Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les sales coups de Descoings | Page d'accueil | Fondation Vuiton, Jardin d'acclimatation : éclaircissements »

mercredi, 27 mai 2009

De gauche et UMP ?

S'il y a un truc qui me fait franchement rigoler, c'est quand j'entends d'ex-socialistes, récents cireurs de pompe, passer la brosse à reluire au gouvernement et à Sarkozy. Ah, il faut les entendre s'évertuer à clamer qu'ils sont toujours de gauche et qu'ils n'ont rien renié ! Je sais que l'étiquette gauche/droite n'est plus clivante ni pertinente, du moins sur les grands sujets, en France, mais franchement...Écoutez-le, le gros mammouth laineux (l'haineux) expliquer qu'il est toujours à gauche mais qu'il votera sans états d'âme pour l'UMP. A la limite, je m'en fous, moi, je suis de centre-droit. Mais j'ai mal pour la gauche,  quand je l'entends déblatérer sa loghorrée. Avec lui, Sarkozy et consorts ont l'assurance d'avoir recruté une carpette de première catégorie. Étonnant qu'il ne soit pas allé à la soupe plus tôt, d'ailleurs. Il vait bien tenté de contacter l'entourage de Bayrou, pendant les présidentielles, mais, à l'UDF, pas fous, on n'en avait pas voulu.

Cela dit, Sarkozy n'est pas non plus un âne, et pour avoir suffisamment donné de deniers aux Judas de toute sorte, il connaît d'autant plus la valeur de la fidélité et de la parole donnée. Or, le mamouth laineux en fait un peu trop, et ça commence à l'agacer sérieusement, Sarko. Bon, en même temps, il en joue pas mal, le Sarko. Il commence à faire son Miterrand (en moins subtil, mais avec des carpettes et des cire-pompes, ça marche à tous les coups), notre Sarko. Rassurez-vous, chers lecteurs, je n'ai aucunement l'admiration béate d'un certain nombre de nos politiques pour Miterrand. Il est simplement venu en un temps où en face, c'était pire. Le seul (j'ai cru en Barre, mais ce que j'ai appris de lui ces dernières années me le fait regretter) qui aurait valu le coup, c'était Rocard, mais bon, on ne va pas refaire l'histoire...

J'aurais pu comprendre, sous Chirac, qui était sur le fond un honnête racidal-socialiste, qu'on se déclarât de gauche tout en étant proche de chichi. Mais s'affirmer de gauche aux côtés de Nicolas Sarkozy et de ses inégalités croissantes, comme le dit justement Bayrou, il y a de quoi huler de rire. Trop drôle ! Dans une telle atmosphère délétère de confusion idéologique, de racollage gouvernemental généralisé et d'aplatventrisme sans honte ni pudeur, comme aurait dit feu l'illustre Leroy-Morin aujourd'hui disparu, il ne faut plus s'étonner si de plus en plus d'hommes et de femmes de gauche désormais déboussolées, se rallient à la seule voix forte (ou en tout cas l'écoutent) encore un tant soit peu audible dans le paysage politique.

10:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : gauche, ump, allègre, bayrou, sarkozy |  Facebook | | |

Commentaires

qu'as tu appris sur Barre qui te fasse regretter d'avoir cru en lui ?

Écrit par : centriste en vad' | mercredi, 27 mai 2009

son antisémitisme et son estime pour Gollnish

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 27 mai 2009

C'est vrai que venant d'un homme pourtant estimable comme Barre ses propos et son rapprochement et sa sympathie envers Gollnish m'ont plutôt choqué.


En parlant l'ex-socialiste le French Doctor, au moins il a le courage d'assumer ce qu'il pense faire c'est à dire voter UMP bien qu'il soit toujours un social-démocrate et européen convaincu, toujours ami de Dany Le rouge. Moi ça me fait autant rire de voir Roméro rentré au Modem depuis un an et Eva Joly en partir aussi s'il faut le prendre à la dérision.

Écrit par : Aurélien | mercredi, 27 mai 2009

ben si Claude Allègre devient ministre de l'innovation pourquoi pas? Car la technophobie rempante de certains écolos sont insupportables lorsque l'on sait que la France a beaucoup de retard dans le monde dans le progrès scientifique et technologique.

Même si le Mammouth se trompe sur les causes du réchauffement climatique, sur bien des choses comme les Ogm par exemple, il n'a pas toujours tord non plus!

Écrit par : Aurélien | mercredi, 27 mai 2009

Moi je trouve qu'être sarko-compatible et de gauche n'est pas totalement risible quand Sarkozy prend le risque d'aller sur des thèmes chers à la gauche (intégration, culture, emploi...).

On peut toujours trouver cela risible certes, mais on pourrait trouver des trucs encore plus risible aussi et si ça fait mal pour la gauche, c'est aussi de sa faute à ne pas se démarquer des souverainistes jacobains, de certains altermondialistes radicaux, et d'une partie des communistes du NPA comme du PCF. Sur pas mal de sujet, on dit toujours que le PS est muet ce qui est vrai et qu'il surtout du mal à repêcher une partie de ses électeurs atteints du symptôme Mélenchon ou Besancenot.

Comme la droite à l'époque où une partie de ses électeurs étaient atteins du syndrôme Pasqua (13% aux européennes en 1999 devant la liste Sarkozy-Madelin) ou Le Pen.

La gauche plurielle actuelle traverse la même crise que la droite à une époque. Si Jack Lang et DSK approuvent certaines choses faites par le gouvernement, la gauche n'a pas trop l'air de se soucier apparemment en faisant de l'anti-sarkozysme primaire et en ne proposant rien de concrêt vraiment (dernier exmple, qu'ont-ils proposer de crédibles pour l'Hadopi. Réponse: Rien). L'HADOPI est malheureusement passer, mais le PS ne s'est pas trop inquiéter des artistes.

Écrit par : Aurélien | mercredi, 27 mai 2009

Allègre ministre...
a ce rythme la on on va avoir de Villiers aux affaires européennes, Dieudoné a l'intérieur(logique pour s'occuper des cultes), Virenque aux sports, Zémour à l'assimilation....

Écrit par : europium | vendredi, 29 mai 2009

@ europium
Pas mal votre gouvernement :-D

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 29 mai 2009

Claude Allègre ne mérite pas ce manque de respect que vous avez tous envers lui.

Quand il était sous le gouvernement de Jospin, il a failli réformer une bonne fois pour toute l'Education Nationale. Hélas, les puissantes corporations de fonctionnaires éducatifs ont réussi à mettre tout le monde dans la rue et ainsi continuer la voie de l'immobilisme !!!
Oui ... Claude avait raison, en France il y a toujours ce mammouth engraissé et protégeant sous sa graisse des milliers de fonctionnaires qui on abandonné la première mission de la république : servir le peuple.

Car on parle beaucoup des problèmes des fonctionnaires mais pas assez de leur responsabilité même et surtout dans l'ADMINISTRATION. Un mot qui plombe le moral de millions de français tellement il a causé de dégâts dans beaucoup de vie ( souvenez-vous de cette homme que l'administration a déclaré mort alors qu'il était toujours vivant, résultat : il n'avait droit à rien socialement vu qu'il était mort sur le papier ! ).

Alors Claude Allègre a peut-être eu une mauvaise position sur le réchauffement climatique ( quoi que méfiez-vous de " l'unique vérité " ), mais en ce qui concerne le mammouth, il avait complètement raison.

Écrit par : marCo | lundi, 01 juin 2009

@ Marco
Allègre a brassé beaucoup de vent, menti et préparé bien des maux de notre école aujourd'hui en discréditant le professorat aux yeux de l'opinion.

Écrit par : L'hérétique | lundi, 01 juin 2009

@Marco

On peut penser qu'il y a des domaines où l'administration marche très bien et d'autres pas bien du tout. Ainsi il faudrait d'abord réorganiser et motiver là où cela ne va pas, plutôt que de chercher un Mamouth Coupable (UMP) ou de claironner "Tout est bien" (PS Actuel), dans un faux débat de convention où les débatteurs d'ailleurs s'entendent très bien.

Pour vous le Mamouth est gras, l'influence des ministéres elle est de plus en plus maigrelette (sauf en décibels à la télé), et la grenouille Elysée Enfle, avec des communiquants alors que jamais on a été aussi peu renseigné sur les affaires de l'état. Là un bon balayage serait à faire pour un meilleur rendement.

Comme tous ces trop nombreux Politiques Inconstants et fiers de l'être,
Allègre est surtout vaniteux et égoiste, et ce qu'il raconte sous couvert de ce mot "Compétent" qui décidément est actuellement un beau fourre-tout (bien troué...) n'a que peu d'intérêt pour tout.

Si vous observez un peu l'Histoire Politique, vous pourrez constater que ces hommes qui passent d'un camp à l'autre, au bout du compte n'ont qu'une influence trés nocive, Sauf dans le cas où ils deviennent tout d'un coup modestes (ce sont presque toujours des évènements très importants qui les y obligent). Avec Allègre et tous les autres précédents dans la liste, on est vraiment pas dans ce cas là.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 01 juin 2009

@ Chui Kalm

euuuh : il y a un contre-exemple de taille : Talleyrand. L'opportuniste parfait. Il a bâffré à tous les râteliers et a eu une influence décisive sur la politique extérieure de la France.

Écrit par : l'hérétique | lundi, 01 juin 2009

@L'Hérétique

Oui peut-être, mais il semblerait que Talleyrand ait aussi donné de fort mauvais conseils. Il a fortement incité par exemple Napoléon à la guerre d'Espagne, reconnue comme une trés grosse "erreur".

Pour ce que j'en sais, même lui inclassable, qui a accompagné depuis la révolution beaucoup de mouvement de l'Histoire a-t-il été "bénéfique" ?
A la restauration peut-être, lui Noble, Homme d'Esprit et Diplomate trés en vue en un sens Consensuel.
Là j'avoue, je ne connais pas trop.

En tout cas si on y regarde de plus prés les périodes de bon développement de la France ont toujours coincidé avec le choix minutieux de ministres avec un savoir faire prouvé dans leur domaine et l'exigence d'un minimum de fidélité.

Par exemple :

Louis XIV Colbert et ses ministres (Louis XIV était trés organisé au moins la moitié de la journée pour les affaires de la France, Les Nobles faisaient la guerre ou la cour et étaient écarté des affaires).

Le Bonaparte du Consulat (qui fut une période trés féconde pour la France) était très attentif à vérifier avant leurs nomination que les états de service des ministres correspondraient à leur tâche.

De Gaulle (dont je pense on sous estime beaucoup les mérites "Economiques") Idem.

Bon je ne suis pas non plus historien et d'autres que moi connaissent mieux.

En tout cas, choisir ses ministres, comme actuellement, en partie parce qu'ils se poussent bien du col (je n'invente rien c'est revendiqué par l'"Elysée") ou pour "Aura Médiatique ou Politique" et des conseillers copains, sans trop regarder la concordance entre leur "états de services"
et leur future Mission, ce n'est certainement pas la première fois dans l'Histoire, ce serait vraiment intéressant de vérifier ce que cela donne à chaque fois !!
Ce n'est certainement pas très rassurant !!

Mais tout cela bien sûr c'était pour parler de l'Europe, et dire que pour les députés Européens, l'aspect "connaissance de l'Europe" sans être un critère ici absolu devait jouer, et je crois que le Modem en a bien tenu compte.

Écrit par : Chui Kalm | lundi, 01 juin 2009

Avec certains courants écolos technophobes anti-libéraux le gouverment a bien fait de choisir Allègre malgré son célèbre dérapage sur le réchauffement climatique. Tout le monde peut se tromper aussi. Directeur de la prospective et de l'évaluation à la Cité des science, de la s j'aurai beaucoup plus vu Joel De Rosnay pour ce ministère, grand biologiste ayant enseigné au MIT dans le passé, co-fondateur de Cybion dont un bébé est Agorovox. Il aurait été autrement plus crédible je pense.

Écrit par : Aurélien | lundi, 01 juin 2009

Chirac, honnête ? Bon, ça dépend de la définition de l'honnêteté, hein :-D

Écrit par : KPM | mardi, 02 juin 2009

@ chui kalm

A la limite, mon propos ne se centrait pas sur le ce politicien apparemment dérangeant. ( et pour parler poliment, j'en ai rien à foutre d'Allegre car il n'est pas plus une menace que n'importe quel politicien en France ).

L'administration, et malheureusement dans énormément de domaines, fonctionne mal et dire le contraire serait jeter une pierre sur les gens qui ont un problème avec l'administration, exemple ... moi !!! tous les jours, pour n'importe quelle broutille j'ai des problèmes avec l'administration. Bien sûr je ne cherche pas la perfection, mais à ce stade, ça frôle l'incompétence absolue !

Il faut être honnête au bout d'un moment, qu'on parle de la basse ou de la haute administration, elle est toute puissante en France et ne semble connaître " aucune erreur ".

Quant à l'école, il faut arrêter les caresses envers le corps professoral et les barons d'académie. L'école française a un gros problème et les responsables vont du ministre, au professeur ! Chacun accusant l'autre de ce mal forcément rien d'innovant n'est fait.
Nous sommes tous responsables et le pire c'est qu'on ne le voit même pas, on veut toujours que la faute vienne de l'autre, voilà pourquoi la France est pour l'instant irréformable.

Enfin, pour moi, Sarkozy ne devrait pas nommer un énième ministre, ça sert à rien, au bout d'un moment c'est le programme qui cloche puis ... c'est quand même notre cher président qui a dit en début de mandat qu'il ne changerait pas constamment ses ministres.

Écrit par : marCo | mercredi, 03 juin 2009

@Marco

Je vous trouve bien pessimiste. Avec peut-être des défauts, La France fonctionne quand même malgré tout avec son administration et son éducation.

Que je sache il n'est pas du tout évident que son manque de "compétitivité" viennent principalement de là.
Alors autant réformer de manière plus "positive".

Mais notre cher Président ne le peut pas et ne l'envisage même pas car il n'"aime" pas L'Education et L'Etude et il n'aime pas l'Administration et n'en voit que les défauts.
Pour lui l'Evolution c'est le Privé.

Seulement son modèle à long terme est imaginaire et ses "réformes" bloquent trés tôt et deviennent du Marchandage et du Jeu de Diversion.

Je suis vraiment persuadé (quand on voit par exemple que Tapie revient aux affaires lui qui n'a marché qu'au Bluff en faisant des "trous" partout) qu'il ne peut et pourra encore moins se maintenir que par des moyens artificiels (Habitude de ne plus avoir aucun indice économique sérieux,Dette à haut rhytme continu, médias détournants).

La Réforme de l'Administration et de l'Education ne se fera pas malgré eux de toute façon. L'Urgence s'en fait quand même sentir mais il y faudra un consensus.

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 03 juin 2009

Les commentaires sont fermés.