Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bayrou, Royal et Peillon débattront de la VIème république | Page d'accueil | Le PS pourrait passer une râclée à tous les autres partis »

lundi, 16 novembre 2009

Mailorama, bafforama, et les jeunes «déçus»

Je viens de faire un tour chez l'ami Hashtable : il a le mérite d'avoir remis les choses à leur place à propos de la distribution d'argent qui devait avoir lieu sur le Champ de Mars, à Paris, ce week-end. Il suffit de voir la tenue des «jeunes déçus» tabassant le passant pour comprendre que la ban et l'arrière-ban de la racaille s'étaient donnés rendez-vous pour cet évènement. La presse et le gouvernement sont tombés à bras raccourcis sur l'entreprise, mais il faudrait préciser que la racaille dévaste régulièrement le Champ de Mars en toute impunité. Cela fait d'ailleurs l'objet de réactions répétées de l'élue MoDem du 7ème arrondissement, Véronique Devolvé-Rosset en conseil d'arrondissement.

Cela dit, il faut vraiment être c... pour organiser une distribution de fric ainsi. Il eût mieux valu distribuer des bons ou procéder à un tirage au sort préalable quitte à la médiatiser ensuite. Stéphane Boukris, celui qui voulait mettre en place le fameux faismesdevoirs.com est décidément le spécialiste des coups tordus. Caramba ! Raté, une fois de plus.

Quand on sait que la racaille traîne dans un endroit, on n'organise pas une manifestation de ce genre. D'ailleurs, je n'en aime pas trop le principe : les distributions, de manière générale, sans organisation sérieuse préalable, donnent toujours lieu à des débordements. Il y en avait déjà à Rome, dans l'Antiquité, lors des distributions de pains et il y en a toujours aujourd'hui.

L'entreprise a été accusée, mais l'administration qui a fait preuve d'une incompétence notoire, dans cetter histoire, c'est la Préfecture de Paris. Elle connaît le terrain, elle savait qu'il y avait des risques. Elle devait au minimum en avertir l'entreprise, et, à mon avis, interdire cette distribution en raison des risques importants de troubles à l'ordre public qui étaient prévisibles.

In fine, je l'ai déjà dit ici, et je continuerai à la relever, tout comme Hashtable, je suis expaspéré que l'on continue à désigner la racaille du nom de "jeunes". On entretient ainsi sciemment la confusion entre une jeunesse globalement tranquille et la racaille qui f... la m... partout où elle passe.

Commentaires

"Cela dit, il faut vraiment être c... pour organiser une distribution de fric ainsi."
Oui, connaissant le climat délétère parisien, tout à fait.

En fait de buzz, il va y avoir un méchant retour de bâton.

Écrit par : h16 | lundi, 16 novembre 2009

@ h16
c'est clair ! une réputation d'incompétence !

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 16 novembre 2009

Cela étant, la distribution de pains, elle, a bel et bien eu lieu.

Écrit par : Didier Goux | lundi, 16 novembre 2009

Rien que l'idée de distribuer de l'argent c'est insupportable, laisser monter l'opération c'est irresponsable

Écrit par : dominique lemoine | lundi, 16 novembre 2009

Rien que l'idée de distribuer de l'argent c'est insupportable, laisser monter l'opération c'est irresponsable

Écrit par : dominique lemoine | lundi, 16 novembre 2009

Oui, dominique. Tu l'as dit deux fois ici, et une fois chez moi. Et je te répondrai la même chose ici, pour faire bonne mesure :

"Rien que l’idée de distribuer des sacs de riz, c’est insupportable. Laisser monter l’opération est irresponsable.
Rien que l’idée de se trimballer avec une minijupe, c’est insupportable. Laisser une fille se balader ainsi est irresponsable.
Rien que l’idée d’organiser un match OM-PSG à Marseille et de l’annuler finalement, c’est insupportable. Laisser monter un tel match est irresponsable."

Écrit par : h16 | lundi, 16 novembre 2009

Il faut en effet cesser d'appeler la racaille « jeune ». J'ai donc proposé « singe », cela décrit assez bien le niveau auquel ces types sont tombés, s'ils l'ont jamais dépassé...

Écrit par : Criticus | lundi, 16 novembre 2009

@ Criticus
Racaille, cela me paraît très bien : qu'est-ce que tu as contre ?

Écrit par : l'hérétique | lundi, 16 novembre 2009

Rien, ça a d'ailleurs le don de choquer les bien-pensants, ce qui me fait plaisir... ;)

Écrit par : Criticus | lundi, 16 novembre 2009

On se demande si laisser faire cette distribution, c'était par laxisme ou pour générer de l'insécurité électorale.
Si le préfet est sanctionné, on lui aura reproché son laxisme, si rien ne se passe, on peut se poser la question...

Écrit par : MaxF | lundi, 16 novembre 2009

@ Criticus
J'aime bien le concept de kärcher aussi. Comme je le dis souvent, le principal reproche qu'on peut faire à Sarko, dans ce domaine, ce n'est pas d'en avoir parlé mais plutôt de ne pas l'avoir fait.
@ MaxF
oh, il ne faut pas non plus tomber dans la théorie du complot. Je pense que la préfecture a hésité.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 16 novembre 2009

@ Dominique
Je n'aime en effet pas trop le concept. Ça renvoie, je trouve, à quelque chose d'un peu moyen-âgeux.Généralement, je ne suis pas plus choqué que cela par l'argent, mais là, il y a autre chose de dérangeant.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 16 novembre 2009

Oui, Sarkozy est un petit clown. Je regrette d'avoir voté aux deux tours pour lui en 2007.

On ne m'y reprendra plus ! ;)

Écrit par : Criticus | lundi, 16 novembre 2009

Chanceroom.com fait dans la surenchère ! Ils ont carrément envoyé des SDF autour du stade de france pour demander de l'argent aux gens pour parier sur leur site ... c'est scandaleux ! Quand la pub se sert de la misère comme gagne pain .

Écrit par : JB | mercredi, 02 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.