Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Perception du MoDem et de Bayrou | Page d'accueil | Marielle et les profs »

samedi, 21 novembre 2009

Bayrou ouvre les yeux sur Lamy

Très bonne nouvelle, ce soir : j'apprends que François Bayrou s'est disputé avec Pascal Lamy. Tant mieux. En fait, quand j'évoque Lamy, ici, je ne parviens pas à trouver les mots exacts por exprimer tout le mal que je pense de ce sinistre personnage. L'achétype de cette gauche "moderne", sans scrupules, mondialiste au point d'en mépriser la France et sa culture (pensez-vous mes bons amis, les Français sont des ploucs et leurs représentations datent d'un autre âge). Il faut dire que le libre-échange tel que le conçoit Pascal Lamy piétine systématiquement toute forme d'exceptions (particulièrement culturelles). Pour lui, pas de biens supérieurs au sens où l'entend le MoDem : tout se négocie et est affaire de compromis.  Eh bien non, Pascal Lamy, le monde n'est pas un vaste marché où tout s'échange au plus offrant. Et saupoudrer votre conversion au libre-échangisme débridé avec un pseudo-discours social aura fait long feu.  Il avait été évoqué comme éventuel 1er ministre de Bayrou en 2007, et quand j'avais appris cela, j'avais un bon derrière mon ordinateur : c'eût été un casus belli pour moi. Je me réjouis donc de voir que Bayrou ne se trompe plus sur le personnage.

23:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : lamy, bayrou |  Facebook | | |

Commentaires

Voilà que vous retombez dans le dirigisme et l'anti-libéralisme ...

Écrit par : Démocrate | dimanche, 22 novembre 2009

C’est toujours la même chose avec le Modem quand une personne part c'est bon débarras
À force de se disputer avec tout le monde il reste qui au Modem ?
To-lé-rance

Écrit par : modemdeputeaux | dimanche, 22 novembre 2009

Analyse partagée avec vous concernant Pascal Lamy. Un socialiste Président de l'OMC cela commençait déjà mal

Écrit par : Militant Alcibiade | dimanche, 22 novembre 2009

Lamy est dans son rôle à l'OMC, il n'a pas raison sur tout. C'est a l'UE de savoir s'opposer a ses points de vue....c'est uniquement de la négociation entre des intérêts divergents

Écrit par : europium | dimanche, 22 novembre 2009

Bonjour Démocrate
Lamy a toujours méprisé l'exception culturelle française. Il ne supportait pas que la culture ne fasse pas partie des choses que nous soyons prêts à sacrifier.
Ce type m'insupporte. La culture, c'est constitutif de l'identité d'un peuple : cela ne se négocie pas.
@modemdeputeaux
Faut pas délirer : jamais Lamy n'a été au MoDem et heureusement, parce que je vous garantis que j'aurais déchiré ma carte sur le champ et ciao.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 22 novembre 2009

@ europium
Il y a plein de manières d'incarner la présidence de l'OMC. Lamy représente ce que l'on a fait de pire dans ce domaine. C'est vraiment la gauche mondialiste qui s'imagine que le commerce à tous crins, c'est la paix et que la mondialisation justifie donc tous les abandons. Ce genre de type méprise profondément les individus. Je pense aussi que le commerce, c'est la paix, mais un commerce respectueux des individus, pas celui de Lamy.

Écrit par : l'hérétique | dimanche, 22 novembre 2009

""""Lamy a toujours méprisé l'exception culturelle française. Il ne supportait pas que la culture ne fasse pas partie des choses que nous soyons prêts à sacrifier."""""

Est ce parce que l'on est "mondialiste" que l'on est prêt à sacrifier la culture ? Personnellement, je trouve que l'état devrait se mêler au minimum de la culture en laissant place pourquoi pas à des fondations ou partenariat comme vous l'avez évoqué pour un récent château. D'un autre côté je ne vois pas en quoi nous devrions protéger notre culture ( quelle culture d'ailleurs il y en a plein ?), pour moi elle se défend pas mal du tout d'elle même à travers le monde, aucunement besoin "d'exception culturel".

Écrit par : démocrate | dimanche, 22 novembre 2009

@démocrate,
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous, il existe une certaine forme de "formatage" que l'on retrouve principalement dans les grandes villes.

Écrit par : Martine | dimanche, 22 novembre 2009

http://www.project-syndicate.org/commentary/lamy1/English

Pour ceux qui veulent approfondir !

Écrit par : Cf | dimanche, 22 novembre 2009

@ démocrate
Je ne suis pas d'accord : si la culture est soumise à une logique purement commerciale, elle risque de se niveler complètement. Je pense que l'État et des fondations privées peuvent se mêler à parité de culture à condition de définir clairement qui fait quoi.
@ cf
Mouais : je me méfie des textes qui considèrent globalement le libre-échange pour proclamer que c'est mauvais. Le commerce, le libre-échange sont des bonnes choses pour l'humanité. Simplement, tout ne s'échange pas de la même manière, et certaines choses ne relèvent purement et simplement pas d'un marché.

Écrit par : L'hérétique | dimanche, 22 novembre 2009

Allons bon! Naguère vous détestiez Cohn-Bendit...
Je me marre. Il est vrai que quand on a voté pour Chevènement avant de rejoindre Bayrou...
Quand à cette fameuse "exception culturelle" française, on peut en prendre la mesure en regardant, tous les jours, France2. mdr

Écrit par : pastel | lundi, 23 novembre 2009

C'est pareil pour Strauss-Kahn. Il fait partie de cette gauche hypocrite, sans idéal et marchande, qui ne vaut pas mieux que la gauche archaïque, dirigiste et étatiste incarnée par le Front de gauche et Benoît Hamon.

Quant à Rocard, c'est tout à fait différent. Il est proche de nous idéologiquement, mais il en a tellement vu dans sa vie politique qu'il est complètement blasé et ne croit plus vraiment qu'on peut changer les choses. Il en devient résigné et ne peut donc plus, hélas, constituer une référence. Cela n'empêche pas qu'il reste une personnalité fort estimable.

Écrit par : KPM | mercredi, 25 novembre 2009

@ KPM
Je n'ai en effet plus guère d'estime pour DSK. Cela dit, au FMI, pour l'instant, il ne m'a l'air pas trop mal.
Pour Rocard, j'aime bien l'individu, mais bon, il fait tout de même parti du même courant de gauche...

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 25 novembre 2009

@ pastel
IL vaut mieux avoir parfois un parcours un peu sinueux que d'avoir nécessairement toujours pensé la même chose. Chevènement, ce n'est pas le diable, faut pas pousser. Et puis c'était par défaut, et pour une des raisons qui m'ont poussé vers Bayrou : la dépassement du clivage droite-gauche, la culture.
Cohn-Bendit a évolué dans ses positions. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles je diverge de lui. Lamy, en revanche, c'est toujours la même morgue sûre d'elle-même...

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 25 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.