.html

Écrit par : Thierry P. | dimanche, 20 décembre 2009

Bayrou ne s'en sortira pas tant que la sphère privée n'est pas séparée de la sphère publique. Il a pu faire fi en 2007 de cette question. Maintenant c'est fini.
Il prône cette séparation dans les media. Et, bien, pourquoi pas pour lui-même. Sophie Landrin du "Monde" l'a bien compris.
Pour avancer, il faut qu'il avance sur ce que vous appelez "la petite histoire personnelle".

Écrit par : duo solidifié | dimanche, 20 décembre 2009

@L' hérétique,
Serait-il judicieux que je déballe ce que je sais?
Je ne le crois pas, néanmoins j'avoue ne pas aimer du tout du tout EE !!!

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Un lin d'œil à Quitterie.

Écrit par : Hervé Torchet | dimanche, 20 décembre 2009

merci pour ce commentaire, je pense que Christophe a apprécié, car il s'en est pris plein la tête, et ce n'était pas mérité, car il a beaucoup fait pour Bayrou, et celui çi ne lui a rien rendu en échange. Il faut lire les commentaires qui sont sur la blog de Christophe, pour voir la méchanceté des gens, l'aigreur, la jalousie,honte sur eux, ces gens là devraient aller dans les pays en guerre,
cela leur donnerait matière à réflechir, et d'être un peu plus humains et gentils

Écrit par : La nueva | dimanche, 20 décembre 2009

merci pour ce commentaire, je pense que Christophe a apprécié, car il s'en est pris plein la tête, et ce n'était pas mérité, car il a beaucoup fait pour Bayrou, et celui çi ne lui a rien rendu en échange. Il faut lire les commentaires qui sont sur la blog de Christophe, pour voir la méchanceté des gens, l'aigreur, la jalousie,honte sur eux, ces gens là devraient aller dans les pays en guerre,
cela leur donnerait matière à réflechir, et d'être un peu plus humains et gentils

Écrit par : La nueva | dimanche, 20 décembre 2009

@La nueva,
Dslée, mais le "il ne suffit pas d'etre black..." En pleine polémique sur l'identité nationale !?
On a le droit de ne pas apprécier la personne, sans pour autant démarrer son argumentation sur ce constat, cela est maladroit et engendre effectivement des débordements de toutes natures.
Bonne journée

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Merci pour ce billet, il t'honore et surtout éclaire la lanterne de ceux qui comme moi ne sont pas au coeur de ces faits.

Écrit par : andre777 | dimanche, 20 décembre 2009

@L'Hérétique

Bon billet. Et encore ceux-ci (mis à part Thierry qui gagnerait à être plus connu) sont des "médiatiques"

Nombreux sont les brillants militants, moins visibles qui ont été eux aussi carbonisés....
quel gachis !

Écrit par : Fabio Lauresti | dimanche, 20 décembre 2009

@l'hérétique : Tu as la mémoire courte, il me semble, rappelle-toi ce que tu avais écrit le 20 juin dernier :

"Pour être direct, il suffit de comparer les plate-formes lesdemocrates.fr et forumdemocrate.fr pour mieux comprendre mon propos. Je ne désire pas vexer l'équipe qui a travaillé sur la seconde, car je sais qu'elle y a mis beaucoup de son coeur, mais ce n'est pas un hasard si la première plate-forme a été préférée à la seconde. leforumdemocrate n'était objectivement pas opérationnelle (pas de forums, pas de blogs, accès au wiki aussi mystérieux qu'abscons) et ne l'est toujours pas. lesdemocrates.fr n'était pas aboutie (pas de forums, pas de compteurs statistiques pour les blogs, pas de wiki) et ne l'est toujours pas d'ailleurs, mais elle était suffisamment avancée pour pouvoir être mise en route. Après quelques cahots initiaux, elle a assez vite trouvé son rythme de croisière, sanctionné tout récemment par un référencement dans google actualités. lesdemocrates.fr est une plate-forme qui a été réalisée par des professionnels. Les miracles n'existent pas, il n'y a pas de secret. Quand Christophe, qui s'était beaucoup investi dans ce projet avec toute une équipe de développeurs, de militants et de blogueurs a évoqué ce sujet avec moi, je n'ai pas eu le coeur de le vexer et de lui dire tout de go le fond de ma pensée car je savais que ce projet lui avait été cher. Le réel est inflexible, il finit toujours par nous rattraper. Si Bayrou et toute l'équipe du MoDem n'avaient pas eu la prudence de s'adresser à un professionnel en parallèle de la demande faite à Christophe, le MoDem n'aurait pas disposé d'un site à peu près opérationnel pour les élections européennes."

Pour avoir une autre idée de ce genre de compétences, rends-toi donc sur :

http://www.projetdemocrate.eu/

Allez, j'ai fini de jouer, j'ai des choses sérieuses à faire.

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 20 décembre 2009

@ luciole
Mais je n'ai pas varié d'un iota sur ma position. En effet, la plate-forme n'était pas opérationnelle. Je pense qu'il était une erreur de ne pas faire appel à des professionnels. Mais cela, on ne peut pas en tenir rigueur à Ginisty.
C'est juste ce que je veux dire.
Christophe a largement dérapé depuis le mois de juillet, sur son blog, mais il faut aussi comprendre pourquoi. Je pense vraiment, même si je ne lui ai pas reparlé depuis, qu'il a été blessé.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 20 décembre 2009

Mouais, bof...

Quel intérêt de ressasser tout ceci maintenant?

Le principal n'est-il pas d'avoir les régionales en point de mire?

Comme le dit si bien Mirabelle
"c'est bien et juste de mettre les pendules à l'heure, mais jamais de tels éclats ne devraient être publics"

A Quand une charte de bonne conduite sur les blogs Modem, ou ça tire dans tous les sens?

A quand un lieu fermé ou toutes "ces affaires de familles" pourraient se régler sereinement plutôt que la blogosphère MODEM soit de plus en plus au net ce que Voici et Closer sont au journalisme....

Écrit par : europium | dimanche, 20 décembre 2009

@ europium
Rassurez-vous, je n'ai pas l'intention de multiplier ce genre de billets. Je n'en regrette pas moins ce gâchis. Christophe était quelqu'un sur qui je pouvais compter : on évoquait la stratégie du MoDem sur la Toile et sur la blogosphère de temps à autre.
Cela me fait un peu mal d'en être là : on est désormais adversaires...tout ça parce que Bayrou est une tête de mule.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 20 décembre 2009

@l'hérétique

Je ne contexte pas le billet sur le fond, mais sur la forme.

La commission stratégie numérique devait prendre en compte tout ceci, c'est à dire permettre une communication interne ou l'on pourrait tout se dire sans que cela arrive sur la place publique car en terme d'image c'est pas terrible...

Écrit par : europium | dimanche, 20 décembre 2009

Je ne voulais pas en faire état dans mon précédent commentaire.
Alors au passage, je remercie Luciole Brune d'avoir rappelé l'existence de "projetdemocrate.eu" qui nous aura bien fait phosphorer avec Danièle qui en avait eu l'idée initiale.

Écrit par : Thierry P. | dimanche, 20 décembre 2009

Bah, l'hérétique, il a été blessé par la forme, sans doute, mais au fond, surtout sur l'intérêt.
L'avenir nous dira de vous ou de moi qui a raison sur ce point, et il me semble que nous n'aurons plus à attendre longtemps.

Par ailleurs, je viens de lire ses réponses aux commentaires sur son dernier billet "assassin" sur Alain Dolium, au mépris de toutes règles élémentaires de déontologie et de politesse à s'appliquer à soi-même...

Edifiant sur le personnage. Invidia l'aveugle.

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 20 décembre 2009

Pour m'abonner

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 20 décembre 2009

@Thierry P. :
J'aurais aimé que projetdemocrate.eu fonctionne pour moi :

Je m'y étais inscrite, avec accusé réception de leur part, mais je n'ai jamais reçu le mail d'activation promis pour que cela soit effectif.

Essayé de recontacter :
avec mon pseudo enregistré et mon mot de passe : rejeté

En demandant nouveau mot de passe mais réponse : pseudo inconnu

Donc j'ai tenté une réinscription : pseudo déjà utilisé

Je me suis réinscrite en changeant le pseudo et l'adresse mail (oui,comme tout le monde, j'en ai d'autres en réserve, au cas où, mais même chose : j'attends toujours le mail d'activation...

J'ai pas eu le loisir de beaucoup phosphorer, malheureusement.
Pour la prochaine fois, peut-être ?
Vous avez pu avoir des échanges intéressants ?

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 20 décembre 2009

@Europium,
Un wiki interne ne changera rien à ce problème, ceux qui partent sont libres de s'exprimer sur leurs blogs, et puis les autres aussi,le reste une affaire de conscience avec soi-meme ou le miroir.
Ensuite un wiki interne, si c'est pour y lire le meme style de débats que sur certains blogs, naaan merci, quoique après tout, si votre souhait pourquoi pas, mais vous n'etes pas pret de m'y rencontrer, je n'aime ni les "pugilats" ni les fonctionnements en "gang". Pas récent, depuis toujours...
Je concois mieux le wiki comme un instrument de travail.
@Thierry,
Je reconnais bien volontiers beaucoup de valeur à Danièle, mais je ne suis pas certaine qu'elle ait pris la mesure, des conséquences de "certaines" de ses interventions passées????

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Chère luciolebrune,

Votre contribution sur ce blog m'incite à expliquer...

Le site www.projetdemocrate.eu a vu le jour en décembre 2007 et a été rejoint par des personnes engagées et compétentes de toute la France et de l'étranger - Madagascar, Moscou, Allemagne, etc... qui ont créé les structures en travaillant de manière coopérative.

Le 7 mai 2008, j'ai présenté le concept en direct à F. Bayrou personnellement dans son bureau et lui ai donné un mot de passe et un identifiant lui permettant de prendre connaissance de tout le travail effectué jusque là. Je lui ai expliqué que ce site était né suite à son appel lancé un mois plus tôt à Paris "J'ai besoin d'automoteurs":

http://www.francedemocrate.info/spip.php?article269

appel vu à ce jour plus de 32.000 fois et donc pris au sérieux par beaucoup de ceux qui l'avaient entendu.

Or, le pseudo communiqué à F. Bayrou a passé moins de 5 minutes en tout sur l'ensemble du site et ce sont les 5 minutes que nous avons passées ensemble le 7 mai 2008. Depuis plus aucune entrée.

Il n'a donc pas pu prendre la dimension de l'engagement de tous les membres du MoDem sur l'ensemble de la structure. Car il faut quelques heures pour en prendre la dimension réelle.

De nombreux "responsables" du MoDem, dont Nathalie Griesbeck ou Gilles Artigues, étaient au courant de ce projet. Ils ne sont pas non plus intervenus pour indiquer une quelconque direction à prendre. Le trou béant du non-intérêt...

En accord avec ceux qui avaient co-lancé ce site, j'ai donc décidé en août 2008 de le mettre en sommeil, comme il est indiqué sur la page de garde:

"Le site www.projetdemocrate.eu - mis en ligne en décembre 2007 - est actuellement "en sommeil" dans l'attente de son intégration dans l'ensemble de gestion des données du MoDem.

Notamment dans le groupe de travail que François Bayrou a confié à Christophe Ginisty et celui qui a été confié à Corinne Lepage: http://forum.commissions-democrates.net

Dès qu'une décision aura été prise, tous les participants recevront une information par courriel."

Voilà, nous attendons toujours... c'est pourquoi le site est toujours "en sommeil"...

Car des personnes y ont travaillé nuit et jour pendant des heures, sur des mois entier... et je ne pouvais pas en tant qu'administrateur, poursuivre cette aventure qui aurait abouti dans le "néant", par respect pour le temps et l'enthousiasme de tous ces membres du MoDem mis bénévolement au service de cette cause.

C'est triste, mais il en est ainsi.

A la rubrique "Qui sommes-nous?" il était indiqué:

"Nous sommes des Démocrates, membres du Mouvement Démocrate. Des bénévoles - universitaires, journalistes, enseignants, professionnels des métiers de l'écrit, dirigeants de PME, spécialistes financiers, simples citoyens... - se sont regroupés pour lancer ce projet sur le long terme. Ils sont en France, mais aussi en Europe et même à Madagascar dans l'Océan Indien...

Nous poursuivons deux objectifs avec le lancement de ce travail collaboratif :

1. Rassembler, synthétiser et formuler clairement les différentes parties du Projet de société démocrate.

2. Jeter les bases de la création d'une Université Démocrate et d'une Fondation Démocrate.

L'accès à ce site de travail collaboratif est limité aux membres du Mouvement Démocrate, clairement identifiés et désireux de collaborer à la réussite de ces deux projets."

Je pense que vous avez ainsi toutes les informations vous permettant de vous en faire une opinion.

Écrit par : Danièle Douet | dimanche, 20 décembre 2009

Martine parle de "certaines" interventions passées. Dans le pays de la pensée unique, et du non-dit, champion du monde de consommation de psychotropes pour supporter - entre autres - cet état de fait, sans parler du verrouillage dans lequel le plongent les "élus" qui cumulent à 85% - cas unique dans le mode dit "démocratique" - je conçois que mon franc-parler fasse l'objet d'interprétations et de déformations les plus farfelues.

Soit ce pays sort de sa "bulle" et de son profond "sommeil" de "belle au bois dormant" - je ne vois pas encore de "Prince" à l'horizon - soit il poursuit sur sa lancée...

Je ne peux que constater l'effacement du français dans le monde entier, la perte des valeurs et de l'influence du pays et la dislocation de la "cohésion sociale" ou du peu qu'il en reste...

Mes efforts pour "réveiller" sont souvent très mal pris et détournés de leur objectif par des personnes avec lesquelles je n'ai aucune intention de polémiquer parce que cela ne sert à rien.

Martine en fait partie.

Écrit par : Danièle Douet | dimanche, 20 décembre 2009

Vous voyez Danièle, je vous ai tendu la main...
A ceux qui s'interrogent, qu'ils visitent Marianne 94, ainsi comprendront-ils mieux le clash FB DCB.
Bonne soirée Danièle

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Ah, pour info, je ne consomme pas de psychotropes...Mes analyses sont claires, à défaut, je ne pourrais pas exercer! :))

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Merci de toutes vos explications, Danièle,
car le verbe "phosphorer" m'avait incité à penser que ce site avait fonctionné, sans que j'ai pu voir ce fonctionnement.

Mais pourquoi donc n'avez-vous pas alors pris l'initiative d'en faire l'application ?

Il me semble bel et bien que certains sites ou objets internet modem ont été détournés depuis de leur but premier, ne serait-ce, comme exemple, que le Widget de la blogosphère démocrate.

Pourtant, celui-ci avait été mis en exercice, sous la rubrique : "Widget de la blogosphère MoDem".

Etant donné les désaffections du MoDem d'auteurs de ces blogs inscrits dans ce widget, j'avais personnellement interpellé (comme d'autres) le "créateur" du widget en question pour qu'il clarifie la situation :

J'avais exploré toutes les possibilités (enfin à mon humble avis, la liste n'est pas exhaustive) :
1-exclure les démissionnaires (non démocratique)
2-leur demander de s'exclure (non démocratique)
3-créer un onglet supplémentaire : un onglet "modem", un onglet "autres démocrates"
4-débaptiser le widget de la blogosphère Modem en un autre n'invoquant pas le modem
5-créer 2 widgets séparés, 1 "modem", 1 " autres démocrates", mais j'avais souligné, en opposition, le fait qu'il y a déjà beaucoup trop de widgets sur la blogosphère démocrate.

Ma préférence allait à la 3e proposition, celle du "créateur" du widget à la 4e.

J'avais auparavant, comme à mon habitude, exploré toutes les possibilités que je voyais à évoquer.

Mon interlocuteur a pris pour propositions pures et dures les 2 premières parties de cette énumération en me répondant dans un billet public, comme si cela était ma demande, oh sans me citer, mais je me suis reconnue. Personnellement, ce genre d'attitude est hors de mon code de conduite personnel, mais soit, j'ai l'habitude de ce type de comportement.

Donc, pour en revenir au sujet qui nous intéresse, pourquoi ne faire pas "vivre" votre projet ? Est-ce une question matérielle ? Finances, temps, travail ?

N'y a-t-il pas de solution pour y remédier ?

Je suis bien consciente qu'un site ou qu'un genre de "wiki" implique beaucoup plus de moyens qu'un blog ou qu'un widget (qui vit presque par lui-même), mais n'aurait-on pas pu changer la formule alors ?

Puisque vous avez su mobiliser tant de personnes à l'inscription, n'auriez-vous pas pu obtenir assez de bonnes volontés à l'entretien de ce projet ?

Cordialement,
Isabelle

Écrit par : luciolebrune | dimanche, 20 décembre 2009

"Thierry, c'est un ami, un homme loyal et juste ; un idéal d'humanisme. Une encyclopédie vivante : tous les sujets l'intéressent. Quand je le lis, je bois ce qu'il écrit."
Exact, L'hérétique, il existe des personnes qui ont énormément de connaissances sur tous les sujets, qui ne les étalent pourtant pas avec arrogance mais dont l'esprit d'analyse et de synthèse est un vrai bonheur pour leurs lecteurs. Thierry est l'humanisme personnifié.

Je suis par contre en total accord avec Luciole Brune et j'ai quelques interrogations sur notre compétence à tenir certains propos sur nos blogs respectifs. Dénoncer des comportements malhonnêtes, il le faut impérativement ; mais détruire sauvagement ceux que l'on a adorés puis qui nous ont rejetés, par des propos systématiquement négatifs (je ne parle pas de toi !), c'est ni plus ni moins se couler soi-même.
Car lorsqu'on veut lancer un pavé dans la mare, il faut d'abord prendre soin de ne pas y rester accroché : l'on risque fort de se noyer avec ! ;-)

Écrit par : Françoise Boulanger | dimanche, 20 décembre 2009

Je suis arrivé au Mouvement Démocrate via CAP21 où je suis adhérent depuis sa création et la dynamique impulsée par François Bayrou m'a donné beaucoup d'espoir.

Je pensais réellement trouver la possibiité de changer en douceur la société pour le bien des générations actuellles et futures;

J'ai personnellement connu les affres de décisions parisiennes ne prenant en compte que l'idéologie ce qui est contraire à la démocratie.

J'y suis resté pensant que les choses allaient s'arranger, que c'était un péché de jeunesse et nous nous sommes encore battus pour avoir nos codes pour les élections de la tête de liste pour les régionales.

Peine perdue....

Je pense que le modem est véritablement sur la mauvaise pente.

Écrit par : dominique lemoine | dimanche, 20 décembre 2009

Merci l'Hérétique
enfin un bon papier à lire sur le Modem
celui de reconnaitre des femmes et des hommes de qualités qui ont bougé pour le Modem il y a peu encore.
j'ai fait parti des Promoteurs qui me semblait et me semble d'ailleurs toujours exister en ce momment indirectement sur facebook si vous prenez la peine d'observer les pages qui s'ouvrent sur les votes internes ect...!
Je regrette Christophe que j'ai eu la chance de rencontrer à la grande Motte en septembre en tant que promoteur.
Aujourd'hui, il tape sur le Modem mais prenez le temps de lire il s'exprime comme au temps des promoteurs afin d'éssayer de lancer des appels aux Modemistes de changer les institutions internes ect...
Quid, j'ai plus de groupe au sein du Modem non pas que c'était indispensable mais cela nous rassemblaient pour appuyer et revendiquer ensembles sur le fonctionnement interne à changer.
Je suis pour ne pas vous le cacher trés dubitatif sur notre votation qui me bloque entre lui ou lui même tu es d'accord et puis c tout ! des scores communiste des années 50 pour être gentil lol !
J'approuve votre lettre et je souhaite que Mr Bayrou lisse votre billet ainsi que Christophe car effectivement Notre Maodémocrate aurait besoin que parfois il se souvienne que sans nous il n'existerait pas !
Mr Millet M. perpignan Modem66

Écrit par : Millet mickael | dimanche, 20 décembre 2009

@L' hérétique,
Je crois que certains se trompent de blogs, ils devraient poser les questions plus proches de chez eux...Pfiou, et la décentralisation alors??? Heing?

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

@l'hérétique
Vous dites, dans ce billet, que FB est une "tête de mule" ... mais que pensez-vous de Marielle , est-ce une "tête de mule" elle ausi ? ou bien Marielle n'est pas une "tête de mule" , mais elle se contente de faire le vide autour de FB (ce qui a pour effet d'accentuer le côté "tête de mule" de ce dernier)?

Écrit par : Géraldine | dimanche, 20 décembre 2009

@Francoise,
Je reconnais là ta générosité :D, mais je n'irai pas déposer de commentaire chez Thierry, c'est ainsi.

Écrit par : Martine | dimanche, 20 décembre 2009

Merci d'avoir pris le temps d'écrire ce billet. Beaucoup de choses sont effectivement exactes dans cette analyse.

Écrit par : Christophe Ginisty | dimanche, 20 décembre 2009

Il est en effet exact que Christelle, Quitterie et Olivier ont été très cohérents et très dignes.

Écrit par : ChristineB | dimanche, 20 décembre 2009

N'avez-vous encore compris que le pouvoir ne se partage pas ; il se prend, s'accapare aujourd'hui démocratie légitimée, et s'en suit une lutte acharnée, souvent fratricide, pour le conserver. Les dés sont truqués ! Les dommages collatéraux sommes-toutes biens peu analysés, pire, nullement regrettés. Le groupe de tête n'est pas prêt de changer, le calcul du départ bien programmé, les places sont comptées, défections éventuelles planifiées.

Et vous semblez étonnés qu'un intrus, même agile, s'en fasse écarter quant il fait mine de vouloir partager, particule infime, quelques mètre carrés.

Le MoDem, que "nous" avons construit, n'appartient à personne, et pourtant seuls quelques autocrates avides, voire cupides en voudront toujours l'exclusivité. A défaut de triomphe ou de gloire, comme pour mieux se l'attribuer, entres-eux ils en rient, se rassemblent, se quittent, aucun partage à l'arrivée. Mieux ou pire, les unions, les partages, stratégie politique pour vous faire travailler, le prince déjeune de toutes vos idées.

C'est ainsi, c'est humain, et seul quelque populisme peut se targuer de vouloir le contraire proclamer.

Les quatre glorieux promoteurs ici célébrer ne sont que "dindons nouveaux" de la farce, voilà tout, pleurez-les ! Mais ce n'est malheureusement pas là la plus grande des défaites, défiance, grondement, extrémismes dans l'ombre, velléités, la démocratie sacrifiée, écologie d'un régime des moins pires bousculé. Plus personne aujourd'hui ne semble croire en une clarté ravivée, pour venir nous sauver, religion, laïcité, rien ne semble empêcher nos vieux démons d'être réveillés. Si nous n'y prenons garde, la finance, le fric, le profit va gagner sur la souveraineté. Et ce ne sera certainement pas des devises sur les murs de nos cités qui pourront quoique ce soit préserver. Bien à vous, amexour.

Écrit par : Amexour | dimanche, 20 décembre 2009

N'avez-vous encore compris que le pouvoir ne se partage pas ; il se prend, s'accapare aujourd'hui démocratie légitimée, et s'en suit une lutte acharnée, souvent fratricide, pour le conserver. Les dés sont truqués ! Les dommages collatéraux sommes-toutes biens peu analysés, pire, nullement regrettés. Le groupe de tête n'est pas prêt de changer, le calcul du départ bien programmé, les places sont comptées, défections éventuelles planifiées.

Et vous semblez étonnés qu'un intrus, même agile, s'en fasse écarter quant il fait mine de vouloir partager, particule infime, quelques mètre carrés.

Le MoDem, que "nous" avons construit, n'appartient à personne, et pourtant seuls quelques autocrates avides, voire cupides en voudront toujours l'exclusivité. A défaut de triomphe ou de gloire, comme pour mieux se l'attribuer, entres-eux ils en rient, se rassemblent, se quittent, aucun partage à l'arrivée. Mieux ou pire, les unions, les partages, stratégie politique pour vous faire travailler, le prince déjeune de toutes vos idées.

C'est ainsi, c'est humain, et seul quelque populisme peut se targuer de vouloir le contraire proclamer.

Les quatre glorieux promoteurs ici célébrer ne sont que "dindons nouveaux" de la farce, voilà tout, pleurez-les ! Mais ce n'est malheureusement pas là la plus grande des défaites, défiance, grondement, extrémismes dans l'ombre, velléités, la démocratie sacrifiée, écologie d'un régime des moins pires bousculé. Plus personne aujourd'hui ne semble croire en une clarté ravivée, pour venir nous sauver, religion, laïcité, rien ne semble empêcher nos vieux démons d'être réveillés. Si nous n'y prenons garde, la finance, le fric, le profit va gagner sur la souveraineté. Et ce ne sera certainement pas des devises sur les murs de nos cités qui pourront quoique ce soit préserver. Bien à vous, amexour.

Écrit par : Amexour | dimanche, 20 décembre 2009

Excellent, Amexour...
Un amical bonjour au Sud-Ouest, ma région natale :-)

Écrit par : Danièle Douet | lundi, 21 décembre 2009

en parlant de démocratie interne,à ceux qui ont quitté le Modem pour EE , et ceux de Cap 21 qui portent EE aux nues...franchement doit on pleurer ou rire?

http://www.voie-militante.com/politique/ecologie-politique-2/claude-taleb-candidat-illegitime-europe-ecologie-haute-normandie/

Écrit par : juju41 | lundi, 21 décembre 2009

@Amexour,
Très beau commentaire, votre région a beacoup de charme: sympa la carbonade de foie gras et les pruneaux sont de saison. ;)
Etre conscient évite bien des déceptions, aussi, si le prince que j'ai choisi déjeune de mes idées, cela ne me dérange aucunement.
Bonne journée à vous :)

Écrit par : Martine | lundi, 21 décembre 2009

Merci infiniment mesdames,
c'est trop d'honneur que vous me faites, et je suis heureux que vous l'ayez apprécié, cela m'aide beaucoup et me conforte à poursuivre dans cette réflexion.

En somme, sachez qu'à la différence de celles et ceux qui choisissent justement l'action, de leurs certitudes, s'ils n'ont eux aucune hésitation, et à vouloir les imposer au plus grand nombre, car c'est bien là le seul but louable il est vrai, celui qui, comme votre serviteur, en revanche n'en a aucune.

Et il est souvent difficile, comme Descartes en son temps l'inspirait, d'arriver à se convaincre de n'être pas dans l'erreur, de ne pas tout jeter !

Maintenant Martine vous avez certainement écrit une vérité, mais à votre avis, au nombre de combien les militants, peuvent comme vous, n'espérer jamais aucun salaire, et en contrepartie du temps offert, de l'énergie dépensée ?

Comment croire ne serait-ce qu'un seul instant que Qu'Aristote, Machiavel, Montesquieu, Hugo et tant d'autres avant eux, jamais ne réclamait salaire, ou quelque réparation, en récompense des volontés produites. Car nous l'avons vu, le pouvoir corrompt le cœur de l'Homme, justement quant celui là est lié par quelque obligation politique, pire mercantile ! Évitons les exemples, ce serait peine perdue.

Si le pouvoir de l'argent a toujours existé, et qu'il est inutile de s'affranchir de cette vérité, mais au nom du temps moderne, c'est grande perfidie que de s'en dédouaner.

Comme déjà je l'ai écrit c'est la nature de l'Homme, il doit se survivre à lui-même ; d'autant qu'il est tout en haut perché au sommet de l'échelle, et sans peur, sans vergogne, sans aucun risque, la compétition est gagnée d'avance ; il peut s'adonner à tous ses vices, sans aucune crainte jamais, d'aucun autre animal il est sûr de n'être dévoré.

Il lui suffit juste d'être devant son congénère, le pied sur le "starting-block" et d'y rester. Là, le calcul et la science bien rodés, stratégie militaire, il suffit de gagner ; la démocratie fera le reste, la moitié, les perdants devront suivre et pleurer.

Non, ce régime n'a que trop vécu, beaucoup trop d'astuces pour détourner la vertu, il faut réfléchir...en changer ou pourrir !

Écrit par : Amexour | lundi, 21 décembre 2009

Bonjour et merci pour ce billet très ... humaniste, nourri et intéressant. J'apprends ainsi que Christelle de Crémiers aurait quitté le MoDem ? Zut et flûte alors (en tout cas c'est très discrètement alors : je n'en trouve aucune trace sur le web).

J'ignorais aussi beaucoup de ce que tu racontes sur François Bayrou et Christophe Ginisty (et que le commentaire signé de ce dernier semble confirmer). Je comprends que des épisodes comme cela laissent des traces profondes.

Je me souviens d'avoir, dans ma vie professionnelle, subi (avec d'autres collègues) une engueulade qui me semblait non seulement injuste (tout le monde peut se tromper) mais de mauvaise foi. Je ne me suis plus senti capable ensuite de travailler avec la personne qui s'était comportée ainsi. Une autre collègue m'avait dit à juste titre "tu n'es pas assez politique" (c'est-à-dire, en l'espèce, pas assez limace, je présume). Elle avait indiscutablement raison !

La campagne 2007 a rassemblé beaucoup de gens "pas assez politiques", du genre carrés, francs, exigeants, entreprenants, convaincus (je pense ici à Christophe Ginisty sans savoir s'il se reconnaîtrait dans les cinq adjectifs). Comment les faire travailler ensemble dans l'air raréfié et parfois malodorant (*) de la politique partisane ?... Pas évident.

(*) Cf le débat de mars 2008 lors des primaires démocrates américaines sur les "odeurs d'évier" qui seraient propres à la politique (kitchen sink / stinks)...

Écrit par : FrédéricLN | mardi, 22 décembre 2009

@ Fred
Christelle n'est pas partie, mais elle s'est largement mise en retrait et se retrouve surtout du côté de ceux qui nous décrient constamment.
Pour le reste, je ne dédouane pas non plus Christophe, mais tu compares avec la vie professionnelle, or, là, il s'agit d'un engagement militant...
On est dans quelque chose de psychologique, pas politique, pour Christophe et Bayrou : c'est pour cela que cela a pris de telles proportions, justement.

Écrit par : l'hérétique | mardi, 22 décembre 2009

Le Prince Orange n'en a que faire du petit corgi qui lui aboie aux chevilles et qui ne lui est même pas sujet digne de sa conversation à l'heure des olives.

À la limite, le cas de ce roquet pourrait intéresser les opposants au concept de la résilience qui tenteraient d'illustrer par son exemple l'impossibilité de l'humain à dépasser de malheureux évènements.

Or, il ne s'agit que d'un quidam incapable d'arriver à pratiquer ce que presque tous, même l'humble, arrivent à faire en ce bas monde : tourner la page.

Raison en est de sa faiblesse de caractère et des obscurantissimes limitations de son intelligence.

Écrit par : Reine des Trolls | mardi, 22 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.