Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« RASED : Darcos en rajoute une couche ! | Page d'accueil | C'est raté mon Grognard... »

lundi, 06 octobre 2008

Quid des commentaires sur les blogs ?

Tiens, je viens de lire un intéressant article sur Marianne à propos de la pertinence ou non d'autoriser ou de tamiser les commentaires sur un blog. Dans un premier temps à penser, ce sont des observations techniques qui me viennent à l'esprit : la question se pose à partir d'un certain nombre de commentaires, et si l'on ne dispose pas de temps ou d'une équipe de modération.

Ensuite, il y a l'aspect politique et philosophique : la liberté des commentaires participerait d'une démocratisation de l'information, voilà ce que disent les partisans de la libre expression de ces derniers, et, c'est ce en porte à faux de quoi semble se positionner Régis Soubrouillard.

J'y vois un faux débat, pour ma part, car il mêle deux questions distinctes : ce qui compte au fond, c'est surtout l'accessibilité de l'information, et pas de n'importe quelle information, mais aussi une information de qualité. Or, il y a souvent une ambiguïté des apôtres de la libre-information.

Démocratiser l'information, c'est autoriser tout le monde à la faire, ou bien c'est la rendre accessible à tous et à toutes ? La question, c'est de déterminer dans quelle mesure les deux questions se rejoignent. On pourrait faire par exemple valoir qu'un flux incontrôlé d'informations de qualité très variable contribue à détruire l'information fiable et à propager les rumeurs les plus fantaisistes. En ce sens, la liberté absolue joue contre l'accessibilité de l'information. Mais en même temps, si les groupes médiatiques sont contrôlés ou sous influence, certaines informations ne parviendront pas à s'exfiltrer, et certaines d'entre elles méritent d'être connues.

Il me semble que l'ouverture ou non des commentaires sur les blogs participent de la même problématique. Pour ma part, j'ai choisi l'ouverture de peur de rater des commentaires de très grande qualité, et je ne le regrette pas puisque certains d'entre eux deviennent des billets sur mon blog. Toutefois, je conçois bien aisément que la problématique demeure en suspens.

Commentaires

Si en plus faut mettre des commentaires de qualité, ne compte pas sur moi...

Écrit par : Nicolas J | lundi, 06 octobre 2008

Billet très pertinent.
S'agissant du choix des info, je le reconnais chez toi, l'Hérétique le choix est varié. J'avoue rester de marbre sur tout ce qui touche à la propulsion à hydrogène...
S'agissant des commentaires, idem, il y a une réelle diversité, à lire sans modération (au deux sens du mot), certains sont réellement pertinents d'autres me laissent de marbre. Mais c'est aussi ça l'expression de la pluralité.

Écrit par : Thierry P. | lundi, 06 octobre 2008

Faisant des commentaires, je suis intéressé.
Je voudrais dire

1) des gens référencés peuvent faire des
commentaires sans intérêt et d'autres dont c'est même le 1er sur le blog peuvent être
trés intéressants.

2) quand il faut s'inscrire (les échos,le monde ...)ou qu'il faut plus qu'un temps très court pour être modéré cela n'a plus d'intérêt et puis les commentaires ne sont même pas dans l'ordre(comme le point et d'autres)

3) Finalement je trouve qu'il n'y a que
quand le blog est complètement libre
ou que la modération est quasi-instantanée
que cela est intéressant.
Marianne2 est complètement libre mais vu
le flux incontrôlable par "rappel à
l'ordre" il y a trop de "degueulasseries"
pénibles à côté de choses très
intéressantes.

4) Il y a souvent des journalistes connus
avec leur support (leur médias) ou même
des gens trés connus qui font ou ont
fait des blogs dont tout le monde ou
presque se contrefichent(ils intéressait
tout le monde dans leur "décor" mais
à "nu" ils se révèlent sans intérêt)

5) Sauf pour information pure évidemment,
je ne lis même plus les articles
(donc + - d'opinion) dans les journaux
ou sur internet, s'il n'y a pas de
commentaires aprés. La soi-disant plume
pour moi y est trop pédante ou trop
partiale puisqu'il n'y aura personne
pour la contredire aprés, et je prétends
que ça se sent très fort.

Donc pour moi ce n'est pas un "faux
débat", mais un "débat déjà résolu",

à savoir les informations (autres que
strictement objectives - la météo - ou
alors avec règles précisée comme temps
de parole pour la TV )

sont sans valeur si il n'y a pas
possibilité de commentaires libres
ou modération minimale très rapide.

Écrit par : Luc | lundi, 06 octobre 2008

Pour les commentaires !
Un blogueur ou un journaliste donne un seul et unique point de vu dans son article, les commentaires sont la pour faire basculer la balance.
Ils permettent aussi de recevoir des critiques constructives (ou pas), c'est dur parfois à encaisser mais je crois que c'est mieux d'être à l'écoute de ses lecteurs et en leur laissant le droit de s'exprimer librement.

Écrit par : Audiofeeline | lundi, 06 octobre 2008

M'enfin, moi qui viens à peine d'activer mes commentaires, la question se discute à présent. 'Font chier, c'est un peu comme les parachutes dorés qui disparaissent juste au moment au Siné devient patron. Y a une injustice ciblée, là !

Écrit par : Nez Gris | lundi, 06 octobre 2008

@ Audiofeeline
Oui, sans doute. Cela tend à être aussi mon avis.
@ Nez Gris
:-D Créez un bureau des injustices :-)

Écrit par : L'hérétique | lundi, 06 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.