Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une ombre plane sur le Jardin d'acclimatation | Page d'accueil | Services et votes MoDem, mensonges et non-dits du PS »

lundi, 11 mai 2009

Kouchner le Faust derche ?

Décidément, Bernard Kouchner n'arrive pas à se faire à l'idée qu'il est désormais un ministre de Sarkozy et dans un gouvernement clairement UMP. Kouchner a des pudeurs de Faust qui désire coucher avec Gretchen quand cette dernière lui demande s'il croit en Dieu : « Nun sag was hast du mit der Socialitzen Religion ? » Bernard Faust répond à Gretchen par un silence gêné.

C'est que notre bon docteur Faust Kouchner ne veut pas assumer clairement son pacte avec Méphistotélès Nicolas Sarkozy. Dès lors qu'il s'est engagé avec l'UMP, il lui faut boire le calice jusqu'à la lie, et pas d'états d'âme. Quand venu de la gauche, on pactise avec l'UMP, c'est un aller simple que l'on prend, pas un aller-retour. Je trouve à cet égard très justifié de la part de plusieurs personnalités de l'UMP de s'étonner de l'absence de solidarité du bon docteur. Pour qui voudrait-il voter lors des élections européennes, de toutes façons ? Tout de même pas pour les Socialistes qui le honnissent, désormais ? Goethe disait de Faust que c'était un homme troublé par la passion qui peut obscurcir l'esprit. La soif de pouvoir ? de reconnaissance ? l'ambition ?

Ce qu'on te promet, tu peux en jouir entièrement; il ne t'en sera rien retenu. Ce n'est pas cependant si peu de chose que tu crois; mais une autre fois nous en reparlerons. Cependant je te prie et te reprie de me laisser partir cette fois-ci.

Méphistotélès dans le Cabinet d'Étude, Faust, Goethe

13:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : faust, kouchner, ump, sarkozy, europe |  Facebook | | |

Commentaires

Pour les méthodes d'intégration, Kouchner devrait suivre l'exemple de Besson qui est un modèle du genre.

Kouchner a le mérite de pointer l'inexistence de la campagne européenne dans les médias. Il est normal qu'il ne sache pas pour qui voter, les programmes ne sont jamais présentés.

Alors que les candidats MoDem et Bayrou sont en campagne depuis plusieurs semaines, la seule info "européenne" que les medias ont repris, c'est "on ne veut plus de Barroso". C'est un peu maigre...

Écrit par : MaxF | lundi, 11 mai 2009

tactique vous avez dit tactique....

Aucun Ministre n'est sûr de rester après les européennes, alors monnayer son vote pour une rallonge ministérielle c'est de bonne guerre dans ce milieu....

"Rien ne se perd, rien ne se crée , tout se transforme" comme disait Lavoisier.

Mais bon,il est déjà passé sous le joug des fourches Caudines, alors ses états d'âmes...

Écrit par : europium | lundi, 11 mai 2009

Capitulation Rapide
http://europeennes.blog.lemonde.fr/2009/05/11/et-bernard-kouchner-votera-ump/

Écrit par : europium | lundi, 11 mai 2009

C'est clair qu'en matière de zèle, Eric Besson est "en tous points remarquable"...

Écrit par : Falconhill | lundi, 11 mai 2009

@ europium
c'était assez prévisible...
@ Falcon
tu m'étonnes...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 11 mai 2009

quand la porte de l'ouverture se verrouille sur ceux qui sont passés ... c'est bien, au moins on n'a pas de regret ! ça confirme ce qu'on disait : ouverture, mon oeil !

Écrit par : Mirabelle | mardi, 12 mai 2009

Les commentaires sont fermés.