« Le Parlement de Bayrou me plaît bien | Page d'accueil | Hidalgo tête de liste à Paris ? Plutôt voter UMP ! »

mardi, 08 septembre 2009

Mieux que Némo : taxons les impôts !

Némo est un militant astucieux et intelligent ; il a  compris la stratégie de l'UMP et Nicolas Sarkozy : remplacer les impôts par des taxes. Némo observe tout de même que pas moins de 17 taxes ont été crées par le gouvernement depuis sa prise de fonction en juillet 2007. Époustouflant, n'est-il pas ?Je ne suis pas sympa, je ne vous fais pas la liste de toutes les taxes qui existent, mais, pour information, il existait en France, fin 2008, 214 impôts et taxes différents. On ne l'invente pas : imaginez qu'il existe même une taxe sur le ski de fond...

Mais moi, j'ai un concept encore supérieur (quoique déjà appliqué en France de temps à autre). Pourquoi se casser la tête ? Il suffit tout simplement de taxer les impôts et d'imposer les taxes. Ainsi, il n'y aura pas de jaloux. Brillantissime, non ?

Demain, si vous le voulez bien, nous pourrons aborder la question des surtaxes. Parce que taxer, c'est bien, mais surtaxer, c'est encore mieux...

14:14 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : impôt, taxe | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Némo est un militant astucieux et intelligent ;"

Hé beh, merci beaucoup du compliment...de ta part, cela me fait bien plaisir. ;)

Écrit par : Nemo | mardi, 08 septembre 2009

Avec la première version de la CSG, Rocard avait effectivement imposer une taxe... (ça n'était d'ailleurs pas une mauvaise idée pour maintenir la progressivité).

Écrit par : Nicolas J | mardi, 08 septembre 2009

@ Némo
;-)
@ Nicolas
Dans les choses que Rocard a faites, il y a eu de bonnes choses et il y a eu aussi de belles conneries. Imposer une taxe est une des idées les pires qu'il ait eu. J'en juge le principe même inadmissible.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

Remarque au passage, ce n'est pas un concept nouveau des impôts ou taxes qui grèvent d'autres impôts ou taxes, faisant que l'on est ponctionné plusieurs fois sur la même somme.
Par exemple, certains impôts ne sont pas déductibles de l'assiette de l'IR ou de l'IS.

Écrit par : Nemo | mardi, 08 septembre 2009

Sans parler des contribution et autres inventions tarifaires dans les factures EDF par exemple

Écrit par : disparitus | mardi, 08 septembre 2009

@ Némo et Disp
Je sais, mais je trouve que le principe en est révoltant. Taxer l'impôt, c'est la mesure kafkaïenne par excellence digne des pires bureaucraties.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

Les factures EDF sont un impôt ? Bande d'anti libéraux ! Communistes !

Écrit par : Nicolas J | mardi, 08 septembre 2009

L'hérétique,
Je suis 100% d'accord avec toi.
Il faudrait simplifier l'imposition tout en la rendant plus juste et équitable.

Écrit par : Nemo | mardi, 08 septembre 2009

@ Nicolas
les factures EDF, ça, ok, c'est une dépense d'énergie, donc admettons. Mais l'impôt sur l'impôt...ça me donne de boutons rien que d'y songer...
@ Némo
De toutes façons, il y a tout à reprendre dans ce pays. La fiscalité en tout premier lieu. On a une des fiscalités les plus connes du monde civilisé, et Sarkozy en a rajouté une couche.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@ Nicolas

Regarde ceci, cher contributeur d'acheminement EDF
http://4edanslememepanier.blogspot.com/2009/09/calcul-cta.html

pendant ce temps Gadonneix perd des centaines de millions en Bourse et rachète British Energy à prix d'or..

Écrit par : disparitus | mardi, 08 septembre 2009

Sarkozy n'a pas rajouté une couche mais 21 (j'en étais à 19 avant la taxe carbone et la taxe sur les antennes qui devraient sortir).

Ceci dit, ce n'est pas la taxe qui est imposée (dans la CSG, c'est le revenu qui est imposé "deux fois", pas la taxe). Ou alors, il faut considérer qu'il faut déduire des revenus le montant payé en TVA au cours de l'année...

Écrit par : Nicolas J | mardi, 08 septembre 2009

@ disp,
c'est de la dynamite, ce site...
Tiens, je vais l'inclure dans mon reader...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@ Nicolas
Mouais, tu chipotes, cela revient au même.
21 ! il me fait rigoler le président des baisses d'impôts...
D'autant que les collectivités doivent augmenter leurs impôts aussi à cause des défauts de l'État. En fait, on n'a jamais autant dépensé que sous Sarkozy...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@ Disp

Très bonne expression, de la dynamite, des scoops énergétiques à gogo, du lourd, il fait très mal dans le domaine.

@ Nicolas

D'accord avec toi, les conservateurs nous rajoutent des couches, des surcouches et le déficit va atteindre les 8 % ! Quels bandes de rigolos, quand même

Écrit par : disparitus | mardi, 08 septembre 2009

Tiens, ça m'inspire cette discussion...
http://uniqueetcommun.blogspot.com/2009/09/supprimons-des-impots-tout-simplement.html

Écrit par : Nemo | mardi, 08 septembre 2009

Hé ben oui, d'un coté sarko se veut le chantre de la non augmentation des impôts, mais la réalité des déficits l'oblige a taxer tout ce qui bouge ou a augmenter les prélèvements obligatoires ou les contributions de toutes sortes.... c'est ça la politique, faire croire que... alors qu'en réalité tu fais l'inverse!

Écrit par : europium | mardi, 08 septembre 2009

Je pense qu'il faut revoir à zéro le système d'impôts et de taxes en France, pour le rendre plus juste et plus efficace.

Par ailleurs, il me semble qu'une question importante doit être posée.
L'importance n'est pas le niveau de taxation, mais plutôt ce que la collectivité locale ou nationale en fait.

Écrit par : Phil | mardi, 08 septembre 2009

en théorie phil a raison, c'est d'ailleurs ceux que prônent pas mal de politiques quand ils sont dans l'opposition .

mais une fois arrivée au pouvoir la complexité du système est une chance, car il est possible de déshabiller Pierre pour habiller Paul. En gros plus le système est complexe plus on peut raconter n'importe quoi pour faire passer la pillule qui consiste a faire croire que l'on baisse, mais vu les déficits en fin de compte ça augmente!

Écrit par : europium | mardi, 08 septembre 2009

Entièrement d'accord avec Europium, la complexité de la compartimentation budgétaire permet de faire tout et n'importe quoi.
Déjà, entre le local et le national, la partie de ping-pong n'arrête jamais...
Et même si on se limite au niveau national, le cloisonnement des budgets engendre de facto un cloisonnement des impôts et des taxes: il faut à tout prix expliquer pour être politiquement correct à quoi va servir tel impôt ou telle taxe (les taxes en l'occurrence dont la plus connue de toutes, la TVA, n'étant ni plus ni moins que des impôts indirects, donc des impôts tout court).
Quand acceptera t-on enfin (hors conséquences de la délocalisation) de raisonner de façon simple: il y a des rentrées étatiques d'argent et il y a des dépenses à arbitrer en face?
Je doute qu'il y ait un jour une réelle volonté politique de le faire.

Écrit par : JF le démocrate | mardi, 08 septembre 2009

@ jf
c'est clair qu'il faudrait commencer par là...

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

Ce qui est insupportable dans cette dérive c'est qu'on passe d'un impôt de répartition à des taxes généralisées à tous sans distinction, donc cela affaiblit encore un peu plus ceux qui sont dans la difficulté !

Écrit par : Mirabelle | mardi, 08 septembre 2009

@ Mirabelle
Ce sont surtout des impôts qui n'ont aucun sens ni aucune logique.
Attention au misérabilisme à propos des plus modestes. 50% des Français ne paient pas d'impôts. Cela me choque, moi.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@ l'hérétique : ce n'est pas du misérabilisme, sur le fond, il serait normal que tout le monde participe, mais dans les faits, comment veux tu payer quand par exemple tu as un smic, avec un loyer à payer, les charges habituelles ( chauffage, eau, électricité, assurance, déplacements) etc etc... ???? et je ne parle pas de ceux qui ne parviennent même pas à avoir le smic !!! c'est IM-POS-SI-BLE !!!

Écrit par : Mirabelle | mardi, 08 septembre 2009

@ Mirabelle
même si c'est une somme modique (50 euros l'an, par exemple) tout le monde devrait participer à la mesure de ses moyens à l'effort national. Particulièrement ceux qui en profitent.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@l'hérétique : oui, j'entends souvent ce discours, mais je te pose la question : as-tu déjà essayé de vivre avec trois fois rien sans possibilité de voir évoluer tes revenus ??? hé bien je peux t'assurer que ces gens là sont à l'euro près et qu'il ne faut surtout pas le moindre accident de la vie, car ils se retrouvent illico sur-endettés ! (et ils payent tout de même la TVA !)

Écrit par : Mirabelle | mardi, 08 septembre 2009

Mirabelle,

Je n'ai pas dit qu'il fallait les assommer. Rien n'empêche de leur garantir de l'aide pour les aider à s'en sortir. Mais l'effort de l'impôt, lui, doit être national. C'est la marque de la cohésion nationale. C'est vraiment une idée à laquelle je tiens. Tout le monde doit participer.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@ L'hérétique :mais enfin, tu es en train de dire "payez et on vous filera du fric pour vous aider" ? c'est complètement absurde ! franchement tu ne crois pas qu'il serait beaucoup plus sain de laisser tomber ce principe des RMI, RSA, allocations logement et autres diverses et variées et chercher plutôt à laisser les gens vivre dignement sans continuer à leur donner le sentiment qu'ils demandent l'aumône ... du taf, des loyers corrects, du respect quoi, de la dignité !!!!

Écrit par : Mirabelle | mardi, 08 septembre 2009

@ Mirabelle
Ce n'est pas ce que je dis. Je dis que tout le monde doit payer l'impôt, même si, admettons, la participation tombe à dix euros.

Écrit par : L'hérétique | mardi, 08 septembre 2009

@ l'hérétique : MDR !!!! si je continue comme ça, tu vas finir par les faire tomber à Zéro !!! non, sincèrement c'est tout le système qui est à revoir, et c'est vrai qu'aujourd'hui on finit par tomber dans l'absurde ! allez, bonne nuit ! :)

Écrit par : Mirabelle | mardi, 08 septembre 2009

@l'hérétique

Désolé mais dire que 50% des français ne paye pas d'impôt n'est pas vrai.

L'impôt sur le revenu est une goute d'eau dans l'ensemble des impôts, taxes ( TIPP, TVA entre autre etc..)et les différents prélèvements obligatoires.( mais c'est quand même l'équivalent du déficit budgétaire hors période de crise.

l'impôt sur le revenu représente 50 milliards sur les 1000 milliards de prélèvement en tout genre.

pour de nombreux fiscalistes, il suffirait d'augmenter de très peu certains prélèvements et supprimer l'impôt sur le revenu qui coûte cher a prélever. il n'est gardé que pour faire croire symboliquement aux français qu'ils participent a l'effort national et pour culpabiliser ceux qui ne le payent pas. c'est comme l'ISF.....

De plus c'est un sport national entre la gauche et la droite que de se pouiller en période électorale sur l'augmentation ou la baisse de l'impôt sur le revenu . la majorité des gogos de français tombent dans le panneau de ce jeu de dupe....

Écrit par : europium | mercredi, 09 septembre 2009

@Europium : bien qu'en général je me méfie un peu des chiffres, merci de venir ici contredire notre Hérétique qui, je ne sais pour quelle raison, ne veut pas admettre que tout le monde participe et paie des impôts, riches comme pauvres, vieux comme jeunes ne serait-ce que par le biais de la TVA, des taxes diverses et variées et parfois de manière fort injuste d'ailleurs.
j'en avais parlé notamment concernant les associations de bienfaisance qui assument un service public et ne reçoivent pas toujours de subventions comme les associations de protections animales qui voient leur budget constamment dans le rouge grâce à la TVA qui ne leur est pas épargnée : 19,6% sur les frais vétérinaires, les croquettes etc ... c'est exorbitant et on ne peut pas dire qu'ils ne participent pas à l'effort collectif ! et ce n'est qu'un exemple bien sûr !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 09 septembre 2009

Mais Mirabelle

Justement, les impôts indirects sont bien plus durs que les impôts directs parce qu'ils frappent de la même manière tous les citoyens riches ou pauvres, et du coup, chacun ne contribue pas à mesure de ce qu'il possède.

@ europium
Oui, j'ai souvent entendu qu'en effet, il coûtait cher. Est-ce qu'un prélèvement à la source ne simplifierait pas les choses ?

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 09 septembre 2009

@l'Hérétique : je n'ai pas dit le contraire ! mais est-ce à dire que tu élargirais l'assiette de l'IR pour supprimer ou baisser de manière significative la TVA ?

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 09 septembre 2009

Tiens, ça m'inspire cette discussion...
http://uniqueetcommun.blogspot.com/2009/08/mort-lisf.html

Écrit par : Nemo | vendredi, 11 septembre 2009

Écrire un commentaire