Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Musée en Herbe, communiqué du MoDem de Paris | Page d'accueil | Les privilèges des femmes salariées »

jeudi, 23 juillet 2009

Autolib, je suis sceptique...

Je suis avec intérêt le dossier autolib depuis son lancement. L'idée de la mairie de Paris est de promouvoir un système d'utilisation d'automobiles électriques sur  le modèle de Velib. J'avoue que j'ai quelques préventions par rapport à ce projet, certaines que j'ai déjà exprimées par le passé, au demeurant.

Je trouve que la dépense est très importante pour un nombre d'usagers vraisemblablement limité. Ensuite, le dispositif va supprimer encore des places dans Paris et contribuer à l'asphyxie grandissante du trafic. Enfin, si les usagers parisiens doivent se montrer aussi respectueux des autolib qu'ils le sont des velib, la facture va être salée.

J'aimerais avoir la certitude que les automobiles concernées sont vraiment écologiques, mais, pour ce que j'ai pu lire jusqu'à ce jour, les lourdes batteries électriques au lithium sont à terme une véritable catastrophe écologique si elles se généralisent.

J'enregistre en revanche avec satisfaction l'effort fait par la Mairie de Paris pour rendre un service compatible avec la proche banlieue puisque plusieurs communes de la ceinture ont été consultées et participent à l'opération.

Puisqu'on me lit à l'Hôtel de Ville, je le sais, je réitère la proposition que j'avais faite il y a un an et demi : je crois que cela ne serait pas inintéressant d'étudier la Tribryd, le véhicule mis au point par Bruno Causse, qui m'a l'air léger et peu gourmand en énergie. A 'époque, Bruni Causse proposait son véhicule pour 4000 euros/unité. 4000 tribryds, cela ferait donc 16 millions d'euros plus tout le coût de la logistique. Observons que le tribryd était proposé à 4000 euros pour une livraison unitaire. En série nul doute que le coût serait moindre.

09:28 Publié dans Paris | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : autolib, paris, velib, delanoë |  Facebook | | |

Commentaires

Vous êtes sceptique ? Moi de même.

Écrit par : Neriel | jeudi, 23 juillet 2009

@ Neriel

A la bonne heure, nous sommes au moins deux :-)

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 23 juillet 2009

C'est quoi la Tribyrd ?

Écrit par : estelle92 | jeudi, 23 juillet 2009

@ estelle92
Un véhicule mis au point par un inventeur français qui ne trouve , hélas, pas de financement :
http://heresie.hautetfort.com/archive/2008/01/12/la-tribryd-lib-mieux-que-le-velib-et-l-autolib.html

Une sorte de triporteur fonctionnant en alternance à l'électricité et au fuel. Un truc pas mal, je trouve et qui ne prend pas beaucoup de place.

Écrit par : L'hérétique | jeudi, 23 juillet 2009

Ah ah.

Nous disions donc 24 000 Vélib' vandalisés ou disparus, et je gage qu'on peut bien y rajouter un petit millier ou deux depuis l'arrêt des chiffres et le lancement de la campagne.

Alors des autos... 'Va être temps que je déménage en grande banlieue moi. S'agirait pas qu'on puisse dire que j'ai contribué à financer ce massacre.

Pffou :') On rigole bien à l'Hôtel de Ville tout de même.

Écrit par : Evan | vendredi, 24 juillet 2009

@ Evan
Faut voir, mais en effet, il y a un risque non négligeable de dégradation.

Écrit par : L'hérétique | vendredi, 24 juillet 2009

Les commentaires sont fermés.