Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Juppé ou Fillon présidents de la commission européenne ? | Page d'accueil | Les États européens laissent tomber la fiscalité verte ! »

vendredi, 27 mars 2009

La dive et rose bouteille en danger !

rosé.jpgUn projet européen prévoit d'autoriser dans l'Union européenne la fabrication de vin de table rosé simplement en mélangeant du vin rouge et du vin blanc, pratique déjà utilisée par les principaux concurrents de l'Europe dans le monde, en Australie ou en Afrique du Sud. La Commission européenne vient d'annoncer qu'elle allait permettre un étiquetage spécifique "vin traditionnel" pour le rosé français. Jean-Luc Bennahmias dénonce une manière de faire "incohérente" et pointe le réveil bien tardif du ministre Michel Barnier alors que la France avait voté ce projet le 27 janvier dernier.

Jean-Luc Bennahmias : "Premièrement, il convient de le préciser, ce n'est pas une décision du Parlement européen, puisque celui-ci n'a que des compétences limitées en la matière. C'est une décision des 27 États membres et de la Commission européenne. Deuxièmement, le réveil de la France et du ministre Michel Barnier, est incroyable : la France a, en effet, voté pour l'autorisation de coupage des vins lors du vote indicatif du 27 janvier 2009. Face au tollé suscité par l'annonce du projet de directive autorisant le mélange du vin rouge et blanc pour produire du rosé, la Commission européenne vient d'annoncer qu'elle allait permettre un étiquetage spécifique "vin traditionnel" pour le rosé français. Cette façon de faire est totalement incohérente : Quel besoin avait la Commission de légiférer dans ce domaine ? Que les producteurs de rosé, notamment français, puissent être obligés de se justifier de leur production de qualité par un étiquetage spécifique est aberrant ! Qui plus est, où est la transparence pour les consommateurs ?

Je crains que l'on ajoute de la confusion et que les consommateurs ne puissent distinguer le vrai rosé du produit issu du coupage entre le vin rouge et le blanc. La Commission européenne agit à contre sens : Après des décennies de règles viticoles imposant toujours plus de normes de qualité, elle choisit de récompenser les moins méticuleux, cherchez l'erreur! En attendant le vote définitif qui doit avoir lieu au Conseil à Bruxelles le 27 avril 2009, nous nous battrons, avec mes collègues députés européens du Mouvement Démocrate, pour que ce mélange hybride n'ait en aucun cas l'appellation de rosé.
"

ça, c'est fort du collier : ignares de commissaires technocrates ! il est grand temps qu'ils ne soient plus nommés mais élus par les parlementaires européens, ceux-là...Quant à Barnier...si je le croise, je lui offre une bouteille de vrai rosé : il cuvait son rouge ou quoi, pendant que la directive passait et était votée...par la France ! Heureusement que le MoDem et Benhamias veillent !

07:55 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : rosé, modem, benhamias |  Facebook | | |

Commentaires

Tout à fait d'accord.
Tiens une manifestation où aller se fournir en vins de qualité directement : http://www.vigneron-independant.com/auxsalons/recherche.php?changesalon=126&salon=Paris

Écrit par : polluxe | vendredi, 27 mars 2009

Il me semblait que cette... hérésie (pardon) avait été passé aux oubliettes. Mais non apparement...

C'est scandaleux. Ce soir, je vais manger dans un restaurant à Tavel : je boirai un vrai rosé de chez moi (merde)

Bonne journée

Écrit par : Falconhill | vendredi, 27 mars 2009

Ainsi il vaut mieux rester entre 2 vins
que de faire trop de mélanges. Dans ce dernier cas on a peur du manque de sérieux pour d'autres décisions(commission européenne).
Merci de nous le signaler sobrement, je remarque que comme d'habitude,Bennhamias s'exprime clairement.

Écrit par : Chui Kalm | vendredi, 27 mars 2009

Oui, et notons qu'avec le Traité de Lisbonne (comme avec feu la Constitution rejettée par ces Nonistes que je remercie au passage de nous avoir foutus dans la merde) le Parlement européen devient enfin co-législateur à part entière dans le domaine agricole ... ce qui ne nous évitera peut-être pas des décisions aussi absconnes , mais au moins elles se feront au grand jour et non pas en quasi-catimini.

Écrit par : pastel | vendredi, 27 mars 2009

Nous pourrions accuser les ouïste de n'avoir été capable de défendre de manière efficace le Traité Constitutionnel. Et de ne s'être rendu compte à temps que le mépris et l'insulte vis à vis de la personne qui doute et ne pense pas forcément comme soi, c'est bien peu efficace...

Enfin, pour revenir sur le vin, espérons que la qualité arrivera à vaincre... Aujourd'hui encore, entre un rosé "grande production à la chaine", et un rosé de producteur ou de négociant scrupuleux de la qualité (qu'il soit d'Anjou, de Provence ou de chez moi en Côtes du Rhône), on constate une réelle différence.

Mais ça, la lutte pour la qualité, ça dépasse les débats sur l'Europe. Et sur la manière de la défendre.

Bonne fin de semaine

Écrit par : Falconhill | vendredi, 27 mars 2009

A propos de Jean-Luc Benhamias, je crois et c'est même certain que sur la scène politique il est des mieux placés pour remettre sur la table le débat sur la légalisation du Cannabis. Personnellement je suis pour. Pour moi celui qui fume un joint par jour ce n'est pas mieux que celui qui boit trois verres de rosé ou de bière par jour. Il suffit juste d'éviter les excès.

Écrit par : Aurélien | vendredi, 27 mars 2009

A propos de Jean-Luc Benhamias, je crois et c'est même certain que sur la scène politique il est des mieux placés pour remettre sur la table le débat sur la légalisation du Cannabis. Personnellement je suis pour. Pour moi celui qui fume un joint par jour ce n'est pas mieux que celui qui boit trois verres de rosé ou de bière par jour. Il suffit juste d'éviter les excès.

Écrit par : Aurélien | vendredi, 27 mars 2009

Il eût fallu un minimum de bonne volonté pour chercher à comprendre le fonctionnement actuel des institutions européennes et ce que le TCE allait changer.. par exemple donner plus de compétences au Parlement européen. Ce qui devrait être dans l'intérêt de tout démocrate.

Écrit par : pastel | vendredi, 27 mars 2009

j'aime pas le rosé ! hic !

Écrit par : Mirabelle | vendredi, 27 mars 2009

C'est toujours incroyable comme raisonnement que ceux qui ne votent pas comme on le souhaiterait manquent de bonne volonté, de discernement, d'intelligence, etc, etc... Heureusement qu'il y a des personnes supérieurement intelligentes, ça évite bien des conneries.
Enfin, ne refaisons pas l'élection (elle a déjà été faite sans les électeurs).

Et allons boire un bon vin de rosé. Un vrai de vrai. Bon weekend à tous

Écrit par : Falconhill | vendredi, 27 mars 2009

C'est ignoble!
Condamnons les commissaires européens à ingurgiter la totalité du rosé issu de leurs oeuvres. Et tiède! Accompagné de surimi de saumon d'élevage (avec les vers parasites).Ca les aidera à raisonner sainement. Je suis trop cruelle?

Écrit par : Marine | vendredi, 27 mars 2009

Oui mais après les commissaires européens risquent de se mettre à fumer des joints de Cannabis pour remplacer le Rosé !!

Écrit par : Chui Kalm | samedi, 28 mars 2009

Ce qui me gène dans cette histoire ce n'est pas tant le fait d'autoriser cette pratique. Après tout il existe déjà beaucoup de mauvais vins.

Ce qui me gène c'est cette capacité qu'on les politiques français de tout rejeter sur le dos de l'Europe, alors que la France a toujours pu arrêter tout ce qui ne lui plaît pas à la commission.

Écrit par : vincent15 | samedi, 28 mars 2009

@ Aurélien

Je ne suis vraiment pas d'accord avec toi sur le canabis. Cette substance est 100% nocive, alors que le vin, en quantité raisonnable, ne génère pas de dégâts sur la santé.

@ Falconhill
Apparemment, les Français auraient le droit à une appellation spécifique.

Écrit par : L'Hérétique | lundi, 30 mars 2009

retour sur cette affaire (voir la fin de l'article notamment: d'après Gilles Savary, les négociants français avaient été parmi ceux qui poussent vers l'autorisation du label "rosé" pour le vin coupé!).

http://www.liberation.fr/terre/0101560641-rose-coupe-michel-barnier-voit-trouble

Écrit par : pastel | lundi, 13 avril 2009

Très intéressant : ce n'est pas la première fois que je vois Barnier faire preuve de duplicité...Je m'occupe de "l'allumer" dans la semaine...

Écrit par : L'hérétique | lundi, 13 avril 2009

Les commentaires sont fermés.