Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mailorama, bafforama, et les jeunes «déçus» | Page d'accueil | Paradis fiscaux, le bouc-émissaire pratique »

lundi, 16 novembre 2009

Le PS pourrait passer une râclée à tous les autres partis

C'est marrant : régulièrement, çà et là, on s'imagine que le PS est foutu, qu'il lasse les Français, qu'il est divisé, et cetera...La réalité électorale est en fait tout autre. Les sondages discrets indiquent que la notoriété des présidents de région socialistes va jouer en leur faveur. Ils ont de bonnes chances d'être réélus. La droite pourrait même pleurer très fort, au soir du second tour des régionales, s'il s'avérait que les Socialistes, non contents de récupérer leurs 22 régions, fassent un gain supplémentaire.

Les Verts s'imaginent gagnants d'une grande recomposition politique, mais les choses ne sont pas jouées. Moi, je pense qu'elles vont se décanter petit à petit et qu'ils pourraient être déçus. Il pourrait y avoir des pleurs à gauche, mais pas là où on le pense, d'autant que le sectarisme des Verts pourrait au fil du temps commencer à faire son effet sur l'électorat. Côté MoDem, je ne m'attends pas à ce que nous fassions un très grand score, mais je pense qu'il faut tenter notre chance jusqu'au bout en posant notamment les questions qui dérangent : et dans ces questions, il y a la fiscalité. Que vont faire les futurs présidents de région, alors que l'on sait que la disparition de la taxe professionnelle va creuser les recettes des exécutifs régionaux ?

Il faut, je le crois, jeter cette question sur le tapis et en débattre au plus vite : j'imagine que l'UMP va devoir faire face à ses contradictions, sauf à ce que certains députés se rebellent. Mais les Socialistes aussi ont augmenté leurs budgets, et pas seulement à cause des transferts de charges. Un débat sur que ce que les régions doivent ou non financer ne serait pas inutile ; gardons-nous, au MoDem, de faire assaut de démagogie, en promettant tout et n'importe quoi. Il faut dire aux citoyens la vérité et leur proposer des choix cartes sur table.

17:52 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : ps, régionales, modem, ump |  Facebook | | |

Commentaires

je suis assez d'accord avec votre billet c'est pour cela que nous n'avons rien à gagner à une alliance avec le PS: nous y perdrions notre âme pour l'avenir en échange de quelques places. Notre objectif n'est pas 2010 mais 2012. A savoir maintenant si le MODem n'est pas un handicap pour François Bayrou. Verdict après les régionales.

Certes nous ne serons pas des foudres de guerres mais dépasser les 10% dans certaines régions c'est plus que faisable. Il appartient à chacun de tracer son destin et de s'en donner les moyens.
L'Aquitaine par l'intermédiaire de Michel Veunac, l'un des Hommes de Bayrou dans le 64 a d'ailleurs lancé dans la presse récemment que le MoDem se dirigeait vers des listes autonomes au ...second tour (à lire sur le site modem Pau Pyrénées). Ailleurs va falloir pour les Démocrates allaient chercher les voix avec les dents !!! Et ne pas rester les fesses derrière son ordi :-)))

La cocotte verte est entrain de se dégongler au fil des sondages : le syndrôme centriste de 2007! Les verts se sont lancés dans un concours de celui qui aura la plus gr....avec le PS.Plus dur sera la chute.
Dans notre région beaucoup qui étaient venus chez EE pour faire du ni droite ni gauche aux européennes sont déjà repartis !

Écrit par : Orange Sanguine | lundi, 16 novembre 2009

@Orange sanguine
Oui mais encore faudrait-il que dans vtre région, il n'y ait pas tant de divisions !!

Écrit par : Claire Fontaine | lundi, 16 novembre 2009

@Orange sanguine
Oui mais encore faudrait-il que dans vtre région, il n'y ait pas tant de divisions !!

Écrit par : Claire Fontaine | lundi, 16 novembre 2009

Bah, les claire Fontaine...Dans notre pays? Ah la la, pseudo mal choisi et ou mal venu !!!
Tiendez bon OrangeS

Écrit par : Martine | lundi, 16 novembre 2009

@ claire fontaine: je ne comprends pas le sens de votre affirmation. S'il y a des divisions pas plus qu'ailleurs.

Écrit par : Orange Sanguine | lundi, 16 novembre 2009

Les Verts se croient plus forts. Mais la réalité électorale sur le terrain est toute autre. Une élection européenne ne mobilise plus grand monde en France sauf quelques bobo et l'Ump qui ont voulu se regonfler à bloc. Mais les présidents de région de gauche ont fait du bon travail. La droite risque même de perdre l'Alsace. Et comment la gauche a fait pour réconquerir Strasbourg ?

Écrit par : Hella91 | lundi, 16 novembre 2009

Attention!! Je suis d'accord pour penser que le PS sortira 1er ou second dans toutes les régions au premier tour. Les Verts, en mettant la barre à gauche toute, ont fait beaucoup de mal à europe écologie et nombreux électeurs des européennes sont dans l'expectative quand ils n'ont pas déja décidé de changer leur vote.
Pour le premier tour pas de problème, mais pour le second tour que se passerat-il dans les régions ou l'UMP arrivera assez nettement en tête au premier tour et ou le FN ne peut pas se maintenir et ou le MoDem se maintien. Ce cas, qui j'espère va se produire le plus souvant possible ( ce sera la preuve que le MoDem passe les 10% fatidiques), va faire que le MoDem en se maintenant en triangulaire risque de faire passer l'UMP.
Ce n'est pas mieux si le MoDem s'allie partout avec le PS car il y perd son âme.
Mais je me répète, que se passera t-il si le MoDem ne passe pas les 10%?
Ou il se retire et n'a aucun élu ce qui n'est pas encourageant pour l'avenir, ou il s'allie avec un bord ou l'autre pour récupérer quelques miettes et il y perd son âme. Pas très réjouissantes comme perspectives!!

Écrit par : andre777 | lundi, 16 novembre 2009

Pas mieux.

Écrit par : Phil | lundi, 16 novembre 2009

Le PS est effectivement insubmersible. C'est ce qui rend en partie la stratégie de Bayrou et du MoDem complètement vaine depuis 2007.

Sur les récents sondages, ils sont en effet désastreux pour l'UMP et la majorité présidentielle en général. Elle ne gagne aucune région et pourrait même voir la gauche faire le grand schelem.

Quant aux Verts, il semble en effet que leur score se tasse. Cela dit, il reste très très nettement supérieur à ce qu'ils pouvaient espérer avant les européennes. Ils sont encore assurés de dépasser les 10% dans la très grande majorité des régions. Et il faut aussi rester prudent, les sondages qui circulent sont des sondages nationaux avec des extrapolations au niveau régional. C'est à dire des sondages assez peu fiables. Il est encore tout à fait possible que les Verts devancent le PS dans certaines régions.

Enfin, sur le MoDem, je crois que le score risque d'être assez médiocre. Même si Bayrou connaît une embellie dans les sondages, on sait depuis les européennes que sa popularité ne se traduit nullement dans les urnes par un vote MoDem. En plus, le MoDem va avoir quelques difficultés à trouver des têtes de listes disposant d'une notoriété et d'une crédibilité suffisante à l'échelon régional. Cela dit, en 2004, c'était déjà un peu le cas. Mais à l'époque, voter UDF, c'était clairement un vote alternatif à droite... En 2010, voter MoDem, on ne sait pas trop en quoi ça consistera...

Écrit par : Bob | lundi, 16 novembre 2009

Sur les Verts, tu te trompes, ils feront à mon avis un bon score. Quand aux présidents PS, ils bénéficient de la prime des sortants, c'est logique. Mais les socialistes perdront du terrain au premier tour. Ils se maintiendront en prenant des voix à la droite car il y a un ras-le-bol actuel. Reste à voir ce que donnera la campagne qui sera décisive et dans laquelle le PS risque de perdre des plumes.

Écrit par : Orange pressé | lundi, 16 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.