Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marielle de Sarnez s'exprime sur l'Europe | Page d'accueil | La trouille des verts et des socialistes européens »

mercredi, 04 février 2009

Palestine, Israël, les c...sont presque partout !

En fait, je finis par me poser la question. Je ne comprends pas : soit le Hamas ne contrôle pas ses groupuscules extrémistes, soit sa direction en tient une couche en matière de bêtise crasse.

Je ne comprends pas cet entêtement à vouloir balancer quelques roquettes pour se prendre en retour un déluge de bombes sur la tronche. Je sais que ce mouvement cultive un goût immodéré pour le martyr (surtout celui des populations civiles, à vrai dire) mais là, c'est pathologique.

D'aucuns me répondront qu'ils exigent une réouverture des voies commerciales de Gaza et que cette exigence n'est pas négociable. Chaque fois qu'Israël a rouvert le moindre chemin, la priorité du Hamas a été d'acheter des armes, en aucun cas de favoriser le développement économique de la bande de Gaza.Pire, en fait : chaque fois qu'Israël a rouvert ses portes, il y a eu une recrudescence d'attentats-suicides.

Ce qui me fait ricaner comme raisonnement, et que je lis souvent sur la Toile, c'est que le Hamas est capable de respecter une trêve puisqu'il n'y a plus eu d'attentats-suicides depuis 2003. J'adore ce genre de raisonnements qui déduit la cause de l'effet. J'ai une autre explication : le blocus d'Israël et l'efficacité de ses services secrets ont bloqué la plupart des attaques.

J'ai même encore une autre explication, dès lors qu'on valide la justification de la cause par l'effet : l'homme invisible se promène le long de la frontière et intercepte tous les terroristes. Ben oui, la preuve, c'est qu'il n'y a plus eu d'attentats-suicide en Israël depuis 2003 (environ).

Cela dit, ce qui est triste, c'est qu'il y a au moins aussi c... que le Hamas en face : cela s'appelle le Likoud, malheureusement, cela a le vent en poupe et en plus cela a un sinistre individu à sa tête.

Je n'aime pas le Hamas, mais je considère, comme pas mal d'Européens, qu'il est un partenaire incontournable dans les négociations. Je n'ai en revanche pas le stupide oeil de Chimène pour Rodrigue de l'intelligentsia française envers ce mouvement qui n'a rien d'angélique.

Le drame, en Israël, à l'heure actuelle, c'est que l'extrême-droite progresse toujours plus, et qu'une coalition Likoud-extrême-droite va finir par devenir une possibilité au train où vont les choses.

Tout cela arrange le Hamas : avoir un gouvernement brutal en face va lui permettre de générer encore plus de martyrs. Plus généralement, entre extrémistes religieux et vraisfaucons on a toujours constaté des convergences d'intérêt. Comme l'a très bien montré Bani Sadr en son temps, en Iran, au début de la Révolution, on sait, désormais, qu'il y a eu entente entre les plus ultras des Républicains aux USA et les Mollah les plus réactionnaires. En France, il y avait au début des années 90 des convergences claires entre le FIS en Algérie et le FN. Eh bien en Israël, c'est le Hamas et l'aile droite du Likoud en compagnie d'Israël Beitenou qui bavent de joie à chaque roquette, chacun escomptant ainsi engranger des bénéfices électoraux.

L'espoir d'une coalition Kadima/Parti travailliste majoritaire à elle seule s'amenuise. Et au passage, l'expédition de Gaza occulte tout autre débat en Israël, notamment sur les conséquences de la crise économique et les solutions proposées par les différents partis. Et pourtant, ça va sérieusement se gâter. A partir de 2009, donc dès maintenant, les USA interrompent définitivement totalement leur aide économique à Israël. Israël va toutefois encore disposer d'une garantie américaine pour d'éventuels emprunts. Encore un état qui risque de vouloir lever des capitaux sur des marchés financiers probablement saturés d'ici la fin de l'année.

Pas une voix, dans la classe politique israélienne pour évoquer ce douleureux et vrai problème...La Banque d'Israël a beau tenter de baisser ses taux, d'autres d'états bien plus puissants ont essayé avant elle et ça ne marche pas...

Enfin, il y a au moins une chose qu'ils ont compris mieux que nous les Israéliens, c'est qu'il faut changer de source énergétique une bonne fois pour toutes en ces temps troublés. Et nous, en France, pendant ce temps, on subventionne allègrement le diesel...

00:19 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : hamas, israël, palestine |  Facebook | | |

Commentaires

Vous dites que vous ne comprenez pas ... mais cela ne vous empêche pas de donner votre avis d'une manière si "surprenante" qu'on pourrait être amené à se demander si ce n'est pas dans le but de faire grimper les statistiques de fréquentation de votre blog.

Écrit par : Géraldine | mercredi, 04 février 2009

@ Géraldine

Géraldine, je vous suggère d'ouvrir un blog. Après quelques temps, et l'expérience venant, vous pourrez alors voir ce qui fait VRAIMENT grimper l'audience d'un blog.
Si je veux faire grimper l'audience, ici, c'est très facile : je choisis un people dont on parle, une affaire juteuse, et je publie l'histoire avant que les grands médias ne s'emparent de l'histoire.
Mon objectif, ce n'est pas d'avoir le plus de visites possible : à quoi bon, si c'est pour ne rien dire ?
Il se trouve que je m'intéresse à la Palestine et à Israël, et plus généralement au proche-orient, c'est tout.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 04 février 2009

"En fait, je finis par me poser la question. Je ne comprends pas " ...
Quand on ne comprend pas, on pose des question, quand on ne comprend pas, on se renseigne, on cherche.
Quand on ne comprend pas, on n'assène pas des des vérités à l'emporte-pièce, des jugements sans valeurs, des phrases-bateaux qui te permettent au mieux d'étaler ton ignorance et ton manque d'humanité...
Hérétique ? Je pensais y trouver une autre info ... Maintenant je sais et la réponse est non !

Écrit par : Jamie | mercredi, 04 février 2009

@ Jamie

Je sais, je sais, je suis un affreux sioniste et le Hamas est un gentil mouvement de résistance nationale qui se bat à armes inégales. j'ai bon ?

Écrit par : L'Hérétique | mercredi, 04 février 2009

De fait les conditions du conflit sont là et bien là: Non reconnaissance d'ISRAEL (sur les bases actuelles) d'un côté et non Remise en cause des territoires occupés de l'autre.

Pour le prochain épisode les ingrédients du scénario sont: Le Hamas est-il devenu (encore ?) plus solide et populaire et que vont faire les USA d'Obama ?

Cette série de guerre est loin d'être finie !!

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 04 février 2009

C'est prêcher dans le désert avec un audimat de ce calibre.
Personnellement, j'ai trouve l'article extrêmement pertinent et il résume bien réellement les problèmes qui se posent et se poseront dans un futur proche pour les israéliens et les palestiniens.

Écrit par : Anna | mercredi, 04 février 2009

@ Anna

Merci. Je pense que les deux peuples ne sont pas sortis de l'auberge...

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 04 février 2009

Eh oui, et le plus beau, c'est que tous, nous ne sommes pas prêts, non plus, à sortir de l'auberge...
Les problèmes sur terre sont non seulement réels et mais urgents pour tous.

Écrit par : Anna | jeudi, 05 février 2009

@Anna
Lorsque je lis des intervenants lucides (comme Jamie par exemple), j'ai un tout petit peu d'espoir; mais le reste du temps, je suis affreusement pessimiste.

Écrit par : Géraldine | jeudi, 05 février 2009

@ Anna
Oui, mais nous avons la chance, au moins en Europe, mais, a priori, aussi au Maroc, de ne pas vivre de situations de conflit explosives comme c'est le cas au Proche-Orient.
Cela dit, pour les problématiques économiques, je pense qu'Israël va devoir se poser les mêmes questions que le reste de la planète. Cet état a toutefois un bon point pour lui, c'est que les nouvelles technologies y sont très présentes dans l'économie.

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 05 février 2009

Les commentaires sont fermés.