Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Réforme du lycée : classe de seconde | Page d'accueil | Chaîne de l'inculture »

mercredi, 10 décembre 2008

La belle Rama n'est plus en grâce...

RamaYade.jpgLa belle Rama n'est plus en grâce, et c'est fort regrettable, car pour ma part, je trouve que c'est l'une des rares voix fortes et honnêtes en Sarkozie. Quand je pense que le French Doctor s'est construit une image sur une réputation d'intégrité et de défenseur des faibles...et le voilà qui attaque le Secrétariat aux droits de l'homme le jour même de leur déclaration universelle. Bernard Kouchner est décidément tombé bien bas...

Rama Yade est honnête : elle ne souhaite pas s'investir sur une liste aux Européennes parce qu'elle n'est pas motivée pour le faire. La voilà punie par le Grand Ordonnateur : Nicolas Sarkozy laisse son ministre faire une sortie inacceptable contre elle, renonce à lui proposer le poste de Jouyet et la désigne comme tête de liste sur les sièges éjectables lors du remaniement de janvier. Ce n'est pas facile d'être intègre en politique et de résister quand on est sincèrement attaché à la défense des droits humains. J'ai trouvé bien, d'ailleurs, l'intervention de Copé qui a immédiatement contredit Kouchner et a estimé que Rama Yade avait fait son travail lorsque sa voix était divergente.

Cela dit, au-delà de l'affaire, il y a une rélle problématique qu'il n'est pas aisé de résoudre. La nature de la diplomatie, c'est d'arrondir les angles, alors que la défense des droits humains c'est au contraire de les conserver aussi carrés que possible. Je trouve la déclaration de Kouchner mpal venue, mais je lui accorde tout de même le crédit d'avoir eu surtout cette problématique en vue quand il s'est exprimé. Je crois que ce n'est pas simple de trouver la voie moyenne entre l'efficacité et le principe. Ainsi, vaut-il mieux un tyran réintégré dans la communauté mondiale avec son cortège de crimes, mais, diplomatiquement assagi, ou bien un tyran mis au ban de la communauté mondiale mais bien déterminé à encourager la terreur sous toutes ses formes ? Peut-on s'essuyer sur l'éthique, et jusqu'à quel point ? Et quand je pose cette question, il n'y a pas d'ironie de ma part. Je suis très sérieux et ne prétends pas apporter par avance une réponse convenue. Dans les premiers temps, Sarkozy a semblé s'orienter vers une politique d'efficacité (à ne pas confondre avec la real-politik dont le moteur est le cynisme), notamment avec les otages en Afghanistan, au tout début de son mandat, puis en Lybie, avec les infirmières bulgares. Jusque là, on pouvait discuter de la méhode et de sa pertinence. Dès lors qu'il s'est vu en VRP des usines d'armement (ou autres) et non en Président de la République Française, il a modifié la nature de son action diplomatique.

Je pouvais comprendre son désir d'efficacité en Lybie et en Afghanistan. Mais, quand ils 'agit de signer des contrats commerciaux,  il n'est pas nécessaire d'abandonner le droit et la morale : il y a d'autres moyens de pression. La France est une puissance commerciale. L'Europe aussi. Nous n'avons pas vocation à nous incliner devant les tyrans parce qu'ils ont des liquidités et des matières premières. Leurs matières premières, il faut qu'ils les vendent. Or, et l'Europe et la France ont, en réalité, avec de la volonté, les moyens de trouver des produits de synthèse. Donc, on peut très bien utiliser l'arme commerciale pour faire pression sur les dictatures sans pour autant dérouler le tapis rouge à leurs chefs.

Nicolas Sarkozy n'a pas fait ce choix, sans doute parce qu'il est plus subtil et plus complexe à mettre en place, et je le lui reproche. Si Rama Yade est évincée aujourd'hui, c'est la conséquence de ce renoncement.

Commentaires

Euh, lui offrir le poste de ministre aux affaires européennes, jusqu'ici brillamment occupé par JP Jouyet, à Rama Yadé qui ne s'interesse pas au Parlement européen, avouez que ça aurait été le comble. Passez de Jouyet à Yadé aux affaires européennes, la France n'aurait pas pu exprimer de façon plus carricaturale son profond désintérêt pour l'Europe. Or il n'en est rien et c'est très bien ainsi.

La perte c'est Jouyet et non pas Yade. Je ne vois que Lamassoure, mais lui s'intéresse au PE et a déjà occupé le poste de ministre aux affaires européennes. Il doit bien être conscient qu'être ministre sous sous les ordres de Sarkozy ne vaut pas la chandelle...

Écrit par : pastel | mercredi, 10 décembre 2008

Quant à Kouchner je suis 100 % d'accord avec vous. On ne peut vraiment pas tomber plus bas en politique. Au fond, pourquoi maintenir un ministère aux affaires étrangères? Car il y a une contradiction permanente entre l'ambition égoïste d'une homme et la capacité de ce ministère d'influencer les choses....;-)

Écrit par : pastel | mercredi, 10 décembre 2008

Comme le signalent certains, en ce qui concerne les Droits de l'Homme, on devrait commencer par balayer devant notre porte avant de donner des leçons au monde entier.
Je pense aussi que Kouchner a raison sur le fond mais je rends hommage à Rama Yade pour le courage de ses convictions...

Écrit par : Rosa | mercredi, 10 décembre 2008

je suis assez d'accord avec Pastel, la perte c'est Jouyet et non rama même si elle a des qualités. Dans pas mal de dossiers il a géré "en off" certains errements de sarko.

à un poste comme celui des affaires européennes il faut mettre quelqu'un de respecté au niveau européen et qui connaisse parfaitement le fonctionnement à la fois complexe et subtil de l'UE.

Écrit par : europium | mercredi, 10 décembre 2008

Oui, europium, Jouyet out, Lamassoure out, et Guaino est toujours là. Ca craint grave!

Écrit par : pastel | mercredi, 10 décembre 2008

Pas très convaincu du "courage" des uns et
des autres dans ces histoires de rebuffades.

Le seul vrai courage quand on est pas d'accord serait peut-être de démissionner.

D'ailleurs beaucoup de ministres ont été nommés non parce qu'ils étaient prometteurs pour la fonction(Je ne dis pas compétent, parce que je sais plus ce que cela veut dire),

mais qu'ils ou elles ont un gros bagout ou
ont une belle image ou pour obliger un
parti.

On a l'air négatif et dépitant en disant
cela, mais est-ce que c'est faux ?

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 10 décembre 2008

@Pastel,
Plutot en accord,
@Chui Kalm,
Aussi, tant pour Rama qui a commis de grosses 'boulettes' par ignorance et/ou peut-etre peaux de bananes ?!
Pour M.K no comment, better!

Écrit par : Champomy | mercredi, 10 décembre 2008

Une diplomatie nationale (ou continentale) n'est pas toujours faite avec cohérence, les américains, les russes et les chinois sont passés maîtres de ce genre d'exercice; j'avais d'ailleurs trouvé ça pas mal d'avoir trois messages à l'égard de Kadhafi: diplomatie de réintégration dans le système international et régional africain, diplomatie des droits de l'homme, et diplomatie commerciale*. Sur ce d'accord avec Pastel et Europium, passer de Jouyet à Yade, ce n'est pas sérieux...

* http://www.quindiblog.eu/log/2007/12/quindi-nous-voi.html

Écrit par : ArnaudH | mercredi, 10 décembre 2008

Portrait du saint homme Bernard Pie-Paul

http://venitiennes.wordpress.com/2008/12/10/saint-bernard-pie-paul-le-meilleur-ami-des-hommes/

Écrit par : Angelo Lauresti | mercredi, 10 décembre 2008

@Arnaud,
:))
Mais ils sont passés maitres...Kadhafi, grand art aussi en la matière...
Une règle toujours, ne jamais sous-estimer

Écrit par : Martine | mercredi, 10 décembre 2008

trop nul ce kouchner !

Écrit par : Mirabelle | mercredi, 10 décembre 2008

Et toujours champion des sondages d'opinion !!

Écrit par : Chui Kalm | mercredi, 10 décembre 2008

Ca me fait penser à la cour de Louis XIV : grâces, disgrâces, courtisans et vils flatteurs...
Ces types sont vraiment prêts à tout pour plaire à leur seigneur et maître.
Kouchner est un bien triste lêche-bottes, prêt à tout pour sauver son maroquin.
Je n'aimais pas spécialement Rama Yade. Mais cette façon de la traiter est vraiment indigne.

Écrit par : emanu124 | mercredi, 10 décembre 2008

Un(e) ministre intelligent, médiatique, populaire et qui ne pratique pas la langue de bois, c’est très rare. C’est tellement rare que rapidement ça dérange.

J'aurais du venir lire votre billet avant de poster le mien...

Pour le bon Docteur.. There is no hope.. he is now fully gone to the dark side of the force. :)

Écrit par : lg | mercredi, 10 décembre 2008

Bonjour Laurent,

On ne vous avait plus revu depuis bien longtemps, par ici. Oui, je crois en effet qu'elle dérange...

@ e-manu
Je ne serais pas aussi catégorique que toi, mais, il est vrai, il aurait mieux fait de s'abstenir, sur ce coup-là, il n'est pas très diplomate...

@ Chui Kalm
ça peut changer.

@pastel et Arnaud
Je ne sais pas. Jouyet connaissait son job, en effet. Je ne sais pas si Rama Yade aurait accepté le poste des affaires européennes de toutes façons.

Écrit par : L'hérétique | mercredi, 10 décembre 2008

Dessin sympa: http://observers.france24.com/fr/content/ramateaserjpg

Écrit par : ArnaudH | jeudi, 11 décembre 2008

@ Arnaud
Excellent :-D

Écrit par : L'Hérétique | jeudi, 11 décembre 2008

Bruno Lemaire serait donc nommé aux affaires européennes... Il faut reconnaître à N. Sarkozy le don de choisir des collaborateurs compétents et d'aller puiser en dehors du microcosme des ministrables...

http://139.191.254.108/Wires/afp-fr/081212/afp-fr-69174c0f6e3f4f68741bd4ad6e8dba8c.html

Écrit par : pastel | vendredi, 12 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.